Les transports

De
Publié par

Le secteur des transports et de la logistique occupe une place importante dans l'économie régionale : la position géographique de la région desservie par un réseau d'autoroutes récentes favorise les échanges avec l'Europe du Nord et les principaux ports ; de plus, cette région se caractérise par l'importance des déplacements domicile-travail.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 29
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

TRANSPORT
Les transports
Le secteur des transports et de la logistique occupe une place
importante dans l'économie régionale : la position géographique
de la région desservie par un réseau d'autoroutes récentes
favorise les échanges avec l'Europe du Nord
et les principaux ports ; de plus, cette région se caractérise
par l'importance des déplacements domicile-travail.
u côté du transport de voyageurs, le TER la suppression des vignettes décidée par le
Pour en savoir plus
agrandit son offre et poursuit sa hausse conseil général à partir de 2003. Bien que cetteD Retrouvez toutes ces informations
de fréquentation, l'aéroport de Beauvais atteint disposition ait été abandonnée en décembre sur les sites :
les 2,5 millions de passagers, les transports 2006, les immatriculations dans l'Oise repré- Observatoire régional
urbains génèrent davantage de voyages par sentent encore 80 % des immatriculations neu- des Transports de Picardie :
habitant.Côté parc de véhicules, le diesel main- ves de voitures particulières de la région. www.ort-picardie.net
tient son avance avec des effets contrastés, Le poids de l'Oise aggrave d'un point le Direction Régionale de l'Environnement,
2 1baisse du CO mais hausse des PM 10 et des recul des immatriculations en Picardie par rap- de l'Aménagement et du Logement :
2NOx . port aux immatriculations relevées au niveau www.picardie.developpement-
Les voitures particulières (ménages et en- national. durable.gouv.fr
Préfecture de Région :treprises) représentent 86 % des véhicules en
Le ferroviaire www.picardie.pref.gouv.frcirculation. Toutes les catégories de véhicules
ont enregistré une augmentation de leur parc. En 2007, le transport ferroviaire régional
(TER) comptabilise 36 500 voyageurs par jour.
Prédominance 1PM 10 : particules en suspension dans l’air, d’un diamètreLes liaisons avec Paris et l'Île-de-France res-
aérodynamique (ou diamètre aéraulique) inférieur à 10du diesel en Picardie
tent les plus fréquentées et représentent un micromètres.
déplacement sur deux. Un quart des déplace- 2La part des voitures diesel est plus impor- NOx : composés d’azote et d’oxygène qui comprennent les
gaz d’acide nitrique et de dioxyde d’azote.ments TER est interne à la région.tante en Picardie (64 %) qu'en France (57,3 %).
Le parc de voitures diesel a fortement évo-
lué ces dernières années. À l'échelon natio-
nal, le parc diesel pour les voitures particulières
’est passé de 5 % en 1980 à 52 % en 2007. $
La part des véhicules roulant aux biocar-
burants reste anecdotique avec un taux picard
+"I ( " erde 0,3 % (3 710 véhicules en circulation au 1
janvier) pour une moyenne nationale de 0,4 %

er(144 810 véhicules au 1 janvier 2008).

La vente de gazole
’ "

En Picardie, la vente de gazole (1 300 mil-
3 liers de m ) est trois fois et demi supérieure à -- -- ---

