Les petites entreprises industrielles : petites mais solides

De
Publié par

Les petites entreprises industrielles du Nord-Pas-de Calais ne manquent pas d'atouts. Même en période de conjoncture défavorable, elles ont réussi à créer des emplois. Elles se classent premières du pays pour leur propension à exporter et leur chiffre d'affaires moyen. Cependant, elles restent freinées par une faible productivité du travail qui pèse sur les salaires.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
N O R D - P A S - D E - C A L A I S
R OF I L S Les petitesPÈrla.ignoteesspeirnertstetipesceedsreitudsulpxueuoeptnellsedRhÙne-Alpesregr-elŒF-edcnarteeurPoÈmmreoilÕ,Prix : 15 francsN∞13OCTOBRE 1997 Les petites entreprises industrielles du Nord-Pas-de Calais ne man-quent pas dÕatouts. MÍme en de leurs salariÈs. pÈriode de conjoncture dÈfavorable, entreprises elles ont rÈussi ‡ crÈer des emplois. Petites, voire trËs petites Elles se classent premiËres du pays pour leur propension ‡ exporter et La rÈpartition selon la taille des petites pour leur chiffre dÕaffaires moyen. industrielles : entreprises industrielles montre une Cependant, elles restent freinÈes par prÈsence importante des trËs petites. une faible productivitÈ du travail Plus des deux tiers ont moins de cinq qui pËse sur les salaires. salariÈs et prËs de 30% nÕen ont mÍme petites aucun. Cependant, la taille moyenne de er Au 1janvier 1994, le Nord-Pas-de-ces entreprises rÈgionales est la plus Calais compte environ 6 200 entre-ÈlevÈe de France. Elle est de 5,3 salariÈs mais solides prises industrielles de moins de 20par entreprise contre 4,1 au plan - -
Patrice Vambre
Division SynthËses Èconomiques
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS
Moins dÕentreprises sans salariÈs quÕau plan national RÈpartition des petites entreprises industrielles selon la taille 40 Nord-Pas-de-Calais 35 France 30 25 20 15 10 5 0 0 1‡ 23 ‡ 56 ‡ 910 ‡ 1516 ‡ 19 salariÈ salariÈssalariÈs salariÈs salariÈssalariÈs taille de l'entreprise Source : Insee  EPEI 1993
lÕimprimerie, la mÈtallurgie et la trans-En revanche dans les industries des formation des mÈtaux et enfin lÕindustrieÈquipements mÈcaniques, les femmes textile. LÕensemble de ces secteursne reprÈsentent que 12% des effectifsNordPasdeCalais concentre prËs des deux tiers des petitessalariÈs, le plus faible taux enregistrÈ Picardie HauteNormandie entreprises industrielles.dans les petites entreprises industrielles. ChampagneArden BasseNormandie En proportion, les petites entreprisesLa faible prÈsence des femmes dans les ŒledeFrance sont dÕailleurs trËs prÈsentes dans lespetites entreprises industrielles explique Bretagne industries de lÕÈquipement du foyer,quÕil y ait seulement un emploi sur dix ‡ Centre dans celles des Èquipements Èlectriquestemps partiel. Les secteurs dÕactivitÈ o˘ Pays de la Loire Bourgogne et Èlectroniques et dans lÕimprimerie,on a le plus recours au temps partiel lÕÈdition et la reproduction, ce qui estsont ceux de lÕÈdition, de lÕimprimerie et Limousin moins vrai dans lÕindustrie textile etde la reproduction et des industries desRhÙ PoitouCharentes Auvergne dans lÕhabillement.composants Èlectriques et Èlectroniques er Entre les 1janvier 1992 et 1994, lemais le taux dÕemploi ‡ temps partiel Aquitaine nombre de petites entreprises indus-nÕy dÈpasse pas 15%. Prov MidiPyrÈnÈes trielles est en progression de prËs de 500 unitÈs et leur poids dans le tissu Des performances Èconomiques LanguedocRoussillon industriel rÈgional augmente. honorables Cette croissance sÕexplique