Le bâtiment et les travaux publics : deux secteurs d'activité en forte croissance

De
Publié par

En 2006, le secteur de la construction a affiché en Rhône-Alpes une croissance de la production de 5,3 % et une progression de l'emploi de l'ordre de 4 %, soit 5 700 emplois créés. Pour le seul secteur du bâtiment, la croissance s'établit à près de 5,6 % en volume pour un chiffre d'affaire de 14 milliards d'euros
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Construction
Le bâtiment et les travaux publics :
deux secteurs d'activité en forte croissance
En 2006, le secteur de la construction a affiché en Rhône-Alpes une croissance de la production de
5,3 % et une progression de l'emploi de l'ordre de 4 %, soit 5 700 emplois créés.
Pour le seul secteur du bâtiment, la croissance s'établit à près de 5,6 % en volume pour un chiffre
d'affaire de 14 milliards d'euros.
n 2006, 48 700 logements ont été mis en chantier Forte hausse dans la construction de logements neufsEen Rhône-Alpes, soit une croissance de 3,6 % en Rhône-Alpes
sur un an. Cette hausse est similaire à celle de 2005 et
logement Evolution du nombre de logements commencés
légèrement plus forte qu'au niveau national (+2,6 %). en Rhône-Alpes entre 1989 et 2006
Rhône-Alpes reste ainsi la première région de France 50 000
avec 11,6 % des mises en chantier nationales. Le secteur
45 000des logements collectifs, qui représente 54 % des mises
en chantier de logements en Rhône-Alpes, connaît une
40 000croissance particulièrement soutenue (+14,8 %) alors que
le secteur individuel recule (-6,3 %).
35 000
Les disparités à l'intérieur de la région sont importantes.
30 000La hausse des mises en chantier de logements a été très
forte dans le Rhône (+23,2 %) et en Haute-Savoie
25 000(+12,3 %).
Dans le domaine des locaux à usage autre qu'habitation,
la hausse des mises en chantier est installée. Elle s'établit Source : CERA - DRE - Division Habitat Logements Statistiques - DAEI SES SITADEL
à 7,4 % en 2006, pour atteindre 3,7 millions de m² mis en
chantier en Rhône-Alpes. La hausse a été particulièrement
Huasse des mises en chantier de locaux
sensible dans l'Ain (+45,8 %), le Rhône (+25,3 %) et en
Haute-Savoie (+16,1 %).
en milliers Evolution du nombre de m² de locaux mis en chantier
2de m en Rhône-Alpes entre 1989 et 2006Le marché de l'immobilier a commencé à se détendre
6 000
en 2006. La construction est toujours très vive alors que
les ventes ne progressent plus. Le stock de logements et 5 000
les délais de vente ont donc augmenté. Pour autant, on
4 000n'assiste pas encore à la fin de la hausse des prix.
3 000En Rhône-Alpes, 22 300 mises en ventes ont été effectuées
en 2006, soit une hausse de 11 % (12 % au niveau 2 000
national). Par ailleurs, 17 600 ventes ont été conclues
1 000dans l'année, soit une hausse de 2,8 %, hausse inférieure
aux mises en vente. Le stock de logements disponibles 0
(désormais de 14 000 logements) a pratiquement triplé
en trois ans. Le prix moyen de vente au m² des
appartements reste pourtant orienté à la hausse. Il a Source : CERA - DRE - Division Habitat Logements Statistiques - DAEI SES SITADEL
dépassé 3 000 €/m² : 3 110 euros du m² (stations et hors
stations). Le prix moyen de vente au m² des logements des stocks est de 13 mois en moyenne, il a donc fortement
individuels approche 2 900 euros. Le délai d'écoulement augmenté.
44 L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152
1989
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
1989
2006
1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006Construction
Trois constats peuvent être faits sur le marché de
Forte croissance du chiffre d'affaires des travaux publics
l'immobilier .Tout d'abord, on observe un ralentissement
de la hausse des prix. Il n'existe pas de risque d'éclatement
Milliards Evolution du chiffre d'affaires Rhône-Alpes
d'eurosde la bulle immobilière et donc pas de risque
4d'effondrement brutal des marchés. Ensuite, la proportion
