Inventaire communal 1998 : la Haute-Garonne

Publié par

S'approvisionner, trouver un bureau de poste ou une agence bancaire est en Haute-Garonne plus facile que dans bien des départements français. Pourtant, entre villes et campagnes, les disparités sont toujours accusées. Dans les communes rurales, en particulier celles des Pyrénées et du Comminges, l'équipement en commerces et services est plus sommaire.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

D14
N20
D627
N20
D1
N125
A62
A61
A680
D2
N113
D622
A68
D632
© Insee - Scees/Ign 1998
Numéro 30 31 : mai 1999
Inventaire communal 1998 : la Haute Garonne
Un département bien équipé,
Fronton Villemur-sur-Tarn
notamment en plaine toulousaine
et le long des principaux axes routiers Grenade
Cadours Montastruc-la-Conseillère
VerfeilBlagnac
Lèguevin TOULOUSE
LantaTournefeuille
CaramanPortet-sur-
Castanet- GaronneSaint-Lys Tolosan
Montgiscard
MuretRieumes Revel
L'Isle-en-Dodon Villefranche-de-Lauragais
NaillouxAuterive
CintegabelleBoulogne-sur-Gesse
LeFousseret Carbonne
RieuxAurignac
Montesquieu-Volvestre Eloignement des équipementsCazères
Saint-Martory (distance moyenne en km)Saint-GaudensAutoroutes
Nationales Salies-du-Salat plus de 7
Départementales Montréjeau
5 à 7
Barbazan Aspet moins de 5
Saint-Béat
Niveau d'équipement
(sur un total de 36)
36Bagnères-de-Luchon
12Source : Inventaire communal 1998
6
INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALE
DE MIDI PYRENEES
36, rue des Trente Six Ponts 31054 TOULOUSE CEDEX 4
Téléphone : 05 61 36 61 36
Télécopie : 05 61 36 62 00
S’approvisionner, trouver un bureau de poste DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'AGRICUL TURE
ET DE LA FORET
Cité administrative Bâtiment Eou une agence bancaire est en Haute Garonne
Bld Armand Duportal 31074 TOULOUSE CEDEX
Téléphone : 05 61 10 60 70
Télécopie : 05 61 22 51 84plus facile que dans bien des départements
Directeur de la publication :
Benjamin Camusfrançais. Pourtant, entre villes et campagnes,
Rédactrice en chef :
Caroline Escapa
les disparités sont toujours accusées.
Maquettistes :
Nicole Guillemet, Chantal Molinier
Dans les communes rurales, en particulier Imprimeur : Reprographie Moderne, 31770 Colomiers
Dépôt légal : mai 1999
ISBN : 2 11 062249 0celles des Pyrénées et du Comminges,
ISSN : 1262 442X
CPPAP : 183AD
SAGE : SIP303176l'équipement en commerces et services
© INSEE / Ministère de l'Agriculture 1998
est plus sommaire. Prix : 15 F 2,29
N126
A64
N124
D26
D3
N88
A64
N117
D125
D5© Insee - Scees/Ign 1998
Une population bien desservie,
malgré certaines inégalités
u regard de situations moyennes, A cet état des choses, la géographie l’ensemble de la Haute Garonne. La
en France, ou dans d’autres physique et humaine du département concentration de 70 % de la populationA départements de la région, la vie participe pleinement. A l’évidence, les départementale dans l’agglomération
quotidienne des habitants de Haute facilités d’accès aux équipements ne sont toulousaine entraîne nécessairement un
Garonne présente d’indéniables facilités. pas les mêmes dans le piémont pyrénéen, niveau plus dense d'équipements dans le
Plus de 85 % de la population du sur les coteaux qui longent la vallée nord du département.
département contre 78 % en France de la Garonne ou dans la plaine.
