La Corse en France - Circonscriptions administratives

Publié par

En 1970, la Corse devient la 22e région française. Depuis le début des années 80, elle est dotée d'un statut particulier. La loi de 1991 l'a ensuite érigée en Collectivité territoriale de la République. L'île est découpée en 2 départements, 52 cantons et 360 communes. Remède à l'émiettement communal, l'intercommunalité y est en pleine expansion.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

TERRITOIRE
Dé fi ni tion svec 8 680 km², la Corse est l’a vant-der nière ré -A gion mé tro po li taine par la su per ficie, de vant
Su per fi cies et den si tés : les me su res géo dé -
l’Alsace. L’île est dé coupée en deux dé par te ments : la si ques et pla ni mé tri ques de l’Insti tut géo gra -
Corse-du-Sud et la Haute-Corse. Avec 260 mil liers phique na tio nal (IGN) don nent pour la France
d’ha bi tants au re cen se ment de 1999, elle est de loin la
mé tro po li taine une su per ficie de 549 mil li ers
moins peuplée des 22 ré gions mé tro po li tai nes, avec de km². Les su per fi cies fi gu rant dans le ta bleau
une den si té de 30 ha bi tants au km² au lieu de 108 en ci-contre ont été éva luées par le ser vice du ca -
moyenne na tio nale. dastre (di rec tion gé né rale des im pôts) ; y sont
Long temps com po sante de la ré gion Pro - com pri ses tou tes les sur fa ces des do mai nes
vence-Alpes-Côte d’Azur-Corse, la Corse de vient pu blic et pri vé, ca das trées et non ca das trées,een 1970 la 22 ré gion fran çaise. La loi du 5 juil let 1972
mais on en a re tran ché les lacs, étangs et gla -
2confère aux ins tan ces ré gio na les élues le sta tut d’é ta - ciers de plus d’1 km ain si que les es tuai res des
blis se men t pu blic à ca rac tère ad mi nis tra tif. Les lois,
fleu ves, d’où l’ob ten tion d’un chiffre in fé rieur.
n° 82-214 du 2 mars 1982, n° 82-659 du 30 juil let 1982
Col lec ti vi té ter ri to riale de Corse (CTC) : leain si que le dé cret n° 83-531 du 28 juin 1983 por tant sta -
texte de loi dote la CTC d’or ga nes dif fé rents de tut par ti cu lier de la région d e Corse dé fi nis sent les
ceux des ré gions fran çai ses de droit com mun :com pé ten ces de la ré gion de Corse. La loi du
l’Assemblée de Corse et le Con seil exé cu tif.13 mai 1991 a éri gé la Corse en Col lec ti vi té ter ri to r iale
- l’Assemblée de Corse est com posée dede la Ré pu blique.
51 mem bres élus pour six ans re nou ve la bles,Con clus le 28 juil let 2000, les « Accords de Ma ti gnon »
au suf frage uni ver sel di rect, au scru tin de listepré voyaient une nou velle évo lu tion de ce sta tut. La loi
à deux tours à la pro por tion nelle dans le cadredu 22 jan vier 2002 a ain si ren for cé les pou voirs de la
de la ré gion. Elle dé signe son pré si dent ; elleCol lec ti v i té Ter ri to riale de Corse. L’or ga n i sa tion et le
tient deux ses sions de trois mois ;fonc tion n e ment de l’ins ti tu tion ter ri to riale de Corse
- le Con seil exé cu tif est com po sé de 8 mem -ne sont pas mo di fiés. En re vanche ses pou voirs, ses res -
bres et d’un pré si dent. Il est élu parpon sa bi li tés et ses com pé ten ces sont consi dé ra ble -
l’Assemblée au scru tin de liste à la ma jo ri té ab -ment ac crus. Un pouvoir ré gle men taire lui est don né,
solue aux deux pre miers tours, et à la liste ar -dans ses do mai nes de com pé ten ces, sur ha bi li ta ti on du
e
rivée en tête au 3 tour ;lé gis la teur. La CTC est chargée d’é la bo rer et d’ar rê ter
- le Con seil éco no mique, so cial et cul tu rel dele Plan d’a mé na ge ment et de dé ve lop pe ment du rable
Corse as siste l’Assemblée et le Con seil exé -de la Corse (Padduc), qui se subs titue au plan de dé ve -
cu tif. Il com prend 51 mem bres dé si gnés pour 6 lop pe ment et au sché ma d’a mé na ge ment de la Corse.
ans et com porte deux sections. Il est consul téAvec l’Etat, elle éla bore et veille à la mise en œuvre du
en ma tière de pla ni fi ca tion, par ti cipe à la dé fi -Pro gramme ex cep tion nel d’in ves tis se ment (PEI), qui
ni tion des orien ta tions bud gé tai res de la CTC.est des ti né à « ai der la Corse à sur mon ter les han di caps
Dans ces do mai nes, il donne son avis sur lesna tu rels que cons ti tu ent son re lief et son in su la ri té et à
ré sul tats de leur mise en œuvre.ré sor ber son dé fi cit en équi pe ments et ser vi ces col lec -
tifs ». La CTC est as sociée à la dé fi ni tion d’un nou veau
sta tut fis cal plus in ci ta tif pour l’é co nomie in su laire,
qui pri vi légie l’in ves tis se men t pro du c tif.
