Equipement des communes de Saône-et-Loire

De
Publié par

La Saône-et-Loire, le plus peuplé des départements bourguignons, offre à ses habitants un large accès aux équipements commerciaux ou de services. Grâce à un tissu urbain réparti de façon équilibrée sur l'ensemble du territoire, les habitants sont ainsi 43 % à disposer sur leur commune d'au moins 33 équipements parmi les 36 étudiés, une proportion légèrement inférieure à celle observée pour l'ensemble de la France.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Délégation à l’Aménagement Du Territoire et à l’Action Régionale
Équipement des communes de Saône-et-Loire
Niveau d'équipementLa Saône-et-Loire, le plus
et éloignement
Autunpeuplé des départements
Chalon-sur-Saônebourguignons, offre à ses Le Creusot
habitants un large accès aux
Montceau-équipements commerciaux ou
les-Mines
de services. Grâce à un tissu
Bourbon-urbain réparti de façon
Lancy
équilibrée sur l’ensemble Louhans
du territoire, les habitants
Digoin
sont ainsi 43 % à disposer Tournus
Paray-le-Monial
sur leur commune d’au moins
Mâcon
33 équipements parmi Cluny
les 36 étudiés, une proportion
Éloignement des équipements Niveau d'équipementlégèrement inférieure à celle
(distance moyenne en kilomètres) (sur un total de 36)
observée pour l’ensemble plus de 7 36
Source : Inventaire communal 1998.5-7 12
de la France. 0-5 © INSEE - SCEES / IGN 19986
Niveau d’équipement des communes de la Saône-et-Loire
Niveau d’équipementNombre de Proportion des Proportion de la
communes du communes équipées population desservie
Nombre de commerces et de services présents sur la commune
département sur place sur un total de 36 équipements de référence (dont la liste figure
équipées dans le tableau ci-après). Il n’est pas tenu compte du nombredans le en dans le en
de commerces de chaque type installés sur la commune.département France département France
Moins de Eloignement ou distance moyenne aux équipements
5 équipements 327 57,1 57,0 13,7 9,8
Distance moyenne des habitants de la commune aux 36 équi-de 6 à 15 148 25,8 22,8 16,8 12,2
pements de référence. Si la commune possède un équipement,
de 16 à 25 49 8,6 11,1 12,2 15,7 ses habitants sont réputés desservis sur place. Plus un équipe-
de 26 à 32 29 5,1 5,4 14,1 15,2 ment est rare sur le territoire, moins il pèsera dans le calcul de
l’éloignement : une commune qui apparaît très éloignée desde 33 à 36 20 3,5 3,8 43,2 47,1
équipements l’est donc avant tout des commerces les plus
Total 573 100,0 100,0 100,0 100,0
vitaux (boulangerie, supérette...).
Source : Inventaire communal 1998.
1 es communes urbaines sont plus Nature d’équipement des communes de Saône-et-LoireL nombreuses en Saône-et-Loire
Part des Distance Part de la populationque dans les autres départements
communes moyenne à desservie sur place (%)bourguignons. Le niveau de services
Équipement équipées l’équipement
dans le département en Franceou d’équipement offert est ainsi globa- en 1998
en 1998 en 1980 en 1998 en 1980(%) (km)lement meilleur. Les communes ne
sont que 57 % à être peu ou pas équi-
Gamme de base
pées. C’est le plus faible taux des qua- Bureau de tabac 52,2 0,77 87,7 94,7 90,8 95,6
tre départements de la région, Garage 42,6 1,25 82,6 87,3 87,5 90,2
identique à celui observé sur l’ensem- Maçon 48,7 1,10 83,8 87,8 87,4 91,5
Alimentation 36,5 1,09 78,0 90,1 83,7 93,0 ble du territoire national. 37 % des
Plomberie-menuiserie 62,1 0,68 90,6 91,5 93,3 94,0 communes disposent, par exemple,
École 42,6 0,64 84,0 95,0 90,8 95,3 d’une boulangerie et 32 % d’un bureau
de poste contre seulement 32 % et 28 % Gamme de proximité
pour l’ensemble des communes de Poste 32,3 1,41 77,8 78,2 83,3 83,2
Coiffeur 25,7 1,78 75,7 76,1 83,8 81,7 Bourgogne.
