Hébergements collectifs: 6,4 millions de nuitées pendant l'hiver 1999-2000

De
Publié par

Pendant l'hiver 1999-2000, les touristes ont passé 6,4 millions de nuitées dans les hébergements collectifs de Rhône-Alpes. Le taux d'occupation a été de 47 %. Les trois quarts des nuitées se sont passées en Savoie ou en Haute-Savoie. La fréquentation la plus élevée se situe en milieu de saison, au mois de février. Les touristes d'origine étrangère sont peu nombreux, dans ce type d'hébergements. Une semaine en pension complète, telle est la formule la plus appréciée des vacanciers.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

Insee Rhône-Alpes
Résultats
Numéro 80
Février 2001
Hébergements collectifs :
6,4 millions de nuitées pendant
l'hiver 1999-2000
Pendant l'hiver 1999-2000, les touristes ont passé 6,4 millions de nuitées
dans les hébergements collectifs de Rhône-Alpes. Le taux d'occupation a
été de 47 %.
Les trois quarts des nuitées se sont passées en Savoie ou en Haute-Savoie.
La fréquentation la plus élevée se situe en milieu de saison, au mois de
février.
Les touristes d'origine étrangère sont peu nombreux, dans ce type d'héber-
gements.
Une semaine en pension complète, telle est la formule la plus appréciée
des vacanciers.
Chantal Drouin-Manissier Fréquentation des hébergements collectifs : hiver 1999-2000
Franche-Comté
Bourgogne
SuisseHaute-
Ain Savoie
Rhône
Loire
Savoie
Isère
Auvergne Italie
Nombre de nuitées
(en milliers)
Ardèche
Drôme 2 800
1 100
100
Languedoc-Roussillon Provence-Alpes-Côte-Azur
Source : INSEE et ORT
> Ce numéro d’INSEE Rhône-Alpes Résultats est téléchargeable à partir du
site Internet www.Insee.fr/rhone-alpes, à la rubrique “ Publications ”.
© I.N.S.E.E. 2001- I.G.N. 1999Durant l'hiver 1999-2000, les touris- Nuitées par départementUne fréquentation où
tes ont passé près de 6,4 millions deSavoie et Haute-Savoie en milliers
nuitées dans les hébergements collec-
Autres (436)dominent tifs de Rhône-Alpes. Savoie et Haute-
Savoie totalisent ensemble les trois Isère
(1 081)quarts de la fréquentation. Savoie
(2 813)Le caractère saisonnier de ce type
d'hébergement est indéniable. La fré-
quentation est nettement plus élevée
en février, période de vacances sco-
Haute-Savoielaires : ce mois totalise plus du tiers
(2 056)des nuitées. Le phénomène est parti-
culièrement net en Haute-Savoie. Source : INSEE et ORT
1Nuitées par département en milliers
Décembre Janvier Février Mars Avril Hiver %
1999-2000
Savoie 296 558 962 635 362 2 813 44
Haute-Savoie 219 416 804 424 193 2 056 32
Isère 128 226 331 239 157 1 081 17
Drôme 10 10 56 26 43 145 2
Ardèche 8 7 20 17 54 106 2
Ain 9 12 37 13 18 89 1
Loire 7 4 15 7 16 49 1
Rhône 8 6 12 8 13 47 1
Rhône-Alpes 685 1 239 2 237 1 369 856 6 386 100
Source : INSEE et ORT
Lors de la saison d'hiver 1999-2000, Les capacités d'accueil sont concen-Un parc implanté
le parc des hébergements collectifs de trées dans les départements alpins :
à 80 % dans les Alpes Rhône-Alpes était d'environ 930 éta- Savoie, Haute-Savoie et Isère repré-
blissements, représentant un total de sentent ensemble 80 % de la capacité
près de 83 700 places. régionale.
Cette capacité d'accueil se compose de On compte en moyenne 90 places par
deux tiers de chambres ; le troisième établissement, avec de fortes dispari-
tiers se compose en parts sensible- tés d'un département à l'autre : la ca-
ment égales de places en dortoirs et pacité moyenne varie de 128 places
en appartements, les places en studios en Savoie à 59 places dans la Loire.
ayant une faible part dans l'ensemble.