Voir aus si Sour ces
Site Inter net de la pré fec ture de ré gion : [1] Code of fi ciel géo gra phique au 01/01/2003 ,
www.corse.pref.gouv.fr Re cen se ment de la po pu la tion 1999 - Insee
Site Inter net de la Col lec ti vi té ter ri to riale de Corse :
www.corse.fr
TEC 200520La Corse en France 01.6
PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES 22 REGIONS METROPOLITAINES
ET DES 4 DEPARTEMENTS D'OUTRE-MER [1]
Dé par te m ents Arr on dis se ment s Can tons Com mu nes Su per fi cie Pop. sans double Den si té
2 2nombre nombre nombre nombre en km compte (mil liers) hab./km
Alsace 2 13 75 903 8 280 1 734 209
Aqui tai ne 5 18 235 2 296 41 308 2 908 70
Au vergne 4 14 158 1 310 26 013 1 309 50
Bour gogne 4 15 174 2 046 31 582 1 610 51
Bre tagne 4 15 201 1 268 27 208 2 906 107
Centre 6 20 198 1 842 39 151 2 440 62
Cham pagne-Ar denne 4 15 146 1 947 25 606 1 342 52
Corse 2 5 52 360 8 680 260 30
dont : Corse-du-Sud /// 2 22 124 4 014 119 30
/// 3 30 236 4 666 141 30Haute-Corse
Franche-Com t é 4 9 116 1 786 16 202 1 117 69
Ile-de-France 8 25 317 1 281 12 012 10 952 912
Lan gue doc-Rous sil l on 5 14 186 1 545 27 376 2 296 84
Li mou sin 3 8 106 747 16 942 711 42
Lor rai ne 4 19 157 2 339 23 547 2 310 98
Midi- Py ré nées 8 22 293 3 020 45 348 2 552 56
Nord - Pas-De-Ca lais 2 13 156 1 546 12 414 3 997 322
Basse Nor mandie 3 11 141 1 812 17 589 1 422 81
Haute Nor 2 6 112 1 420 12 317 1 780 145
Pays De La Loire 5 17 203 1 502 32 082 3 222 100
Pi cardi e 3 13 129 2 292 19 399 1 858 96
Poi tou- Cha ren tes 4 14 157 1 464 25 810 1 640 64
Pro vence-Al pes-Côte d’a zur 6 18 232 963 31 400 4 506 144
Rhône-Alpes 8 25 335 2 879 43 698 5 645 129
Ensemble Mé tro pole 96 329 3 879 36 568 543 965 58 519 108
Gua de loupe 1 3 43 34 1 703 422 248
Mar ti nique 1 4 45 34 1 128 381 338
Guyane 1 2 19 22 83 534 157 2
Réu nion 1 4 49 24 2 504 706 282
Ensemble DOM 4 13 156 114 88 868 1 667 19
France en tière 100 342 4 035 36 682 632 834 60 186 95
Seine-Pas-
Hauts-de-de-Calais St-DenisREGIONS ET DEPARTEMENTS Seine ParisNORD-PAS de CALAIS
Nord
SommeMETROPOLITAINS [1] Val-de-
Seine- MarneMaritime PICARDIE
Ardennes
AisneHAUTE- Oise
Manche MeuseNORMANDIE Marne MoselleVal-d'OiseCalvados LORRAINESeine- Bas-RhinEure YvelinesBASSE-NORMANDIE et-MarneCHAMPAGNE- Meuthe-Finistère Orne ILE-de-FRANCE et-MoselleARDENNECôtes-d'Armor ALSACEEssonneEure-MayenneBRETAGNE et-LoireSarthe VosgesIlle-et- Aube Haute-Morbihan Vilaine Yonne Haut-Loir- Loiret Marne
PAYS de la LOIRE et-Cher RhinLoire- Haute-Saône
Côte-d'OrAtlantique Maine- CENTRE Doubs Territoire-et-Loire Indre-et-Loire BOURGOGNE de-BelfortFRANCHE-
Cher NièvreDeux- COMTEVienneSèvres IndreLimites de région Saône-et-LoireVendée JuraAllierPOITOU-
Haute-Limites de département Haute-CHARENTES Puy-Vienne Creuse Ain SavoieCharente- Rhônede-DômeCharenteChef-lieu de région Maritime LIMOUSIN Loire
AUVERGNE RHÔNE-ALPES SavoieCorrèzeu de département
Haute-LoireCantal IsèreDordogne
Hautes-
Gironde Lot Ardèche Drôme AlpesLot-et-AQUITAINE LozèreGaronne Alpes-de-
Hte- Alpes- Tarn-et- Aveyron VaucluseLandes Provence MaritimesGardGaronne PROVENCE-ALPES-MIDI-PYRENEES
Gers Tarn Hérault Bouches-CÔTE d'AZUR Haute-LANGUEDOC- du-RhônePyrénées- Haute- Var Corse
Atlantiques Garonne ROUSSILLON CORSEHautes- AudeAriègePyrénées
Corse-
Pyrénées- du-Sud
Orientales