trouve, dans sa propre commune, une Dans l’arrondissement de Saint Gaudens
Des chefs lieux de cantonpalette de seize équipements parmi les plusl’éloignement moyen d’un habitant aux
toujours bien équipéscourants. L'avantage est encore plus trente six équipements les plus courants
prononcé lorsque s’élève le nombre de est évalué à 3,5 kilomètres environ,
services proposés. Ainsi, en Haute valeur comparable à celles observées dans Sur les 588 communes que compte
Garonne, 57 % de la population (47 % le Lot ou le Gers. Cet indicateur est la Haute Garonne, 383 ont moins de six
en France) habite une commune offrant de 800 mètres dans l’arrondissement de équipements différents. Elles sont le plus
plus de trente trois équipements différents. Toulouse et de 1,2 kilomètre dans souvent petites : 80 habitants en mo enne y
Fronton Villemur-sur-TarnQuarante pôles
de services intermédiaires... Villaudric
BessièresGrenade Bouloc
Saint-Sulpice
Cadours
Montastruc-la-Conseillère
Lévignac
Verfeil
TOULOUSEL'Isle-Jourdain
Fonsorbes
Caraman
Saint-Lys Castanet-Tolosan
Muret Montgiscard
Rieumes VenerqueL'Isle-en-Dodon
Villefranche-de-Lauragais
Nailloux
Auterive
Saint-Sulpice-sur-LèzeBoulogne-sur-Gesse
Carbonne Cintegabelle
Lézat-sur-LèzeLe Fousseret
Matres- Rieux
SaverdunAurignac Tolosane
Montesquieu-VolvestreCazères
Saint-Martory
Saint-GaudensLannemezan
Salies-du-Salat
Montréjeau
Population Note de lecture
Loures-Barousse13 000
Fronton pôle de services Aspet6 500
intermédiaires
Cierp-Gaud Villaudric commune 1 300
Saint-Béat sous l'influence
de ce pôle
Bagnères-de-Luchon
(1)Commune très dépendante de son pôle de service
(1) Commune faiblement dépendante
Muret Pôle de services intermédiaires de son pôle de service
appartenant au département
Unité urbaine de plus de 10 000 habitants
Lannemezan
n'appartenant pas au département Source : Inventaire communal 1998 Limites cantonales
(1) Les communes situées aux limites de l'aire d'influence de Caraman subissent aussi l'attraction du pôle de Toulouse. Elles apparaissent donc moins dépendantes
des équipements de Caraman que les communes qui en sont plus proches.
2
© Insee - Scees/Ign 1998
pour les 99 communes qui n’ont aucun croissante de la Haute Garonne, le rôle de Une telle logique de services à la
équipement, 100 habitants environ pour cet échelon, hérité d’un passé plus rural, population perd toutefois une partie de
les 92 localités qui en ont un et autour conserve tout son sens, surtout dans les son sens aux approches de l’aggloméra
des 200 habitants pour les 70 communesPyrénées, le Comminges, sur les coteaux tion toulousaine. Sur les cinquante huit
qui en ont deux. de Gascogne et du Gers, plus à l’est aussi,communes qui la composent, douze
en certains points du Volvestre et du seulement comptent moins de seize
Les habitants de ces communes peu Lauragais. A l'exception de Barbazan, tous équipements différents. Trente quatre en
équipées trouvent généralement la plu les chefs lieux de canton du département ont plus de vingt. Cette concentration
part des commerces et des services néces ont d’ailleurs toujours plus de seize combinée à d’autres facteurs
saires à leur vie quotidienne au chef lieu équipements, au minimum vingt et (ampleur des déplacements domicile
de canton. Ainsi, malgré l’urbanisation souvent plus de trente. travail, stratégie d’implantation « métro-
politaine » de certains commerces ou
