Histoire - Géographie - Climat

Publié par

Située au coeur du golfe de Gênes, la Corse a constitué, tout au long de son histoire, une terre d'immigration et un lieu de brassage des populations. C'est la plus petite des trois grandes îles de méditerranée occidentale mais aussi la plus montagneuse, les deux autres étant la Sicile et la Sardaigne. Sa situation géographique et son relief déterminent son climat caractérisé par trois zones climatiques différentes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

TERRITOIRE
es pé rio des an té rieu res au Néo li thique sont as sez mal connues. Ce pen dant, dans le Cap
Corse, on iden tifie des stra tes de foyers da tant de 80 000 à 60 000 avant J.-C. Le plus an -
cien reste hu main at tes té en Corse re monte à 6 570 avant J.-C. : c’est ce lui de la « dame de
Bo ni fa cio », dé cou vert dans la grotte d’Ara gui na-Sen no la près de Bo ni fa cio.
eLa pre mière date his to rique de la Corse se situe au vI siècle avant J.-C., à l’ar rivée d’é mi -
grés pho céens qui créent Alalie.
Les Etrus ques et les Car tha gi nois suc cè dent aux grecs. En 259 avant J.-C., et pen dant près de sept siè -
cles, après une guerre de 150 ans, les Ro mains oc cu pent la Corse. Ils bâ tis sent Alé ria sur la cité
d’Alalie, et Ma ria na.
e eLa chris tia ni sa tion de la Corse s’a morce au III siècle et se pour suit jus qu ’au vI siècle.
eA par tir du V siècle, de nom breux mou ve ments de po pu la tion ont lieu en Mé di ter ranée – in va sions
des Van da les, des Goths et des Lom bards. La Corse se peuple par bras sage eth nique. A la de mande de
la pa pau té, Pé pin le Bref re pousse les Lom bards. Par la « do na tion de Pé pin le Bref » en 754, la Corse
de vient une pos ses sion du Saint-Siège.
e eDu VIII au X siècle, les in cur sions sar ra si nes sur les cô tes de Corse à la re cherche d’es cla ves obli gent
les in su lai res à re ga gner la mon tagne et à vivre en au tarcie. A la même époque ap pa rais sent les pre -
miers « féo daux », is sus de fa mil les tos ca nes, ro mai nes, fran ques et li gu res. Ces « sei gneurs »
s’entre-dé chi rent jus qu ’en 1408.
En 1077, l’ad mi nis tra tion de la Corse est confiée à Lan dolphe, évêque de Pise. Une trêve d’un peu plus
d’un siècle s’en suit en Corse, pro pice à la cons truc tion d’é di fi ces, d’é gli ses ou de ponts, et à un com -
merce fruc tueux avec la Tos cane. Après la ba taille de la Me lo ria au large de Li vourne en 1284, l’ef fon -
dre ment de Pise consacre la su pré matie de Gê nes.
eJus qu ’a u XVIII siècle, la Corse est sous do mi na tion gé noise. Elle connaît trois siè cles de ré vol tes, la
plus consé quente étant la pre mière, en 1358. Gê nes donne alors à la Corse son pre mier sta tut conte -
nant un en semble de rè gles ad mi nis tra ti ves, fis ca les, ju di ciai res, ci vi les et pé na les. L’île est di visée en
deux ré gions : l’en deçà des monts « Tar ra di cu mune » (terre des com mu nau tés) et l’au delà des monts
« Tar ra dei si gno ri » (terre des sei gneurs). Gê nes fait cons truire 19 tours de guet sur le pour tour de l’île,
en vue de se pro té ger des raz zias bar ba res ques qui se mul ti plient.
Après 1550, Sam pie ru d’Orna nu sur nom mé Sam pie ru Cor su tente par deux fois d’ar ra cher la Corse à
la do mi na tion gé noise, mais en vain.
En 1729 s’ouvre une pé riode de trou bles avec le dé clin de Gê nes comme puis sance mé di ter ra néenne.
