Le paysage rural, reflet de l'utilisation agricole du sol

De
Publié par

Inexorablement le paysage rural de la région se modifie au fil des ans avec le recul des praires au profit des terres en culture. L'élevage reste cependant le fleuron de l'économie agricole. Il préserve l'image traditionnelle d'une région productrice de viande bovine et produits laitiers. La Basse-Normandie doit aussi une part de sa notoriété au cheval, et bien sûr toujours à son verger cidricole.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 23
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
paysage rur Le reflet l'utilisati de agricoledu sol
Inexorablement le paysage rural de la région
se modifie au fil des ans avec le recul des prairies
au profit des terres en culture. L’élevage reste
cependant le fleuron de l’économie agricole.
Il préserve l’image traditionnelle d’une région
productrice de viande bovine et produits laitiers.
La Basse-Normandie doit aussi une part de sa
notoriété au cheval, et bien sûr toujours à son
verger cidricole.
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
57
Le bassin de - -
Le bassin de Troarn
• 9 communes • 6612 habitants • 1387 emplois • Dynamique démographique assez forte et régulière • Economie fortement résidentielle sans autre dominante • Dépendant • Niveau d’équipement concurrentiel : faible non concurrentiel : faible santé : très faible éducation : moyen • 49 emplois pour 100 actifs résidents • Accès aux équipements et à l'emploi : rapide
,
-
e
e
s
,
0
5% du territoire est bâti
Surface Agricole Utilisée (SAU)
Territoire boisé
Territoire bâti
Zone naturelle
Divers
TOTAL
Terres labourables Surface toujours en herbe (STH) Cultures permanentes Jachères Total Feuillus Résineux Peupleraies Autres Total Bâtiments Sols revêtus Autres Total Eaux, zones humides Sol à roche affleurante,dunes Landes,etc Total Territoire non bâti artificialisé Jardins d'agrément Total
en hectare 599 650 709 560 50 100 23 040 1 382 350 124 020 23 960 5 420 27 320 180 720 26 420 56 230 1 080 83 730 9 570 1 470 96 350 107 390 18 630 1 150 19 780 1 773 970
La prairie normande en net recul
Unité : % Le recul de la surface toujours en h sur la surface agricole utilisée
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
en % de l superfici régionale 28,8 45,0 2,8 1,3 77,9 7,0 1,4 0,3 1,5 10,2 1,5 3,1 0,1 4,7 0,5 0,1 5,5 6,1 1,0 0,1 1,1 100,0
Le bassin de Trouville-sur-Mer
• 15 communes • 20 962 habitants • 9426 emplois • Croissance démographique plus ou moins récente • Economie fortement résidentielle et touristique • Autonome • Niveau d’équipement concurrentiel : très bon non concurrentiel : très bon santé : très bon éducation : très bon • 125 emplois pour 100 actifs résidents • Accès aux équipements et à l'emploi : rapide
Le bassin de Valognes
• 21 communes • 18 886 habitants • 6257 emplois • Dynamique démographique irrégulière ou modérée • Economie fortement résidentielle sans autre dominante • Autonome • Niveau d’équipement concurrentiel : bon non concurrentiel : très bon santé : bon éducation : très bon • 86 emplois pour 100 actifs résidents • Accès aux équipements et à l'emploi : rapide
59
Le bassin de Villedieu-les-
Le bassin de Villers-Bocage
• 20 communes
• 10 599 habitants
• 3387 emplois
• Dynamique démographique assez forte et régulière
• Economie agri-alimentaire à tendance agroalimentaire
• Faiblement autonome
• Niveau d’équipement
concurrentiel : faible non concurrentiel : très bon santé : moyen éducation : faible
• 77 emplois pour 100 actifs résidents
• Accès aux équipements et à l'emploi : assez rapide
situation intermédiaire dans le Calva-dos. C’est pourtant dans ces deux der-niers départements qu’elle a connu la
nche pe de ents viron. prairie chau-sinon difier.
es écia-ccupe e ces rain que ,5 % ment, ent nt de anche tions res en épas-res
à sou-légu-s, sil et uent r ces ment côte
ée cours que t deux
pête stitue ’aides aient d’une qua-ion
La Basse-Normandie entre villes et campagnes
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.