TEC 2005 21
C Insee - IGNTERRITOIRE
Dé fi ni tion sncêtre du can ton, la pieve a long temps cons ti tuéAen Corse l’or ga ni sa tion de base du pou voir ci vil
Dé par te ment : di vi sion ad mi nis tra tive et col -
et re li gieux. A la veille de la ré vo lu tion, l’île est com - lec ti vi té ter ri to riale. Géré par un conseil gé né -
posée d’une soixan taine de ces en ti tés géo gra phi ques. ral et un pré si dent qui as sure l’exé cu tif, ses
De venue fran çaise en 1768, la Corse est di visée une
com pé ten ces concer nent no tam ment l’ac tion
pre mière fois en 2 dé par te ments en 1796, le Golo et le so ciale. L’Etat est re pré sen té par un pré fet,
Lia mone, puis à nou veau réu nifiée en 1811. La loi du nom mé par le gou ver ne ment.
15 mai 1975 por tant réor ga ni sa tion de la Corse sup -
Arron di s se ment : di vi sion du dé par te mentprime le dé par te ment de la Corse et crée deux dé par te -
ad mi nistrée par un sous-pré fet.ments : la Corse-du-Sud et la Haute-Corse. Lors du
ré fé ren dum du 6 juil let 2003, les élec teurs de Corse ont Can ton : di vi sion de l’ar ron dis se ment cons ti tuant
re je té le pro jet d’é vo lu tion sta tu taire de l’île, qui pré - le cadre d’é lec tion des conseil lers gé né raux.
voyait de sup pri mer les deux dé par te ments pour ins ti -
Com mune : plus pe tite sub di vi sion ad mi nis -tuer une col lec ti vi té ter ri to riale uniqu e.
tra tive et col lec ti vi té ter ri to riale. Elle est ad mi -La Corse compte 360 com mu n es. Elles sont le plus
nistrée par un conseil mu ni ci pal qui dé signe en sou vent de pe tite taille : 61 % d’entre el les comp tent
son sein le maire et ses ad joints.moins de 200 ha bi tants. Re mède à l’é miet te ment com -
mu nal, l’ in ter com mu na li té per met de gé rer en com - Inter com mu na li té : per met aux com mu nes
mun des ac ti vi tés et des ser vi ces pu blics ou de qui le dé si rent de gé rer en com mun des ac ti vi -
co o pé rer afin d’é la bo rer et réa li ser des pro jets d’a mé - tés ou des ser vi ces pu blics ou de se re grou per
na ge ment et de dé ve lop pe ment lo cal. Elle est ap parue au tour d’un pro jet per met tant de fa vo ri ser le
en 1890 avec la créa tion des Syn di cats à vo ca tion dé ve lop pe ment lo cal et de con tri buer à la po li -
unique (SIVU). Mais ces re grou pe ments de com mu nes tique d’a mé na ge ment du ter ri toire.
ne pou vaient gé rer qu ’une seule ac ti vi té. La loi
Eta blis se ments publics de coo pé ra tion
d’Admi nis tra tion ter ri to riale du 6 fé vrier 1992 ins ti -
inter com mu na le (EPCI ) : re grou pe ments de
tuant les com m u nau tés de com m u nes et celle du 12
com mu nes ayant pour ob jet la réa li sa tion de
juil let 1999 créant les com m u nau tés d’ag g lo mé ra tio n
tra vaux ou de pres ta tions de ser vi ces spé cia li -
ont ren for cé et sim pli fié la co o pé ra tion in ter com mu - sées. Par mi eux, les éta blis se ments à fis ca li té
nale. Enfin, la loi de 2004 re la tive aux li ber tés et res -
propre cons ti tuent une ca té gorie spé ci fique en
pon sa bi li tés lo ca les ren force les pos si b i li tés de
rai son de la na ture fis cale de leurs re cet tes bud -
cou ve r ture du ter ri toire par les Eta blis se m ents pu blics gé tai res et de l’im por tance de leurs in ter ven tions.
