Les transports en Haute-Normandie en 2008 : Nouvelle croissance des trafics portuaires

De
Publié par

Malgré un contexte socio-économique difficile, l'activité des principaux ports haut-normands augmente en 2008. Le pétrole au Havre, les céréales à Rouen et le frêt transmanche à Dieppe soutiennent les trafics maritimes. Les autres modes de transport sont en recul, surtout l'aérien.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

LES TRANSPORTS EN HAUTE-NORMANDIE EN 2008
Nouvelle croissance des trafics portuaires
Jean-Philippe CARITG
Répartition des trafics des portsde croisiéristes recule (- 6 %) et atteintMalgré un contexte
26 300 passagers.socio-économique difficile,
Port du HavreA Dieppe, l’activité totale du port
l’activité des principaux ports
est en hausse de 21 % et s’établit à 10 %haut-normands augmente en 2 Mt. Les trois-quarts de cette aug-
2008. Le pétrole au Havre, les mentation résultent de la progression
céréales à Rouen et le frêt du frêt transmanche qui représente
70 % des activités portuaires. Cettetransmanche à Dieppe 31 %
59 %hausse est en partie liée aux diminu-soutiennent les trafics
tions du trafic dans le tunnel sous la
maritimes. Les autres modes de
Manche après l’incendie du mois de
transport sont en recul, surtout septembre. Le nombre de passagers
l’aérien. est stable à 266 000 voyageurs.
Port de RouenEn recul de 4,3 %, le trafic fluvial de
marchandises atteint 13,2 Mt. La baisse
n 2008, l’activité portuaire du Havre incombe surtout à la chute du transport 30 %
37 %Ecroît de 1,7 %. Les tonnages attei- de produits pétroliers (- 29 %). Les ma-
gnent 80 millions de tonnes (Mt), pour tériaux de construction restent stables à
la première fois depuis trente ans. 5,8 Mt. Le trafic des produits agricoles
Porté par la chute des prix, le trafic est en très forte hausse (+ 40 %) à
d’hydrocarbures est en nette hausse 1,4 Mt transportées.
5%(+ 7 %). Spécificité du Havre, le trans- En baisse de 3 %, le frêt ferroviaire 28 %
port par conteneurs baisse de 7 %. Les atteint 6,7 Mt. Ce ralentissement reste
mouvements sociaux du printemps modéré comparé au niveau national Autres grands ports maritimes *
(- 11 %). Avec 1,4 Mt transportées, lespuis le ralentissement général de l’éco-
nomie expliquent ce recul. Le trafic de produits pétroliers restent le premier
passagers de ferries est stable à pourvoyeur du frêt ferroviaire, juste
40 %
354 000 voyageurs. devant les produits manufacturés.
Le trafic du port de Rouen pro- Avec 51 600 personnes, le nombre 50 %
gresse de 2 % et atteint 22,7 Mt. Cette de passagers recule de 15 % à l’aéro-
progression résulte d’une excellente port du Havre-Octeville. La fermeture
campagne céréalière (+ 23 %) à des lignes vers Amsterdam et Brighton
4%
6,35 Mt et de la bonne tenue des vracs explique cette forte diminution. 6%
solides non alimentaires (+ 19 %). En De même, la situation est morose à
l’aéroport de Rouen-Vallée-de-Seinerevanche, le trafic d’hydrocarbures est
en net recul (- 13 % ) : l’accentuation où le nombre de passagers hors transit Produits pétroliers
des acheminements par pipeline et la chute de 20 % à 27 700 personnes❏
Conteneurs
diminution des exportations des pro-
CéréalesPOUR EN SAVOIR PLUSduits raffinés vers les Etats-Unis expli-
www.rouen.port.fr
Autres traficsquent cette chute. Le nombre de
www.havre-port.net
conteneurs traités est en recul de 9 % www.portdedieppe.fr
et s’établit à 208 000 équivalents vingt www.vnf.fr
Source : grands ports maritimes Unité : %
Les activités maritimes et portuaires du Havre /pieds. Malgré tous les événements liés
Insee Haute-Normandie - Cahier d’Aval - N° 80 * Bordeaux, Dunkerque, Marseille, Nantes - Saint-Nazaire
à l’Armada en juillet 2008, le nombre (juillet 2008) et La Rochelle.
CAHIER D’AVAL n° 81 - Mai 2009 13
ACTIVITÉS
ÉCONOMIQUESERRATUM du Bilan économique et social 2008 en Haute-Normandie, p13 :

Début avril 2009, les Voies Navigables de France ont procédé à un réajustement statistique de
l’ensemble des trafics fluviaux enregistrés en 2008 sur la Seine. Le trafic de Haute-Normandie est
ainsi affecté.
Dans l’article sur les transports en Haute-Normandie en 2008, il faut maintenant lire :

Chapô :
Malgré un contexte socio-économique difficile, l’activité des principaux ports haut-normands augmente
en 2008. Le pétrole au Havre, les céréales à Rouen et le frêt transmanche à Dieppe soutiennent les
trafics. Le transport fluvial progresse également, à l’inverse du ferroviaire et surtout de l’aérien.


èmeAu 4 paragraphe :
En hausse de 2%, le trafic fluvial de marchandises atteint 14 Mt. Les produits agricoles (+42% à 1,5
Mt) sont les principaux contributeurs de cette hausse. Les matériaux de construction, en hausse de
5%, représentent la moitié du trafic. Le transport de conteneurs recule de 13%.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.