services, attrait des équipements de laNiveau d'équipement des communes de Haute-Garonne
ville centre, etc.) fait que le pouvoir
Proportion de communes Proportion de la population
attractif de chacune s’efface devant celuiNombre équipées desservie sur placeNombre
de communes d'équipements Haute- Haute- de l’ensemble. L’agglomération devient
France France équipées Garonne Garonne
(%) (%) dès lors le pôle vers lequel se tourne une(%) (%)
population bien supérieure à celle des
0 à 5 383 65 57 8 10
communes concernées.6 à 15 92 16 23 7 12
16 à 25 62 10 11 14 16
26 à 32 29 5 5 14 15
33 à 36 22 4 4 57 47
Pour lire les tableaux et les cartes
Source : Inventaire communal 1998 - Insee-Scees
? Des pôles de services correspondant aux
gammes d'équipement : concentrés générale
ment dans les mêmes communes, les équipements
d'une gamme (intermédiaire ou de proximité)
... relayés par 25 pôles de proximité exercent le même type d'attraction sur les commu-
nes voisines non équipées. Ainsi, en l'absence
d'une perception et d'un notaire, les habitants de
65 % des communes trouvent ces deux services
Castelnau- Aucamville sur la même autre commune. Les deux gammesd'Estrétefonds Saint-Sulpice
Cépet de services, intermédiaire et de proximité,BruguièresPôle de proximité
Montaigut- définissent de ce fait, par leur attraction, des pôles
sur-Save
MondonvilllePôle intermédiaire étant de services et une aire d'influence autour de
aussi pôle de proximité TOULOUSE
chacun d'eux.
Lanta
Lacroix- Les agglomérations de plus de 10 000 habitantsFalgardeSte-Foy-de- Labastide-
Peyrolières sont considérées comme des entités indissocia BeauvoirLherm Le Vernet
St-Félix- Lavernose- bles qui attirent les communes environnantes par
LauragaisLacasse
Noé leurs équipements, quelle que soit la commune de
l'agglomération qui héberge les équipements.
CalmontLézat-sur-LèzeAurignac ? Niveau d'équipement (pages 1 et 3) : nombre
Saverdun
St-Plancard Mancioux de types de commerces et de services présents
Lannemezan
Salies-du-SalatLabarthe- sur la commune sur un total de 36 équipements de
Encausse- Rivière
Gourdan-Polignan les-Thermes Mane référence (dont la liste figure dans le tableau
Chein-Dessus
Loures-Barousse Sauveterre-de- page 4). Il n'est pas tenu compte du nombre de
Comminges
commerces de chaque type installés sur la
Unité urbaine de plus de 10 000 habitants
commune.
Aire d'influence d'un pôle intermédiaire
hors département ? Eloignement ou distance moyenne aux
équipements (pages 1 et 4) : distance moyenneAire d'influence
d'un pôle intermédiaire des habitants de la commune aux 36 équipe
Limite départementale ments de référence. Si la commune possède
un équipement, ses habitants sont réputés
Source : Inventaire communal 1998 « desservis sur place ». Plus un équipement est
rare sur le territoire, moins il pèsera dans le
Note de lecture : Aurignac est à la fois pôle de services intermédiaires et pôle de services de proximité ; les calcul de l'éloignement : une commune qui
habitants de son aire d'influence s'y rendent donc pour trouver les équipements de ces deux gammes. En apparaît très éloignée des équipements l'est
revanche, Mane n'est fréquenté que pour les équipements de la gamme de proximité, les habitants de son donc avant tout des commerces les plus vitaux
aire d'influence se rendant à Salies-du-Salat pour les équipements de la gamme intermédiaire. (boulangerie, supérette...).