3celle du super (370 milliers de m ). Entre 1997 &#)
et 2007, les ventes de gazole ont progressé
erde 51 % en Picardie et de 34 % en France. En Évolution du parc des véhicules par type au 1 janvier
revanche, la vente du super diminue dans les 1999 2003 2005 2006 2007 2008
mêmes proportions pour la Picardie (- 32,9 %) Camions et Camionnettes ** 139 304 138 851 146 676 152 093 156 799 166 128
et pour la France (- 32,6 %). Voitures particulières ** 873 738 926 940 1 032 121 1 064 076 1 098 463 1 140 802
Tracteurs routiers* 5 705 7 159 7 654 7 780 7 892 8 979 Les immatriculations de voitures
Semi-remorques*** 8 935 10 214 10 447 10 604 10 775 12 024 particulières en Picardie :
Autobus et autocars *** 2 401 2 466 2 520 2 619 2 672 2 731
8,9 % des immatriculations
Remorques * 2 023 2 369 2 395 2 360 2 237 2 466
neuves en France
*parc des véhicules de moins de 10 ans
L'importance du nombre d'immatriculations **parc des véhicules de moins de 15 ans
neuves de voitures particulières dans l'Oise ***parc des véhicules de moins de 20 ans
provient des sociétés de location, attirées par Source : MEEDAT-DAEI-SES fichier central des automobiles
Insee Picardie - Bilan économique et social 2008 39TRANSPORT
En 2007, la gare TGV Haute Picardie a geurs des aéroports métropolitains et enregis-Évolution des immatriculations
enregistré une moyenne de 1 148 voyageurs trant une croissance de 15 % par rapport àdes voitures particulières
epar jour, maintenant le niveau d'activité de l'an- 2007. L'aéroport se classe au 10 rang des
Nombre
Variation née 2006. aéroports métropolitains pour le trafic passa-d'immatriculations de
2007-2008 gers entre Nantes (2,7 millions de passagers)voitures particulières
(%) Deux millions et demi de passagers et Strasbourg (1,3 million de passagers).
2007 2008 sur l'aéroport de Beauvais-Tillé Ce développement rapide s'appuie sur des
Aisne 20 666 21 162 2,4
compagnies low-cost vers lesquelles s'est en-
Le nombre de passagers utilisant l'aéro-Oise 148 949 144 863 -2,7
tièrement tourné l'aéroport. Beauvais repré-
port de Beauvais n'a cessé de croître depuisSomme 15 352 15 665 2,0 sente près de 10 % des passagers low-cost
dix ans. De 400 000 voyageurs en 1999 etPicardie 184 967 181 690 -1,8 des aéroports métropolitains. Aucune compa-
2000, ce nombre est passé progressivementFrance 2 064 544 2 050 283 -0,7 gnie française n'est représentée sur ce site.
à près de 900 000 en 2003 et à 2 500 000 en
Source : MEEDDAT/DAEI/SES, En 2008, la liaison Beauvais-Marseille
2008, représentant 1,7 % de l'activité voya-fichier central des automobiles (45 000 passagers) mise en service en mai a
ouvert une brèche dans une activité jusque là
. 23 & ) , 76
exclusivement internationale et européenne.
5 (
Septentrionales au démarrage puis orientées "
vers l'Europe de l'Est, les destinations sont
aujourd'hui plus méridionales. L'aéroport de
53" ((7
Beauvais traite 2,5 % de l'activité passagers "
internationaux des aéroports de métropole.

5( ! 5 ! 9# " " $" ’ % (( (>8 " 8 7 Les transports collectifs urbains " G") 5 ? " (" % (( 1" " " de voyageurs : une fréquentation " "
en hausse dans les agglomérations
de Compiègne et de Saint-Quentin
& %
En Picardie, Amiens Métropole est la seule
Aéroport de Beauvais : les pricipales destinations et la fréquence 3Autorité Organisatrice de transports de plus
Shannon : 1 AR / jour de 100 000 habitants ; elle fait partie des 5 com-
Dublin : 2 AR / jour
munautés d'agglomération qui dépassent lesGlasgow
50 000 habitants et sont constituées d'office enBergame : 2 AR / jour
Stockholm : 1 AR / jour autorité organisatrice de transport : Beauvais,
Varsovie : 4 AR / semaine
Compiègne, Saint-Quentin et Soissons.Katowice: 4 AR / semaine
À l'instar de la communauté de commu-Budapest : 1 AR / jour
Bucarest : 1 AR / jour nes de l'Abbevillois début 2005, la communauté
Gérone : 3 AR / jour
de communes de Château-Thierry a repris, enPise : 1 AR / jour
Rome : 2 AR / jour 2008, la compétence transport au SITUACT
Trévise : 1 AR / jour syndicat intercommunal de transport créé en
Marseille : 4 AR / semaine
1995.Alicante : 3 AR / semaine
L'analyse des résultats des AutoritésValence : 1 AR / jour
Porto Organisatrices de Transports Urbains met en
Guernesey : 4 AR / semaine
évidence, à l'exception d'Amiens, une fréquen-Jersey
tation en nombre de voyages par habitant su-Nykoping : 2 AR / jour
Madrid : 2 AR / jour périeure au ratio établi par le CERTU pour les
Source : aéroport de Beauvais agglomérations de plus de 50 000 habitants (36
voyages par habitant). La fréquentation est
$ , / aussi conséquente pour Abbeville et Laon. En

terme d'offre, le nombre de kilomètres par ha-

bitant est proche des ratios nationaux, sauf à
Laon où l'amplitude horaire et la cadence des
services du POMA augmentent nettement ce
ratio et le portent à 25.

