Été 2003 : excellente saison pour les campings, léger recul pour l'hôtellerie

De
Publié par

Cet été, 4 150 000 nuitées ont été enregistrées dans les hôtels et campings de la région. En hausse de 3 % par rapport à l'an passé, ce résultat cache deux évolutions contrastées. Après l'embellie de 2002, l'hôtellerie accuse une baisse d'activité. Ce recul est essentiellement dû à une érosion de la fréquentation touristique car la lientèle d'affaires continue de progresser. En revanche, la saison est excellente pour les campings, meilleure que sur l'ensemble du territoire. Point commun à ces deux modes d'hébergement, cet été, la clientèle étrangère s'est faite plus rare.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Eté 2003 : excellente saison
pour les campings
Léger recul pour l’hôtellerie
Cet été, 4 150 000 nuitées ont été enregistrées dans les hôtels
et campings de la région. En hausse de3%parrapport à l’an
passé, ce résultat cache deux évolutions contrastées.
Après l’embellie de 2002, l’hôtellerie accuse une baisse
d’activité. Ce recul est essentiellement dû à une érosion de la
fréquentation touristique car la clientèle d’affaires continue de
progresser. En revanche, la saison est excellente pour les
campings, meilleure que sur l’ensemble du territoire.
Point commun à ces deux modes d’hébergement, cet été, la
clientèle étrangère s’est faite plus rare.
Dominique Boilon
La fréquentation hôtelière baisse de5%en l’activité, est en retrait. Accablée par la ca-Hôtellerie :
France, l’Auvergne résiste mieux et ne nicule, pendant le mois d’août, la clientèle
concède qu’un recul de 2,6 %. s’est faite plus rare, la fréquentation reculedes séjours plus courts
De mai à septembre 2003, les hôtels clas- même très nettement (- 7,4 %).
sés0à4 étoiles de la région ont accueilli Les évolutions vont à contre-courant de
1 157 000 personnes, presque autant que l’été dernier et jouent le rééquilibrage.
l’an dernier. Cependant les séjours ont été Grand perdant en 2002, le Cantal enre-
raccourcis à 1,9 jour en moyenne (2 jours gistre une progression de plus de5%du
en 2002). Ainsi, les clients de l’hôtellerie nombre des nuitées. En revanche, les trois
ont-ils séjourné 2 209 000 nuits, 2,6 % de autres départements s’inscrivent en néga-
moins que l’été dernier. tif. L’Allier est le plus touché avec une dimi-
Bénéficiant cette année du pont de la Pen- nution de 7 % des nuitées. La Haute-Loire
tecôte et d’une météo clémente, le mois de limite sa baisse à moins de 2 %.
juin retrouve un bilan positif (+ 4,4 % de nui- Dopé par l’effet Vulcania, le Puy-de-Dôme
tées). Ce sera la seule progression de cet avait vécu une très belle saison 2002. Il en-
été. Le cœur de la saison, au plus fort de registre, cette année, une baisse de 3 %.% Clermont-Ferrand et en Limagne, grandesÉvolution mensuelle
75 bénéficiaires de l’été dernier.du taux d’occupation
70 Avec 9 hôtels et 385 chambres en moinsdans l’hôtellerie les trois
2002 cette saison, le taux moyen d’occupationdernières années 65
reste quasiment stable à 57 %. L’hôtellerie
60 3 étoiles affiche toujours les plus forts taux20012003
et continue son ascension, encore plus trois55
points cet été. Plus discrètement, les
50 0 étoile qui comptent beaucoup d’hôtels de
chaîne, ont aussi augmenté leur taux d’oc-45
cupation (+ 2,2 %) et attiré une plus large
40
clientèle, essentiellement des FrançaisMai Juin Juillet Sept.Août
(+ 6 % de nuitées totales et + 13 % de nui-Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme
tées françaises).
Globalement, sur la région les hôtels équi-
Le mois d’août a été particulièrement péna- pés d’une piscine réalisent de meilleurs
lisant (- 10 % de nuitées). Mais le niveau to- taux d’occupation (plus trois points en juil-
tal des nuitées reste largement supérieur à let, plus huit points en août). Pour les 3 étoi-
celui observé avant l’ouverture du Centre les, la différence atteint jusqu’à treize points
du Volcanisme, notamment sur la zone de en août.