Carburant 26,7 1,95 73,1 86,9 77,9 88,1 Toutefois, et à l’exception notable
Platrier 42,4 1,34 82,5 81,8 84,6 86,6 de certains services de santé (méde-
Électricien 33,3 1,71 76,4 78,7 82,9 82,4 cins, infirmiers, dentistes...) et de la
Médecin 24,3 1,75 75,3 74,2 83,7 80,7
grande distribution, les habitants de
Infirmier 27,4 1,70 74,6 70,2 82,2 78,7
Saône-et-Loire sont moins nombreux
Pharmacie 18,0 2,02 70,3 70,5 80,2 78,0
qu’il y a 18 ans à habiter dans une
Boulangerie 37,3 0,44 81,6 85,9 87,0 88,5
commune offrant un équipement don- Boucherie 23,4 1,46 72,3 80,4 79,7 85,9
né. Ils sont ainsi 73 % contre 87 % en
Gamme intermédiaire
1980 à trouver un débit de carburant
Chaussures 6,5 6,13 51,9 61,2 57,9 67,8
sur le territoire de leur commune, 51 % Électroménager 14,8 4,34 61,8 68,9 64,5 74,9
contre 55 % à être voisin d’une Vêtement 9,1 5,79 57,2 62,0 65,5 68,8
perception. Cette tendance à une Meuble 8,4 6,77 51,5 65,0 54,2 63,8
moindre proximité des équipements Droguerie 11,3 4,05 58,7 69,9 63,8 75,1
Librairie 10,5 4,52 57,4 61,8 70,1 69,7 est également constatée pour l’ensemble
Pompier 32,5 2,77 64,7 53,7 65,2 50,7 de la France.
Ambulance 11,0 3,90 57,2 59,2 64,5 63,9
Dentiste 13,1 2,96 64,7 65,2 76,8 74,7
55 pôles de services Masseur 15,2 2,69 66,8 64,5 77,8 73,9
Perception 8,6 4,01 51,5 55,2 53,7 55,4 intermédiaires
Supermarché4,25 58,4 49,1 65,0 56,8
Collège 7,7 3,78 54,5 57,3 63,1 64,6
Lorsqu’ils ne peuvent trouver dans
Gendarmerie 9,2 52,0 55,8 59,1 57,7
leur commune un équipement de la Notaire 10,3 3,82 54,6 59,0 58,8 57,1
gamme intermédiaire, comme le ma- Banque 12,2 2,92 62,7 64,8 72,2 73,2
gasin de chaussures, les habitants de Vétérinaire 9,2 4,16 54,0 51,7 62,3 51,9
Saône-et-Loire peuvent compter sur
Gamme élargie
un réseau étoffé de plus de 55 pôles Hôpital 3,5 10,88 42,1 43,1 42,2 41,9
de services intermédiaires. Il s’agit gé- Laboratoire 3,3 7,65 43,4 45,2 54,7 51,5
néralement des chefs-lieux de can- Cinéma 3,0 7,77 40,8 46,1 43,5 48,9
tons. Certains comme Autun ou
Source : Inventaire communal 1980-1998.Louhans attirent bien au-delà des limi-
tes cantonales. Pour les services ou
équipements les plus courants, Sur l’ensemble de la gamme, les
comme la poste, ces pôles sont relayés habitants du département devront se Des équipements qui se
par une vingtaine de pôles de services déplacer de 2,1 km pour se rendre regroupent par gamme
de proximité. dans une commune où les équipe-
Les équipements apparaissent plus ou
ments sont offerts, soit la plus courte moins dispersés sur le territoire. Ils ont
en fait tendance à se concentrer dansdistance des départements bourgui-A moins de 800 mètres certaines communes : le bureau de ta-
gnons. Cette distance varie toutefois bac et l’épicerie dans la même com-d’un bureau de tabac fortement : de 1,6 km dans l’arrondis- mune que l’école, le supermarché dans
le même bourg que la gendarmerie, lasement de Chalon-sur-Saône à plus
banque, le dentiste ou le collège. On
Au total, les résidents de Saône-et- du double, 3,4 km, dans celui de Lou- définit ainsi quatre gammes d’équipe-
ments qui se retrouvent très largementLoire ont moins de 800 mètres à par- hans. Elle est de 2 km dans les
dans les mêmes communes : unecourir pour aller acheter des cigarettes, arrondissements de Mâcon et gamme de base, une gamme de proxi-
mais près de 8 km pour voir un film sur mité, une gamme intermédiaire et uned’Autun contre 2,5 km dans celui
gamme élargie.grand écran. S’il n’existe pas de ciné- de Charolles.
ma dans leur commune, il leur faudra
alors en parcourir près de 13. Jean-Louis Coster
2Équipement des communes de Saône-et-LoireDes pôles de services correspondant aux gammes d’équipements
Concentrés généralement dans les mêmes communes, les équipements d’une gamme (intermédiaire ou de proximité) exercent
le même type d’attraction sur les communes non équipées alentours. Ainsi en l’absence d’une perception et d’un notaire, les
habitants de 65 % des communes trouvent ces deux services sur la même commune.