3Les équipements des communes de Haute-Garonne
Proportion Distance Proportion de la population desservie sur place
de communes moyenne Les 36 commerces
Haute-Garonne Franceéquipées de la population et
en 1998 à l' équipement services de référence 1980 1998 1980 1998
(%) en 1998 (km) (%) (%) (%) (%)
Gamme minimale
Bureau de tabac 37 0,6 95 91 96 91
Garage 36 0,7 91 90 90 88
Maçon 52 0,4 96 94 92 87
Alimentation générale 33 0,4 93 88 93 84
Plombier ou menuisier 58 0,3 94 95 94 93
Ecole primaire 41 0,3 97 93 95 91
Gamme de proximité
Bureau de poste 25 0,8 87 86 83 83
Salon de coiffure 27 0,8 87 89 82 84
Station-service 20 1,2 89 80 88 78
Plâtrier-peintre 43 0,6 92 92 87 85
Electricien 36 0,9 87 88 82 83
Médecin généraliste 28 0,6 88 90 81 84
Infirmier 34 0,5 85 91 79 82
Pharmacie 20 0,9 84 85 78 80
Boulangerie 30 0,3 89 89 89 87
Boucherie, charcuterie 24 0,6 87 86 86 80
Gamme intermédiaire
Magasin de chaussures 7 4,1 76 65 68 58
Magasin d'électroménager 10 3,3 75 68 75 65
Magasin de vêtements 12 3,1 78 75 69 66
Magasin de meubles 6 5,9 71 61 64 54
Droguerie, quincaillerie 12 2,2 80 72 75 64
Librairie 18 1,3 81 84 70 70
Pompiers 6 3,8 63 54 51 65
Ambulance 14 1,8 75 75 64 65
Dentiste 22 0,9 85 87 75 77
Masseur-kinésithérapeute 22 0,9 81 87 74 78
Perception 7 3,0 64 60 55 54
Supermarché 11 2,3 64 73 57 65
Collège 9 2,0 73 71 65 63
Gendarmerie 9 2,0 73 69 58 59
Notaire 9 3,0 65 61 57 59
Banque 12 1,6 78 77 73 72
Vétérinaire 11 1,9 71 75 52 62
Gamme supérieure
Hôpital 3 8,1 55 50 42 42
Laboratoire d'analyses médicales 8 3,0 66 70 52 55
Cinéma 5 5,8 61 61 49 44
Source : Inventaires communaux 1980,1998 - Insee-Scees
Des équipements qui se regroupent par gamme : les équipements apparaissent plus ou moins dispersés sur le territoire. Ils ont en fait tendance à se
concentrer dans certaines communes : le bureau de tabac et l'épicerie dans la même commune que l'école, le supermarché dans le même bourg que la
gendarmerie, la banque, le dentiste ou le collège. On définit ainsi quatre gammes d'équipements qui se retrouvent très largement dans les mêmes types de
communes : une gamme minimale, une gamme de proximité, une gamme intermédiaire et une gamme supérieure.
4
© Insee - Scees/Ign 1998
45 % des communes du département,
Amélioration de l'accès aux équipements
souvent les plus petites et les moinsen plaine toulousaine
équipées, ont perdu au moins un des
Villemur-sur-Tarn équipements retenus ici. Elles rassem Fronton
Bessières blaient, au recensement de la population
Saint-SulpiceBouloc de 1990, 15 % environ de la population.Cadours Grenade
Montastruc-
Cette évolution est cependant tempéréela-Conseillère
Lévignac Verfeil par le dynamisme induit par Toulouse.
L'Isle-Jourdain
TOULOUSE Là se trouvent en effet la plupart des
Fonsorbes 184 communes qui ont élargi laCaraman
Saint-Lys palette des équipements offerts. Mais avecMuret
Montgiscard Revel
le développement des supermarchés,Baziège
Venerque
Rieumes la présence de petits commer ces ( stations
Nailloux Villefranche-de-LauragaisL'Isle-en-Dodon Auterive
St-Sulpice- services, drogueries, magasins d'électro-
sur-LèzeCarbonneLe Fousseret Cintegabelle ménager) décline de manière assezBoulogne-sur-Gesse
Lézat-sur-LèzeRieux
Aurignac
Cazères prononcée. En revanche, les services deSaverdun
Martres-Tolosane Montesquieu-Volvestre la sphère médicale (médecins, dentistes,
Lannemezan
Saint-Martory infirmiers, vétérinaires, kinésithérapeutes),
Saint-Gaudens Salies-du-SalatMontréjeau
Evolution entre 1980 et 1998 déjà bien présents dans le département,
Loures-Barousse se développent.Augmentation de la distance aux équipements
Aspet
Situation stable
Diminution de la distance aux équipements
Cierp-Gaud Saint-Béat Un réseau denseAire d'influence des pôles
de services intermédiaires de pôles de services
Bagnères-de-Luchon
Muret Pôle de services intermédiaires appartenant au département
La fréquentation des commerces
Lannemezan Pôle de services intermédiaires n'appartenant pas au département
et des services, même les plus banals,
Source : Inventaire communal 1998 structure le territoire d’un département.
