Les services en Bourgogne : un secteur en forte expansion

De
Publié par

Avec 292 000 salariés et 56 % des emplois, les services sont, en Bourgogne, le principal employeur et créateur d'emplois. Si les services aux entreprises sont principalement implantés dans les grandes agglomérations, les services aux particuliers sont mieux répartis sur l'ensemble du territoire de la région. La dépendance des établissements de services bourguignons est forte vis-à-vis de l'Ile-de-France et, dans une moindre mesure, de Rhône-Alpes. Le rayonnement des entreprises bourguignonnes est pour sa part notable en Franche-Comté.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

INSEE N 70 - Avril 2000BOURGOGNE
Les services en Bourgogne :
un secteur en forte expansion
Avec 292 000 salariés et 56 % des emplois les services sont, en Bourgogne,
le principal employeur et créateur d’emplois. Si les services aux entreprises sont
principalement implantés dans les grandes agglomérations, les services aux particuliers
sont mieux répartis sur l’ensemble du territoire de la région.
La dépendance des établissements de services bourguignons est forte vis à vis
de l’Ile de France et, dans une moindre mesure, de Rhône Alpes. L ayonnemente r
des entreprises bourguignonnes est pour sa part notable en Franche Comté.
es services occupent une place liée aux mouvements de fusions et évolué durant les dernières décennies,L importante et croissante, tant au d’acquisitions de ces dernières années, notamment l’informatique. La hausse
niveau national que régional. Fin ont connu une baisse de l’emploi de de l’emploi dans les services aux en
1997, ils emploient ainsi 292 000 0,9 %. Les transports ferroviaires, treprises s’explique pour sa part par
personnes en Bourgogne, soit 56 % du aériens et par eau ont vu leurs effectifs un recours croissant à des prestataires
total des emplois salariés de la région. décroître de 0,5 %. extérieurs à l’entreprise, particulière
L’industrie représente 24 % des ef Plusieurs facteurs ont contribué à ment dans les domaines de la compta
fectifs, le commerce 12,5 %, la construc- ce développement des activités de ser bilité, de la sécurité et du nettoyage.
tion 5,5 % et l’agriculture 2 % (en vices. T out d’abord, de nouvelles a ivitésct Par ailleurs le recours au travail tempo
France respectivement 60 %, 20 %, sont apparues ou ont profondément raire s’est intensifié. Une part des créations
13 %, 5,5 % et 1,5 %). Depuis le
début des années 80, les services ont
connu un essor rapide contrastant
Évolution de l'emploi salarié
avec la baisse des effectifs de l’agricul par grand secteur en Bourgogne
ture et de l’industrie. Ainsi, entre 1982
et 1997, la hausse des effectifs a été
Indice base 100 en 1982de 28 %. Les écarts entre secteurs 130
sont cependant notables. Si la crois
Services
sance a été particulièrement forte 120
pour les agences de voyages (+ 7,3 %
par an entre 1989 et 1997), l’assainis
110
sement et la gestion des déchets
Commerce(+ 7 %), la fourniture et sélection de
100
personnel (+ 4,6 %) et la sécurité et le
Agriculturenettoyage (+ 4,1 %), d’autres secteurs
90
ont connu une diminution de leurs
Constructioneffectifs. Les Postes et Télécommuni
80
cations ont ainsi enregistré une r éduc
Industrie
tion moyenne de l’emploi salarié de
701,3 % par an. Les activités financières,
1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997
engagées dans un processus de gain
er
Source : INSEE - Estimations d'emploi au 1 janvier 1997.de productivité et de restructurationINSEE BOURGOGNE N 70 - Avril 2000
d’emplois dans les services résulte Pour certains domaines comme la sé- territoire régional. Les services collec
donc de transferts de l’industrie, de la lection, fourniture de personnel ou la tifs sont quant à eux davantage locali
construction et du commerce. Enfin les publicité, les effectifs salariés sont con sés dans les villes moyennes. Ainsi,
services aux particuliers ont bénéficié centrés dans quelques communes les services de santé et d’éducation
du développement des loisirs. seulement. Parmi les services aux en sont fortement présents dans les villes
treprises, seul le secteur poste et télé de 3 000 à 5 000 habitants, en lien