princi-palement par des crÈations dÕunitÈs ;er Avec 27100 salariÈs au 1janvier1993Source : Insee  EPEI celles-ci sont en effet bien plus nom-1994, les petites entreprises emploient breuses que les arrivÈes dans le champPoids des petites entreprises 12,6% des salariÈs de lÕindustrie des petites, dÕentreprises dont lÕeffectif rÈgionale. Leur poids sÕest renforcÈ de nÕatteint plus 20 salariÈs. Nombre deux points en deux ans. En 1992 et de petites ActivitÈ Èconomique entreprises 1993, malgrÈ une conjoncture difficile, industrielles Moins de non-salariÈs dans le elles ont accru le nombre de leurs Eau, gaz, ÈlectricitÈ111 Nord-Pas-de-CalaissalariÈs de 8,2% (+2 000 emplois), Industries des Èquipements tandis que les plus grandes entreprises du foyer818 Les petites entreprises ont fort logique-industrielles perdaient 10,2% de leurs Industrie des Èquipements ment un taux de salariat (1) plus faibleeffectifs (-12 400 emplois).427Èlectriques et Èlectroniques …dition, imprimerie, reproduction758 que lÕensemble des entreprises, lÕeffetEn 1993, le chiffre dÕaffaires des petites Industrie du bois et du papier529 taille jouant ici un rÙle essentiel.entreprises industrielles est de 18,1 Industries des composants Celles de la rÈgion ont cependant unmilliards de francs, ce qui reprÈsente Èlectriques et Èlectroniques79 des taux les plus ÈlevÈs de France4,7% du chiffre dÕaffaires national. MÈtallurgie et transformation des (82,8%), devancÈes seulement parCette part est restÈe pratiquement iden-mÈtaux 673 Industries des produits minÈraux265 celles dÕAlsace. Toutefois, ce tauxtique ‡ celle de 1991. Au plan rÈgional Ensemble 6211 accuse un recul de 2,3 points paren revanche, leur place dans lÕindustrie, Industries des Èquipements rapport ‡ celui observÈ deux ansen termes de chiffre dÕaffaires, progresse mÈcaniques 933 auparavant. demoins de 8% en 1991 ‡ 9,4% en Construction navale, aÈronautique Le secteur o˘ le taux de salariat est le1993.et ferroviaire44 Chimie, caoutchouc, plastique209 plus ÈlevÈ est celui de la pharmacie, deLe Nord-Pas-de-Calais se situe en Industrie textile666 la parfumerie et de lÕentretien (98,4%),premiËre position quant ‡ la perfor-Production de combustibles et de suivi par celui des industries desmance commerciale de ses petites carburants 13 composants Èlectriques et Èlectroniquesentreprises industrielles avec un chiffre Industries agricoles et alimentaires316 (98%) et lÕindustrie automobile (94,8%).dÕaffaires moyen par entreprise de303Habillement, cuir Industrie automobile48 ¿ lÕinverse, le taux le plus faible se2,9 millions de francs contre 2,3 Pharmacie, parfumerie et entretien19 trouve dans lÕÈdition, lÕimprimerie et lamillions pour la France. Le chiffre dÕaf-Source : Insee  EPEI1993  EAE 1993 reproduction (60%).faires se rÈpartit de maniËre Ègale entre Un emploi salariÈ sur quatre est occupÈcelles qui comptent moins de dix sala-DÈfi par une femme, proportion identique ‡riÈs et celles qui dÈpassent ce seuil. ProductivitÈ apparente du travail :rapport entre celle observÈe dans le reste deLe chiffre dÕaffaires moyen par salariÈ lÕeffectif salariÈ. Cet indicateur mesure la richesse lÕindustrie. Certains secteurs dÕactivitÈest cependant de 30% plus faible dans sont trËs fÈminisÈs. Ainsi, prËs de troisles petites entreprises que dans les plusTaux dÕexportation :rapport du chiffre dÕaffaires r total. emplois salariÈs sur quatre sont tenusgrandes. Dans lÕautomobile, lÕÈcart est par des femmes dans lÕindustrie du cuirencore plus grand mais cÕest en raison Taux de dÈfaillance :rapport entre le nombre de d et de lÕhabillement et plus de un surdu faible poids de la constructiondÈbut dÕannÈe. deux dans lÕindustrie textile.automobile dans les petites (les activitÈs (1) Le taux de salariat est la proportion de salariÈs dans lÕensemble des personnes occupÈes. 130, avenue du PrÈsident J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - TÈl. : 03 20 62 86 29 - TÈlÈcopie : 03 20 62 86 00