En référence aux commerces et services
les plus usuels, il est possible de définir,
Les magasins de meubles, de en Haute Garonne, soixante cinq pôlesUne population
chaussures ou d’électroménager ou même de « proximité », soixante trois en dehorslargement desservie
certains services à caractère financier de Saint Gaudens et de Toulouse.sur place
ou administratif répondent à des besoins Quelques communes relèvent par ailleurs
plus ponctuels. Aussi un petit nombreEntre 85 à 95 % des habitants de pôles situés dans un département
de communes en bénéficient, en Haute de Haute Garonne trouvent en général voisin (Loures Barousse et Lannemezan
Garonne, comme dans l’ensemble dudans leur commune les équipements dans les Hautes Pyrénées, Lézat sur Lèze
pays. Plus d’un habitant sur quatre doitdes gammes dites « minimale » ou de en Ariège, etc.).
se déplacer, parfois sur des distances« proximité ».Lorsque ces derniers font
importantes, pour trouver un commercedéfaut, une tournée, un dépôt assurent Une grande partie de ces pôles
ou un service de cet ordre. Le poids deparfois un service équivalent. Cette pratique trente huit pour ceux constitués autour
l’agglomération toulousaine et le boncourante pour les commerces d’alimen d’une commune autre que Saint
équipement d’ensemble des chefs lieux detation, les boulangeries ou les boucheries, Gaudens et Toulouse possèdent un
cantons assurent cependant à la Haute accroît la proportion de population nombre suffisant d’équipements de
Garonne un avantage certain en ladesservie sur place par ces différents gamme dite « intermédiaire » pour
matière. La présence des équipements liésservices. Elle rapproche d’équipements animer la vie de territoires souvent
à l’artisanat du bâtiment ou aux soinsessentiels des personnes plutôt isolées, étendus. Autour de Auterive, Carbonne,
médicaux est en particulier très répandue,habitant souvent des communes diffici Grenade, Revel, Villefranche de-
même si pour d’autres services de lales d’accès. Par ailleurs, les regroupements Lauragais, ces pôles dits « intermédiaires »
gamme dite «intermédiaire», un certainpédagogiques permettent à la presque régulent la vie de populations qui
sous équipement persiste en milieu rural.totalité de la population de Haute atteignent ou dépassent même souvent
Garonne (97 %), de bénéficier d’un les 10 000 habitants. Entre 6 000
Sur vingt ans, le mouvement deservice qui, s’il n’existait pas, pénaliserait et 10 000 personnes vivent dans les
concentration général des équipementsles enfants des localités les plus reculées aires d’attraction de Bagnères de Luchon,
n’épargne pas la Haute Garonne. Près dedu département. Caraman, Cazères, Fonsorbes, Fronton,
5Montréjeau, Rieumes, Saint Lys, Salies Pour sa part, Saint Gaudens est au D'autres enfin, tout en restant
du Salat, Villemur sur Tarn. Sur des centre des échanges d’une cinquantaine des pôles de services intermédiaires,
territoires très ruraux, le pôle dessert une de communes, notamment sur les ont vu leur pouvoir attractif se
population évidemment plus faible, mais cantons de Barbazan, Saint Martory, modifier. Baziège, dans la banlieue
qui reste quelquefois trois à quatre fois Aspet, Montréjeau ou Salies du Salat. toulousaine et Saint Martory non loin
supérieure à la sienne. C’est par exemple, de Saint Gaudens, ont perdu de
au nord ouest du département, le cas de Depuis 1980, aux abords de leur attractivité alors que certaines
Cadours ou, au sud, de Saint Béat. ces deux villes, des changements communes comme Venerque, Bouloc
sont intervenus au sein des pôles dits ou Bessières étendaient leurs aires
Des évolutions " intermédiaires ". Certains, comme d'influence.