Les touristes représentent plus des Provenance de la clientèle étrangèreBaisse du nombre
trois-quarts de la fréquentation de l’hôtel- dans l’hôtellerie - Saison estivale 2003
lerie régionale. Ce sont eux qui ont fait dé-de clients sauf
faut cet été (- 6,6 % de nuitées). La clientèle
pour les affaires d’affaires continue sa progression (+ 16 % Grande-Bretagne
l’été dernier, + 13 % cette année). Les bons
Autres Pays
résultats sont particulièrement notables
dans l’Allier et le Puy-de-Dôme et surtout
dans l’hôtellerie 2 étoiles et économique.
SuisseSi les hôtels n’ont pas fait recette auprès
des Français (- 2 %), ils l’ont encore moins
fait auprès des étrangers (- 7 %). Seul le Pays-Bas
AllemagneCantal est gagnant sur tous les types de
Italieclientèle. La Haute-Loire voit seulement un
léger mieux pour la clientèle étrangère. Belgique-Luxembourg
Les étrangers sont venus moins nombreux
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme(- 17 % d’arrivées) mais ils sont restés plus
du Ministère de l’Équipement, des Transports,longtemps, en moyenne 1,8 nuit, contre 1,6
du Logement, du Tourisme et de la Merl’an passé. Toutefois cela n’a pas suffi à
Indicateurs Nuitées des étrangersDurée moyenne
de fréquentation des séjours étrangers Part dans l'ensemble
Nombrede la clientèle étrangère (en nuits) des nuitées
dans l’hôtellerie
Allier 1,8 57 700 12,1 %Saison estivale 2003
Cantal 2,0 56 200 14,6 %
Haute-Loire 1,7 40 100 17,6 %
Puy-de-Dôme 1,7 139 300 12,4 %
Auvergne 1,8 293 300 13,3 %
Zones thermales 3,3 49 800 7,3 %
Hors zones thermales 1,6 243 500 16,0 %
0 étoile 1,6 17 200 10,4 %
1 étoile 1,8 13 100 5,8 %
2 étoiles 1,8 174 200 12,4 %
3 étoiles 1,8 82 500 21,8 %
4 étoiles 2,1 6 300 16,4 %
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
- 2 -contrecarrer la baisse de fréquentation. Les dans les deux autres. Les Belges et Luxem-
Anglo-Saxons, premiers clients étrangers bourgeois s’octroient la deuxième place
de l’hôtellerie régionale maintiennent à peu avec une progression de 40 %. En re-
L’édition près leur présence. Ils ont privilégié les hô- vanche, les Allemands n’ont pas confirmé
2003-2004 est parue tels des deux départements les plus ruraux, leur engouement de l’été dernier quel que
la Haute-Loire et surtout le Cantal et reflué soit le département (- 22 % de nuitées).
Le nombre de nuitées liées au thermalismeLes villes thermales recule toujours mais de façon moins ac-
centuée que ces dernières années (- 7 %ne sont pas épargnées
de curistes et-6% d’accompagnants).
Quant aux touristes, ils n’ont pas joué le
Environ 210 000 personnes ont séjourné rôle de compensation dans la plupart des
cet été dans les villes thermales de la ré- villes thermales (-4%de nuitées). Ils ont
gion, 5 % de moins qu’en 2002. Après la même fait cruellement défaut à Né-
quasi-stabilité observée l’an dernier, la fré- ris-les-Bains (- 32 %) et à La Bourboule«Lestableaux
quentation repart à la baisse (-5%denui- (- 12 %). Ils ont seulement renforcé leur pré-
économiques tées). Toutes les clientèles sont en perte de sence à Châtelguyon.
del’Auvergne»: vitesse. Aucune station n’est parvenue à
20 000 chiffres pour tout Les clientèles des zones thermalesmaintenir son niveau d’activité.
connaître sur la région.
Nuitées Durée moyenne de séjour (en nuits)
Été 2001 Été 2002 Été 2003 Été 2001 Été 2002 Été 2003
Curistes 35,7 % 32,0 % 31,4 % 19,7 19,9 20,0
Accompagnants 5,4 % 4,0 % 4,0 % 12,9 11,0 12,5
Autres clientèles 58,9 % 64,0 % 64,6 % 2,3 2,2 2,3
Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 3,5 3,3 3,3
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
%
75
70 Hors stations thermalesTaux mensuels
65d’occupation
Saison estivale 2003
60 Auvergne
Stations thermales55
50
45
40
Mai Juin Juillet Août Sept.
