Les services de proximité de la vie quotidienne

De
Publié par

En juin 1996, 3,5 millions de ménages payent une aide extérieure régulière pour l'entretien domestique courant de leur logement, pour s'occuper des enfants de moins de 11 ans, ou encore pour aider un membre du ménage en situation de dépendance. Ils dépensent plus de 45 milliards de francs dans l'année pour l'ensemble de ces services, en s'adressant à des particuliers ou à des services collectifs. Aujourd'hui, le recours des ménages aux services de proximité de la vie quotidienne concerne au moins 700 000 équivalents temps-plein. L'aide informelle est très largement répandue, et tous les besoins ne sont pas encore satisfaits.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 20
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

N° 491 OCTOBRE 1996
PRIX : 14F
Les services de proximité
de la vie quotidienne
Anne Flipo, Division conditions de vie des ménages, Insee
pour ce type d’aide. Les services de proxi n juin 1996, 3,5 m illions de ména-
mité destinés aux enfants de moins de 11
ges payent une aide extérieure ans correspondent essentiellement à desE régulière pour l’entretien domes- services de garde (crèche, halte garderie,
garderie scolaire, assistante maternelle,tique courant de leur logement, pour s’oc-
baby sitter, etc.), d’accompagnement (ramas
cuper des enfants de moins de 11 ans, ousage scolaire) ou d’activités diverses (cen
encore pour aider un membre du ménagetre aéré, club sportif, etc.). 1,3 million de mé
nages y ont recours de façon régulière pouren situation de dépendance. Ils dépen
un budget de 1 080 francs par mois en
sent plus de 45 milliards de francs dansmoyenne. 900 000 familles ont recours à
l’année pour l’ensemble de ces ser vices, des services d’aide aux personnes âgées ou
dépendantes ; les dépenses qu’ils y consa en s’adressant à des particuliers ou à des
crent sont très variables d’un ménage à l’au
services collectifs. Aujourd’hui, le re- tre.
cours des ménages aux services de proxAu total, il existe donc en France aujourd’huii-
plus de 3,5 millions de ménages qui ont re mité de la vie quotidienne concernent au
cours de façon régulière à un service de
moins 700 000 équivalents temps plein. proximité payant pour une aide à la vie quo
L’aide informelle est très largement ré- tidienne (tableau 1). Ce secteur représente
au moins 700 000 équivalents temps pleinpandue, et tous les besoins ne sont pas
que les ménages financent à hauteur de 45
encore satisfaits. milliards de francs. Presque la moitié de ces
dépenses globales engagées par les ména
ges pour des services de proximité de la vie
quotidienne concernent des services do-En France, les services de proximité de la
mestiques courants, 36 % sont échangésvie quotidienne auxquels les ménages ont le
contre des services aux enfants de moins deplus recours sont ceux qui les soulagent des
11 ans, et 19 % sont la contrepartie des ai tâches domestiques courantes : ménage,
des apportées aux personnes âgées ou dé repassage, jardinage... 1,8 million de ména
pendantes (graphique 1).ges paient en moyenne 940 francs par mois
Les services de proximité réguliers et payants de la vie
Dépenses Volume
Ménages signalant un globales horaire annuel
service payant annuelles des payé par les
Equivalentsménages ménagesNature du service
temps plein
En % de
En milliards de En millions
En milliers ménages
francs d’heures
concernés
(1)
Aide domestique courante 1 800 8 20,6 500 250 000
(2)
Aide aux enfants de moins de 11 ans 1 340 27 16,7 1 290 230 000
(3)
Aide à la dépendance 870 40 8,0 440 220 000
* (1)
Ensemble 3 500 15 45,0 2 230 700 000
*Un même ménage peut avoir recours à plusieurs services ; le nombre total de ménages est donc différent de la somme des ménages recou
rant à chacun des services.