Les deux gammes de services, intermédiaire et de proximité, définissent de ce fait par leur attraction des pôles de services et
une aire d’influence autour de chacun d’eux.
Les agglomérations de plus de 10 000 habitants sont considérées comme des entités indissociables qui attirent les communes
environnantes par leurs équipements, quelle que soit la commune de l’agglomération qui héberge les commerces.
Guide de lecture : Les communes si-
tuées aux limites de l’aire d’influence Aires d'influence des pôles
d’Étang-sur-Arroux subissent aussi l’at- de services intermédiairestraction du pôle d’Autun. Elles apparais-
sent donc moins dépendantes des
équipements d’Étang-sur-Arroux que
les communes qui en sont les plus Beaune
Seurreproches.
Épinac
Autun Nolay
Verdun-sur-le-Doubs
ChagnyÉtang-sur-Arroux Couches Pierre-de-Bresse
St-Léger- St-Martin-en-Bresse
sur-Dheune MervansLuzy Le Creusot Chalon-sur-Saône BletteransGivry
St-Marcel St-Germain-du-BoisMontchanin
Toulon-sur-Arroux Buxy St-Germain-du-Plain
Montceau-
Lons-le-Sennecey-les-MinesBourbon-Lancy Louhans Saunierle-Grand
St-Gengoux-le-NationalGueugnon
CuiseryLa GuichePalinges Tournus Cuiseaux
St-Bonnet- Varennes-St-SauveurLugnyCharolles de-JouxDigoin
Pont-de-VauxCluny Saint-Amour
Paray-le-Monial
Dompierre-les-Ormes
St-Christophe- Matour MâconTramayesen-Brionnais
La ClayetteMarcigny
Crêches-sur-Saône
La Chapelle-de-GuinchayChauffailles
Charlieu
Guide de lecture : Charolles est à la fois
pôle de services intermédiaires et pôle deAires d'influence des pôles
services de proximité : les habitants de son
de services de proximité aire d’influence s’y rendent donc pour trou-
ver les commerces de ces deux gammes.
En revanche, Joncy n’est fréquentée que
pour les services de la gamme de proximi-
té, les habitants de son aire d’influence se
rendant à Saint-Gengoux-le-National pour
les commerces de la gamme intermédiaire.Seurre
Épinac
Nolay
Autun
Verdun-sur-
Chagny Pierre-de-Bressele-DoubsCouchesÉtang-sur-Arroux
St-Martin-en-BresseSt-Léger-sur-Dheune
Luzy Chalon-sur-Saône MervansLe Creusot Givry St-Marcel St-Germain-du-Bois
Montchanin
BletteransBuxy St-Germain-du-PlainToulon-sur- Montceau-
LouhansGenouillyArroux les-Mines
Sennecey-le-Grand
Bourbon-
Joncy St-Gengoux-le-National
Lancy Gueugnon
Tournus Cuisery
Palinges CormatinLa Guiche Cuiseaux
Salornay-sur-Guye
Varennes-Saint-SauveurDigoin St-Bonnet-de-Joux
Lugny Saint-AmourCharollesParay- Cluny
le-Monial
Dompierre-les-Ormes
La Roche-VineuseMatourLa Clayette MâconTramayes
St-Christophe-
Marcigny Crêches-sur-Saône
en-Brionnais
La Chapelle-de-GuinchayChauffailles
Charlieu
3Équipement des communes de Saône-et-LoireL’inventaire communal
Distance moyenne
L’Inventaire communal est une enquête réalisée paraux équipements
le Service Central des Enquêtes et Etudes Statisti-
Seurre ques (SCEES) du Ministère de l’Agriculture et de la
BeauneAutun NolayÉpinac Pêche et l’Institut National de la Statistique et des
Verdun-sur- Pierre-de- Etudes Economiques (INSEE) avec le soutien de la
Chagny le-Doubs BresseCouches Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Ac-
St-Léger-sur-Dheune St-Martin-en-BresseÉtang-sur-Arroux tion Régionale (DATAR). Toutes les communes de
Chalon-sur-Saône MervansLe Creusot
Luzy France ont été interrogées au cours des mois deSt-Germain-du-BoisGivry
février et de mars 1998 (comme par le passé en 1979BletteransToulon-sur- Montchanin
BuxyArroux St-Germain-du-Plain et en 1988) sur les principaux équipements commer-
Bourbon- Sennecey-Montceau- ciaux et services à la population existant sur leurLancy le-Grand Lons-Le-Les-Mines St-Gengoux- Louhans
territoire. En l’absence d’un équipement, il était de-CuiseryGueugnon Saunierle-National
mandé à la Commission communale réunie pour l’oc-TournusPalinges CuiseauxLa GuicheDigoin casion de se prononcer sur la communeVarennes-St-Sauveur
LugnySt-Bonnet- généralement fréquentée par les habitants pour trou-Cluny
de-Joux Saint-AmourParay-le- ver cet équipement.Charolles
Mâcon Pont-de-VauxMonial Tous les résultats présentés dans ce document con-Dompierre-les-Ormes
cernent les communes enquêtées en février 1998,TramayesMatourSt-Christophe-en-Brionnais
hors DOM, Corse et petite couronne parisienne (dé-La ClayetteMarcigny Crêches-sur-Saône partements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la
Chauffailles La Chapelle-de-Guinchay Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne).