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme
Au cours de l’été 2003, les 335 campings moyenne de séjour s’est allongée deCamping : un été classés de la région ont enregistré 0,2 point pour atteindre 4,3 jours, comme
1 937 000 nuitées pour 448 000 séjours. en 2001.aux couleurs du temps
Grâce à un ensoleillement exceptionnel L’embellie s’est répercutée sur tous les
dès le début du printemps, l’activité des ter- mois. La plus spectaculaire est observée en
rains auvergnats affiche une belle progres- juin (+ 27 % de nuitées) favorisée, il est vrai,
sion qui se traduit par une hausse de 11 % par le pont de la Pentecôte. Au cœur de
des nuitées et de 5 % des arrivées. Ainsi, l’été, et particulièrement au mois d’août, on
après deux années de recul, la fréquenta- observe une bonne performance (+ 12 %).
tion retrouve son niveau de 2000. Les cam- Toutes les catégories de terrain profitent de
peurs sont venus plus nombreux et ils ont ce climat favorable. Les 1 étoile, peu prisés
séjourné plus longtemps. La durée l’été dernier, enregistrent la plus forte aug-
- 3 -mentation (+ 32 % de nuitées). Quant gnant de cette saison avec + 17 % de
aux quatre étoiles, ils poursuivent leur pro- nuitées, mais après deux années noires.
gression, encore + 15 % cette année après La zone autour d’Aurillac a accueilli la se-
+ 26 % en 2002. maine fédérale de cyclotourisme début
L’amélioration concerne tous les départe- août, élevant de vingt-et-un points le taux
ments. Seules trois zones s’inscrivent en d’occupation de la première quinzaine.
négatif, celle de Moulins dans l’Allier, le Quelque peu perturbé par les mouvements
Haut-Allier en Haute-Loire et le Parc Livra- des intermittents du spectacle, le théâtre de
dois-Forez dans son ensemble. rue a moins fait recette dans les campings
À l’inverse de l’été précédent, les zones les (moins seize points du taux d’occupation
plus montagneuses ont bénéficié d’un af- pour la deuxième quinzaine).
flux de clientèle à la recherche d’un peu Globalement le taux d’occupation gagne
plus de fraîcheur (+ 28 % de nuitées dans deux points sur l’ensemble de la saison
les Volcans cantaliens comme en Mey- (26 % d’emplacements occupés) pour at-
gal-Mézenc-Vivarais ou encore + 18 % teindre 60 % la première quinzaine
dans le Sancy). Le Cantal est le grand ga- d’août.
Fréquentation hôtelière en forte augmentation Trois zones retenues par les campeurs
dans la zone de Saint-Flour
Nièvre Nièvre
Cher Cher
Saône-et-Loire Saône-et-Loire
Indre Indre
Zone de Moulins Zone de Moulins
Zone de Montluçon Zone de Montluçon
Zone de VichVichyy Zone de VichyCreuse Creuse
Rhône Rhône
CombrCombrailles ailles CombraillesLimaLimagne gne Limagne
Zone deZone de Zone de
Clermont-FerrandClermont-Ferrand Clermont-Ferrand
Loire LoirePParc Livrarc Livradois-Forezadois-Forez
(Puy-de-Dôme)
Parc Livradois-Forez
SancSancy y (Puy-de-Dôme)
Sancy
Corrèze Corrèze
Parc Livrarc Livradois-Forezadois-Forez Parc Livradois-Forez
(Haute-Loire) (Haute-Loire)
Vallée ValléeMeygal, Mézenc, VivaraisZone de MaurZone de Mauriac iac de la Loire Zone de Mauriac de la LoireVallée de la Loire
Haut-Allier Meygal, Mézenc,Meygal, Mézenc,
Haut-AllierHaut-AllierVVolcans Cantaliens Volcans cantaliens VivaraisVivarais
AgAgglomérglomération ation
du Puy-en-Vela yy
Zone de Saint-Flour Zone de Saint-Flour
Aururillac-Arpajonillac-Arpajon
La Châtaigneraie
La ChâtaigneraieLa Châtaigneraie
Ardèche Ardèche
Lot Lot
Lozère LozèreAveyron Aveyron
© IGN - INSEE 2004 © IGN - INSEE 2004Évolution du nombre de nuitées
2003/2002 en %
Contours des zones touristiques+ 18,8 24,4
0 Contours des départements régionaux9,5- 2,75 Contours des autres départements0- 6,4
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
- 4 -Indicateurs de fréquentation par catégorie de camping - Saison estivale 2003
Durée Campings ouverts
Nuitées Évolution Taux Évolution moyenne
2003/2002 d'occupation (en points) de séjour Nombre Emplacements