ites entreprises du Nord-Pas-de-Calais
Lorraine Alsace
FrancheComtÈ
Ùte d'Azur
Corse
Part des salariÈs dans la population occupÈe en %
de 73moins de 76 de 76moins de 79 de 79moins de 82 de 82moins de 84
Moyenne nationale : 79,1
u sein de lÕindustrie en 1993 UnitÈs : nombre, % Poids des petites entreprises industrielles dans les secteurs industriels en termes dÕentreprises dechiffre dÕeffectifs dÕaffaires salariÈs 94,9 8,128,5
on  lav oye alisÈ
Èfaill
93,3
89,5 86,3 84,4
79,8
78,0 77,0 76,7
72,8
71,0 65,9 65,8
65,0 62,8 60,0 57,1 55,9
13,9
23,2 28,3 7,4
13,1
16,1 10,9 9,4
18,0
6,1 6,7 6,3
5,9 4,9 8,8 0,9 2,0
INSEE NORD-PAS-DE-CALAIS
21,3
31,4 23,8 10,9
22,5
18,4 8,4 12,6
18,3
5,8 8,8 8,8
5,4 5,9 12,9 2,8 5,0
de carrosserie Ètant l‡ bien mieux reprÈsentÈes). Les petites entreprises de lÕÈdition, de lÕimprimerie et de la reproduction sont celles qui apportent la part la plus grande dans le chiffre dÕaffaires de leur secteur (environ 30%), mais leur prÈsence y est aussi plus marquÈe (86% des entreprises). En revanche, les petites entreprises des industries des Èquipe-ments du foyer doivent faire face ‡ des gÈants comme les meubles Demeyere, la sociÈtÈ ContÈ ou encore la SociÈtÈ dÕ…lectromÈnager du Nord. Ceci explique leur faible part dans le chiffre dÕaffaires du secteur malgrÈ une prÈ-sence notable en termes dÕeffectifs. Le Nord-Pas-de-Calais, avec notamment la proximitÈ des frontiËres belge et anglaise, se place Ègalement en premiËre position pour sa propension ‡ exporter ; 9,5% du chiffre dÕaffaires total des petites entreprises industrielles
Les investissements rÈalisÈs par les petites entreprises industrielles rÈgio-nales, dÕenviron 791 millions de francs, reprÈsentent prËs de 5% du total national. Ils ont augmentÈ de prËs de 70% par rapport ‡ ceux de 1991 contre 13% au plan national. 85% des montants investis sont destinÈs ‡ lÕachat de machines, dÕoutils ou de mobilier. Les industries des Èquipements mÈcaniques, celles des composants Èlectriques et Èlectroniques ont participÈ ‡ hauteur de plus de la moitiÈ ‡ lÕeffort fourni pour lÕadaptation et la modernisation. LÕinvestissement moyen par salariÈ dÈpasse assez nettement celui observÈ au plan national (29 200 francs contre 25 700 francs). Toutefois lÕinvestisse-ment moyen est plus faible de 30% que celui des plus grandes entreprises. Pour cette raison notamment, les petites entreprises industrielles ont une produc-0 s s u
Industries agricoles et alimentaires1 586,21 630,8234,3 386,8 Biens de consommation 540,6841,9 194,6286,9 Industrie Automobile551,2 1137,6 206,2266,6 Biens dÕÈquipement552,9 614,5218,7 239,5 Biens intermÈdiaires659,5 914,2213,6 276,6 …nergie 991,71 070,0288,9 555,6 Ensemble 664,3926,6 212,1285,1 Source : Insee  Suse  EAE1993
s-r e itÈ s
r  ; s lle % x s
UnitÈ: milliers de francs
81,9
88,1 81,9 95,5 87,7 90,6 89,5
s
130, avenue du PrÈsident J.F. Kennedy - 59034 Lille Cedex - TÈl. : 03 20 62 86 29 - TÈlÈcopie : 03 20 62 86 00
1
salaires annuels moyens sont de 10 ‡ 20% infÈrieurs dans les petites entreprises industrielles, sauf dans les industries de biens dÕÈquipement o˘ la diffÈrence est infÈrieure ‡ 5%.