Centrée sur les équipements les plus courants, cette
Charlieu
enquête permet d’appréhender plus spécifiquement
pôle de services intermédiaires le monde rural. La plupart des communes apparte-Évolution entre 1980 et 1998 Autun
appartenant au département nant à des grandes agglomérations (comptant plus
détérioration de la situation
Charlieu de 10 000 habitants) n’ont donc été enquêtées que
n'appartenant pas au département
situation stable sur une gamme restreinte de services, la présence
Source : Inventaire communal 1998.amélioration de la situation ou l’absence des ces commerces ayant été imputée
© INSEE - SCEES / IGN 1998
bassin de service a priori à partir de fichiers d’origine administrative.
Les agglomérations de plus de 10 000 habitants font
donc l’objet d’un traitement particulier dans l’ensem-
ble des résultats de cette enquête.
L’inventaire communal, c’est aussi...
Communoscopes et cartovisions : - France entière, 5 CD-ROM thématiques, 900 F par
thème.Pour chaque département 100 cartes thématiques et des
résultats chiffrés à divers niveaux géographiques : Les cinq thèmes proposés sont les suivants :
- 9 pages de tableaux par commune, - services et commerces,
- 2 pages par chef-lieu de canton, - enseignement, santé et action sociale,
- 6 indicateurs synthétiques pour chacune des communes - sports, loisirs et culture,
du département, - tourisme,
- des comparaisons entre 1988 et 1998 par canton, arron- - réseaux et dessertes.
dissement et petite région agricole.
La carte-poster territoires vécus permettant de visualiser
Disponibles sur CD-ROM : l’organisation du territoire autour des pôles de services :
- pour chaque région, 1 CD-ROM, 110 F, - format : 108 x 116 cm, 76 F,
- France entière, une collection de CD-ROM, 2 000 F. - format : 68 x 73 cm, 50 F.
Équipements et attractions des communes, fichier détail : Sur INTERNET : http://www.insee.fr
http://www.agriculture.gouv.fr - http://datar.gouv.frToutes les données de l’enquête, par thème et par commune,
sur CD-ROM : Auprès des directions régionales de l’INSEE et des servi-
ces départementaux et régionaux de statistique agricole,- pour chaque région, 1 CD-ROM, 310 F,
des extractions ou des tabulations sur mesure, réalisées à la
- France entière, 1 CD-ROM, 4 000 F,
demande.
• INSEE-BOURGOGNE - 2 bis, rue Hoche - BP 1509 - 21035 Dijon Directeur de la publication : Alain Ravet
Cedex - Tél : 03 80 40 67 48 - Fax : 03 80 40 67 40 Rédacteur en chef : Jean-Louis Coster
• Direction Régionale de l’Agriculture et de la Forêt de Bourgogne Assistante de rédaction : Martine Molet
22, Bd Winston Churchill - BP 1609 - 21036 Dijon Cedex Maquette PAO : Maryvonne Poisot
Tél : 03 80 39 31 20 - Fax : 03 80 39 30 99 Abonnement : 11 numéros par an + Bilan économique et social
•• Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt de annuel : 150 F, 22,87 euros. 15 F, 2,29 euros le numéro
Saône et Loire - Cité administrative - Boulevard Henri Dunant - Impression : Imprimerie 21 - Dijon
71025 Mâcon Cedex
Dépôt légal : à parution ISSN 1246-483 X - Code Sage D99607116
Tél : 03 85 39 55 55 - Fax : 03 85 39 57 97 © INSEE - DRAF 1999
4Équipement des communes de Saône-et-Loire

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.