(1) population concernée : 23,5 millions de m énages en France
(2) population concernée : 4,9 millions de m énages avec au moins un enfant de moins de 11 ans
(3) populatinée : 2,2 millions de moins une personne dépendante
Source : Enquête Services de proximité, juin 1996, Insee
˚
INSEE
PREMIEREnage sur cent, utilisent les services viduel fournit en moyenne 20 heuresLes services de proximité
d’une entreprise. Au total, le marché de garde par semaine, un service col réguliers et payants de la vie
des services de proximité pour les tâ lectif 9 heures. Mais d’autre part, lequotidienne
ches domestiques courantes repré service collectif, essentiellement pu
sente plus de 20 milliards de francs parblic, est fortement subventionné par
an. Ces dépenses rétribuent 500 mil les collectivités locales, ce qui diminue
lions d’heures de travail, soit environ d’autant le prix supporté par les ména
250 000 équivalents temps plein. ges.
Dans les trois quarts des cas, l’aide Au total, pour faire garder leurs en
rémunérée concerne l’entretien ména fants de façon régulière, les ménages
ger de la maison. dépensent plus de 16 milliards de
francs par an dont les deux tiers rému
nèrent une offre individuelle unique Les services de proximité
ment privée (tableau 3).destinés aux enfants de moins
L’ensemble de ces dépenses corres de 11 ans
pond à 1,3 milliard d’heures de servi
Sur les 5 millions de ménages ayant ces par an dont 59 % sont offertes par
au moins un enfant de moins de des particuliers et 38 % par des servi
Source : Enquête Services de proximité, juin 1996, Insee 11 ans qui vit sous leur toit, plus du ces collectifs.
quart ont déclaré avoir des dépenses En faisant l’hypothèse que chaque
régulières pour au moins un service deprestataire privé est responsable deLes services domestiques
proximité destiné à un enfant : le plusdeux enfants à la fois, l’ensemble descourants
souvent pour le faire garder la journéerecours à des services de proximité
En juin 1996, 8 % des ménages recou ou le soir, pour des activités extra sco privés pour les enfants concernent
rent de façon régulière à un service laires, les repas, les vacances, ou en 190 000 équivalents temps plein.
payant pour les tâches domestiques core pour l’accompagner à l’école. En ce qui concerne les services collec
courantes (tableau 2). L’aide la plus Les parents peuvent choisir d’em tifs, si l’on suppose qu’un employé est
sollicitée est celle des employés de ployer quelqu’un directement (assis responsable de 6 enfants à la fois, ce
maison. Ces derniers répondent à la tante maternelle, baby sitter, parents, sont 40 000 équivalents temps plein
demande de 1,4 million de ménages, voisin ou ami) ou s’adresser à un ser (puéricultrice, animateur) qui répon
leur consacrant en moyenne six heu vice collectif (crèche, halte garderie, dent à l’ensemble de cette demande.
res par semaine avec une rémunéra centre aéré...). Recourir à un service
tion horaire moyenne nette de de proximité pour l’enfant coûte en Les services de proximité
42 francs. Ce sont donc plus de moyenne à un ménage 760 francs par d’aide à la dépendance
18 milliards de francs qui sont versés mois. Ce coût diffère fortement selon
par les ménages aux employés de que le service est individuel ou collec En 1996, 2 200 000 ménages ont au
maison. En second lieu, 500 000 mé tif : 1 240 francs par mois dans le pre moins une personne dépendante chez
nages paient un jardinier, un ami, voiremier cas, 400 francs dans le second. eux. La moitié d’entre eux déclare re
un membre de la famille. Enfin, Cet écart s’explique d’une part par la cevoir au moins une aide extérieure
117 000 ménages, soit moins d’un mé durée du recours : un prestataire indi pour la dépendance. 870 000 ména
ges bénéficient d’au moins une aide
professionnelle payée par eux ou priseL’aide domestique courante régulière et payante
en charge par la collectivité, 320 000
Volume Dépenses reçoivent une aide non profession
Ménages aidés signalant une horaire annuel globales
nelle qui la plupart du temps n’engage
dépense payé par les annuelles des
Statut du prestataire aucune dépense.ménages ménages
Les services rendus par l’entourage
En % des (en millions (en milliards (le plus souvent des parents proches)En milliers
ménages d’heures) de francs)
représentent 230 millions d’heures par
Membre de la famille nhabi’ tant pas 69 0,3 22 0,6 an. L’aide professionnelle (aide ména
le logement gère, auxiliaire de vie, garde malade,
infirmière...) apportée à l’ensembleVoisin, ami 107 0,5 9 0,5
des ménages dépasse 400 millions
Employé de maison 1 370 5,8 447 18,5
d’heures de travail annuel. Ceci cor
(non compris aide ménagère)
respond à environ 220 000 équiva
Entreprise de nettoyage 117 0,5 2 0,1
lents temps plein.