Une coopÈration interentreprises encore faible
La part des entreprises ayant coopÈrÈ durant les cinq derniËres annÈes avec dÕautres entreprises dans les domaines des achats et de la commercialisation, bien que faible, est lÈgËrement supÈrieure en rÈgion comparativement au chiffre national. En ce qui concerne les domaines des techniques de produc-tion et de la mise en commun de personnel, les taux rÈgionaux sont sensiblement les mÍmes que pour la France, cÕest-‡-dire infÈrieurs ‡ 5%. En 1993, deux entreprises sur trois ont eu recours ‡ des services extÈrieurs de gestion et un tiers ‡ des services de transports.
Une sous-traitance quasi dÈpartementale
Deux petites entreprises industrielles sur cinq donnent du travail en sous-traitance. Dans plus de 90% des cas, elles le confient ‡ des entreprises du dÈpartement ou des dÈpartements limi-trophes. Elles sous-traitent avec cinq autres entreprises en moyenne. Inversement, une entreprise rÈgionale sur quatre reÁoit du travail en sous-
traitance, tra dÕordres en permet aux rÈaliser plus dÕaffaires to
Des indica stables
En 1993, le de petites e quasiment le Les quelque reprÈsentent dÈfaillances rÈgionales. L petites entr infÈrieur au trielles (3,9 petites entre alimentaires supÈrieur. Le nombre entreprises i approche l 1991. Les s crÈateurs so taire qui enr crÈations, le ments mÈcan tries du cui lÕÈdition, de duction et transformatio 10% chacun.
Pour comprendre ces rÈsultats
LÕenquÍte auprËs des petites entreprises industrielles (EPEI) a ÈtÈ rÈalisÈe en 1994 auprËs des entreprises de 0 ‡ 19 salariÈsde lÕindustrie manufacturiËre, de lÕÈnergie et des industries agricoles et alimentaires (hors boulangeries et p‚tisseries). Toutesles unitÈs de 1019salariÈsontÈtÈinterrogÈes.Endessousdeceseuil,onaprocÈdÈparsondage.LestauxdesondagevarientselonlÕactivitÈ, la rÈgion et la tranche dÕeffectif salariÈ. Ainsi 47 000 entreprises ont ÈtÈ interrogÈes dont 1 700 pour le Nord-Pas-de-Calais. Les rÈsultats portent sur lÕexercice comptable 1993. Cette enquÍte constitue la seule approche des petites entreprises en matiËre dÕemploi, dÕinvestissement, de marchÈs. Les entreprises sans salariÈs et ayant dÈgagÈ un chiffre dÕaffaires supÈrieur ‡ 30 millions de francs ont ÈtÈ considÈrÈes commeaty-piques et exclues des rÈsultats.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.