(en nuits)
1 étoile 122 600 31,7 % 17,4 % + 2,3 3,5 58 2 509
2 étoiles 633 900 5,5 % 22,4 % + 1,0 3,6 167 8 805
3 étoiles 902 600 11,3 % 29,2 % + 2,5 4,8 93 8 584
4 étoiles 278 300 14,5 % 37,5 % + 5,3 5,5 17 2 011
Auvergne 1 937 400 10,8 % 26,1 % + 2,0 4,3 335 21 909
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Mer
Effet canicule ? Moins tentés de rechercher Provenance de la clientèle étrangèreLes étrangers
un soleil omniprésent sur le territoire natio- dans les campingsse dérobent, nal, les Français ont repris le chemin des Saison estivale 2003
terrains auvergnats. Leur retour en masseles Français (+ 17 % de nuitées) a largement compensé
la défection des étrangers (- 4 %). C’estaffluent Autres paysSuisse
principalement au mois d’août que les Italie
clients résidant à l’étranger ont fait défaut Belgique
(- 12 %). Les Néerlandais demeurent les Luxembourg
plus gros clients étrangers de nos cam-
Grande-pings, mais leur représentation continue
Bretagneson érosion (60 % des étrangers, contre
Irlande
62,7 % en 2002 et 64,2 % en 2001). La
baisse de fréquentation de près de 8 %
Allemagnecet été ne va pas inverser cette ten-
dance. En légère progression, les clien- Pays-Bas
tèles allemande et belge confirment leur
présence mais ne peuvent influer sur le Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme
résultat final face à la part représentée du Ministère de l’Équipement, des Transports,
du Logement, du Tourisme et de la Merpar les Néerlandais.
Indicateurs de fréquentation de la clientèle étrangère
dans les campings - Saison estivale 2003
Nuitées des étrangersPrincipales définitions Durée moyenne
des séjours étrangers Part dans l'ensemble
NombreNuitée : une personne qui passe une (en nuits) des nuitées
nuit dans un hôtel ou un camping
compte pour une nuitée ; deux Allier 2,3 86 500 32,6 %
personnes qui passent trois nuits Cantal 3,4 79 500 19,4 %
comptent pour six nuitées.
Haute-Loire 3,8 86 500 34,7 %
Puy-de-Dôme 3,5 224 400 22,1 %Durée moyenne de séjour : rapport
du nombre de nuitées au nombre Auvergne 3,3 476 900 24,6 %
d’arrivées.
Zones thermales 3,1 55 400 13,5 %
Hors zones thermales 3,3 421 500 27,6 %
Taux d’occupation : rapport du
1 étoile 2,7 24 000 19,6 %nombre de chambres d’hôtel ou
d’emplacements de camping occupés 2 étoiles 2,4 120 200 19,0 %
au nombre de chambres ou
3 étoiles 3,5 239 300 26,5 %
d’emplacements réellement offerts,
4 étoiles 4,7 93 400 33,6 %calculé en tenant compte du nombre
de jours d’ouverture de l’hôtel ou du Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports,
camping. du Logement, du Tourisme et de la Mer
- 5 -Principaux indicateurs de fréquentation - Saison d’été 2003
Hôtels Campings
Variation taux Durée Variation taux Durée
Nuitées Évolution Taux d’occupation moyenne Nuitées Évolution Taux d’occupation moyenne
2003/2002 d'occupation 2003/2002 de séjour 2003/2002 d'occupation 2003/2002 de séjour
(en points) (en nuits) (en points) (en nuits)
Allier 477 500 - 7,3 % 59,2 % - 9,0 2,1 265 100 + 1,4 % 24,6 % + 0,8 3,2
Cantal 383 900 + 5,1 % 47,8 % + 0,7 1,9 409 700 + 16,6 % 22,0 % + 1,9 4,7
Haute-Loire 227 800 - 1,7 % 53,6 % - 0,6 1,6 249 000 + 5,4 % 24,3 % + 2,1 3,7
Puy-de-Dôme 1 120 300 - 3,1 % 60,4 % 0 1,9 1 013 600 + 12,7 % 29,3 % + 2,5 4,8
Auvergne 2 209 500 - 2,6 % 57,0 % - 0,3 1,9 1 937 400 + 10,8 % 26,1 % + 2,0 4,3
Zones thermales 685 400 - 4,9 % 57,5 % + 1,7 3,3 410 500 + 30,5 % 33,2 % + 2,7 5,4
Hors zones 1 524 100 - 1,5 % 56,8 % - 1,4 1,9 1 526 900 + 22,6 % 24,5 % + 1,9 4,1
thermales
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
La clientèle liée au thermalisme (curistesVilles thermales : et accompagnants) perd encore du ter-
rain. En revanche, l’activité engendréeles touristes sauvent
par les touristes affiche une belle pro-
la saison gression : + 13 % de nuitées. La seule
baisse notable est relevée à Bourbon
Les campings des zones thermales sont l’Archambault.