Parc régional des hébergements collectifs
Nombre d'équipements Nombre de placesNombre
d'établis-
Cham- Dortoirs Studios Apparte- Total Cham- Dortoirs Studios Apparte- Total %sements
bres mentsbres ments
Savoie 244 8 775 846 226 1 279 11 126 22 630 3 609 243 4 832 31 314 38
Haute-savoie 310 7 429 1 600 331 538 9 898 17 261 4 721 515 1 674 24 171 29
Isère 161 3 546 792 216 271 4 825 7 279 2 376 638 915 11 208 13
Drôme 65 1 020 295 96 176 1 587 2 029 1 210 373 966 4 578 5
Ardèche 46 837 129 30 600 1 596 1 206 543 0 2 448 4 197 5
Ain 43 765 274 51 139 1 229 1 661 1 549 190 554 3 954 5
Loire 42 486 140 0 66 692 1 338 794 0 357 2 489 3
Rhône 22 517 110 9 31 667 1 019 502 49 207 1 777 2
Rhône-Alpes 933 23 375 4 186 959 3 100 31 620 54 423 15 304 2 008 11 953 83 688 100
dont : Villages 102 6 226 56 548 2 272 9 102 14 554 309 1 201 9 039 25 103 30
Maisons Familiales 125 3 833 193 117 155 4 298 10 217 657 387 374 11 635 14
Centre de vacances 654 11 810 3 706 255 638 16 409 26 289 13 445 420 2 359 42 513 51
Autres 52 1 506 231 39 35 1 811 3 363 893 0 181 4 437 5
Source : INSEE et ORT, au 1er décembre 1999
Un taux d'occupation Taux d’occupation par mois en %
fort en février HiverDécembre Janvier Février Mars Avril
1999-2000
Savoie 47 49 67 48 43 63
Haute-Savoie 39 47 64 37 22 44
Isère 32 35 59 33 50 43
Drôme 17 12 43 25 30 28
Ardèche 24 18 22 21 36 26
Ain 15 15 31 15 30 22
Loire 17 11 23 20 31 21
Rhône 23 26 38 24 32 29
Rhône-Alpes 37 42 60 39 35 47
Source : INSEE et ORT
1 Dans la suite du document, les départements sont classés par ordre décroissant du nombre de nuitées.2Le taux d'occupation des héberge- alors beaucoup plus élevé que pour
ments collectifs de Rhône-Alpes pour les autres mois de la saison. C'est
l'hiver 1999-2000 est de 47 %. C'est dans les trois départements alpins
en février qu'il est le plus fort ; il est que le taux est le plus élevé.
Les deux tiers des séjours durent uneDes séjours Part de la clientèle étrangère en %
semaine et le quart dure moins d'uned'une semaine semaine. Clientèle
en pension complète Les séjours d'une semaine sont pro-
française étrangèreportionnellement plus nombreux en
Savoie et Haute-Savoie, et dans une Savoie 85 15
moindre mesure en Isère. Cela s'ex- Haute-Savoie 95 5
Isère 87 13plique vraisemblablement par des sé-
Drôme 96 4jours aux sports d'hiver.
Ardèche 95 5
Les formules pension complète ou Ain 100
demi-pension restent les plus fré- Loire 96 4
Rhône 81 19quemment choisies par les touristes
(87 % des nuitées).
Rhône-Alpes 89 11
La part de la clientèle étrangère dans 1999-2000
ce type d'hébergement reste faible : valeur négligeable
environ 10 % ; cependant, la situa- Source : INSEE et ORT
tion est très inégale selon les départe-
ments.
Nuitées par formule en milliersen %Séjour selon la durée
Pension EnsembleMoins Deux Trois
Location et hiverUne semai- semai- Totald'une
demi- 1999-semaine semaine nes nes
pension 2000ou plus
Savoie 17 78 5 100 Savoie 275 2 538 2 813
Haute-Savoie 285 1 771 2 056Haute-Savoie 20 71 9 100
Isère 151 930 1 081Isère 38 52 8 100
Drôme 24 121 145Drôme 67 29 4 100
Ardèche 45 61 106
Ardèche 51 44 4 1 100
Ain 30 59 89Ain 52 44 3 1 100
Loire 13 36 49
100Loire 86 12 2
Rhône 27 20 47
Rhône 65 30 4 1 100
Rhône-Alpes 850 5 536 6 386
Rhône-Alpes 1999-2000 24 69 7 100 % 13 87 100
valeur négligeable Source : INSEE et ORT Source : INSEE et ORT
Au cours de la saison d'hiver 1999- Arrivées par départementArrivées : surtout en en milliers
2000, les hébergements collectifs demilieu de saison
Rhône-Alpes ont enregistré près de
Autres (86)
830 000 arrivées. Savoie et Haute-
Savoie concentrent les trois quarts des
Isèrearrivées dans la région. Comme pour
(130) Savoie
les nuitées, le mois de février est le
(350)
plus fréquenté : il totalise le tiers des
arrivées de la saison.
Haute-Savoie
(261)
Source : INSEE et ORT
Arrivées par département en milliers
Décembre Janvier Février Mars Avril Hiver %
1999-2000
Savoie 48 72 111 77 42 350 41
Haute-Savoie 34 47 101 51 28 261 32
Isère 26 24 38 16 26 130 16
Drôme 3 3 10 7 8 31 4
Ardèche 1 1 3 3 8 16 2
Ain 2 3 4 4 3 16 2
Loire 3 2 5 2 4 16 2
Rhône 2 1 1 1 2 7 1
Rhône-Alpes 119 153 273 161 121 827 100
Source : INSEE et ORT
3
ee e:e:e eeeeMéthodologie Définitions
- Les hébergements collectifs com-L'INSEE réalise, en partenariat avec
prennent :l'Observatoire Régional du Tou-
. les Villages de Vacances clas-risme, une enquête de fréquenta-
sés confort et grand confort (dé-tion auprès des hébergements col-
cret n° 75.1102 du 18/11/75) : estlectifs. Son but est de mieux con-
considéré comme Village de Vacan-naître le parc des hébergements
ces tout ensemble d'hébergementscollectifs, d'analyser son évolution
faisant l'objet d'une exploitation glo-et de suivre sa fréquentation à la
bale de caractère commercial ousemaine.
