Espace régional : TER 2008

De
Publié par

La Guyane française s’étend sur 83 534 km2 entre 2° et 5° de latitude Nord et entre 52° et 54° de longitude Ouest. Elle est située en Amérique du Sud sur le « plateau des Guyanes » entre le Suriname et le Brésil. Ses frontières naturelles sont le Maroni à l’Ouest, l’Oyapock à l’Est et les monts Tumuc-Humac au Sud. Exceptée la « bande côtière »,alluvionnaire, sa structure géologique est constituée par un socle formé d’un vieux plateau précambrien très érodé. Le relief qui en résulte est une succession de plateaux s’élevant vers l’intérieur. Il culmine à 851 mètres (Montagne Bellevue de l’Inini). La quasi-totalité du territoire étant recouverte d’une forêt équatoriale très dense, les seules voies de pénétration vers l’intérieur du pays sont les cours d’eau qui forment un réseau hydrographique très fourni. Mais le relief en plateaux provoque la formation de sauts et de rapides qui compliquent la navigation. Tout naturellement donc, l’activité économique s’est développée sur la bande côtière où l’on trouve les villes les plus importantes (Cayenne, Kourou, Saint-Laurent-du-Maroni, Remire-Montjoly, Matoury). Elle tourne autour d’un secteur traditionnel (bois, pêche, bâtiment, travaux publics, or) et d’un secteur de pointe représenté par le Centre spatial situé à Kourou.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins

1. Espace régional
Présentation
La Guyane française s’étend sur Tout naturellement donc, l’activité
283 534 km entre 2° et 5° de latitude économique s’est développée sur la
Nord et entre 52° et 54° de longitude bande côtière où l’on trouve les villes
Ouest. Elle est située en Amérique du les plus importantes (Cayenne,
Sud sur le « plateau des Guyanes » Kourou, Saint-Laurent-du-Maroni,
entre le Suriname et le Brésil. Remire-Montjoly, Matoury). Elle tourne
Ses frontières naturelles sont le Maroni autour d’un secteur traditionnel (bois,
à l’Ouest, l’Oyapock à l’Est et les monts pêche, bâtiment, travaux publics, or) et
Tumuc-Humac au Sud. d’un secteur de pointe représenté par
le Centre spatial situé à Kourou.
Exceptée la « bande côtière »,
alluvionnaire, sa structure géologique
est constituée par un socle formé d’un
vieux plateau précambrien très érodé.
Le relief qui en résulte est une
succession de plateaux s’élevant vers
l’intérieur. Il culmine à 851 mètres
Voir aussi
(Montagne Bellevue de l’Inini).
La quasi-totalité du territoire étant - Atlas des départements français d’outre-mer et
recouverte d’une forêt équatoriale très Guyane, CNRS-IGN, 1977.
- Atlas illustré de la Guyane, Université desdense, les seules voies de pénétration
Antilles et de la Guyane, Institut d’enseignementvers l’intérieur du pays sont les cours
supérieur de la Guyane, Laboratoire de la
d’eau qui forment un réseau cartographie de la Guyane, IRD, 2001.
hydrographique très fourni. Mais le
relief en plateaux provoque la
formation de sauts et de rapides qui
compliquent la navigation.
En quelques chiffres…
Guyane
2Superficie (km ) 83 533,9
Point culminant (m) Montagne Bellevue de l'Inini 851
Longueur des côtes (km) 350
Surface boisée (ha) 7 618 100
Sources : direction régionale de l'Environnement - office national des Forêts -
Atlas des départements français d'Outre-Mer
8 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneGéographie 1.1
Relief de la Guyane
© Insee-Ign Source : Atlas des départements français d’Outre-Mer - CNES-Ign 1977
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 91. Espace régional
Présentation Définitions
La Guyane a un climat équatorial Température : degré de chaleur ou de froid de
l’atmosphère en un lieu. La température estrésultant principalement de trois
déterminée sous abri. La température maximale estfacteurs. L'anticyclone des Açores, de
la plus haute observée entre 6 h TU le jour et 6 h
décembre à juillet, donne d'abondantes
TU le lendemain matin. La température minimale
précipitations. L'anticyclone de Sainte- est la plus basse observée entre 18 h TU la veille et
Hélène prend la relève d'août à 18 h TU le jour (TU = temps universel).
novembre et donne un temps chaud et
Température minimale (respectivement maximale)relativement sec. La zone intertropicale
moyenne : moyenne des températures minimales
de convergence (ZIC), zone de basse
(respectivement maximales) du mois considéré.
pression située entre les deux
anticyclones se déplace entre Température minimale (respectivement maximale)
absolue : température minimale (respectivementl'Amazone et les Antilles. Elle balaie la
maximale) du mois considéré.Guyane, une première fois, de
décembre à janvier dans son Précipitations : chutes d’eau sous forme liquide ou
mouvement vers le sud, puis de mai à solide, en provenance de l’atmosphère. Les
juin lorsqu'elle remonte vers le nord. précipitations sont recueillies dans un pluviomètre.