communications est implanté dans un avec le maillage du territoire que consti Une répartition géographique
grand nombre de communes. Les servi- tuent les cabinets de médecins et
différenciée selon les ces financiers et immobiliers obéissent d’infirmiers et les implantations de
à la même logique de concentration. collèges et de lycées. secteurs
Tout comme les services aux entrepri La logique marchande (être à proxi
ses, ils voient leur importance croître mité de la clientèle potentielle) se dou Les services sont globalement
avec celle des agglomérations. ble d’une logique historique pourmieux représentés dans les grandes
agglomérations. A l’inverse, les services collectifs et expliquer certains particularismes
les services aux particuliers se répar locaux. Si les services personnels etLes services aux entreprises se
tissent de manière homogène sur le domestiques, la location sans opéra concentrent ainsi généralement dans
et autour des plus grandes aggloméra territoire bourguignon par rapport à la teur, la santé et l’action sociale ou les
population. Les services aux particu transports routiers de voyageurs sonttions, où ils peuvent trouver tant le per-
sonnel dont ils ont besoin que leurs liers, notamment les coiffeurs, et les répartis équitablement entre les quatre
clients (établissements commerciaux, services domestiques ont ainsi un départements, il en va différemment
poids plus élevé dans l’emploi total dans d’autres secteurs. L’administra-industriels et de construction). Ils béné
ficient également de ce fait d’une infra dans le monde rural et dans les petites tion d’entreprises est ainsi fortement
structure de transport leur permettant villes de moins de 3 000 habitants. De concentrée en Saône et Loire (près de
même, les hôtels et restaurants se la moitié des effectifs). Ce départe d’avoir une plus large zone d’influence.
répartissent plus uniformément sur le ment est également sur représenté
dans les agences de voyages, tout
comme la Côte d’Or. La Nièvre, qui
comprend peu de grandes aggloméra L'emploi salarié dans les services en Bourgogne
tions, est pour sa part davantage(en %)
spécialisée dans les secteurs santé
Activités immobilières et action sociale et services person-
2,2 %
Activités financières nels. Les transports ferroviaires y ont
4,3 %
aussi un poids important, notamment
Activités de transports à Nevers.
8,9 %
Administration
20,6 % Une spécialisation de
certaines agglomérations
Services aux particuliers
11,8 % L’agglomération de Dijon joue un
Santé, action sociale rôle prépondérant dans la géographie
20,6 %
Services aux entreprises des services. Elle concentre par exem
15,7 %
ple près de 60 % de l’emploi dans les
activités informatiques et près de 45 %
dans la recherche, avec notamment la
Éducation
15,9 % présence de la majeure partie de
l’université de Bourgogne.
Les quatre chefs lieux de département
er
Source : INSEE - Estimations d'emploi au 1 janvier 1997. se distinguent par un poids fort de
l’administration, des services
financiers et immobiliers.
Les services Enfin, certaines grandes agglomé
rations de la région sont spécialiséesLe secteur des services regroupe un ensemble diversifié d’activités. Des services
dans un ou plusieurs secteurs d’activité.marchands tout d’abord, comprenant les transports, les activités financières et immobi
Chalon-sur Saône, notamment, estlières, les services aux entreprises et les services aux particuliers. Des services non
marchands également, à savoir l’administration, l’éducation, la santé et l’action sociale. l’agglomération où les transports routiers
2
Les services en Bourgogne : un secteur en forte expansionINSEE BOURGOGNE N 70 - Avril 2000
de marchandises sont les plus dé (SNCF) et des services publics
Nombre d'emplois par agglomération
veloppés. Migennes et, dans une des postes et télécommunications
moindre mesure, Nevers, sont dans la région. Si l’on excepte ces
Services collectifs
spécialisés dans le transport deux secteurs, la Bourgogne se
ferroviaire. Traditionnellement classe quatorzième, avec un taux
l’hôtellerie restauration est un du même ordre que celui de
point fort de Beaune. Le poids duRhône Alpes ou du Nord Pas de
secteur santé, action sociale par Calais (21 %).