non, destiné à assurer des séjoursEffectuée à un rythme mensuel, par
de vacances et de loisirs. Le prix,voie postale, sur deux saisons (hi-
forfaitaire, comporte la fourniturever : de décembre à avril ; été : de
de repas ou de moyens individuelsmai à septembre), cette enquête
pour les préparer et l'usage d'équi-permet un suivi conjoncturel de la
pements collectifs, permettant desfréquentation de ce type d'héber-
activités de loisirs sportifs et cultu-gement. Elle est réalisée auprès des
rels.directeurs d'établissements (envi-
. les Maisons Familiales de Va-ron 660 unités interrogées) :
cances agréées (décret n° 90.1054 - les villages de vacances, les
du 23/11/90) : les Maisons Fami-auberges de jeunesse et les centres
liales de Vacances sont des établis-internationaux de séjour sont in-
sements sans but lucratif, à carac-terrogés exhaustivement dans les
tère social, familial et culturel, quihuit départements.
ont pour principale vocation l'ac- - les centres de vacances et les mai-
cueil des familles pendant leurs va-sons familiales de vacances sont in-
cances et leurs loisirs. Elles sont,terrogés exhaustivement dans l'Ain,
en priorité, ouvertes aux famillesl'Ardèche, la Drôme, la Loire et le
ayant des revenus modestes. EllesRhône ; et par sondage (taux de 1/
peuvent accueillir, notamment en2) en Isère, Savoie et Haute-Savoie.
dehors des vacances scolaires,Pour la partie sondée, l'échantillon
d'autres catégories d'usagers défi-est renouvelé par moitié tous les
nies par arrêté interministériel. El-ans.
les doivent offrir des locaux d'hé-La collecte, le traitement et l'exploi-
bergement, des moyens de restau-tation de l'information sont réali-
ration et des services collectifssés par la Direction Régionale de
adaptés aux besoins des familles.l'INSEE Rhône-Alpes.
. les Centres de vacances (dé-> Suite à la rénovation de l'enquête
cret du 29/01/60).: ils ont pour vo-en 1999 (extension du champ de
cation d'accueillir et d'héberger col-l'enquête, changement de méthodo-
lectivement des mineurs de 4 à 18logie et renouvellement de l'échan-
ans à l'occasion des vacances sco-tillon), les chiffres de l'hiver 1999-
laires, des congés professionnels ou2000 ne sont pas directement com-
des loisirs. Ils doivent répondre àparables à ceux de l'hiver précé-
des normes particulières tant pourdent.
l'encadrement (qualification, di-
plôme, effectif...) que pour les lo-
caux. Chaque séjour fait l'objet
d'une déclaration à la Direction de
la Jeunesse et des Sports.
. les autres hébergements :
auberges de jeunesse, centres inter-Données disponibles
nationaux de séjours
- Equipement : on distingue 4 ty-Les informations ci-dessous sont
pes d'équipement :disponibles aux niveaux régional et
la chambre : de 1 à 4 places-litsdépartemental pour chaque se-
le dortoir : 5 places-lits et plusmaine, chaque mois et pour la sai-
le studio : 1 pièceson complète :
l'appartement : 2 pièces et plus- la capacité d'accueil en nombre
Le studio et l'appartement sontd'équipements et nombre de places,Pour tout renseignement :
équipés d'un coin-cuisine- le taux d'occupation des équipe-
INSEE - Rhône-Alpes - Diffusion - Nombre de nuitées = nombrements,
165 rue Garibaldi - 69401 Lyon total de nuits passées dans un éta-- la fréquentation en nombre de
Tél 04 78 63 22 02 blissement par l'ensemble de sesnuitées et nombre d'arrivées.
Fax 04 78 63 25 25 clients.Dernières parutions sur les héber-
- Taux d'occupation = nombreDirecteur de publication : E. Traynard gements collectifs dans INSEE
Rédacteur en chef : P. Reydet Rhône-Alpes Résultats : d'équipements occupés X 100 /
nombre d'équipements offerts, ex-Prix :
primé à la semaine ou au mois.- au numéro, 2,3 € (15,09 F) - Hiver 1997-98 N° 48 - janvier 1999
- Nombre d'arrivées = nombre de- sur abonnement, 21€ (137,75 F) - Eté 1998 N° 49 - avril 1999
personnes arrivées pendant la pé-- Hiver 1998-99 N° 53 - février 2000
N°ISSN 1254-7093 riode considérée.
- Eté 1999 N° 57 - juillet 2000
4

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.