Les aires urbaines

De
Publié par

Extrait des Tableaux de l'Economie Rhône-Alpes :Territoire- population Espace régional : Les aires urbaines

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 4
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

1 Espace régional
DéfinitionsPrésentation
___Rhône-Alpes compte 42 aires urbaines sur > Population sans doubles comptes :
Cf. définition page précédente.son territoire en 1999 contre 40 dix ans plus tôt.
> Aire urbaine : Neuf d'entre elles ont plus de 100-000 habitants.
___Huit Rhônalpins sur dix, soit près de 4,5 Ensemble de communes, d’un seul tenant et sans
enclave, constitué par un pôle urbain et par desmillions d'habitants, vivent dans une aire
communes rurales ou des unités urbaines, dont auurbaine dont 64 % dans les pôles urbains et
moins 40 - % de la population résidente ayant un15b% dans leurs couronnes périurbaines. La
emploi travaille dans le pôle urbain ou dans desrégion reste davantage sous influence urbaine
communes attirées par celui-ci. Dans certains cas,que la moyenne du territoire national : en 1999,
l’aire urbaine se réduit au seul pôle urbain (cas de43-% des communes font partie d’une aire
Saint-Just-Saint-Rambert, Voiron, Sallanches, Laurbaine contre 38-% dans l’ensemble de la
Tour-du-Pin et Pierrelatte).métropole.
> Pôle urbain : ___L’emploi reste concentré à plus de 73-% dans
Unité urbaine offrant au moins 5 - 000 emplois etles pôles urbains, même si l’on note une
n’appartenant pas à la couronne périurbaine d’undéconcentration vers la couronne périurbaine où
autre pôle urbain. Le pôle urbainl’emploi enregistre une très forte progression :
correspond généralement à une agglomération18,3-% depuis 1990, contre 3% dans les pôles
multicommunale, avec une ville centre et saurbains et moins de 5-% sur l'ensemble du
banlieue, mais il peut se réduire à une ville isoléeterritoire régional.
(cas de Pierrelatte et Tarare).
> Communes multipolarisées :
Communes situées hors des aires urbaines, dont au
moins 40 % de la population résidente ayant un
emploi travaille dans plusieurs aires urbaines, sans
atteindre ce seuil avec une seule d’entre elles, et
qui forment avec elles un ensemble d’un seul
tenant.
> Espace urbain :
Ensemble, d'un seul tenant, de plusieurs aires
urbaines et des communes multipolarisées qui s'y
rattachent.
> Espace à dominante rurale :
Ensemble des communes rurales et unités urbaines
n’appartenant pas à l’espace à dominante urbaine.
Pour en savoir plus
-Forte croissance des couronnes péri-urbaines,
La Lettre INSEE Rhône-Alpes, n° 76, septembre
2002.
-Le zonage en aires urbaines en 1999, 4 millions
d'habitants en plus, INSEE Première, n° 765, avril
2001.
-Les grandes villes françaises étendent leur
influence, INSEE Première, n° 766, avril 2001.
-Un réseau de villes équilibré : le basculement
vers l'Est se poursuit, décompte provisoire du
dénombrement 1999, La Lettre INSEE Rhône-
Alpes, n° spécial, juillet 1999.
Sources
site internet : www.insee.fr,
(1) INSEE, recensement de la population 1999. rubrique "nomenclatures", puis "zonages d'études"
36 INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/20051.7 Les aires urbaines
Principales aires urbaines en 1999 ** (1)
unités : nombre, %
Population sans doubles comptes Taux annuel d'évolution 1990 -1999 (%) Rang en
Total dont couronne Total dû au solde dû au solde France *
périurbaine naturelmigratoire
Lyon 1 648 216 299 384 0,68 0,73 -0,05 2
Grenoble 514 559 95 225 0,66 0,68 -0,02 14
Saint-Étienne 321 703 19 177 -0,72 0,27 -0,99 25
105 575Genève-Annemasse *** 212 248 1,28 0,63 0,65 41
Annecy 189 674 52 859 1,26 0,67 0,59 43
Valence 167 155 49 707 0,58 0,54 0,04 49
17 823Chambéry 131 280 1,04 0,47 0,57 53
Roanne 104 892 24 620 -0,28 0,17 -0,45 72
Bourg-en-Bresse 101 016 43 818 0,61 0,41 0,20 76
Saint-Chamond 84 925 2 390 -0,22 0,36 -0,58 93
* parmi les 354 aires urbaines de la France métropolitaine
** dans la délimitation de 1999
*** partie française
Les aires urbaines en Rhône-Alpes (1)
INSEE - Tableaux de l'économie Rhône-Alpes 2004/2005 37

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.