rapport à l’emploi salarié est élevé La plupart des sièges dont
à Cosne Cours sur Loire, Auxerre dépendent les établissements
et Sens, celui de l’administration bourguignons sont situés en Ile
et de l’éducation à Joigny. Enfin de France (34,1 % des salariés
la sélection et la fourniture de des services marchands, hors
personnel sont particulièrement activités financières). Cette dépen
présents à Sens et Auxerre ainsi dance vis à vis de l’Ile de France
qu’au Creusot. est particulièrement élevée pour
la fourniture de personnel, les
40 000
services informatiques, les services 2 000Une dépendance forte
auxiliaires aux transports et la
vis à vis de location sans opérateur.
l’Ile de france...
Services marchands... modérée par rapport
La dépendance de la Bourgogne
à Rhône Alpes
pour les services marchands est
forte. La Bourgogne se situe en
La proximité géographique decinquième position des 22 régions
la Bourgogne avec Rhône Alpes,
françaises avec un taux de
deuxième région de l’économie
42,9 % : plus de quatre salariés
nationale, ne se traduit pas par
sur dix travaillent dans une entre
une forte dépendance des services
prise ayant son siège hors de la
bourguignons à l’égard de cette
région.
région. Dans l’ensemble des services,
Ce taux de dépendance élevé
seuls 2,9 % des salariés de la
résulte principalement du poids
région travaillent dans une entre
important du transport ferroviaire
35 000
1 000
Poids du secteur
dans l'emploi local
Dépendance et rayonnement
Fort
Les services bourguignons s’inscrivent dans un cadre national plus vaste. Moyen
En effet, un établissement régional peut dépendre d’un siège social situé Faible
hors de la Bourgogne. Inversement une entreprise locale peut avoir une
Source : INSEE - UNEDIC.
influence extra régionale à travers les établissements qui en dépendent.
Les taux de dépendance et de rayonnement permettent de quantifier ces
deux phénomènes. prise ayant son siège en Rhône Alpes. Ce taux est
de 3,5 % pour les services aux entreprises. Cette
Le taux de dépendance mesure la proportion des emplois salariés
influence de Rhône Alpes sur les entreprises debourguignons qui dépendent d’un siège social situé dans une autre région.
services bourguignonnes reste inférieure à celleIl constitue une mesure de la sensibilité de l’emploi régional à des décisions
exercée sur leurs homologues franc comtoises,qui peuvent être prises hors Bourgogne.
auvergnates ou même champenoises pourtant plus
Le taux de rayonnement est le pendant du taux de dépendance. Il mesure lointaines.
la part des salariés hors Bourgogne dépendant d’un siège dans la région. L’influence de la région rhône alpine est ce-
pendant élevée dans quelques secteurs : le taux de
Le poids de chaque secteur dans l’emploi local est mesuré par indiceun
dépendance est ainsi supérieur à 10 % pour lesde spécificité. Cet indice est le rapport entre la part d’emploi d’un secteur
services auxiliaires aux transports, la sélection etdans une agglomération donnée et la part de ce secteur dans la région. Il
permet de mesurer la spécialisation relative d’une agglomération. fourniture de personnel, la sécurité, le nettoyage et
les agences de voyages.
3Les services en Bourgogne : un secteur en forte expansionINSEE BOURGOGNE N 70 - Avril 2000
travaillent dans des établissements
Répartition des salariés suivant la région du siège
extérieurs à la région.