Les transports de marchandises

Avec l'ouverture du ferroviaire à la concur-

rence, la base de données Sitram ne donne

3Une autorité organisatrice de transports est une des
collectivités auxquelles la loi d’orientation pour les transports
intérieurs n° 82-1153 du 30 décembre 1982 dite Loti a confié ---

#6$ la mission d’organiser les transports.
Insee Picardie - Bilan économique et social 200840
TRANSPORT
plus d'informations sur les flux SNCF. L'évolu- Fréquentation des transports collectifs urbains en 2007
tion de la réglementation européenne sur les Fréquentation :Population
Km/habitantÉvolution Évolution déclarations douanières ne permet plus de dis- PTU * Voyages/habitant
poser d'informations sur les flux intra-euro-
Amiens 177 000 27 64
péens.
Abbeville 30 957 13 37
La région forme un bassin de consomma-
Creil 69 806 19 63 tion de 1,8 million d'habitants. D'importantes
Soissons 57 376 9 20 infrastructures routières ont été achevées de-
Compiègne 72 297 14 83 puis quelques années offrant un maillage auto-
Laon 30 236 26 49 routier dense et ouvrant l'accessibilité aux
Saint-Quentin 69 467 20 69 territoires picards.
Beauvais 76 917 14 46
En 2006, la route assurait 92 % des Chauny 18 794 9 8
flux de marchandises Château-Thierry 26 101 17 17
*Source RGP 1999 : population totale du périmètre de transport urbain (aire de compétence Cette proportion atteignait même 98 %
d’une autorité organisatrice de transports collectifs urbains. Cette aire peut recouvrir une pour les flux internes confirmant ainsi le recours
ou plusieurs communes urbaines)au camion pour la courte distance.
Source : AOTU 2007En national, les flux routiers générés par
la Picardie en 2007 se répartissent de la ma-
nière suivante : Flux nationaux de marchandises par mode de transport (en milliers de tonnes) en 2007
- 27,7 millions de tonnes entrant en Picardie
Route compte Route compte provenant d'abord des régions limitrophes puis Fluvial Route Route + fleuve
propre autrui
des régions Centre, Pays de la Loire et Rhône-
Interne 1 288 17 344 31 881 49 225 50 513 Alpes ;
Entrant 451 4 143 23 579 27 722 28 173 - 29,8 millions de tonnes sortant de Picardie
Sortant 1 084 4 007 25 818 29 825 30 909 d'abord vers les régions limitrophes, puis les
Total 2 823 25 494 81 278 106 772 109 595 régions Rhône-Alpes, Centre et Pays de la
Source : Sitram 2007Loire ;
- 49,2 millions de tonnes à l'intérieur de la ré-
gion. 15 % de ces tonnages franchissent les
Les flux de marchandises transportées par route en 2007
limites départementales. 35 % sont acheminés
% Distance Distance en compte propre c'est-à-dire par des entre- % t-km
tonnage moyenne interne moyenne échanges prises dont l'activité principale n'est pas le trans- Picardie
Picardie Picardie km Picardie kmport mais qui ont besoin de transport pour
Matériaux de construction 34 16 19,4 129exercer leur activité.
Produits manufacturés 28 41 43,0 233
Trois secteurs sont très présents Produits agro-alimentaires 25 27 45,0 194
dans le transport de marchandises Total 87 84 /// ///
pour la Picardie Source : Sitram 2007
Matériaux de construction : 2/3 des
matériaux de construction restent à l'intérieur
de la région et parcourent une distance
Sécurité routière : baisse du nombre d'accidentés de la route (données provisoires)moyenne d'à peine 20 km. On évite de trans-
porter loin des pondéreux dont la valeur mar- En 2008, la baisse du nombre d'accidents corporels et du nombre de blessés en Picardie suit la
tendance nationale. Le nombre à retenir est celui de 23 tués en moins par rapport à l'année 2007. Lachande reste faible. Pour le dernier tiers
baisse des départements de l'Aisne et de la Somme ne compense pas la hausse importante de l'Oise.concernant les échanges avec l'extérieur de la
Le taux de gravité des accidents dans la région reste 2 fois supérieur au taux français.Picardie, la distance moyenne passe à 129 km.
erDepuis le 1 janvier 2005, les définitions des victimes ont changé afin de les harmoniser avec Produits manufacturés : 2/3 des pro-
celles adoptées par nos principaux voisins européens.duits manufacturés (20 Mt) sortent ou entrent
en Picardie et parcourent des distances pres- Répartition départementale des accidents de la route et des victimes - Évolution 2007-2008
