L'année économique et sociale 2006 - Transports

De
Publié par

En 2006, l'activité dans le secteur des transports s'intensifie, à l'exception du fret. Le trafic aérien de voyageurs progresse : le nombre de passagers augmente de 5,6 %. Le trafic international sur les aéroports parisiens continue de croître. Les transports collectifs urbains sur l'ensemble des réseaux SNCF et RATP gagnent des passagers en 2006 (+ 1,9 %), notamment dans les tramways, le métro et les lignes du RER. Les lignes de bus parisiens sont en revanche moins fréquentées. La baisse du nombre des immatriculations neuves de voitures particulières atteint 7,6 % dans la région. Cette diminution est particulièrement importante à Paris et dans les départements de petite couronne. L'activité dans le transport de marchandises régresse (- 4,6 %) après deux années de croissance, essentiellement en raison au repli du transport routier. Les effectifs de la SNCF et de la RATP évoluent peu en 2006.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 7
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

34 Transports
Activité bien orientée
pour les transports de personnes
n 2006, l’activité dans le secteur sance profite au tramway avec la nou- à celle du transport routier de marchan-
des transports s’intensifie. Seul velle ligne inaugurée Porte de Versailles dises (- 6,3 %), en particulier à celle duE le fret bénéficie d’une conjonc- en fin d’année 2006, au métro et aux li- trafic interne à la région, réalisé sur cour-
ture un peu moins favorable, en particu- gnes du RER. Ces modes de transport tes distances. Plus de 85 % de l’activité
lier le transport routier de marchandises. bénéficient, en effet, d’un développe- dans le secteur des transports de mar-
ment de leur offre et d’une politique ta- chandises est réalisé par route.
rifaire favorable, telle que la carteLe transport aérien Après cinq années consécutives de
intégrale en Ile-de-France.continue de croître baisse, l’activité de transport ferroviaire
de marchandises se redresse. Elle pro-
En revanche, le nombre de voyageursEn 2006, 118 millions de passagers ont
gresse de 7 % par rapport à l’année
par le bus continue de stagner, voire deemprunté les aéroports français. Envi-
2005. Toutefois, le transport combiné
baisser à Paris (- 1,5 %) et ce, malgré unron 70 % d’entre eux ont transité par
rail-route n’arrive toujours pas à percer
élargissement de l’offre lié au dévelop-les aéroports d’Orly et de Roissy, soit
(recul de 6 %).
près de 82 millions de voyageurs. En pement des couloirs de bus et à la mise
Comme en 2005, le transport fluvialen service de bus de nuit (Noctilien).France et en Ile-de-France, le transport
gagne du terrain : les volumes transpor-aérien de voyageurs progresse, comme
Baisse des immatriculations tés progressent de plus de 7 %. Leles deux années précédentes. Le
transport de conteneurs sur la Seine dy-de voitures particulièresnombre de passagers transportés aug-
namise fortement l’activité de transportmente de 5,6 % entre 2005 et 2006.
En 2006, la baisse du nombre d’imma- fluvial (hausse de 27 %).
Le trafic international sur les aéro- triculations de voitures particulières at-
Le transport aérien de marchandises, qui re-ports parisiens s’intensifie, en raison teint 7,6 % dans la région ; elle est
présente moins de 1 % de l’activité,du dynamisme des vols vers le nettement plus marquée qu’en province
continue à progresser d’environ 5 % par an.Moyen-Orient, l’Extrême-Orient et (- 2,2 %). Cette diminution est particu-
l’Union européenne (+ 6,4 % pour le lièrement importante à Paris (- 14,7 %) Stabilité de l’emploi
trafic international). Les aéroports ré- et dans les départements de petite cou-
dans le secteur publicgionaux enregistrent de meilleures per- ronne. Le Val-d’Oise fait exception avec
formances grâce au développement la stabilité des immatriculations enregis- En 2006, les effectifs de la SNCF et de
des liaisons européennes par les com- trées dans ce département. la RATP évoluent peu en 2006 par rap-
pagnies à bas coûts. port à 2005. Les employés d’AirLes immatriculations de véhicules utili-
France, jusqu’alors comptabilisés dansLe trafic vers l’Outre-mer recule (- 3,2 %) taires, quant à elles, ne progressent que
le secteur public, ont été intégrés auessentiellement du fait de vols moins très légèrement en Ile-de-France (0,8 %
cours de l’année 2006 dans les effectifsnombreux vers la Réunion, touchée par contre 4,5 % en province).