Une hauteur d’eau de 1 mm correspond à un litre
2 3d’eau par m ou à 10 m à l’hectare. On mesure lesLa température oscille toute l’année
précipitations entre 6 h TU le jour et 6 h TU le
entre 20 et 32°C. L'humidité est très
lendemain matin.
forte : elle varie de 70 % à 90 %.
Les pluies sont importantes partout, Insolation : temps pendant lequel le soleil a brillé.
Sa durée, en heures, est mesurée à l’aide d’unmais encore plus au nord-est.
héliographe.
Voir aussi
- www.meteo.fr
Données climatiques en 2006 à Rochambeau
Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Année
2006
Température mini moyenne (° et 1/10) 23,3 23,4 24,0 23,4 23,4 22,9 22,8 22,8 22,3 22,7 22,6 23,0 23,1
Tature maxi moyenne 29,0 29,5 29,9 29,8 29,7 30,1 31,0 31,9 32,6 32,7 31,3 30,0 30,6
Température mini absolue 21,3 21,1 21,8 21,5 21,9 20,7 21,5 21,2 20,9 21,3 20,3 20,9 21,2
Tature maxi absolue 30,8 30,9 31,1 31,5 31,3 32,4 32,4 33,3 33,8 34,1 32,3 33,0 32,2
Précipitations (en mm et 1/10) 869,0 283,0 331,4 579,0 674,8 503,6 260,6 115,6 61,2 131,2 152,4 434,8 366,4
Insolation (en heures) 68 90 129 109 113 114 199 234 267 228 187 127 155
Source : Météo France - moyennes climatiques
10 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneClimat 1.2
Pluviométrie annuelle de la Guyane en 2006
Source : Météo France© Insee-Ign
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 111. Espace régional
Présentation Définitions
Une particularité de la Guyane réside Routes nationales : ce sont toutes les routes, sans
distinction d’aucune sorte, qui font partie dudans le fait que les accès sont souvent
domaine routier de l’État et qui ne sont pas classéesdifficiles vers les communes de
« autoroute ».
l’intérieur.
Routes départementales : ce sont toutes les routes,
Les villes de la bande côtière telles sans distinction d’aucune sorte, qui font partie du
que Macouria, Mana et Sinnamary domaine routier départemental. Leur entretien
incombe aux départements.profitent également de ces bons
équipements. Ils leur permettent une
bonne liaison avec les communes
principales voisines.
Les communes de l’intérieur, non rac-
cordées par la route, sont desservies
par la navigation fluviale. Maripa-
Soula et Saül bénéficient d’une liaison
aérienne. En effet, la Guyane dispose
d’un aéroport situé à Cayenne qui
permet de relier les communes de
l’intérieur disposant d’un aérodrome.
La Guyane est reliée d’Est en Ouest le
long du littoral par une infrastructure
routière.
Le réseau routier de la Guyane
s’étendra à l’Ouest avec le prochain
achèvement de la route Saint-Laurent-
du-Maroni à Apatou.
12 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneInfrastructures 1.3
Infrastructures routières et aériennes
© Insee-Ign Source : Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 131. Espace régional
Présentation Définitions
La Guyane, département français Région : depuis 1982, la région est devenue une
collectivité territoriale de plein exercice. Lesdepuis 1946 (loi du 19 mars), a été
conseillers régionaux sont désormais élus auérigée en région par la loi du
suffrage universel direct. En outre-mer, les régions
31 décembre 1982. Elle fait partie des
sont mono-départementales.
départements d’outre-mer (DOM), avec
la Martinique, la Guadeloupe et la Département : division administrative placée sous
l'autorité d'un préfet nommé par le gouvernement. LeRéunion.
Conseil Général, élu, gère le budget départemental.
Elle est de loin la région la plus grande
Arrondissement : division du département sans
du territoire français par sa superficie. budget, ni assemblée élue, administrée par un
Maripasoula est la plus grande sous-préfet.
2commune de France (18 360 km ).