Jardinier et autres prestataires 334 1,4 16 0,9 Au total, les dépenses globales d’aide
* à la dépendance supportées par lesEnsemble 1 800 7,8 496 20,6
ménages sont ainsi de plus de 8 mil
*Un même ménage peut avoir recours à plusieurs services ; le nombre total de ménages est donc différent de la somme
liards de francs. Cette estimation nedes ménages recourant à chacun des services.
Source : Enquête Services de proximité, juin 1996, Insee prend en compte que les dépenses
?¸grand selon le type de service consi Les services de proximité pour les enfants de moins de 11 ans
déré. Les ménages sont fortement ai
Dépenses dés par les collectivités lorsqu’il s’agitVolume horaire
Ménages aidés signalant une globales
annuel payé par d’une aide pour le maintien des per
dépense annuelles desType de services les ménages sonnes dépendantes à domicile. Laménagesréguliers
prise en charge par la collectivité duet payants
En % des financement des services de garde(en millions (en milliards de
En milliers ménages
d’heures) francs) des enfants de moins de 11 ans existe
concernés
aussi par le biais de services publics
Services collectifs 760 15,5 490 5,0 tels que la crèche ou la garderie sco
laire par exemple ; par contre, toutesServices individuels 680 13,8 765 10,8
les dépenses de services domesti-
Non précisé 50 1,1 35 0,9
ques courants sont à la charge des
*
Ensemble 1 340 27,3 1 290 16,7
ménages employeurs. Les ménages
*Un même ménage peut avoir recours à plusieurs services ; le nombre total de ménages est donc différent de la somme
imposables sont aidés de façon indi
des ménages recourant à chacun des services.
recte par le biais de déductions fisca Population concernée : 4,9 m illions de m énages avec au moins un enfant de moins de 11 ans.
Source : Enquête Services de proximité, juin 1996, Insee les d’une partie des dépenses qui
restent à leur charge (emplois fami-
liées à la personne la plus dépendanteménages, la prise en charge de la dé liaux, dépenses de garde d’enfants de
du ménage lorsque le ménage com pendance par la collectivité diminue moins de 6 ans).
porte deux personnes dépendantes, fortement le coût des aides pour les Par ailleurs, l’ensemble de ces em-
ce qui est le cas de cinq ménages surménages les plus modestes. A titre plois de proximité coexiste avec une
cent ayant au moins une personne dé d’exemple, selon des estimations du aide informelle très largement répan
pendante qui vit sous leur toit. Sesi (service des statistiques, des étu due. Un ménage sur trois signale avoir
Mais le budget consacré à ces servi des et des systèmes d’information) la recours à une aide extérieure régu
ces varie très fortement d’un ménage sécurité sociale (branche vieillesse et lière pour l’entretien domestique cou
à l’autre. Pour plusieurs d’entre eux, branche maladie), les collectivités lo rant de leur logement, pour s’occuper
les frais sont complètement pris en cales et l’Etat ont financé la prise en des enfants de moins de 11 ans, ou
charge. Ceux qui paient un service ex-charge des personnes dépendantes à encore pour aider un membre du mé
térieur de proximité d’aide à la dé- domicile à hauteur de 9,6 milliards de nage en situation de dépendance,
pendance représentent 630 000 francs en 1992. alors que seulement 15 % y associent
ménages, soit 28 % des familles ayant une dépense (tableau 4).