au diapason de la région. Trois stations, le Mont-Dore, Saint-Nec-
3, place Charles de Gaulle - BP 120Sur l’ensemble des stations, le nombre taire et surtout La Bourboule connais-
63403 Chamalièresdes nuitées augmente de plus de8%et sent de belles évolutions de leur
Tél. : 04 73 19 78 00le taux d’occupation gagne près de trois fréquentation dues principalement aux
Fax : 04 73 19 78 09
points. touristes. La Bourboule joue gagnant sur
Directeur de la publicationSeules les zones de Vichy et surtout de les deux tableaux (+ 19 % de curistes et
René JEANBourbon l’Archambault sont en repli. + 24 % de touristes)
Directeur régional de l’INSEE
Rédaction en chefLes clientèles dans les campings des zones thermales
Nicole THOMAS
Nicole MARCZAK
Durée moyenne de séjour
Nuitées Composition et mise en page
(en nuits)
INSEE
Été 2001 Été 2002 Été 2003 Été 2001 Été 2002 Été 2003
Vente et abonnement
Curistes 17,4 % 17,0 % 15,2 % 21,6 20,8 21,6
Tél. : 04 73 19 78 73
Accompagnants 12,7 % 11,8 % 10,4 % 20,7 19,6 19,7
Prix du numéro : 2,2€
Autre clientèle 69,9 % 71,2 % 74,4 % 4,1 4,1 4,3
Abonnement annuel :
Total 100,0 % 100,0 % 100,0 % 5,5 5,3 5,4
- France : 11€
Sources : INSEE - Secrétariat d’État au Tourisme du Ministère de l’Équipement, - Étranger : 13€
des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer
En complément, abonnez-vous à :
INSEE Auvergne « Les Dossiers »
Prix au numéro : variable
Abonnement annuel :
2003 : une année difficile pour le tourisme - France : 35€
- Étranger : 43€
Pour le tourisme mondial, 2003 a été une mauvaise année. Les évènements sanitaires,
À l’ordre du régisseur
géopolitiques ou économiques ont lourdement pesé sur ce secteur. En France, la pollution des recettes de l’INSEE
du Prestige, la canicule, les annulations de festivals, les incendies ont accentué cette situa-
www.insee.fr/auvergne
tion néfaste. La dépréciation du dollar face à l’euro a joué un rôle négatif également. Toutes les publications accessibles en ligne
Entre 2002 et 2003, la fréquentation étrangère a diminué d’environ deux millions d’arri-
Création maquette
vées de touristes soit une baisse de 2,6 %. Cette diminution s’explique par un recul à la fois CRÉATONE
des clientèles longs courriers mais également des clientèles européennes. De plus, les tou-
Impression
ristes étrangers sont venus moins souvent, moins longtemps et ont réduit leurs dépenses.
Imprimerie IMC
En revanche, les Français se sont déplacés davantage en France comme à l’étranger
Crédit photos
compensant en grande partie le manque à gagner dû à l’absence des étrangers. Ils ont tou-
INSEE Auvergne
tefois opté pour des courts séjours (+ 2,3 %) au détriment des séjours plus longs (- 1,9 %).
ISSN : 1633-2768
Les séjours professionnels des Français ont le plus augmenté en France aussi bien qu’à
Dépôt légal :
l’étranger. 2ème trimestre 2004
Grâce à la fréquentation française, l’hôtellerie de plein air a retrouvé le niveau atteint en
© INSEE 2004
2001 avec un nombre de nuitées en progression de 3,2 %. Code SAGE : LET041612
- 6 -

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.