Le tourisme d'agrément ne décolle pas

De
Publié par

Part du tourisme d'agrément (%) Tourisme T Letourismed'agrémentnedécollepas de plus de deux points pour les 3 étoiles Nombre de touristes par catégorie (56,1 %). Les hôtels classés entre 0 et 2 étoi- depuis 1998 les s’en sortent mieux. Leur offre de cham- Le tourisme à La Réunion retrouve en famille ou leurs amis. Ils sont désormais bres s’est légèrement renforcée et leur taux 2009 un niveau proche de celui de la pre- plus de la moitié (53 %) dans ce cas, et la d’occupation s’est maintenu sur la période 600 affinitaire agrément affaires autres 60 mière moitié de la décennie, avant l’épi- tendance s’amplifie cette année encore, (60,5 %). part agrément démie de chikungunya. Près de 421 900 où le nombre de touristes affinitaires pro- 50 500 1 touristes ont ainsi été accueillis cette gresse de 13 %, pour atteindre 222 800 en 40 400 année, soit 6,4 % de plus qu’en 2008. 2009. Relativement stable depuis dix ans, Les dépenses des touristes Depuis trois ans, l’augmentation de la fré- la part des touristes d’affaires passe sous 300 30 stagnent quentation touristique est régulière, mais la barre des 10 % cette année, sans doute 20 200 l’hôtellerie réunionnaise n'en bénéficie pas. sous l’effet de la crise économique. Leur Comme en 2008, les touristes non résidents nombre chute de 8 % en un an.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 22
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

