La Picardie parmi les régions européennes.

De
Publié par

Appartenant aux régions européennes avec un fort taux de natalité, la Picardie est une des régions les plus jeunes d'Europe. Bien que bénéficiant d'une position stratégique dans les échanges européens, elle souffre de n'être qu'une zone de passage. Comparée aux régions européennes proches comme elle d'une des 4 métropoles les plus attractives (Londres, Bruxelles, Francfort et Paris), elle est au 5ème rang pour la proportion d'actifs sortant vers l'une de ces capitales. Sa structure productive, en particulier le faible poids du tertiaire et la forte présente de l'industrie et de l'agriculture, la rapproche des régions limitrophes de Francfort, à l'opposé des régions proches de Londres ou de Bruxelles.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 60
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins

es spécificités caractérisantL
1la Picardie dans le contexte national sont connues :
un excédent naturel élevé mais un déficit migratoire
qui se creuse, une population encore jeune, une éco-
nomie laissant une large place à l’industrie et à l’agri-
culture, un des PIB régionaux qui croît le moins vite,
un chômage supérieur à la moyenne. Au sein des
2régions européennes , les caractéristiques démogra-
phiques sont confirmées, les caractéristiques écono-La Picardie parmi miques sont à nuancer.
les régions européennes
Données EUROSTAT
L’étude est réalisée à partir de la base de données de
statistiques régionales harmonisées d’Eurostat. Outre son rôleAppartenant aux régions européennes avec un fort
de collecteur de données issues des différents instituts
taux de natalité, la Picardie est une des régions les plus
statistiques nationaux, cet organisme statistique européen est
jeunes d’Europe. Bien que bénéficiant d’une position chargé de l’harmonisation des résultats, du contrôle de qualité
ou encore de l’élaboration de méthodes. Eurostat a défini lastratégique dans les échanges européens, elle ne tire pas
Nomenclature des Unités Territoriales Statistiques (NUTS)
suffisamment parti de celle-ci. Comparée aux régions permettant notamment de diviser chaque État membre selon
européennes proches comme elle d’une des 4 métropoles plusieurs niveaux territoriaux, en privilégiant si possible le
découpage institutionnel. La NUTS actuelle subdivise leles plus attractives (Londres, Bruxelles, Francfort
territoire de l’Union européenne en 89 territoires (niveaueet Paris), elle est au 5 rang pour la proportion d’actifs NUTS 1), en 254 territoires (niveau NUTS 2) et en 1 214
sortant vers l’une de ces capitales. Sa structure territoires (niveau NUTS 3). Le niveau NUTS 2 constitue le
niveau généralement utilisé par les États-membres pour laproductive, en particulier le faible poids du tertiaire
mise en œuvre de leurs politiques régionales ; c’est le niveau
et la forte présence de l’industrie et de l’agriculture, d’analyse retenu dans cette étude. Il reprend le découpage
administratif français en "Régions", celui de subdivisionsla rapproche des régions limitrophes de Francfort,
des "Länder" allemands, des "Comunidades autónomas"à l’opposé des régions proches de Londres
espagnoles… Certains États membres, assez petits, constituent
ou de Bruxelles. dans leur ensemble une seule région, de niveau 2 : le
Danemark, les pays baltes, Chypre et Malte.Assez éloigné des objectifs européens pour les taux
Ce découpage aboutit à une comparabilité des régionsd’emploi des jeunes, des séniors et des femmes, le taux
européennes, où la Picardie apparaît comme légèrement plus
d’emploi pour l’ensemble des personnes en âge grande que la moyenne, mais ayant une assez faible densité
de par sa ruralité. Cependant, les régions extrêmes, notammentde travailler est en Picardie inférieur à la moyenne
d’un point de vue géographique, sont difficilementeuropéenne : 60,7 % contre 63,1 % en 2004.
comparables.
Marc BOUSCASSE,
Insee Picardie
1Cf. Picardie : diagnostic et perspectives. Insee Picardie, 2006.
2Cf. encadré page 3.
1
1

#







+, ! - ! $ ! )% ! % ! .
+ / 0! $ 1 )2
! + ’ 3
!" + 4
+ , ! - 5 3 624789
#$$% + 4 ! : ! . ! . ! ! 1
# 3 ! 5 ! 5 ! ;
< 624 89
#$$ + % 1












! "
# ! !

