La Communauté du Pays d'Aix : un pôle dynamique au sein de l'aire urbaine Marseille - Aix-en-Provence

De
Publié par

Près de 333 000 personnes habitent au sein de la Communauté du Pays d'Aix. Ce territoire possède de nombreux atouts : le niveau de qualification des actifs y est élevé, la population étudiante nombreuse et les ménages relativement aisés. L'économie est diversifiée, elle dispose de plusieurs pôles d'activité aussi bien commerciaux qu'industriels ou de recherche. Bassin d'emploi dynamique, de nombreux actifs viennent chaque jour travailler au sein de la zone sans y habiter.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 31
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
5SUD INSEE N° 78  février 200 l'essentiel Communautédu Pays dAix : n pôle dynamique au sein de laire rbaine Marseille  AixenProvence
de 333000 personnes habi en ausein de la Communautédu Pays dAix. Ce territoire possède de nombreux atouts: le niveau de qualification des actifs y estélevé, la populationétudiante nombreuse et les ménages relativement aisés. L’économie est diversifiée, elle dis pose de plusieurs pôles dactivité aussi bien commerciaux quindus triels ou de recherche. Bassin dem ploi dynamique, de nombreux ac tifs viennent chaque jour travailler au sein de la zone sans y habiter.
Centrée autour dAixenProvence, la Communautédu Pays dAix est une communautédagglomération créée en décembre 2000. Elle est composée de 34 communes des BouchesduRhône et du Vaucluse (Pertuis). Près de 332 700 per sonnes habitent dans ce territoire den viron 1300 km²soit l’équivalent du quart de la superficie des Bouches duRhô200 habitants, lane. Avec 134 ville dAixenProvence concentre 40 % de la population. Quatre autres villes comptent plus de 10000 habitants en 1999 : Vitrolles, Les PennesMirabeau, Pertuis et BoucBelAir. Deux person nes sur trois vivent dans lune de ces cinq communes.
©INSEE 2005
Forte croissance de la population depuis 40 ans
La population de la Communautédu Pays dAix a fortement augmentédurant plusieurs décennies. Jusquen 1982, le taux annuel moyen d’évolutionétait su périeurà3 %. Cette hausse a ensuiteété moins forte durant les années 80 (2,3 % par an en moyenne) et les années 90 (1,1 %). Son rythme de croissance aété nettement plus soutenu que celui de laire urbaine de Marseille AixenProvence (1) qui na pas dépassé.1 % depuis 1975 La population de lintercommunalitéa presque triplédepuis 1962. Son poids démographique dans laire urbaine a ainsi doublé% enpour atteindre 22 1999. Certaines communes ont connu une croissance particulièrement rapide. Ainsi la population de Vitrolles a décu pléen moins de 40 ans : 3 400 habitants en 1962 contre près de 36 800 en 1999.
Le solde naturel (la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès) dans le Pays dAix a toujoursété positif depuis 1962. Cependant la crois sance démographique reposait surtout, jusquen 1990, sur un solde migratoire (arrivées moins départs)élevé. Entre 1990 et 1999, lexcédent migratoire a étémoins important. Le solde naturel a alors contribuéautant que les migra tionsàlaccroissement de la population.
(1) Dans cetteétude, on a choisi de comparer la Communautédu Pays dAix, dune partàlaire ur baine de Marseille AixenProvenceet dautre partàla communautédagglomération Grenoble Alpes Métropole (cf. encadrépage 6).
