La fréquentation dans les hôtels et les campings en 2007. Bonne mine pour les hôtels, grise mine pour les campings

Publié par

La fréquentation dans les hôtels et les campings en 2007 N° 5 - mars 2008 La fréquentation globale dans les En 2007, la fréquentation touristique étrangère, venue en plus grand nombre, hôtels et les campings bas-nor- globale en Basse-Normandie marque surtout en Basse-Normandie (+ 6,9 %, mands a été stable en 2007 grâce à donc le pas. Le nombre de nuitées pas- contre + 2,7 % en France). Hormis la ré- de bons résultats dans l’hôtellerie et sées dans la région est très proche de ce- gion parisienne, atypique, et les régions à un afflux de clients étrangers qui lui constaté en 2006, qui avait connu une frontalières naturellement propices à la ont compensé les difficultés enre- augmentation de 2,4 %. Si les hôtels ont venue de touristes venus du pays voisin, gistrées dans les campings. Dans contribué à ce résultat avec une progres- la Basse-Normandie est l'une des régions les deux types d’hébergements, ce sion de + 3,3 %, les campings ont fait les les plus attractives : près d'une nuitée sur sont les établissements les mieux frais de la météo (- 5,6 % entre mai et trois est attribuée à un touriste étranger classés qui tirent le mieux leur septembre). en 2007, contre 30 % en Haute-Nor- épingle du jeu. mandie, 24 % en Bretagne, ou 19 % dansAvec une stabilité de la fréquentation à les Pays-de-la Loire. Ces touristes sont es- près de 7,3 millions de nuitées, la sentiellement des Britanniques et des Basse-Normandie se situe en retrait de la Néerlandais.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 2
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

La fréquentation dans les hôtels et les campings en 2007 N° 5 - mars 2008
La fréquentation globale dans les En 2007, la fréquentation touristique étrangère, venue en plus grand nombre,
hôtels et les campings bas-nor- globale en Basse-Normandie marque surtout en Basse-Normandie (+ 6,9 %,
mands a été stable en 2007 grâce à donc le pas. Le nombre de nuitées pas- contre + 2,7 % en France). Hormis la ré-
de bons résultats dans l’hôtellerie et sées dans la région est très proche de ce- gion parisienne, atypique, et les régions
à un afflux de clients étrangers qui lui constaté en 2006, qui avait connu une frontalières naturellement propices à la
ont compensé les difficultés enre- augmentation de 2,4 %. Si les hôtels ont venue de touristes venus du pays voisin,
gistrées dans les campings. Dans contribué à ce résultat avec une progres- la Basse-Normandie est l'une des régions
les deux types d’hébergements, ce sion de + 3,3 %, les campings ont fait les les plus attractives : près d'une nuitée sur
sont les établissements les mieux frais de la météo (- 5,6 % entre mai et trois est attribuée à un touriste étranger
classés qui tirent le mieux leur septembre). en 2007, contre 30 % en Haute-Nor-
épingle du jeu. mandie, 24 % en Bretagne, ou 19 % dansAvec une stabilité de la fréquentation à
les Pays-de-la Loire. Ces touristes sont es-
près de 7,3 millions de nuitées, la sentiellement des Britanniques et des
Basse-Normandie se situe en retrait de la
Néerlandais. Viennent ensuite les Belges,
progression moyenne nationaleSources ? les Allemands et les Américains.
(+ 1,7 %). Mais ce léger surcroît de fré-
Ces résultats sont issus de l'enquête quentation hexagonale provient essen- Comme les années précédentes, en
de fréquentation dans l'hôtellerie ho- tiellement de l'attrait exceptionnel cette Basse-Normandie comme en France,
mologuée, l'hôtellerie de chaîne non année pour le soleil méditerranéen ou 2007 s'inscrit dans une tendance structu-
homologuée et l'hôtellerie de plein air, pour la région parisienne qui a bénéficié relle en faveur des hébergements offrant
réalisée par la direction régionale de de l'effet Coupe du monde de rugby et de les meilleures prestations. Ainsi, les cam-
l'Insee en partenariat avec la Direction ses lieux de visite célèbres. Au contraire, pings et les hôtels de 0, une ou deux étoi-
du tourisme, le Comité régional et les les régions du nord et du centre ont souf- les continuent à fermer (- 30 établissements
Comités départementaux du tourisme fert, affichant une fréquentation en nette en 2007), tandis que leurs homologues
de Basse-Normandie. Dans l'hôtel- baisse dans leurs campings. Toutefois, la offrant un confort de 3 et 4 étoiles renfor-
lerie, cette enquête est réalisée men- Basse-Normandie semble moins touchée cent leur position en développant leur
suellement, par sondage auprès d'un que les régions limitrophes : la fréquenta- offre (le nombre de chambres offertes
échantillon représentatif du parc hôte- tion des hôtels et des campings recule de progresse de 1,9 %) et en bénéficiant
lier régional. Dans l'hôtellerie de plein 2,8 % en Haute-Normandie, et de 5,2 % d'un meilleur remplissage : le taux d'occu-
air, elle est réalisée de mai à septembre en Bretagne. pation de ces hôtels haut de gamme a at-
auprès de l'ensemble des campings teint 59,9 % cette année, contre 57,6 %Outre le fait qu'une partie de la clientèlehomologués. A cette fréquentation en moyenne sur la région.
des campings a pu se tourner vers l'hôtel-comptabilisée par l'Insee, il faudrait
Jean-Pierre Belvezetlerie traditionnelle, la fréquentation a puajouter les touristes pratiquant le tou-
Inseese maintenir en 2007 grâce à la clientèlerisme vert (gîtes ruraux, chambres
d'hôtes) ainsi que ceux fréquentant les
centres ou villages de vacances, ceux
Nombre de nuitées
possédant ou louant une résidence se- dans les hôtels et les campings
condaire et ceux en vacances chez des Unité : en milliers
amis ou dans la famille.
Basse-Normandie
Définitions Evolution
2006 2007
2007/2006Nuitées : nombre total de nuits pas-
(1) 4 565 4 715 + 3,3 %sées par les clients dans un hôtel ou Hôtels
un camping. Ainsi, pour un couple sé- (2)Campings 2 724 2 570 - 5,6 %
journant trois nuits consécutives dans
7 289 7 285 - 0,0 %Ensemble
un hôtel, six nuitées seront comptabi-
(1) Données provisoires pour novembre et décembre 2007lisées, de même que pour six person-
(2) Campings : mai à septembrenes ne séjournant qu'une seule nuit.
Source : Insee - Direction du Tourisme
Taux d'occupation : rapport entre le
nombre de chambres (ou d'emplace-
ments pour les campings) occupées
DIRECTION REGIONALE DE L'INSEE DE BASSE-NORMANDIE
et le nombre de chambres (ou d'em-
93, rue de Geôle 14052 CAEN CEDEX Tél. : 02.31.15.11.00 Fax : 02.31.15.11.80
placements) effectivement disponi-
Directeur de la publication : Michel GUILLEMET
bles (c'est-à-dire en excluant les
Attaché de presse : Philippe LEMARCHAND 02.31.15.11.14 © Insee 2008fermetures).
www.insee.fr/basse-normandie

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.