&$’( ) $ * ! ! $%
2









Des régions européennes très différentes La Picardie,
une région française dans l’Europe Comparaison de quelques indicateurs géographiques
Picardie - Union européenne à 25plutôt qu’une région européenne
Population Une typologie en cinq classes des régions euro- Densité PIB SPA /
Superficie en milliers péennes fait apparaître l’importance de la notion d’État en habitant
en km² d'habitants
hab / km² 2002au sein des régions européennes : les 5 classes for- (2003)
mées regroupent, à de rares exceptions près, l’ensem-
Picardie 19 399,40 1 874,20 96,61 19 305 ble des régions appartenant à des États
Moyenne UE25 15 599,18 1 788,61 114,66 21 170 voisins :
La plus élevée 153 438,70 11 234,60 9 073,32 66 761
La première classe, qui regroupe pratiquement La plus faible 13,00 26,30 2,16 6 764
toutes les régions de huit des dix nouveaux États mem- Rang Picardie /
58 83 171 142 bres (Slovénie, Slovaquie, République Tchèque, Hon- UE25 (254 régions)
grie, Pologne, Lituanie, Lettonie, et Estonie) se Source : Eurostat
caractérise par une population jeune, connaissant un Le Standard de Pouvoir d’Achat (SPA) est une monnaie commune artificielle
garantissant une comparabilité de pouvoir d’achat des différentes monnaiestaux de chômage élevé, un PIB par emploi faible et
nationales.
un fort développement du tertiaire.
La seconde classe est formée des régions alleman-
des, excepté les deux régions du Brandebourg entou-
rant Berlin et la région de Munich. Cette classe
rassemble des régions âgées, avec des revenus éle-
vés, et dont l’activité économique se caractérise par
une forte croissance des services.
La troisième classe, qui comprend pratiquement
toutes les régions françaises (dont la Picardie), bel-
ges, sud-irlandaises ainsi que les régions du sud-est
Précisions sur la typologiede l’Espagne, du nord de l’Italie et de l’est de l’Autri-
Deux types de variables ont servi à la classification enche, se caractérise par des valeurs dans la moyenne
cinq classes des régions européennes :européenne pour les indicateurs économiques et dé-
- des variables démographiques : part des moins de 20mographiques retenus. Elle se distingue des autres par
ans, part des plus de 60 ans, évolution de la part des plus de
des taux de natalité plus élevés qu’en moyenne. 65 ans, évolution de la population, espérance de vie (homme
et femme), niveaux de formation, taux de mortalité et taux de La quatrième classe regroupe les régions anglai-
natalité ;
ses, néerlandaises, danoises, suédoises, finlandaises - des variables économiques : taux de chômage, part du
et quelques régions autrichiennes. Elle se caractérise chômage de longue durée, évolution du taux de chômage,
par des taux d’activité élevés liés à un recours plus les taux d’activité (homme, femme) et les taux d’emploi (des
15-24 ans et des 55-64 ans), le poids du BTP, de l’industrie,fréquent au temps partiel, et des niveaux de forma-
et des services et l’évolution de l’emploi dans ces secteurs,tion et de revenus aussi plus élevés.
l’évolution du PIB, le PIB par emploi, le revenu par habitant.
La dernière classe regroupe les pays du sud et
comprend pratiquement toutes les régions italiennes,
les régions grecques et les régions les plus occidenta-
les de l’Espagne, ainsi que le Limousin, l'Auvergne
et la Corse. Cette classe se caractérise par une popu-
lation assez âgée, un taux de chômage élevé, un bas
niveau de formation et une surreprésentation de l’em-
ploi dans le BTP.
Une région jeune mais un fort déficit migratoire Une des régions
Comparaison de la structure par âge et de l'évolution démographique -les plus jeunes d’Europe
Picardie, Union européenne à 25
La Picardie est une des régions les plus jeunes Part en % des Taux d'accroissement
ed’Europe, se situant au 24 rang des régions européen- moins plus annuel moyen dû dû
nes (sur 254) pour la part des moins de 20 ans et au de de entre 1998 au solde au solde
e187 rang pour celle des plus de 65 ans. Cette jeu- 20 ans 65 ans et 2003 naturel migratoire
enesse est favorisée par un taux de natalité élevé (14 Picardie 27 14 0,18 0,47 -0,34
rang européen). Moyenne UE25 23 16 0,29 0,11 0,20
La plus élevée 45 26 3,48 2,63 2,76 Même si elle connaît un déficit migratoire
e La plus faible 14 4 -1,50 -0,62 -0,85 conséquent (216 rang sur 254 pour le taux d’accrois-
Rang Picardie /sement annuel moyen dû au solde migratoire) qui con- 24 187 136 17 216
UE25 (254 régions)cerne essentiellement les jeunes et les actifs, la
Source : Eurostatconstatation d'un taux de mortalité relativement fai-
3
3eble (181 rang européen en 2001) rend le problème échanges européens. En effet, l’Europe des 25 s’arti-
du vieillissement de la population et de la gestion des cule autour d’une épine dorsale qui débute par le nord
personnes âgées dépendantes dans les années à venir de l’Irlande, se prolonge par le sud de l’Angleterre
moins prégnant en Picardie que dans les autres ré- puis sur le continent en englobant la majorité des ré-
3gions européennes : l’indicateur de vieillissement est gions du Bénélux puis la partie occidentale de l’Alle-
eà l’avantage de la région (215 rang européen), ainsi magne, pour se terminer dans l’Italie du Nord. Cette
4 eque l’indicateur de dépendance (176 rang). « épine dorsale » présente, avec l’Île-de-France, de
plus fortes dynamiques que le reste de l’Europe, tant
La Picardie, au centre des régions humaines qu’économiques.
européennes les plus attractives
eRégion relativement excentrée de l’Europe (169
3L’indicateur de vieillissement rapporte la part des plus de 65 ans à celle
rang sur 254 en ce qui concerne l’éloignement par des moins de 20 ans en 2002.
rapport au centre théorique de l’Europe), la Picardie 4L’indicateur de dépendance rapporte la part des plus de 65 ans à celle
jouit cependant d’une position stratégique dans les des 15-64 ans en 2002.
& ’ ’( )
5 =, 65 ,9
4 5
,
. 5

=, 65 ,9>7 >




> ??

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.