Les salariés dépendant d’un siège
Transports routiers de voyageurs bourguignon, et travaillant dans des
Services personnels établissements hors région se situent
Activités immobilières
principalement en Ile-de-France, en
Activités récréatives, culturelles et sportives
Rhône Alpes, et dans une moindre
Transports routiers de marchandises
Services professionnels mesure en Franche Comté. C’est dans
Architecture, ingénierie, contrôle cette dernière région que le poids des
Hôtels - restaurants emplois dépendant d’un siège bourgui
Services divers aux entreprises
gnon parmi l’emploi total régional est le
Agences de voyage
plus fort avec un taux de 1,5 %. CetteServices auxiliaires des transports
Activités informatiques présence concerne principalement
Publicité deux secteurs : les services auxiliaires
Sélection, fourniture de personnel
aux transports, qui comprennent
Sécurité, nettoyage
l’exploitation des autoroutes, et
Postes et télécommunications
Transports ferroviaires, aériens, par eau l’assainissement gestion des déchets.
0 % 20 % 40 % 60 % 80 % 100 % En Rhône Alpes les établisse-
Bourgogne Ile-de-France Rhône-Alpes Autres régions ments de services ayant leur siège
er hors région dépendent principalementSource : INSEE - Sirène au 1 janvier 1999.
de l’Ile de France, de Provence Alpes
Côte d’Azur et du Nord-Pas-de-
Par ailleurs la dépendance à Ardenne, de la Picardie ou de Poitou Calais, puis en quatrième position
l’égard de la région Provence Alpes Charentes. Il demeure néanmoins de la Bourgogne. Cette influence sur
Côte d’Azur est de 21 % dans la faible par rapport à l’Ile de France, à nos voisins du sud s’exerce principa-
publicité, notamment dans la gestion Provence Alpes Côte d’Azur, à lement dans les services auxiliaires
de support en publicité, et de 13 % Rhône Alpes ou au Nord Pas-de- aux transports, l’hôtellerie restauration
dans le nettoyage. Calais. Ainsi plus de 10 % des salariés et la location sans opérateur.
dépendant d’une entreprise de
services ayant son siège en Bourgogne Laurent AUZETRayonnement en Franche
Comté
Comparé à celui de régions de
Thème du prochain numéro :
même taille le rayonnement des entre
prises bourguignonnes dans le domaine Recensement de la Population 1999 :
des services marchands est élevé. Il La communauté d’agglomération de Dijon
est ainsi supérieur à celui de Champagne
INSEE BOURGOGNEPOUR EN SAVOIR PLUS
2 bis, rue Hoche 21000 Dijon
Tél : 03 80 40 67 67
- Les services en Bourgogne INSEE Bourgogne à paraître.
Fax : 03 80 40 67 40
- La France des services Édition 1999 INSEE, mai 1999.
Directeur de la publication : Alain Ravet
- Les comptes des services en 1997 INSEE Résultats : Économie Générale,
Rédacteur en chef : Denis Quénellen° 177 à 179, mars 1999.
Assistante de rédaction : Martine Molet
- Les entreprises des services en 1997 INSEE Résultats : Système Productif,
Maquette PAO : Géraldine Simonn° 160 161, juillet 1999.
Abonnement :- Images Économiques des entreprises de services en 1998 INSEE Résultats :
11 numéros par an + Bilan économique :Système Productif, n° 173 à 175, décembre 1999.
et social annuel : 150 F 22,87 euros
- L’emploi dans les services marchands INSEE Synthèse n° 24, avril 1999. 15 F 2,29 euros le numéro
- Les services marchands en 1998 INSEE Première n° 662, juin 1999. Impression : Imprimerie 21 Dijon
Dépôt légal : à parution-vices en France et aux États Unis : une analyse structurelle
ISSN 1246 483 Xsur longue période Économie et Statistique n° 318, août 1998.
Code Sage D007016- L’essor des services depuis les années 60 INSEE Première n° 498, décembre 1996.
© INSEE 2000
4Les services en Bourgogne : un secteur en forte expansion

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.