SUD INSEEN° 78  février 2005 l'essentiel La Communautédu Pays dAixlation a fortement augmentéentre 1975 Densitéde la population en 1999 et 1999 (+ 63 %), le nombre de résiden NombreVaucluseces principales, lui, a doublédurant la d’habitants La Roque au km²d’Anthéronmême période (+ 99 %). Peyrollesen Provence Saint Le territoire a comptéjusqu’à6 900 réEstève 565Janson 173sidences secondaires en 1990. Leur SaintPaul lèsDurancenombre a ensuite diminuépour retrou Pertuis Le Puy Rognes Jouques ver le niveau de 1982 (4 900). Certai LambescVar Sainte Réparade BouchesduRhône Beaurecueil Saintnes sont devenues sous la pression du Meyrargues Cannat Venellesmarchédes résidences principales. Elles Éguilles Vauvenarguesne représentent aujourdhui que 3 % du SaintMarc Coudoux Jaumegarde SaintAntonin Ventabren parc de logements contre plus de 17 % surBayon Le Tholonet Puyloubier Châteauneuf Meyreuil leRougeau niveau régional. AixenProvence Rousset Fuveau Peynier Vitrolles CabrièsLa faiblesse du taux de vacance (6 %) Trets Mimet Les Pennesreflète aussi la tension du marchéim Simiane Collongue Mi mobilier. La vacance sexplique struc Bouc turellement en milieu urbain par la BelAir mobilitéde jeunes actifs ou d’étu Mer Méditerrdiants, mais aussi par la réhabilitation Marseille de certains quartiers. A AixenPro Communauté du Pays d’Aix Aire urbaine de% des logements sont vavence, 9 Marseille  AixenProvence cants. Ce niveau est toutefois beaucoup © IGN  INSEE 2005 Limites départementales plus faible qu’àNice (13%). Dans Source : INSEE  Recensement de la population 1999 neuf autres communes dont Vitrolles et BoucBelAir, moins de 3 % des loge La communautédagglomé3 %de la population (9200 habitants)ration gre ments sont vacants. nobloise a un solde naturel légèplus du cinquirement maisème du territoire in plusélevémais son solde migratoiretercommunal : SaintEstèveJanson au La taille moyenne des ménages, est négatif (plus de partants que darri nord; SaintPaullèsDurance, Jouques, cestàdire des personnes vivant sous vants) depuis 1975, en raison dune denVauvenargues au nordest ; Beaurecueil, le même toit, sest réduite (2,4 person sité élevée qui limite les possibilités ChâteauneufleRouge, SaintAntonin nes contre 2,9 en 1975). Ce résultat, daccueil de nouveaux arrivants.surBayon et Puyloubieràlest. que lon retrouve partout en France, est la conséquence de plusieurs phénomèSeules cinq communes comptent plus Un territoire relativementnes : baisse de la natalité, augmentation de 300 habitants au km²: AixenPro peu densedu nombre de séparations, allongement vence et Venelles au cœur de la zone ; de la durée de la vie... Ainsi près de BoucBelAir, Les PennesMirabeau et Avec 256 habitants au km²personnes vivent seules (soit39 500, la commu Vitrolles au sudouest,àproximitéde nautédagglomération est cinq fois12 %de la population). Sur dix rési Marseille et de lEtang de Berre. La moins dense que Grenoble Alpes Méprincipales, trois sont habit dencesées ville dAixenProvence est nettement tropole. Ce sont surtout les communespar une personne seule. Si les femmes moins dense que Grenoble (720 contre sisesàlquittent en gest (notamment autour du masénéral le domicile familial 8 500 habitants au km²). MaisàVitrol sif de la SainteVictoire, espace proté plustôt, on dénombre presque autant les, le niveau de densitédépasse les géd) et au nordest de la zone qui sont leshommes que de femmes seuls avant 1 000 habitants au km². moins denses. On trouve ainsi huit comsoixante ans. Audelàde cetâge et munes rurales qui représentent moins decompte tenu de leur espérance de vie Peu de résidences Un développement démographique très rapideUn solde naturel positif et constant secondaires Taux de variation annuel moyen de la population (en %) Evolution de la population depuis 1962 5 Indice base 100 en 1962 300 4,5 Variationdue au solde naturel Communauté du Pays d'Aix Aire urbaine de Marseille  AixenProvenceSur lensemble du territoire, on dé4 Variationdue au solde migratoire 3,8 Grenoble Alpes Métropole 250 France métropolitainenombre 146300 logements. La struc 3,0 3 ture de lhabitat est proche de celle de3,8 2,3 200 2 laire urbaine et de lagglomération3,2 2,5 1,1 150du fait de la forte degrenobloise :11,7 0,6 mande immobilière, il sagit essentiel0,70,6 0,5 0,60 ,5 0 100 1962 19681975 1982 19901999lement de résidences principales (plus 19621968 1968197519751982 19821990 19901999 Source : INSEE  Recensements de la populationde neuf logements sur dix). Si la popu Source : INSEE  Recensements de la population
©INSEE 2005
2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.