de la primo accession (ménages accédant à la propriété
3,8
et n'ayant jamais réalisé d'opérations immobilières au
préalable) diminue. Enfin, la hausse des prix a été 3,6
absorbée par l'amélioration des conditions de crédits.
3,4
L'activité des entreprises de travaux publics en
3,2
Rhône-Alpes (3,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires
en 2006) est restée bien orientée, portée par la 3,0
commande des collectivités locales et par la clientèle
2,8privée. Les perspectives pour 2007 semblent cependant
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006*
moins favorables avec une dégradation plus marquée de *estimation
la commande publique. Les carnets de commande sont
Source : Fédération Régionale des Travaux Publics Rhône-Alpesrestés, tout au long de l'année 2006, à un niveau élevé :
5 mois de travail sont actuellement assurés par les travaux
TVA à taux réduit continue à dynamiser les travaux
en cours et par ceux à effectuer.
d'entretien-rénovation dans le logement, le marché de
Fin 2006, les conditions climatiques ont limité l'entretien du non résidentiel devrait reprendre.
l'augmentation de la production (pour 29 % des
En 2007, il faudra rester attentif aux différents postes quientreprises), mais la principale raison reste, pour 51 %
peuvent affecter la rentabilité des entreprises de bâtimentdes entreprises, l'insuffisance de personnel qualifié.
et notamment : le prix des matières premières, des
Pour 2007, les premiers indicateurs annoncent une matériaux, de l'énergie.
poursuite de la croissance à un rythme moindre
Les perspectives en matière d'emploi restent bien(2,5 % en volume en Rhône-Alpes) avec encore une
orientées. On peut cependant supposer que la croissanceprogression pour le secteur du logement neuf et pour le
de l'emploi ne sera pas aussi soutenue qu'en 2006. Danssecteur des locaux à usage autre qu'habitation.
les conditions d'activité présentées précédemment, l'emploi
Même s'il faut rester prudent quant au taux de dans le secteur de la construction en Rhône-Alpes devrait
transformation des permis de construire en ouverture de connaître en 2007 une dixième année de croissance
chantier, les autorisations de construire restent bien consécutive avec la création de 2 000 à 3 000 postes
orientées dans le secteur des logements (+13,4 %) et supplémentaires. L'effectif salarié total, y compris
permettent d'envisager une poursuite de la hausse des l'intérim, serait alors compris entre 162 500 et
mises en chantier de logements dans les mois à venir. 163 500 personnes.
Cette légère hausse serait portée par le logement collectif
Laurence Herbeauxalors que le logement individuel enregistrerait une baisse
Cellule économique Rhône-Alpes - Observatoire régional du BTPdes mises en chantier.
Dans le secteur des locaux à usage autre qu'habitation,
les autorisations sont en hausse de 12,5 %, et permettent Pour comprendre les résultats
d'envisager une poursuite de la croissance sur ce marché.
On a pu observer en 2006 :
Les statistiques de la construction sont élaborées à partir du fichier
SITADEL des permis de construire, géré par les Directions régionales une croissance soutenue des bâtiments industriels
de l'Equipement (DRE).(+8,4 %) qui devrait se poursuivre en 2007.
une forte croissance des équipements collectifs de santé
avec la montée en puissance du plan " Hôpital 2007 ". Ce
secteur d'activité pourrait cependant connaître un net Pour en savoir plus
tassement en 2007.
une croissance des mises en chantier de bureaux
Site web régional: www.cellule-eco-rhone-alpes.asso.fr(+16,2 %) qui devrait se poursuivre en 2007.
L'activité Bâtiment et Travaux Publics dans les régions, site web
Dans le domaine de l'entretien-rénovation, qui national du réseau de observatoires régionaux du BTP :
représente un peu moins de la moitié de l'activité www.cerc-actu.com
bâtiment, l'activité devrait rester bien orientée. Si la
L’année économique et sociale 2006 - Dossier n° 152 45
zzzzz

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.