Fréquentation touristique en panne

De
Publié par

En 2006, l'activité hôtelière s'est de nouveau dégradée dans la région. Le nombre de nuitées a baissé de 4 % sur un an. Ce bilan est partagé par l'hôtellerie de plein-air où les nuitées ont reculé de façon comparable. Dans les deux types d'hébergements, c'est surtout la fréquentation étrangère qui s'est détériorée.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Fréquentation touristique en panne
En revanche, les nuitées de touris- port à 2005. Cette hausse atteintEn 2006,
tes belges, deuxième origine de la même 11,3 % pour les touristesl’activité hôtelière
clientèle étrangère, ont augmenté français. Elle ne suffit toutefois pas
s’est de nouveau dégradée
de 13,9 %, et compensent ainsi le à compenser les pertes observées
dans la région. recul de la clientèle allemande. sur la seule zone de Mulhouse, où
Le nombre de nuitées a baissé Mais les autres nationalités forte- les nuitées totales et étrangères ont
ment représentées en Alsace (Italie, reculé de respectivement 10,7 % etde 4,0 % sur un an.
Suisse, Royaume-Uni, Pays-Bas) 17,3 %. Les hôteliers strasbour-Ce bilan est partagé
sont toutes en retrait par rapport geois ont, quant à eux, enregistré
par l’hôtellerie de plein-air où
aux années précédentes.Ainsi, glo- une baisse des nuitées de 3,3 %
les nuitées ont reculé balement, les nuitées étrangères pour la clientèle française et de
de façon comparable. ont baissé de 6,2 % en 2006. Cette 9,8 % pour la clientèle étrangère.
baisse est partagée par les deux Ailleurs dans la région, les évolu-Dans les deux types
départements alsaciens. tions ont été moins marquées.d’hébergements, c’est surtout
la fréquentation étrangère
Le haut de gamme préservéLa clientèle française a elle aussiqui s’est détériorée.
reculé en 2006 dans la région
(-2,5 %), alors qu’elle s’était main- Dans ce contexte peu favorable,
tenue en 2005, nuançant alors le l’activité hôtelière est néanmoins
repli de la clientèle étrangère. En ef-epuis 2003, l’activité hôtelière restée bien orientée dans les hôtels
fet, malgré une relative stabilitéD alsacienne ne cesse de se haut de gamme, où la fréquentation
dans le Bas-Rhin, les nuitées fran-dégrader. Les nuitées passent de étrangère s’est maintenue à son ni-
çaises ont fortement reculé dans le veau de 2005.Dans les hôtels 4 étoi-5 932 000 en 2003 à 5 551 000 en
Haut-Rhin (-4,7 %). Au final, dans le les, les nuitées totales ont même2006, soit une baisse de plus de 6 %
en trois ans. Cette baisse s’est accé- la baisse globale est très progressé de 4,6 %, bénéficiant
lérée en 2006 (-4,0 %). Elle a atteint nette. D’ailleurs, dans ce départe- d’une clientèle française en hausse
un niveau record au mois d’août, qui ment, seule la zone de Colmar tire (+12,7 %). Mais pour les catégo-
a vu le nombre de nuitées chuter de son épingle du jeu, avec 7,3 % de ries d’hôtels plus modestes (0,1 et
8 % par rapport au mois d’août de nuitées supplémentaires par rap- 2 étoiles), les nuitées étrangères ont
2005. La durée moyenne de séjour
est restée stable à 1,7 jour.
Le recul de la fréquentation a épargné les hôtels haut de gamme...
20Recul de la clientèle étrangère Évolution du nombre de nuitées entre 2005 et 2006 (en %)
15
10Comme en 2005, ce recul des nui-
tées a concerné en premier lieu les 5
touristes étrangers, qui représen- 0
tent 40 % des nuitées totales. Les
-5
Allemands, première nationalité à
-10
séjourner en Alsace, et qui repré-
-15sentent 28 % des nuitées étrangè-
-20res (11 % des nuitées totales), sont
0 Étoile 1 Étoile 2 Étoiles 3 Étoiles 4 Étoilesvenus moins nombreux (-7,4 %).
Nuitées totales Nuitées françaises Nuitées étrangères
26