du secteur privé. Cette modification nel’épidémie de Chikungunya.
Le poids de l’Ile-de-France dans l’en- permet pas de calculer d’évolution des
La baisse du transport aérien sur les li- semble des immatriculations neuves di- effectifs salariés du transport, particu-
gnes intérieures est endiguée depuis minue. La région ne représente plus que lièrement dans les départements où
2005. La concurrence avec les lignes 18,4 % des voitures particulières en 2006, sont localisés les aéroports (Val-d’Oise,
TGV est stabilisée et les compagnies contre 19,3 % en 2005. Cette part atteint Essonne et Val-de-Marne).
aériennes redéploient leur ligne sur 16,4 % en 2006 pour les véhicules utili-
d’autres créneaux (Paris-Mulhouse). ■■■■ Laurence CHEVREUXtaires, contre 16,9 % un an auparavant.
Insee, Service études et diffusion
Joël PHILIPPE, DreifPoursuite de la hausse des transports Repli du transport routier de
collectifs urbains de voyageurs marchandises
Cette année encore, le nombre de En 2006, l’activité dans le secteur Pour en savoir plus
voyageurs en transports collectifs ur- du transport de marchandises en www.ile-de-france.equipement.gouv.fr
bains croît sur l’ensemble des réseaux Ile-de-France recule de 4,6 %, après
Le syndicat des Transports en
deux années consécutives de croissance.de la SNCF et de la RATP (1,9 % en
Ile-de-France : www.stif-idf
2006, après 1,6 % en 2005). La crois- Cette diminution est essentiellement due
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 2006Activité bien orientée pour les transports de personnes
35
Immatriculations neuves en Ile-de-France
données brutes
Voitures particulières Total véhicules utilitaires*
Evolution 2006/2005 Evolution 2006/20052005 2006 2005 2006
(%) (%)
Paris 65 040 55 490 -14,7 12 620 12 450 -1,3
Hauts-de-Seine 81 770 74 050 -9,4 16 210 15 800 -2,5
Seine-Saint-Denis 26 600 24 860 -6,5 10 980 10 650 -3,0
Val-de-Marne 31 690 28 850 -9,0 7 790 8 210 5,4
Seine-et-Marne 39 200 38 600 -1,5 8 010 8 440 5,4
Yvelines 81 670 76 930 -5,8 10 310 10 650 3,3
Essonne 39 790 36 620 -8,0 8 050 7 910 -1,7
Val-d'Oise 33 200 33 210 0,0 7 040 7 560 7,4
Ile-de-France 398 960 368 610 -7,6 81 010 81 670 0,8
Province 1 668 820 1 631 940 -2,2 398 050 416 120 4,5
France métropolitaine 2 067 780 2 000 550 -3,3 479 060 497 790 3,9
Part de l'Ile-de-France (%) 19,3 18,4 - 16,9 16,4
*véhicules utilitaires : camionnettes, camions, autobus et autocars, tracteurs routiers.
Source : ministère de l'Equipement, fichier central des automobiles
Transport aérien de passagers Nombre de voyages (en millions)
Nombre Evolution (%) Evolution
2005 20062006 2006/2005 (%)
(millions) 2006/2005 2005/2004
RATP 2 815 2 866 1,8
Paris - International 61,1 6,4 5,9 dont : Métro 1 373 1 410 2,7
dont Paris CDG 51,2 6,1 5,5 RER 445 452 1,6
dont Paris Orly 9,9 7,6 8,0 Bus Paris 335 330 -1,5
Province - International 26,6 8,7 12,4 Bus banlieue 595 603 1,3
Paris - Province 17,9 1,5 0,6 Tramways 62 64 3,2
dont Paris CDG 5,0 4,1 0,2 Autres services 5 7 n.s.
dont Paris Orly 12,9 0,6 0,7 SNCF 632 644 1,9
Province - Province 5,5 4,7 4,0 Bus OPTILE + TRA 280 288 2,9
Métropole - Outre-mer 3,2 - 3,2 -0,7 Ensemble 3 727 3 798 1,9
Total 118,4 5,6 5,9
Source : Syndicat des Transports en Ile-de-France (STIF)
Source : Direction générale de l'aviation civile
Effectifs salariés du secteur des transports au 31 décembre 2006
données brutes en millions
2006* 2005
Secteur privé :
Paris 24,6 24,5
Hauts-de-Seine 15,2 14,4
Seine-Saint-Denis 29,0 26,4
Transport de marchandises en Ile-de-France Val-de-Marne 19,1 13,3
en millions de tonnes Seine-et-Marne 19,3 17,6
Yvelines 8,7 9,2
Evolution
2005 2006* Essonne 18,4 12,32006/2005 (%)
Val-d'Oise 52,5 16,0
Ile-de-France 186,8 133,7Route (1) 246,1 230,5 - 6,3
Province 562,0 543,1Fer 12,9 13,8 7,0
France métropolitaine 748,8 676,8dont : transport combiné 3,3 3,1 - 6,1
Entreprises nationales :Fluvial 20,8 22,3 7,2
SNCF 162,8 164,8Aérien 2,1 2,2 4,8
RATP 44,4 45,2Total 281,9 268,80 - 4,6
Champ : établissements de 10 salariés ou plus.*données provisoires.
*depuis le deuxième trimestre 2006, les employés d’Air France sont intégrés dans les(1) y.c. transport international : résultats de l'enquête TRM.
effectifs salariés du secteur privé.
Sources : SNCF, Port autonome de Paris, Aéroports de Paris,
ministère de l'Equipement Sources : Entreprises nationales et Unedic pour le secteur privé
Insee Ile-de-France 2007 Regards sur... l’année économique et sociale 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.