Evolution contrastée du transport francilien

De
Publié par

En 2011, malgré la crise économique, les transports aériens de passagers et les transports collectifs urbains poursuivent leur croissance en Ile-de-France. Le trafic aérien intérieur et international de passagers est en forte croissance et renoue avec les sommets atteints en 2008. Le nombre de voyageurs en transports collectifs urbains augmente de 2,1 %. Après une baisse des immatriculations des véhicules particuliers en 2011, les achats de voitures neuves en Ile-de-France augmentent de 1,2 % alors qu’au niveau national ils diminuent (- 2,2 %). A contrario, le transport routier de marchandises ralentit nettement. Introduction Forte croissance du trafic aérien Progression des transports collectifs urbains Faible reprise des immatriculations de voitures neuves Fragilisation du fret
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

20
Transports
Evolution contrastée du transport francilien
n 2011, malgré la crise écono- réseaux franciliens. Le réseau de la Fragilisation du fret
mique, les transports aériens de RATP, ferré et routier, est le plus utili-
La crise économique fragilise la pro-E passagers et les transports col- sé. Son trafic représente 75 % du total
duction industrielle devenue peu dyna-lectifs urbains poursuivent leur crois- des déplacements des Franciliens. Le
mique. En 2011, le transport routier desance en Ile-de-France. Le marché des nombre de voyages continue à progres-
marchandises, qui avait enregistré un
voitures particulières neuves enregistre ser (+ 1,8 % en 2011 contre + 1,3 % en
rebond en 2010 (+ 5,2 %), ralentit net-
une faible reprise. En revanche, le 2010). La SNCF assure 17 % des voyages
tement (+ 0,3 %). Malgré un recul des
transport de marchandises ralentit. avec une croissance sensible (+ 2,8 %
flux sortants (- 1,7 %), les flux internesaprès + 0,7 % en 2010). Ces hausses
sont en augmentation (+ 4,5 %).sont stimulées par la poursuite du déve-Forte croissance du trafic aérien
loppement des cartes sociales (titres de Le transport aérien de marchandises est
Malgré un contexte socio-économique transports) ainsi que par la modernisa- davantage touché par la crise mais son
difficile, l’année 2011 marque un record tion du réseau francilien. tonnage reste très marginal. Après de
d’activité pour le transport aérien avec
très bons résultats en 2010 (+ 4,5 %), il
une progression de 6,8 % de passagers Faible reprise recule nettement en 2011 (- 3,8 %).
en métropole par rapport à 2010.
Cette baisse est sensiblement équiva-des immatriculations
lente à celle observée en France métro-de voitures neuvesLes révolutions dans les pays arabes, le
politaine (- 4 %).
tremblement de terre et le tsunami pro-
Malgré une baisse au second trimestre
■■■■ Martine Mounouryvoquant une catastrophe nucléaire au
er
2011 liée à la suppression au 1 janvier Insee, Service études et diffusionJapon au cours du premier semestre
de la prime à la casse, les achats de voi-
2011 affectent le trafic aérien sans pour
tures particulières neuves augmentent lé- Trajet domicile-travail
autant briser sa croissance. Au con-
gèrement en Ile-de-France (+ 1,2 %). En en Ile-de-France
traire, celle-ci renoue avec les sommets
revanche, au niveau national, les achats
atteints en 2008. Selon les résultats de l’enquête nationale
baissent de 2,2 %. La croissance franci-
transports et déplacement (ENTD), les
lienne est principalement due à uneEn Ile-de-France, le trafic international Franciliens utilisent autant les transports en
hausse sensible pour les Hauts-de-Seineprogresse de 5,4 %. Les voyageurs se commun (42 %) que la voiture (43 %) pour
(10,2 %) et Paris (6,3 %) alors que les au-rendant habituellement à destination se rendre au travail. Les cadres et les em-
tres départements subissent un recul.de la rive sud de la Méditerranée choi- ployés franciliens sont plus nombreux à
sissent des pays du sud de l’Europe. utiliser les transports en commun que les
L’ensemble des immatriculations des
autres catégories socioprofessionnelles.
véhicules progressent en Ile-de-France
Le trafic intérieur est en forte croissance Les femmes ont plus souvent recours que
alors qu’elles diminuent en France mé-(+ 7,2 %). Les passagers préfèrent se les hommes aux transports collectifs.
tropolitaine (+ 3,2 % contre - 0,8 %).rendre en vacances dans leur famille
A Paris, la grande majorité des actifs (64 %)Cette hausse résulte d’une forte crois-ou chez des amis. De plus, le trafic des utilise les transports collectifs pour se