Pas cal Pao li est élu gé né ral de la Na tion corse en 1755, et or ga nise un gou ver ne ment. Une cons ti tu -
tion est adoptée dont l’exé cu tif ap par tient à Pao li et le lé gis la tif est géré par une as semblée gé né -
rale (consul ta), élue au suf frage uni ver sel. En 1763, il chasse les Gé nois, crée une monnaie, et ouvre
une uni ver si té à Corte. Le 15 mai 1768, Gê nes cède la Corse à la France par le trai té de Ver sail les. Pao li
pro clame une levée en masse. Le 7 oc tobre 1768, les Fran çais sont bat tus à Bor go. Mais le 8 mai 1769, les
Cor ses sont bat tus à leur tour lors de la ba taille de Ponte-Novu. Pao li s’exile en Angle terre.
Le 15 août 1769, Na po léon Bo na parte voit le jour à Ajac cio. En 1770, Mar beuf est nom mé gou ver neur
de la Corse.
Voir aus si Sour ces
« Stam pa nos tra, to mes I à IV » - [1] « Le mé mo rial des Cor ses, to mes I à VII » -
Edi tions Albia na 1981 - 1982 - 1999
TEC 200510
His toire 01.1
QUELQUES POINTS DE REPERES DE L'EPOQUE CONTEMPORAINE [1]
1789 La Corse, dé par te ment fran çais, compte 160 000 ha bi tants.
1794 Le re tour de Pas cal Pao li avec les trou pes du roi d’Angle terre
voit la cons ti tu tion du royaume an glo-corse.
1796 L'île re de vient fran çaise ; elle est di vi sée en deux dé par te ments,
le Golo et le Lia mone.
1811 Réu ni fi ca tion de la Corse en un seul dé par te ment.
1891 La Corse compte un peu moins de 300 000 ha bi tants.
1914 - 1918 La Corse paye un lourd tri but en hom mes dans cette guerre :
14 000 morts.
1943 Les Cor ses chas sent les oc cu pants ita liens et al le mands de leur
île. Le 9 sep tembre 1943, la Corse est le pre mier dé par te ment
fran çais à se li bé rer.
e1970 La Corse de vient la 22 ré gion fran çaise.
Mai 1975 La Corse est à nou veau di visée en deux dé par te ments :
la Corse-du-Sud (2A) et la Haute-Corse (2B).
Août 1975 Occu pa tion de la cave De peille ; évè ne ments san glants d’Alé ria
et de Bas tia.
Le mou ve ment na tio na liste s’or ga nise et se dote de struc tu res.
1981 Réou ver ture à Corte de l'Uni ver si té de Corse.
1982 Loi du 20 juil let, éta blis sant le sta tut par ti cu lier
de la Corse. Elec tion de la pre mière as semblée de Corse
au suf frage uni ver sel.
13 mai 1991 Créa tion de la Col lec ti vi té ter ri to riale de Corse (CTC) ;
l'or ga nisme ré gio nal exé cu tif est doté de pou voirs plus éten dus
que ceux confé rés par la mise en place du sta tut par ti cu lier.
22 jan vier 2002 La loi du 22 jan vier 2002 ren force les pou voirs de la Col lec ti vi té
ter ri to riale de Corse.
Ses pou voirs, ses res pon sa bi li tés et ses com pé ten ces sont consi -
dé ra ble ment ac crus.
TEC 2005 11TERRITOIRE
un peu plus de 300 ki lo mè tres au Sud-Est de Mar seille, la Corse est une île au cœur du
golfe de Gê nes. Sur sa plus grande lon gueur, du Cap Corse au Cap Per tu sa to, elle
e es’étend sur 183 ki lo mè tres de long entre les 41 et 43 de grés de la ti tude N. Sa lar geur
e emaxi male est de 85 ki lo mè tres entre les 6 et 7 de grés de lon gi tude E. (par rap port au mé -
ri dien de Pa ris).
D’une su per ficie de 8 680 km², la Corse oc cupe 1,6 % du ter ri toire na tio nal à une al ti tude
moyenne de 568 mè tres. La Corse est la plus pe tite des trois gran des îles de Mé di ter ranée oc ci den tale,
mais aus si la plus mon ta gneuse : les deux au tres, Si cile et Sar daigne, ont des su per fi cies res pec ti ves
de 25 708 km² et 24 090 km², et des al ti tu des moyen nes de 441 mè tres et 344 mè tres. La Corse est aus si
une île par ti cu liè re ment dé coupée : sur les 1 047 ki lo mè tres de cô tes qui la des si nent, près de 750 sont
des cô tes ro cheu ses.