autour de Toulouse Lanta et Castelnau d'Estretefonds, touchés
et Saint Gaudens par la perte de quelques équipements M. Vincenau (INSEE)
sont devenus des pôles de proximité. D. Aymard(DDA F)
Les unités urbaines de Toulouse et D'autres ont connu une évolution
de Saint Gaudens regroupent l’essentiel contraire. C'est le cas de Fonsorbes et Rieux
de la population du département. qui, profitant des effets de l'extension de Inventaire communal
L’immense bassin de services constitué la métropole toulousaine, ont élargi leur
? L'inventair est uneautour de Toulouse comprend cent sept gamme d'équipements et sont passés du
enquête réalisée par le Servicecommunes et fédère la vie quotidienne statut de pôle de proximité à celui de pôle
central des enquêtes et études
de plus de 700 000 habitants. " intermédiaire ". statistiques (Scees) du ministère de
l'Agriculture et de la Pêche et
l'Institut national de la statistique
et des études économiques (Insee)
avec le soutien de la Délégation à
l'aménagement du territoire et à
l'action régionale (Datar). ToutesL'inventaire communal ... C'est aussi
les communes de France ont été
interrogées au cours des mois de
Communoscopes Territoires février et de mars 1998 (comme par
Cartovisions vécus le passé en 1979 et en 1988) sur lesPour chaque département, - 9 pages de tableaux par commune Une carte-poster
principaux équipements commer 100 cartes thématiques - 2 pages par chef-lieu de canton permettant de visualiser
et des résultats chiffrés à divers - 6 indicateurs synthétiques pour ciaux et services à la populationl'organisation du
niveaux géographiques chacune des communes du département territoire autour existant sur leur territoire. En
- des comparaisons entre 1988 et 1998 des pôles de services l'absence d'un équipement, il étaitpar canton, arrondissement
- format 108 x 116 cm : 76 F et petite région agricole demandé à la commission communale
- format 68 x 73 cm : 50 F réunie pour l'occasion de se pronon
Disponibles sur cédéroms : cer sur la commune généralement
- pour chaque région, 1 cédérom : 110 F
fréquentée par les habitants pour- France entière,
une collection de cédéroms : 2 000 F trouver cet équipement.
Equipements et ? Centrée sur les équipements lesInternet
attraction des communes plus courants, cette enquête permetTrois accès directs
- pour chaque région, 1 cédérom : 310 F toutes les données de l'enquête d'appréhender plus spécifiquementaux principales données
par thème et par commune le monde rural. La plupart des
- France entière, 1 cédérom : 4 000 F sur cédérom communes appartenant à des- http : //www.agriculture.gouv.fr 5 cédéroms thématiques : 900 F par thème grandes agglomérations (comptant
plus de 10 000 habitants) n'ont été- http : //www.datar.gouv.fr
Les cinq thèmes proposés sont : enquêtées que sur une gamme
- Services et commerces restreinte de services, la présence ou- http : //www.insee.fr
- Enseignement, santé et action sociale l'absence des commerces ayant
- Sports, loisirs et culture
été imputée a priori à partir de- Tourisme
fichiers d'origine administrative. Les- Réseaux et dessertes
agglomérations de plus de 10 000
habitants font donc l'objet d'unDes extractions ou des tabulations sur mesure peuvent être réalisées
à la demande auprès des directions régionales de l'Insee traitement particulier dans l'ensem
et des services départementaux de statistique agricole ble des résultats de cette enquête.
6

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.