au moins une personne dépendante Les deux tiers de l’aide domestiqueUne offre rémunérée
sous leur toit. Un quart de ces ména courante n’est pas rémunérée. Il s’agitimportante coexiste avec une
ges paient moins de 160 francs par d’aide pour l’entretien du linge, essen aide informelle très répandue
mois, et un quart plus de 940 francs tiellement et d’autres services tels que
par mois, alors que les dépenses En France, le recours des ménages les démarches administratives, les
moyennes d’aide à la dépendance aux services de proximité de la vie courses, la cuisine. Ce sont donc plus
supportées par un ménage sont d’en quotidienne concerne donc au de 3 millions de ménages en France
viron 1 040 francs par mois. Si la na jourd’hui au moins 700 000 équiva qui recourent à une aide domestique
ture de la prestation (soins à domicile,lents temps plein. Ces emplois sont sans la payer, ce qui représente plus
aide ménagère, etc.) et le nombre financés par les ménages utilisateurs de 13 % des familles. Cette entraide
d’heures expliquent en partie cette d’une part, et par les collectivités d’au informelle s’adresse essentiellement à
très forte dispersion des dépenses destre part, dans un rapport plus ou moins un membre de la famille n’habitant pas
le logement, à un voisin ou à un ami,
et concerne plus de 500 millionsLes services de proximité réguliers de la viquote idienne
d’heures par an.
Ménages signalant un service de Ménages signalant un service de La moitié des ménages qui font appel
proximité payant proximité, payant ou nonNature du service à un service de proximité pour leurs
En milliers En % de ménages En milliers En % de ménagesenfants de moins de 11 ans bénéficie
d’au moins un service rendu de façon(1) (1)
Aide domestique cou 1 800 8 5 000 21
bénévole et régulière : dans la majori
rante
té des cas, il s’agit des parents ou
(2) (2)
Aide aux enfants de 1 340 27 2 100 43 beaux parents n’habitant pas le loge
moins de 11 ans
ment de l’enfant, une fois sur quatre
(3) (3)
Aide à la dépendance 870 40 1 200 55 d’un membre de la famille ne vivant
(1) (1) pas sur place ; enfin, un ami ou un voi Ensemble 3 500 15 7 700 33
sin rend le service dans 13 % des cas.(1) population concernée : 23,5 millions de m énages en France
(2) populatinée : 4,9 millions de m énages avec au moins un enfant de moins de 11 ans Plus d’une fois sur deux, le service
(3) population concernée : 2,2 millions de m énages avec au moins une personne dépendante bénévole correspond à une garde
Source : Enquête Services de proximité, juin 1996, Insee
d’enfant pendant la journée ; le reste
?˝se répartit également entre les gardes activités domestiques courantes (mé ges : les services de la vie quotidienne, les
du soir, les accompagnements pour unnage, course, entretien du linge, ...), services d’amélioration du cadre de vie, les
trajet, les imprévus ou les vacances 19 % auraient besoin de services de services culturels et de loisirs et les servi
scolaires. L’ensemble de ces aides de travaux d’amélioration du cadre de vie ces d’environnement.