A 170 ki lo mè tres de Nice, les ba teaux s’an crent à Cal vi, port le plus proche du conti nent fran çais ;
à 95 ki lo mè tres de Piom bi no se situe Bas tia, port le plus proche de l’Italie continentale. De Bo ni fa cio à
San ta-Te re sa-di-Gal lu ra, une di zaine de ki lo mè tres relient la Corse à la Sar daigne. A vol d’oi seau,
450 ki lo mè tres sé pa rent la Corse de l’Espagne, 1 400 ki lo mè tres du dé troit de Gi bral tar. Enfin, la Corse
est plus proche d’Alger ou de Tu nis que de Pa ris.
Sur le plan de la géo gra phie phy sique, cette terre ap par tient à l’es pace ita lien : ses mas sifs schis teux
sont des pro lon ge ments de l’Apen nin, et les mê mes vents ba layent la Corse ou l’Italie. Mor ceau du
vieux conti nent pri maire, ara sé, puis sé di men té jus qu’au plis se ment al pin, l’île est cons tituée de deux
sys tè mes mon ta gneux sé pa rés par une dé pres sion cen trale ap pelée « sil lon de Corte ».
Le sys tème oc ci den tal cris tal lin com prend les som mets les plus éle vés, dont le Monte Cin to qui cul -
mine à 2 710 mè tres. De cette grande arête cen trale par tent des chaî nons obli ques sé pa rés par un ré -
seau de ri viè res et de tor rents qui cloi son nent le pays. Les chaî nons s’abais sent gra duel le ment vers la
mer où ils se ter mi nent en caps et pro mon toi res entre les quels s’ou vrent de grands gol fes : Por to, Sa -
gone, Ajac cio et Va lin co. Les très ra res plai nes cô toient gé né ra le ment l’em bou chure des ri viè res.
A ce pre mier sys tème mon ta gneux s’op pose au Nord-Est une Corse schis teuse, au re lief moins éle vé
qui s’or donne en « Y » : la branche orien tale com prend le Cap Corse qui cul mine au Monte Stel lo
à 1 307 mè tres, tan dis que la branche oc ci den tale forme le mas sif de Ten da qui at teint 1 535 mè tres au
Monte Asto. Entre les deux se creuse la dé pres sion du Neb bio. Ces deux chaî nes se réu nis sent au Sud
pour for mer la Cas ta g nic cia.
Sé pa rant ces « deux Cor ses », le sil lon de Corte, en core ap pe lé sil lon mé dian, est for mé de sols sé di -
men tai res. Il se pré sente comme une sorte de vallée in té rieure qui ser pente, de l’Ile-Rousse à So len za -
ra en pas sant par Ponte-Lec cia et Corte.
Outre les deux mas ses, cris tal line et schis teuse, les pay sa ges cor ses sont d’une grande di ver si té
géo lo gique : pla teau cal caire de Bo ni fa cio, col li nes de Saint-Flo rent et d’Alé ria, plai nes al lu via les de
la côte orien tale, sa bles gra ni ti ques des es tuai res de la côte oc ci den tale.
Voir aus si Sour ces
« Pré cis de géo graphie phy sique, hu maine, éco no mique [1] « La Corse : une ré gion in su laire » - 1986 -
Centre ré gio nal de do cu men ta tion pé da go -ré gio nale de la Corse » -
P. Simi - Impri merie Sam mar cel li - 1981 gique de la Corse (CRDP)
« La Corse : une ré gion in su laire » -
CRDP - Dé cembre 1996 (réé di tion)
TEC 200512Géo graphie 01.2
PRINCIPAUX FLEUVES ET LACS [1]
Fleu ves Lon gueur Lacs Su per fi cie Alti tud e
km hec ta res mè tre s
Golo 84 Ro ton do 7,4 2 321 RELIEF DE LA CORSE [1]
Ta vi gna no 80 Nino 6,5 1 743
Riz za nese 53 Melo 6,2 1 711
Ta ra vo Ca pi tel lo 5,5 1 930
Fium'orbo 45 Bas ta ni 4,3 2 089
Pru nel l i 38 Go ria 3,5 1 852
Gra vo na 36 Gre no 2,3 1 310
Lia mone Niel luc cio 1,1 1 919
TEC 2005 13TERRITOIRE
Dé fi ni tion sa si tua tion géo gra phique de l’île et le re lief dé ter -L mi nent l’i den ti té cli ma tique de la Corse. La
Temps uni ver s el co or don né (UTC) : stan -
pluie, étroi te men t dé pen dante de l’al ti tude, est l’in - dard in ter na tio nal pour l’heure. Le temps lé gal
con tes table ar bitre du cli mat, tan dis que la to po - en France est ce lui de UTC+1 (heure d’hi ver)
graphie des lieux in flé chit lour de ment les
ou UTC+2 (heure d’é té).