Part du tourisme d'agrément (%)
Tourisme
T
Letourismed'agrémentnedécollepas
de plus de deux points pour les 3 étoiles
Nombre de touristes par catégorie
(56,1 %). Les hôtels classés entre 0 et 2 étoi-
depuis 1998
les s’en sortent mieux. Leur offre de cham-
Le tourisme à La Réunion retrouve en famille ou leurs amis. Ils sont désormais
bres s’est légèrement renforcée et leur taux
2009 un niveau proche de celui de la pre- plus de la moitié (53 %) dans ce cas, et la
d’occupation s’est maintenu sur la période
600 affinitaire agrément affaires autres 60
mière moitié de la décennie, avant l’épi- tendance s’amplifie cette année encore,
(60,5 %).
part agrément
démie de chikungunya. Près de 421 900 où le nombre de touristes affinitaires pro-
50
500
1
touristes ont ainsi été accueillis cette gresse de 13 %, pour atteindre 222 800 en
40
400
année, soit 6,4 % de plus qu’en 2008. 2009. Relativement stable depuis dix ans,
Les dépenses des touristes
Depuis trois ans, l’augmentation de la fré- la part des touristes d’affaires passe sous
300 30
stagnent
quentation touristique est régulière, mais la barre des 10 % cette année, sans doute
20
200
l’hôtellerie réunionnaise n'en bénéficie pas. sous l’effet de la crise économique. Leur
Comme en 2008, les touristes non résidents
nombre chute de 8 % en un an.
100 10
Les touristes en provenance de la métro- ont dépensé près de 306 millions d’euros
0
0
pole sont de plus en plus nombreux La recrudescence du tourisme affinitaire lors de leur séjour à La Réunion (hors trans-
(+ 11 % en un an), alors que la destination n’est pas sans conséquence sur le choix port aérien). Plus nombreux, ils sont toute-
Réunion est moins prisée par les touristes de l’hébergement. Ainsi, plus de la moitié fois restés moins longtemps, 16,3 jours en
Source : Insee, IRT - Enquête flux touristiques.
étrangers (- 9 %). En 2009, ils représentent des visiteurs ont logé principalement chez moyenne, soit un jour de moins qu’en 2008.
18 % des touristes, soit le taux le plus bas des parents ou amis. En rapport avec Leurs dépenses individuelles ont reculé de
de ces dix dernières années. l’augmentation modeste du nombre de 6 %. Le premier poste de dépenses reste
touristes d’agrément, l’hébergement mar-
l’hébergement. Il a augmenté de 14,8 % en
diminue cette année de 7,7 %. Le premier
chand progresse légèrement de 4,1 %. La
2009, alors que les dépenses de restauration,
semestre a été particulièrement décevant,
La part du tourisme
location meublée suscite un fort engoue-
souvenirs ou loisirs diminuent sensiblement.
notamment les mois de mai et juin, s’inscri-
ment cette année (+ 35 %) et c’est désor- Les locations de voitures sont stables.
d’agrément recule vant en recul de 11,2 % par rapport au pre-
mais le choix d’hébergement principal
mier semestre 2008. L’éclaircie du troisième
Même s’ils restent en moyenne une semaine
d’un touriste sur dix. Au détriment essen-
Majoritaires jusqu’en 2001, les touristes trimestre a été passagère (+ 1,0 %) et le der-
de plus sur l’île que les touristes d’agrément
tiellement des hôtels de l’île, qui n’ont en ne représentent plus en 2009 nier trimestre, habituellement le plus faste
(20 jours), les touristes affinitaires dépen-
revanche pas profité cette année de la
que 34 % des visiteurs. Ils sont 143 300 en de l’année, affiche une diminution de 8,1 %
sent en moyenne 12,5 % de moins qu’eux.
hausse du nombre de visiteurs. Seuls 27 %
2009, soit 11 % de moins qu’en 2005. Ils par rapport à la même période de 2008.
Compte tenu de leur mode d’hébergement
des touristes ont résidé principalement à
ont cédé la première place à des touristes
principal, ils dépensent près de deux fois
l’hôtel ou en résidence de tourisme en La capacité hôtelière, en nombre de cham-
qui viennent à La Réunion certes pour la
moins en hébergement et dans une moindre
2009. Ceux qui ont fait ce choix ont passé bres disponibles, a été réduite de 28,7 %
visiter, mais aussi pour rendre visite à leur
mesure, en location de voiture (- 20 %) et en
6,6 nuits en moyenne à l’hôtel. depuis 2005, où elle était à son plus haut
restauration (- 7 %). En revanche, ils dépen-
niveau. En moyenne sur 2009, 2 074 cham-
sent plus pour les souvenirs (+ 55 %) et les loi-
bres sont disponibles chaque jour (- 1,1 %
Baisse de la fréquentation des
sirs et excursions (+ 27 %).
sur un an). Plus des trois quarts sont offertes
L’attrait touristique plébiscité
à l’Ouest ou au Sud de l’île. Malgré la dimi-
hôtels classés
nution de l’offre, le taux d’occupation baisse Cédric PLANCHAT
Près de 90 % des touristes déclarent être
satisfaits de l’intérêt touristique de La Réunion de deux points et s’élève à 57,1 %.
2
Direction régionale de l'Insee
Depuis 2006, où la fréquentation des
et de la qualité de son accueil. Un peu moins
hôtels classés avait chuté de 31,6 %,
L’hôtellerie haut de gamme, 3 et 4 étoiles,
(80 %) le sont de l’hébergement et de la
l’hôtellerie réunionnaise peine à se rele-
offre plus de 70 % des chambres. Elle a été
restauration. L’avis est plus mitigé quant au
ver. Après une progression de 5,0 % en Pour en savoir plus :
particulièrement affectée par la baisse de
rapport qualité/prix du voyage : à peine un
2007 et de 0,9 % en 2008, la fréquentation
fréquentation. Le nombre de nuitées dans
touriste sur deux le trouve satisfaisant, le
Informations Rapides Réunion n° 138 :
des résidents réunionnais et des touristes
coût du billet d’avion n’expliquant qu’en l’hôtellerie 4 étoiles diminue de 10,7 % en un
Enquête mensuelle dans l’hôtellerie : "Une
partie cette réserve. Hors prix du billet an, l’ampleur de la baisse étant toutefois à
saison 2009 en net recul par rapport à
d’avion, 40 % des touristes considèrent relativiser par la fermeture d’un établisse-
1
Source : Insee, IRT - Enquête flux touristiques. 2008".
toujours que le rapport qualité/prix n’est pas
ment important pour des travaux de rénova-
2
satisfaisant. Malgré tout, plus de 95 % des Revue Économie de La Réunion n° 136 :
tion sur une partie de l’année. Le taux d’oc-
Nombre de nuitées. La clientèle est composée de touristes et
touristes se déclarent prêt à recommander "Les touristes satisfaits de leur séjour, même
de résidents réunionnais. Source : Insee - Enquête de fréquenta- cupation baisse malgré tout de plus de trois
cette destination à d’autres personnes. tion hôtelière. s’ils le trouvent trop cher".
points, à 54,9 % pour les hôtels 4 étoiles et
32 33
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
Nombre de touristes (milliers)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.