Hausse des énergies fossiles pour satisfaire la demande

De
Publié par

Source : EDF Cumul nombre d'équipements E Énergie Hausse des énergies fossiles La part des énergies renouvelables diminue pour satisfaire la demande En 2009, la part des énergies renouvelables exploite ces énergies renouvelables pour dans la production régionale d’électricité l’équivalent de 175 600 tonnes de pétrole, s’élève à 32,5 %, en retrait par rapport aux soit 13 % de son approvisionnement total. L’île de La Réunion ne dispose pas d’éner- ries survenues en 2009 dans les deux cen- années 2005/2008 où elle se situait entre 36 La quantité d’énergie ainsi obtenue a légère- gies fossiles et reste très dépendante de trales thermiques charbon-bagasse et les et 37 %. Cette situation s’explique d’une part ment diminué de 0,5 % suite à la diminution l’extérieur pour sa consommation d’énergie. fortes demandes en électricité au cours du par une diminution de la production élec- de la production hydraulique. En 2009, la dépendance énergétique de l’île premier semestre 2009 expliquent en partie trique hydraulique liée à un retour à une Le développement des éoliennes, des systè- atteint son plus haut niveau depuis 2005, cette hausse.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 11
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Source : EDF
Cumul nombre d'équipements
E
Énergie
Hausse des énergies fossiles
La part des énergies renouvelables diminue
pour satisfaire la demande
En 2009, la part des énergies renouvelables exploite ces énergies renouvelables pour
dans la production régionale d’électricité l’équivalent de 175 600 tonnes de pétrole,
s’élève à 32,5 %, en retrait par rapport aux soit 13 % de son approvisionnement total.
L’île de La Réunion ne dispose pas d’éner- ries survenues en 2009 dans les deux cen-
années 2005/2008 où elle se situait entre 36 La quantité d’énergie ainsi obtenue a légère-
gies fossiles et reste très dépendante de trales thermiques charbon-bagasse et les
et 37 %. Cette situation s’explique d’une part ment diminué de 0,5 % suite à la diminution
l’extérieur pour sa consommation d’énergie. fortes demandes en électricité au cours du
par une diminution de la production élec- de la production hydraulique.
En 2009, la dépendance énergétique de l’île premier semestre 2009 expliquent en partie
trique hydraulique liée à un retour à une
Le développement des éoliennes, des systè-
atteint son plus haut niveau depuis 2005, cette hausse. D’autre part, la consomma-
hydraulicité normale et d’autre part par les
mes photovoltaïques et de la valorisation
avec 87,1 % des ressources en valeur tion de carburéacteur a été plus importante
avaries survenues sur les centrales bagasse-
des déchets par méthanisation représentent
importées, en provenance d’Afrique, d’Eu- suite à l’augmentation du trafic aérien.
charbon en 2009. Néanmoins, la production
2,7 % des ressources locales de production
rope et d’Asie. Il s’agit principalement de
électrique à partir de la bagasse reste bien
électrique, en progression de 1,7 % par rap-
produits pétroliers et de charbon servant
orientée ces deux dernières années grâce à
Ralentissement de la
port à 2008. Ces ressources et de nouvelles
de combustible pour la production d’élec-
des conditions climatologiques favorables.
énergies tendront à se développer au cours
tricité dans les centrales thermiques ou de
croissance de la
En 2009, la puissance photovoltaïque a une des années à venir car de multiples projets
carburant et de combustible pour le trans-
consommation électrique
fois encore fortement augmenté (+ 32,5 sont en attente de réalisation ou en recherche
port, l’agriculture et l’industrie. Plus margi-
3
mégawatt ) portant à 42,5 mégawatt la puis- et développement. Le programme GERRI a
nalement, ces combustibles sont utilisés
sance totale installée sur l’île. Elle a été mul- fixé l’objectif d’intégrer d’ici 2030 toutes les
dans le secteur résidentiel (cuisson des ali-
Le ralentissement de la croissance de la
tipliée par quatre en un an. Concernant l’éo- innovations intéressant les déplacements,
ments, chauffage dans les Hauts).
consommation d’électricité se confirme en
1
lien, la puissance de production a augmenté la production de l’énergie, son stockage et
2009 (+ 3,1 % ). Ce ralentissement est lié
Les importations de certains combustibles
de 4,4 mégawatts en 2009. ses usages, ainsi que l’urbanisme, la cons-
aux actions de sensibilisation à la maîtrise
tels que le fioul léger, le fioul lourd et le car-
truction et le tourisme.
de l’énergie (lampes basse consommation,
Les énergies renouvelables locales sont
buréacteur ont augmenté en 2009. Les ava-
coupe-veilles, chauffe-eau solaires...)
constituées de solaire thermique (eau chaude Gaëlle GILBOIRE
menées activement auprès de la popula-
sanitaire), de bagasse, d’hydraulique ainsi
Observatoire Énergie Réunion
tion réunionnaise et des professionnels par
que d’éolien et de photovoltaïque pour pro-
Répartition de la consommation EDF et les institutionnels locaux depuis plu-
duire de l’électricité. Depuis fin novembre
sieurs années.
3
d'énergie primaire en 2009 (p)
2008, la valorisation énergétique du biogaz
Watt : unité de puissance ; kWh : kilowatt-heure, qui correspond à
de décharge a également débuté sur le site la consommation d’un appareil électrique de 1 000 watt pendant
Dans le transport routier, la croissance de la
une heure. 1 mégawatt = 1 000 KW.
de Pierrefonds à Saint-Pierre. La Réunion
% consommation
consommation de carburants reste relative-
ment faible sur les trois dernières années.
Charbon 29,6
Le rajeunissement et la faible augmenta-
Fioul léger/gazole 28,3
tion du parc automobile réduisent la crois-
Carburéacteur 12,6
sance de la consommation de gazole et Le solaire thermique souffre aussi de la crise
1 186,2 ktep*
er
Essence 8,8
d’essence. Au 1 janvier 2009, 328 850 voi-
2
Nombre de chauffe-eau solaires posés
Fioul lourd 5,9 tures particulières de moins de 15 ans
Le marché du solaire thermique a connu
étaient en circulation (+ 0,25 % en un an).
Gaz butane 1,9 depuis 2000
un ralentissement en 2009. Ainsi, près
Sur l’année, plus de 16 700 voitures parti-
120 000
12 000 équipement global
de 8 000 chauffe-eau solaires individuels
culières neuves ont été immatriculées,
Bagasse + biogaz 7,4
100 000
10 000
ont été installés contre plus de 10 000
avec une nette préférence pour les voitures
Hydraulique 3,4
durant les cinq années précédentes. Ce 80 000
8 000
roulant au gazole.
Solaire thermique 1,8 175,6 ktep
repli a eu des répercussions sur l’emploi
60 000
6 000
Huiles usagées 0,1
du secteur et certaines entreprises ont
4 000 40 000
Autres EnR** 0,2
recentré leurs activités sur le solaire
20 000
2 000
photovoltaïque. Ce fléchissement est à
Source : Observatoire énergie Réunion 0
0
mettre en parallèle avec la diminution de
* ktep : kilo tonnes équivalent pétrole (p) provisoire 1
Corrigé de l’effet année bissextile 2008.
l’activité dans le bâtiment.
Vente directe Abonnement
2
** Énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien).
Source : fichier central des automobiles (équivalent 300 litres) (équivalent 300 litres)
26 27
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
Nombre d
'installations annuelles

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.