Canton : division de l'arrondissement, constituée
notamment en vue des élections aux assemblées
La Guyane est découpée en deux départementale et nationale.
arrondissements : celui de Cayenne, à
l’est (16 cantons, 14 communes), celui Commune : la plus petite subdivision administrative
française, administrée par un conseil municipal élu,de Saint-Laurent-du-Maroni à l’ouest
à la tête de laquelle se trouve le maire.(3 cantons, 8 communes).
Population : la population totale comprend toutes
les personnes (français et étrangers) résidant sur leVoir aussi
territoire. Elle exclut les personnes en séjour de
courte durée (touristes, travailleurs saisonniers) ;
- Tableaux références et analyses, exploitation
elle comprend les personnes momentanémentprincipale, recensement de la population,
absentes mais destinées à rentrer à plus ou moinsGuyane, Insee, 2000.
brève échéance (militaires…).- Histoire des communes Antilles-Guyane,
J. ADELAIDE-MERLANDE, Pressplay, 1986.
Superficie : sont comprises toutes les surfaces du
domaine public et privé, cadastrées ou non, à
l’exception des lacs, étangs et glaciers de plus d’un
2km ainsi que des estuaires.
Les circonscriptions administratives en 2006
Antilles- France France
Guyane Guyane métropolitaine entière
Nombre d’arrondissements 2 9 329 342
Nombre de cantons 19 107 3 883 4 039
Nombre de communes 22 90 36 571 36 685
Population 202 000 1 048 000 61 167 000 62 999 000
2Superficie (en km ) 83 533,9 86 364,5 543 965 632 834
2Densité (hab / km ) 2 11 108 95
Sources : annuaire statistique de la France et estimations de population - Insee
14 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneCirconscriptions administratives 1.4
Circonscriptions administratives
© Insee-Ign Source : Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 151. Espace régional
Présentation Définitions
Plus de la moitié de la population Unité urbaine (ou agglomération) : ensemble de
communes sur le territoire desquelles se trouve unguyanaise réside dans l’île de Cayenne.
ensemble d’habitations présentant entre elles uneLa préfecture à elle seule rassemble un
continuité et qui comportent au moins 2 000
tiers de la population totale. À l’ouest
habitants.
du département, la région du fleuve
Maroni regroupe plus de 37 000
personnes et constitue désormais un
pôle de peuplement conséquent.
Troisième « pôle » de peuplement,
Kourou connaît une croissance annuelle
importante de 3,6 % qui se fait au
détriment des communes proches
Iracoubo et Sinnamary qui sont les
seules à perdre des habitants entre 1990
et 1999.
Les agglomérations et les communes en 1999
Population Part dans Evolution Densité
Unités urbaines ou villes isolées sans double la population annuelle moyenne de population
2compte en 1999 régionale (%) 1990-1999 (%) (hab/km )
Ile de Cayenne 84 181 53,5 3,3 406,8
Matoury 18 032 11,5 6,6 131,4
Agglomération de Cayenne 66 149 42,1 2,5 948,9
Cayenne 50 594 32,2 2,3 2 143,8
Remire-Montjoly 15 555 9,9 3,2 337,3
Autres communes 73 032 46,5 3,9 0,9
Saint-Laurent-du-Maroni 19 211 12,2 3,9 4,0
Kourou 19 107 12,2 3,6 8,8
Mana 5 445 3,5 1,1 0,9
Macouria 5 050 3,2 10,4 13,4
Maripasoula 3 710 2,4 8,7 0,2
Apatou 3 628 2,3 4,5 1,8
Grand-Santi 2 862 1,8 5,4 1,4
Sinnamary 2 783 1,8 -2,3 2,1
Saint-Georges 2 153 1,4 3,9 0,9
Roura 1 791 1,1 3,5 0,5
Papaichton 1 650 1,0 9,2 0,6
Iracoubo 1 430 0,9 -1,1 0,5
Montsinéry-Tonnegrande 1 037 0,7 8,4 1,7
Camopi 1 032 0,7 3,6 0,1
Awala-Yalimapo 887 0,6 3,9 4,7
Régina 765 0,5 4,2 0,1
Saint-Élie 239 0,2 7,7 0,0
Saül 160 0,1 10,9 0,0
Ouanary 92 0,1 1,3 0,1
Guyane 157 213 100,0 3,6 1,9
Source : Recensement de la population - Insee
16 Tableaux Économiques Régionaux GuyaneLes Communes 1.5
Population des communes
© Insee-Ign Source : Insee
Tableaux Économiques Régionaux Guyane 17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.