de co o pé ra tio n in ter co m mu na le (EPCI) et as sou plit
Com mu nau tés de com mu nes : EPCI à fis ca -leurs rè gles de fonc tion ne ment.
er li té propre re grou pant plu sieurs com mu nesAu 1 jan vier 2005, la Corse compte 2 com mu nau tés
d’un seul te nant et sans en clave. Des ti nées, àd’ag glo mé ra tion et 15 com mu nau tés de com mu nes, re -
l’o ri gine, uni que ment au mi lieu ru ral, el les sé -grou pant au to tal 153 com mu nes. Ces struc tu res
dui sent de plus en plus le mi lieu ur bain. concer nent 70 % de la po pu la tion in su laire. Cette pro -
por tion est de 15 à 30 points in fé rieure à celle des au tres Com mu nau tés d’ag glo mé r a tion : EPCI à fis ca -
ré gions de pro vince. Néan moins, même si le ru ral pro - li té propre re grou pant plu sieurs com mu nes for -
fond peine à se struc tu re r, l’in ter com mu na li té est un mant un en semble de plus de 50 000 ha bi tants
phé no mène en pleine ex pan sion sur l’île. Le nombre d’un seul te nant et sans en clave, au tour d’une ou
de com mu nes re grou pées dans un EPCI à fis ca li té plu sieurs com mu nes cen tres de 15 000 ha bi -
propre a plus que dou blé entre 2000 et 2005. tants. Elles exer cent no tam ment des com pé ten -
ces obli ga toi res en ma tière de dé ve lop pe ment
éco no mique et d’a mé nagement de l’es pace.
Voir aus si Sour ces
« Suc cès de l’in ter com mu na li té ur baine » - [1] Di rec tion géné rale des col lec ti vi tés lo ca les
Eco nomie Corse, n° 101 - Insee - Dé cembre 2002 - (DGCL) - Mi nis tère de l’Inté rieur
www.insee.fr/corse
er
« Le bi lan de l’in ter com mu na li té au 1 jan vier 2005 : une
dy na mique ren forcée dans un cadre ju ri dique ré no vé » -
DGCL - Mi nis tère de l’Inté rieur - 2005
Site Inter net du mi nis tère des Fi nan ces sur les col lec ti vi tés
lo ca les : www.col loc.mi ne fi.gouv.fr
Site Inter net sur l’in ter com mu na li té :
www.in ter com mu na li tes.com
TEC 200522








Cir cons crip tions ad mi nis tra ti ves 01.7
Rogliano
HAUTE-CORSE
Brando CIRCONSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES
San-Martino-di-Lota DE LA CORSE [1]
Bastia
Oletta
L'Ile-Rousse
Borgo Limite de communesMuratoCalvi Belgodère
Campitello Limite de cantons
Vescovato
Limite d'arrondissementsCalenzana La PortaMorosaglia
Limite de départements
Piedicroce Cervione
SermanoCalacuccia Préfecture
Corte Moïta
Sous-préfecture
Piana Venaco Chef-lieu de canton
Vezzani
Vico
Bocognano
Ghisoni
Sari-d'Orcino * le territoire d’Ajaccio et de Bastia est réparti
Prunelli-di-
Bastelica entre plusieurs cantons, dont certains englobent Fiumorbo
en plus des communes extérieures : outre une
e
Zicavo fraction d’Ajaccio, le 7 canton d’Ajaccio
Santa-Maria-Siché comprend les communes d’Afa, Alata, Appietto,
Ajaccio Serra-di- e
Petreto- Scopamène Bastelicaccia et Villanova. De même, le 6 canton
Bicchisano
de Bastia regroupe la commune de Furiani et Levie
Olmeto
une partie de Bastia.
Porto-Vecchio
Sartène
Figari
Bonifacio
CORSE-DU-SUD
17
GROUPEMENTS À FISCALITE PROPRE
erAU 1 JANVIER 2005 [1]
1
16Communautés d'agglomération
15
1 de Bastia
2du pays ajaccien9
14
Communautés de communes 13
32 de la Casinca
3 de la Costa Verde
12
4 du canton de Fium'orbu
5 de la Côte des Nacres 11
106 de l'Alta-Rocca 4
7 du Taravu
9 8de la vallée du Prunelli8
10 de la haute vallée de la Gravona
5711 des Deux Sorru
12 du Centre Corse
de l'Aghja Nova13
6de Calvi-Balagne14
15 du bassin de vie de L'Île-Rousse
16 di E Cinque Pieve di Balagna
du Cap Corse17
TEC 2005 23
C Insee - IGN
C Insee - IGN

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.