que 2 fois supérieures à celles constatées pour
Accidents Gravité (tués
Tués Blessésles matériaux de construction. En tonne-kilo- corporels pour 100
mètre, les entrées et sorties sont chacune 5 à accidents)Nombre Évolution Nombre Évolution Nombre Évolution
6 fois supérieures aux flux internes.
France métropolitaine 73 390 -9,7 4 274 -7,5 91 669 -11,2 5,8
Produits agroalimentaires : en phase
Picardie 1 623 -9,6 182 -11,2 2 159 -11,8 11,2
avec une activité fortement développée en Pi-
Aisne 397 -0,7 51 -26,1 513 -6,7 12,8 cardie, le transport de produits agroali-
Oise 497 -28,2 82 28,1 698 -32,6 16,5 mentaires représente le quart des tonnages
Somme 729 3,6 49 -31,9 948 9,7 6,7 générés par la Picardie.
Source : observatoire régional de la Sécurité routièreEn interne comme en externe, les distan-
Insee Picardie - Bilan économique et social 2008 41TRANSPORT
Nombre d’entreprises de transport au 01/01/2008 et leur évolution
France
Aisne Oise Somme Picardie
Métropolitaine
Tendance Tendance Tendance Tendance Tendance
2008 2008 2008 2008 2008
2007-2008 2007-2008 2007-2008 2007-2008 2007-2008
Transport de marchandises 313 475 321 1 109 39 305
Transport de voyageurs 132 401 100 633 35 260
Messagerie 15 27 6 48 3 472
Logistique 16 35 28 79 2 177
Total 476 938 455 1 869 80 214
Source : Insee, fichier Sirene
La logistique en Picardie
ces moyennes sont plus importantes pour les
En 2008, dans le cadre de l'Observatoire Régional des Transports, la Région a assuré la maîtrise
produits alimentaires que pour les produits
d'ouvrage d'une étude sur la logistique.
agricoles.Territoire de liaison entre deux grandes régions économiques, deux grands foyers de consomma-
Ce sont les combustibles qui voyagent letion et les points d'entrée maritime et les lieux de consommation, la Picardie offre un marché logisti-
plus ou le plus loin, suivis des produits chimi-que endogène, essaimé au gré des demandes avec un développement récent dû au débordement de
ques et de la métallurgie.l'Île-de-France. La Région doit garder à l'esprit que ce positionnement géographique et économique
est le fondement de sa stratégie de développement logistique.
Hausse de 4 % du nombreLes points à retenir :
d'entreprises de transport- un parc d'entrepôts > 500 m² autorisés entre 1984 et 2003 d'environ 2,7 millions de m² ;
- un essaimage de la logistique sur l'ensemble du territoire dans une logique principalement mono-
Au cours de l'année 2007, le nombre d'en-
modale ;
treprises de transport picardes a augmenté es-
- un développement logistique principalement endogène, au service de l'économie locale ;
sentiellement du fait d'une hausse des- un taux d'emplois logistiques (hors transport) représentant 6,1 % de l'emploi total de la région ;
entreprises de taxi dans le département de- un dispositif de formation solide mais non unifié et peu lisible ;
l'Oise. La relative stabilité observée dans- un déficit d'offre multimodale à court et moyen termes ;
l'Aisne pour les marchandises, dans l'Oise pour- un projet structurant, le canal Seine-Nord-Europe, pouvant offrir, s'il est bien appréhendé, un nou-
la logistique et dans la Somme pour les voya-veau souffle de développement logistique.
geurs n'affecte pas la hausse régionale. L'unité
entreprise recouvre cependant des entités de
tailles diversifiées.
Hausse de 7 % des salariés
des établissements de transport
Le nombre de salariés des établissements
de transport a progressé de 7 %. Parmi eux,
les effectifs des secteurs marchandises et
voyageurs affichent une hausse de 3 % par rap-
port à 2006. Ceux de la logistique font un bond
de 17 %. Seule la messagerie accuse un recul
de 8 %.
Catherine CAZIER
Didier SOYER
Dreal
erEffectifs et établissements employeurs au 1 janvier 2008
Effectifs ÉtablissementsPicardie
er er Effectifs Assedic 1 janvier 2008 Évolution 2007-2008 (%) 1 janvier 2008 Évolution 2007-2008 (%)
Marchandises 12 532 + 3,8 733 + 3,4
Voyageurs 3 430 + 3,2 171 + 3,6
Messagerie 2 638 - 8,5 85 + 1,2
Logistique 5 574 + 17,5 110 + 5,8
Ensemble 24 174 + 7,1 1 099 + 3,5
Source : Assedic, recensement auprès des établissements d'au moins 1 salarié au 31 décembre
Insee Picardie - Bilan économique et social 200842

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.