tem pé ra tu res. Trois ré gions cli ma ti que s ré sul ten t ain si
Tem pé ra tur e : de gré de cha leur ou de froid dede la com bi nai son lo cale et sai son nière de ces élé -
l’at mos phère en un lieu. La tem pé ra ture est dé ter -ments, au fur et à me sure que l’al ti tude s’é lève et que
minée sous abri. La tem pé ra ture maxi male est las’es tompe l’in fluence ma ri time.
plus haute ob servée entre 6 h UTC le jour etLe cli mat mé di ter ra néen pur existe jus qu ’à 600 mè -
6 h UTC le len de main ma tin. La tem pé ra ture mi ni -tres en vi ron ; c’est le cli mat do mi nant, qui couvre près
male est la plus basse ob servée entre 18 h UTC la des deux tiers de l’île. Il en globe la Corse lit to rale et les
veille et 18 h UTC le jour. Si l’on ap pelle Tn labas sins de la dé pres sion cen trale. Les tem pé ra tu res y
moyenne des mi ni ma quo ti diens et Tx lasont dou ces et ré gu liè res, com pri ses en moyenne an -
o moyenne des maxi ma, la tem pé ra ture moyennenuelle entre 14 et 18 C. La pluie est abon dante et ir ré -
du mois est la moyenne (Tn+Tx)/2 ; elle est ex -gu lière : 600 à 800 mm de pré ci pi ta tions ré par ties sur un
primée en de grés Cel sius (cen ti gra des) .nombre de jours faible, de 60 à 80 jours par an.
Le cli mat mé di ter ra néen d’al ti tude – de 600 à Pré ci pi ta tions : chu tes d’eau, sous forme li -
1 200 mè tres – couvre plus du quart du pays. C’est le cli - quide ou so lide, en pro ve nance de l’at mos -
mat de la mon tagne corse, cul tivée et ha bitée jusque phère. Les pré ci pi ta tions sont re cueil lies dans
vers 900 mè tres, pas to rale et fo res tière au-des sus. Le ca - un plu vio mètre et me su rées à l’aide d’une
rac tère spé ci fi que ment mé di ter ra néen s’at ténue et éprou vette graduée. Une hau teur d’eau (pluie
l’in fluence du re lief prend pro gres si v e ment de l’im - ou fu sion de pré ci pi ta tions so li des) de 1 mm
por tance. Les va ria tions de tem pé ra ture sont plus gran - cor res pond à un litre d’eau par m².odes et la moyenne an nuelle est de 10 C ; l’hi ver est
Inso la tion : la durée d’in so la tion est dé finierude avec des mi ni ma né ga tifs. Les pré ci pi ta ti ons sont
comme le temps du rant le quel l’in ten si té duabon dan tes, de l’ordre de 800 à 1 500 mm par an.
rayon ne ment so laire di rect dé passe un seuilLe cli mat à to na li té al pine règne sur 12 % du ter ri toire.
2
fixé à 120 watt/m . Elle est ex primée en heureIl se ca rac té rise par l’a bon dance des pré ci pi ta tions,
et en dixième d’heure et est me surée auune couche de neige per sis tante et de bas ses tem pé ra -
moyen d’un hé lio graphe.tu res hi ver na les.
La Corse est par ail leurs par ti cu liè re ment sen sible aux Nor ma les : la nor male d’un pa ra mètre mé téo -
ré gi mes des vents souf flant sur cette partie du bas sin ro lo gique est sa moyenne sur une pé riode de
mé di ter ra néen, tant pour les grands cou rants que pour 30 ans. Les va leurs nor ma les ser vent de ré fé -
les bri ses lo ca les. Le Li bec cio no tam ment est le grand ren ces ; el les re pré sen tent un état moyen.