sance des véhicules utilitaires légers etcompagnies à bas coût progresse forte- rendre à leur lieu de travail, alors que seule-
industriels qui retrouvent les niveaux
ment (11,5 % en 2011 contre 5,7 % en ment 13 % se déplacent en voiture. En pe-
atteints avant la crise.2010). Au total, les mouvements de tite couronne, 45 % des actifs utilisent les
passagers des aéroports Charles-de- transports collectifs et 38 % prennent leur
Pour en savoir plusGaulle et Orly représentent 58 % du voiture. En grande couronne, trois actifs sur
trafic de passagers en métropole cinq effectuent le trajet domicile-travail en
Caenen Y., Courel J., Paulo C., Schmitt D. :
voiture. Seuls 29 % empruntent les trans-comme en 2010. « Les Franciliens utilisent autant les trans-
ports en commun. Le recours plus fréquentports en commun que la voiture pour se
à la voiture s’explique par une plus faible
rendre au travail », Insee Ile-de-France à laProgression
densité de l’offre en transports collectifs.
page, n° 353, avril 2011.
des transports collectifs urbains
Les Franciliens mettent, en moyenne, 34
Site du SOeS : www.statistiques.
minutes pour se rendre au travail soit deuxEn 2011, le nombre de voyageurs en developpement-durable.gouv.fr
fois plus de temps que les provinciaux,transports collectifs urbains augmente
Le syndicat des transports en Ile-de-France : alors qu’ils parcourent, en moyenne, desde 2,1 %. Plus de 4,1 milliards de
www.stif-idf.fr distances identiques.voyageurs circulent sur l’ensemble des
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011Evolution contrastée du transport francilien
21
Transport aérien de passagers en Ile-de-France Nombre de voyages en Ile-de-France (en millions)
Nombre (millions) Evolution (%) Evolution 2011/2010
2010 2011 (%)
annuelle
2010 2011 2011/2010 moyenne RATP 3 048 3 102 1,8
2011/2007 dont : Métro 1 506 1 525 1,2
RER 457 469 2,6Lignes nationales 15,5 16,6 7,2 -1,0
Bus Paris 339 352 3,8dont Paris CDG 5,0 5,2 6,3 ///
Bus banlieue 637 641 0,6dont Paris Orly 10,6 11,4 7,6 ///
Tramways (hors T4) 101 107 5,9Lignes internationales 67,7 71,4 5,4 0,9
Autres services 88 5,0dont Paris CDG 53,1 55,7 4,7 ///
SNCF* 687 706 2,8dont Paris Orly 14,6 15,7 7,7 ///
Bus Optile + TRA (p) 320 331 3,4Transit 0,1 0,0 -33,8 -26,7
Ensemble 4 055 4 139 2,1Total 83,3 88,0 5,7 0,5
dont low cost 10,6 11,9 11,5 7,7 (p)chiffres provisoires en 2011.
*hors parcours complémentaire (au-delà des zones 1 à 6).Part du low cost (en %) 12,8 13,5 /// ///
Sources : STIF d’après SNCF, RATP, Optile
Source : Union des aéroports français
Immatriculations de voitures neuves
Ensemble
Véhicules particuliersTransport de marchandises en Ile-de-France des immatriculations (1)
Evolution Evolution Evolution
Evolution annuelle 2011 2011/2010 2011 2011/2010
2011 2011/2010 moyenne (%) (%)
(%) 2011/2006
(%) Paris 55 273 6,3 69 198 9,8
Seine-et-Marne 44 977 - 1,5 54 012 0,0
Route (en milliards de tonnes-kilomètres 23,6 0,3 -3,6
Yvelines 82 082 -3,6 95 277 0,3transportés)*
Essonne 40 954 -0,5 49 436 0,7dont entrant 11,0 0,8 -3,2
Hauts-de-Seine 77 267 10,2 90 320 8,7dont sortant 9,2 -1,7 -4,2
Seine-Saint-Denis 28 204 -0,4 40 603 3,1dont interne 3,4 4,5 -3,3
Val-de-Marne 31 107 -3,6 38 650 -2,3Aérien (en millions de tonnes) 2,2 -3,8 ///
Val d'Oise 33 065 -1,4 41 084 2,0
Champ : hors transport international. Ile-de-France 392 929 1,2 478 580 3,2
(*)données provisoires.
France métropolitaine 2 160 920 -2,2 2 642 467 -0,8
Sources : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises ;
Union des aéroports français (1)y compris camionnettes et véhicules automoteurs spécialisés <= 3,5 t de PTAC,
camions, véhicules automoteurs spécialisés > 3,5 t de PTAC, tracteurs routiers et
transports en commun.
Sources : SOeS, Fichier central des automobiles
Immatriculations annuelles de voitures neuves particulières
Base 100 en 2006 Transport routier de marchandises en Ile-de-France
Données brutes Base 100 en 2003
110
120
105
115 100
95
110
90
105
85
100 80
7595
70
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 (p)
90
2006 2007 2008 2009 2010 2011 Entrées dans la région Sorties de la région Intérieur de la région
(p)données provisoires.Ile-de-France France métropolitaine
Champ : hors transport international.
Source : SOeS, Fichier central des automobiles Source : SOeS, Enquête Transport routier de marchandises
Insee Ile-de-France 2012 Regards sur... l’année économique 2011

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.