L'année économique et sociale 2006 - Construction non résidentielle et travaux publics

De
Publié par

Les mises en chantier des surfaces de bâtiments non résidentiels progressent de 17 % en 2006. Elles augmentent en grande couronne et reculent en petite couronne. Les segments les plus dynamiques sont les bureaux et les bâtiments industriels. En 2006, les surfaces autorisées de bâtiments non résidentiels progressent de 29 % par rapport à 2005 : ce résultat devrait se répercuter sur l'activité de 2007. Le marché de l'immobilier tertiaire a été particulièrement actif en 2006 : le nombre de transactions a atteint un niveau record. L'activité a été également soutenue dans les travaux publics, notamment dans le domaine des chantiers routiers et des transports en commun.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Construction non résidentielle
26
et travaux publics
Une conjoncture favorable pour la construction
de locaux et les travaux publics
epuis 2003, le marché des tal des autorisations de locaux. Les bu- Activité satisfaisante
locaux connaît un regain de reaux et les bâtiments industriels ne
pour les travaux publicsD dynamisme. Les investisse- sont pas en reste, avec des augmenta-
L’activité des travaux publics enments réalisés durant l’année 2006 ont tions respectives de 41 % et 50 %. Seu-
Ile-de-France progresse de près 8 % enatteint 23 milliards d’euros d’engage- les les autorisations des bâtiments de
2006 et génère un chiffre d‘affaires cou-ments, soit une progression de 47 % stockage reculent (- 44 %).
rant de 6,7 milliards d’euros. L’activité depar rapport à 2005. L’Ile-de-France ab-
Dynamisme sur le marché ce secteur n’a cessé d’augmenter depuissorbe 86 % du volume national en ter-
de l’immobilier tertiaire les dernières années en raison de l’impor-mes d’investissement financier.
tance des besoins régionaux.
L’année 2006 est marquée par un vo-Une progression rapide
lume de transactions record (3 200) sur le Les chantiers routiers se sont poursuivis
des mises en chantier
marché des bureaux en Ile-de-France : dans le cadre du contrat de plan
de bâtiments non résidentiels la demande placée sur des locaux neufs Etat-Région 2000-2006. Le chiffre d’af-
ou restructurés s’élève à 2,9 millions de faires « voirie nationale Etat-Région » aLes mises en chantier des surfaces de
2
m , soit 30 % de plus qu’en 2005. augmenté de plus de 15 %.bâtiments non résidentiels progressent
Celle-ci s’est principalement localiséede 17 % en 2006 après deux ans de Les travaux publics relatifs aux trans-
dans les zones du croissant ouest et dequasi stagnation. Cette évolution s’ex- ports en commun ont été également
la première couronne (24 % et 26 %) ;plique par un volume important d’au- importants dans la région, avec un
ces parts sont toutefois en baisse partorisations délivrées sur une période chiffre d’affaires en hausse de 13 %
rapport à 2005. La moitié des transac-récente. Les segments les plus dynami- en 2006. L’Etat a financé notamment
tions sont concentrées à Paris : elles por-ques sont les bureaux (42 %) et les bâti- la seconde tranche des opérations sur2
tent sur 1 million de m .ments industriels (25 %). En 2006, les les lignes 4 et 12 du métro, le tram-
2 erbureaux représentent près du tiers des Avec 2,5 millions de m disponibles au 1 way Porte de Versailles, le pôle de
mises en chantier, devant les équipe- janvier 2007, l’offre immédiate continue de Nanterre Université, la liaison rapide
ments collectifs (25 %). Les mises en diminuer sous l’effet d’une forte demande : Normandie-Mantes-Paris, ainsi que
chantier augmentent en grande cou- le taux de vacance des bureaux est de de nouvelles études et acquisitions
ronne (+ 26 %) et reculent en petite l’ordre de 5 %. Les loyers moyens pour les foncières sur le site de Massy Saclay.
couronne (- 8 %). immeubles neufs ou restructurés varient du
Dans ce contexte économique plutôt fa-
simple au triple dans la région. Ils sont les
vorable, l’emploi salarié dans le secteur
Une forte hausse des autorisations plus élevés à Paris, notamment dans le
de la construction est en hausse de
Quartier Central des Affaires. Le pôleEn 2006, les surfaces autorisées de bâti- 3,7 % en 2006 en Ile-de-France
de Roissy, Saint-Quentin-en-Yvelines et
ments non résidentiels augmentent de (245 500 salariés), après avoir crû de
Marne-la-Vallée sont au contraire les zones
29 % par rapport à l’année 2005, mais 2,4 % en 2005.
les plus attractives en termes de prix.
ce résultat devrait surtout se répercuter
■■■■ Hervé VIBERTsur l’activité de 2007.