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 13 · L'année économique et sociale 2006 · juin 2007
Source : Insee - Direction du tourismeACTIVITÉS
… et la zone de Colmar
20nettement reculé. Dans les hôtels 0
Évolution du nombre de nuitées entre 2005 et 2006 (en %)
et 1 étoile, il y a également repli im- 15
portant de la clientèle française, 10
respectivement -14,0 % et -8,1 %. 5
0
Difficultés
-5
dans l’Est de la France
-10
Avec 54,7 % de chambres occu- -15
pées, l’Alsace se situe en deçà de la -20
moyenne nationale (60,4 %). Dans Strasbourg Colmar Mulhouse Vignoble Massif Plaine
la région, le taux d’occupation a bais- Nuitées totales Nuitées françaises Nuitées étrangères
sé de 1,0 point sur un an alors qu’il
augmentait dans le même temps
de 1,1 point au niveau national. tes étrangers, notamment dans les Si la fréquentation a été encoura-
e
L'Alsace se situe ainsi au 13 rang campings 1 et 2 étoiles. geante aux mois de juin et sep-
des régions françaises. Cette moro- tembre, avec une hausse des nui-
sité est partagée en particulier par les La plupart des nationalités sont tées de respectivement 39 % et
autres régions de l’Est de la France : concernées par cette baisse. Les 12 %, cela n’a pas suffi à compen-
Pays-Bas, traditionnellement pre- ser les pertes des mois de maiLorraine, Champagne-Ardenne et
mière nationalité à fréquenter les (-20 %) et d’août (-19 %). Ces mau-Franche-Comté ont vu également
leur taux d’occupation reculer (de res- campings alsaciens et qui repré- vais résultats sont, pour partie tout
pectivement -0,8 point, -0,9 point et sentent près d’un tiers des nuitées au moins, à mettre en relation avec
-1,3 point). étrangères, se retrouvent cette des conditions météorologiques peu
année derrière l’Allemagne. Ces clémentes.
deux nationalités représentent àLa fréquentation a également
elles seules plus de trois nuitéesralenti dans les campings
étrangères sur cinq, soit près du Dominique MULLER
La fréquentation s’est dégradée tiers des nuités en camping.
également dans l’hôtellerie de
plein-air : le nombre de nuitées a
baissé de 4,0 % dans les campings L’activité hôtelière continue de se dégrader en Alsace
alsaciens. Ce recul est dû essen-
Alsace France
tiellement à la baisse de la fré- Nuitées dans les hôtels
quentation sur emplacements nus Évolution Évolution(en milliers) 2006 2006
2005-2006 2005-2006(-7,8 %), délaissés par les touristes
au profit des locatifs Total 5 551 -4,0 191 999 0,1
(+19,3 %). Ces derniers ont été pri- Français 3 336 -2,5 123 101 2,3
vilégiés en particulier par les touris- Étrangers 2 215 -6,2 68 897 -3,7
Encart méthodologique :
L’enquête de fréquentation hôtelière a fait l’objet d’une rénovation importante en janvier 2006 ; les modifications
principales portent sur la méthode de redressement des non-réponses et sur l’introduction de nouvelles nationa-
lités. Il s’ensuit une rupture de série pour certaines variables statistiques, ne permettant pas la comparaison avec
des données antérieures à 2005.
Le taux d’occupation dans l’hôtellerie est le pourcentage de chambres occupées par rapport au nombre de cham-
bres offertes; pour un mois donné, le nombre de chambres offertes correspond au nombre de chambres de l’hô-
tel, multiplié par le nombre de jours d’ouverture de l’hôtel.
Les emplacements nus sont dépourvus de toute forme d’hébergement. Les emplacemnts locatifs sont eux dotés
d’un hébergement : bungalow, bungatoile, mobil-home, …
27
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 13 · L'année économique et sociale 2006 · juin 2007
Source : Insee
Source : Insee - Direction du tourisme
DirectionduTourisme

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.