proximité bénévoles rendues pour des (jardinage par exemple), 9 % de servi L’étude décrit le recours régulier aux servi
enfants de moins de 11 ans représen ces de garde ou accompagnement ces de proximité de la vie quotidienne, re
tent presque 800 millions d’heures par d’enfants. La contrainte financière ex groupant les aides domestiques (ménage,
an. plique sans doute en partie le non re repassage, jardinage ...), les aides aux en
Par ailleurs, 600 000 familles pren cours aux services de proximité : 66 % fants de moins de 11 ans (services de garde
nent totalement en charge la dépen des ménages affirment ne pas avoir depar exemple), et les aides aux personnes
dance d’un des leurs sans faire appel budget à y consacrer. Au regard du dé âgées ou dépendantes. A la question « Y
à aucune aide extérieure ; il existe veloppement récent du recours aux a t il des services auxquels votre ménage a
aussi au moins 320 000 ménages dontgardes privées à domicile et hors do recours mais qui n’ont pas été cités dans
un des membres en situation de dépen micile (cf. pour en savoir plus), une l’enquête », à peine 2 % des ménages in
dance reçoit une aide de la famille, debaisse du coût des services domesti terrogés répondent positivement. Il s’agit
voisins ou d’amis extérieurs au loge ques aux particuliers, en solvabilisant pour l’essentiel de livraison de repas ou de
ment. la demande, aiderait peut être les mé courses à domicile. Ainsi les services régu
nages à traduire leur besoin en offre liers de la vie quotidienne s’imposent bien
d’emploi rémunéré. Mais des effets comme le coeur des services de proximité.Des besoins encore
culturels peuvent aussi freiner le re Les données sur le recours aux servicesnon satisfaits
cours aux services de proximité : 18 % de proximité de la vie quotidienne provien
La manière dont certains besoins sont des ménages considèrent cela comme nent de l’enquête permanente conditions
satisfaits pose question. Ainsi, 1,4 mil un luxe, 18 % ont du mal à trouver de vie des ménages réalisée en juin 1996
lion de familles indiquent n’avoir re quelqu’un qui leur convienne, 12 % auprès d’un échantillon d’environ 6 000
cours à aucun service de proximité sont gênés d’employer quelqu’un. personnes, en partenariat avec le Commis
pour leurs enfants, qu’il soit régulier ou sariat Général au Plan et la Dares. Les
même ponctuel. Or, parmi celles ci, il résultats sont donc issus de déclarationsPour comprendre
y a 500 000 couples dont la femme spontanées des ménages à un enquêteurces résultats
exerce une activité professionnelle cf.( et non de déclarations officielles à l’URS
pour en savoir plus ), et plus de SAF. Les ménages ont indiqué aux enquê
100 000 familles monoparentales dont Le champ de l’étude : le terme « service teurs les dépenses nettes versées au
la personne de référence est active oude proximité » sert à désigner des servicesprestataire, avant déductions fiscales.
au chômage. forts différents les uns des autres, tant dans
De même, un million de familles ayantleur mode d’organisation que dans la nature
au moins une personne dépendante de leur prestation.
Pour en savoir plus
chez elles déclarent ne recevoir au Le service de proximité peut être un service
cune aide extérieure à la dépendance. au client que le commerçant accompagne
Le développement des ser vices deEnfin, sur 15,7 millions de ménages d’une prestation complémentaire de la
proximité, Conseil Economique et So
sans dépendance et qui n’ont recours vente d’un bien (livraison de repas ou de
cial, janvier 1996.
à aucun service de proximité régulier courses à domicile par exemple).
pour la vie quotidienne, 5 millions sontLe service de proximité peut également être Recourir à une femme de ménage, Insee
première n°411, novembre 1995.des couples dont la femme a un emploi un service au ménage, indépendant de la
et l’exerce, et 400 000 sont des fa- vente d’un bien ; le produit final est alors le
Faire garder ses enfants, Insee première
milles monoparentales dont la per service lui même (de l’aide ménagère ou de
n°481, août 1996.
sonne de référence est active. l’assistante maternelle par exemple). On
D’après l’enquête, plus de 4 millions l’appellera service de proximité aux ména Les personnes âgées dépendantes : si
tuation actuelle et perspectives à l’hori de ménages expriment le besoin d’uneges.
zon 2020, Solidarité Santé n°2 , avril juinaide de proximité pour la vie quoti La classification retenue par la Commission
1995,Sesi ministère de la Santé publi
dienne. Parmi ceux ci, plus de la moi Européenne distingue quatre grandes fa
que et de l’assurance maladie.
tié souhaiteraient une aide pour les milles de services de proximité aux ména
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1996
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 485 F. (France) 606 F. (Étranger) 770 F. (Étranger par avion)
Rédacteur en chef :
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Baudouin Seys
Rédacteurs : F. Magnien,Adresse : _______________________________________________________________
S. Tagnani, C. Dulon, A.C. Morin___________________________________ Tél : _____________________________
Maquette : S. Fosseries
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei © INSEE 1996
qqq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.