vent de l’île. Ses ef fets se font sen tir sur toute la ré gion L’Orga ni sa tion Mon diale de la Mé téo ro logie
mais à des de grés di vers. Gé né ra le ment sec en été, il se re com mande plus pré ci sé ment de choi sir les
charge d’hu mi di té en hi ver, dé ver sant alors de for tes pé rio des tel les que 1901 à 1930, 1931 à 1960,
pluies prin ci pa le ment sur les ver sants oc ci den taux. 1961 à 1990 (la pro chaine sera 1991 à 2020),
Des bri ses vien nent ajou ter leurs ef fets à ceux des qui dé fi nis sent la suc ce s sion des nor ma les cli -
vents prin ci paux. Les bri ses ma ri nes jouent ain si un ma to lo gi ques stan dards.
rôle ré gu la teur sur le lit to ral, en at té nuant les for tes
Jour avec brouil lard : jour au cours du quel lacha leurs et les grands froids. Dans l’in té rieur souf flent
vi si bi li té ho ri zon tale est des cendue en-des -le soir venu les bri ses de mon tagne. Cel les de val lées,
sous du seuil de 1 ki lo mètre.plus me su rées, leur suc cè dent dans la journée.
Voir aus si Sour ces
« Chi tem pu face? Mé téo ro logie, cli mat et mi cro cli mats
de la Corse » - [1] Mé téo-France
Mé téo-France - CRDP de Corse - 2001
« Nor ma les cli ma ti ques 1961-1990 » -
Di vi sion cli ma to logie et ban ques de don nées - Ser vice
cen tral d’ex ploi ta tion de la mé téo ro logie - Mé téo-France
Site Internet de Mé téo-France :
www.me teo.fr
TEC 200514

Figarello
Ostriconi
Fium'Orbo
Tavignano
Fango
Porto
Cli mat 01.3
CARACTERISTIQUES TEMPERATURES EN 2004 [1]
METEOROLOGIQUES SUR LA (°C)
PERIODE 1961-1990 [1] AJACCIO BASTIA
(moyenne an nuelle) Mini Maxi Moyenne Mini Maxi Moyenne
AJACCIO BASTIA Jan vier 5 13 9,0 5,8 14 9,9
nombre de jours de : Fé vrier 6,1 14,3 10,2 6,4 14,5 10,5
Pluie (>=1mm) 74,6 67,3 Mars 5,3 14,7 10,0 6 14,4 10,2
Orage 36,9 31,6 Avril 8,3 17,1 12,7 8,6 17,4 13,0
Vent fort* (>=16m/s) 23,6 36,3 Mai 10,5 20,3 15,4 10,4 20,6 15,5
Grêle 4,7 2,1 Juin 14,5 25,7 20,1 15,5 26,6 21,1
Brouil la rd 2,1 1,8 Juil le t 16,6 28,4 22,5 18,4 29 23,7
Neige 2 2 Août 17,8 28,7 23,3 19,4 29,5 24,5
Gel (th<=0) 11,1 2,6 Sep tembre 15,3 27 21,2 16,7 26,6 21,7
* pé riode 1981-1990 Octobre 14 23,9 19,0 14,5 22,5 18,5
No vembre 8,6 18,1 13,4 9 17,3 13,2
Dé cembre 7 15,5 11,3 7,2 14,3 10,8PRECIPITATIONS ET VENTS [1]
Moyenne
Vents dominants an nuelle 10,8 20,6 15,7 11,5 20,6 16,0Tramontane
(mm)
1 300
1 100 Libeccio DUREE MOYENNE D’INSOLATION900
Bastia700 L'Île- SUR LA PERIODE 1961-1990 [1]
Mistral Rousse Grecale
(heures) AJACCIO Campo dell'oroCalvi
BASTIA Poretta400Libeccio
PARIS Le Bourget
350
Corte
Porto
300LevantePonente
Cruzzini 250
Travo
200
Ajaccio
150
Propriano Sirocco
Libeccio
Porto-Vecchio
100Sartène
50
Sirocco Bonifacio
0
Mezzogiomo Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
PRECIPITATIONS A AJACCIO [1] PRECIPITATIONS A BASTIA [1]
(mm) (mm)
250 250
2003 2003
2004 2004
200 200
150 150
100 100
50 50
0 0
Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Janv Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
TEC 2005 15
Stabiaccio
Golo
Prunelli
Rizzanese
Solenzara
Fium'Alto
Revinco
Taravo
Gravona
Ortolo
Regino
Liamone

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.