Cellule économique pour la
Tous les départements franciliens enre- construction, les travaux publics enDéfinitions
gistrent des évolutions positives. Cel- Région Ile-de-France (CERC-IDF)
Les locaux autorisés sont comptabilisés àles-ci fluctuent dans une fourchette
partir des permis de construire ayant reçuallant de 10 % pour le Val-d’Oise à
un avis favorable. Pour en savoir plus70 % pour la Seine-Saint-Denis. La pe-
tite couronne bénéficie d’une conjonc- Les locaux commencés ou « mis en chan- Cahier de la cellule économique pour la
ture plus favorable en 2006 : les surfaces tier » correspondent aux déclarations d’ou- construction en Ile-de-France, Dreif, n° 71,
2 verture de chantiers (DOC) consécutivesdépassent 2 millions de m et progressent décembre 2006.
aux autorisations de construire.presqu’autant qu’en grande couronne www.ile-de-france.equipement.gouv.fr
(respectivement 28 % et 30 %). La demande placée concerne le marché Site sur l’immobilier d’entreprises :
de l'immobilier tertiaire. Elle correspond à www.cbre.fr (CB Richard Ellis).La hausse la plus notable s’observe
l'ensemble des transactions à la location Site de la Fédération Régionale des Tra-pour les commerces dont les surfaces
ou à la vente réalisées par des utilisateurs vaux Publics Ile-de-France :croissent de 115 %. Toutefois, ils repré-
finaux, y compris les clés-en-main. www.frtp.org/idfsentent seulement 16 % du volume to-
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 20062006
2005
2004
2003
2002
2001
2000
1999
1998
1997
1996
1995
1994
1993
1992
1991
1990
Une conjoncture favorable pour la construction de locaux et les travaux publics
27
Autorisations de locaux
SHON* 2006 Evolution 2005/2006 des SHON* (en %)
2
(en m ) Total Industrie Stockage Commerce Bureaux Equipements collectifs Autres
Paris 396 322 23 98 -3 128 359 -47 87
Hauts-de-Seine 869 759 13 -72 46 42 -1 90 8
Seine-Saint-Denis 757 819 70 143 97 275 -10 111 83
Val-de-Marne 471 837 11 -33 -32 68 12 56 -20
Petite couronne 2 099 415 28 19 -4 138 -2 83 4
Seine-et-Marne 1 245 032 25 14 -55 272 130 13 29
Yvelines 672 387 60 72 -11 62 244 14 -60
Essonne 572 343 35 161 -62 0 54 -2 53
Val-d'Oise 509 327 10 63 -53 20 -7 -9 174
Grande couronne 2 999 089 30 61 -53 105 112 6 26
Total 5 494 826 29 50 -44 115 41 20 25
*SHON : surface hors œuvre nette.
Source : Direction régionale de l'Equipement Ile-de-France
Mise en chantier de locaux
SHON* 2006 Evolution 2005/2006 des SHON* (en %)
2
(en m ) Total Industrie Stockage Commerce Bureaux Equipements collectifs Autres
Paris** 305 768 283 398 706 443 339 183 964
Hauts-de-Seine 622 210 -6 44 -48 -9 1 -22 -61
Seine-Saint-Denis 389 197 -1 -31 48 -39 4 13 134
Val-de-Marne 406 472 -15 15 -34 -46 77 7 -96
Petite couronne 1 417 879 -8 4 -26 -37 11 -3 -68
Seine-et-Marne 798 826 -8 -28 -13 36 -20 -17 25
Yvelines 666 686 106 3 5 29 548 34 -25
Essonne 426 699 21 5 180 2 -44 35 67
Val d'Oise 436 998 39 223 -31 -34 67 19 16
Grande couronne 2 329 209 26 29 0 14 106 12 17
Total 4 052 856 17 25 -5 -6 42 17 5
*SHON : surface hors œuvre nette.
**Pour Paris, la collecte d’information sur les mises en chantier a été très partielle ; le retard a été entièrement rattrapé en 2006. Les volumes et les évolutions ne sont pas significatifs.
Source : Direction régionale de l'Equipement Ile-de-France
Chiffre d'affaires des travaux publicsLes tendances du marché régional des travaux publics
(en millions d'euros constants 2002)Chiffre d'affaires en millions d'euros courants
7,50
2006/2005 7,002005 2006
(%)
6,50
Voirie nationale Etat-Région 201 232 15,5
6,00Autoroute concédée (cofiroute, ex-semca) 94 103 9,9
Transport en commun 240 272 13,4 5,50
Autres entreprises publiques 682 732 7,3
5,00
Communes et départements infrastructures 2 099 2 295 9,4
4,50Assainissement 594 606 2,1
Eau potable, traitement déchets, 609 634 4,1 4,00
Voirie et réseaux divers et autres travaux 1 667 1 796 7,8
3,50
Autres entreprises privées 62 66 6,4
3,00Total 6 248 6 738 7,8
Source : Fédération régionale des travaux publics Ile-de-France
Source : Fédération régionale des travaux publics Ile-de-France
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.