Parc du Verdon : un développement différencié entre est et ouest

De
Publié par

Territoire rural proche de pôles urbains importants à l'ouest et au sud, mais plus enclavé dans l'est montagneux, le Parc du Verdon axe son développement sur un tourisme favorisé par son patrimoine écologique. L'agriculture, diversifiée suivant les reliefs, reste importante. Il regroupe, en 1999, 25 000 habitants, concentrés à 80 % à l'ouest du lac de Sainte-Croix.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Tags :
Nombre de pages : 44
Voir plus Voir moins
Parc du Verdon : un développement différencié entre est et ouest
PROVENCE-ALPES-CÔTED'AZUR
J u i l l e t
2 0 0 8
RAPPORT
16
D'ÉTUDE
Cette étude a été réalisée dans le cadre d'un partenariat avec la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et le Parc naturel régional du Verdon, et cofinancée par l'Union européenne dans le cadre du programme LEADER +
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION François Clanché AUTEURS Philippe Pailler CARTES ET ILLUSTRATIONS Christine Chassang RÉDACTEUR EN CHEF Bernadette Renard
Le Parc naturel régional du Verdon - Insee - Juillet 2008 © Insee - Parc naturel régional du Verdon 2008
SOMMAIRE
            I - Un territoire agricole et touristique structuré autour de la rivière Verdon ...................2  II - Un patrimoine écologique riche ......................................................................................6  III - Vitalité démographique autour de quelques communes-centre, surtout à l ouest ...8  IV - Un fort renouvellement de population par le jeu des migrations résidentielles .....14  V - Le parc de logements reste marqué par les résidences secondaires .......................17  ’ ’ VI - Accès aux équipements : l est du Parc souffre d un relatif enclavement ................19  VII - Un tissu économique tiré par le commerce et les services......................................20  VIII - Une structure économique qui engendre un non-salariat élevé .............................24  IX - Une agriculture spécialisée par microrégion et qui demeure importante................26  X - Des capacités d accueil touristique importantes et diversifiées ...............................28  XI - Des déplacements domicile-travail toujours plus nombreux....................................30  XII - La part élevée des retraites pèse sur le niveau global des revenus........................32  XIII - Fiscalité locale : des marges de manœuvre potentielles ........................................33  DEFINITIONS.........................................................................................................................34                  
    
Le Parc naturel régional du Verdon - Insee Juillet 2008 -  
1  
Le Verdon
Allons La Durance Saint-André-les-Alpes A51 Alpes-de-Haute-Provence Angles Saint-Julien-du-Verdon Saint-Jurs Majastres Blieux Demandolx Puimoisson Castellane Soleilhas Valensole La G arde Riez Moustiers-Sainte-Marie Rougon Peyroules Roumoules a artr Gréoux-lSeasi-nBt-aiMnAaslrletimna-gdne-eB-ernô-mPersoSvaeinnctee-nCLtreposei zxSa-atdllee-sV-seurrd-oVnerLdao nPalud-sur-VerdonLe BeourBgrueentoCnhâLte aMLuav iBeauesxtide aMontagnac-MoTrigancBargème EsprronS-adei-ntV-eLraduornent-du-VerdonBauduenAiguines Baudinard-sur-VerdonComps-sur-Artuby uinson Vinon-surS-aVienrtd-oJnulien-le-MontQagnierA  rtignosc-sur-Verdon Régusse Var G inasservis Moissac-Bellevue La Verdière Aups Contour PNR Limite départementale Sillans-la-Cascade
 
   Le périmètre de la présente étude comprend les 46 communes constituant le Parc naturel régional du Verdon, auxquelles on a adjoint, pour un besoin de cohérence territoriale, les communes d'Artignosc-sur-Verdon et de Baudinard-sur-Verdon, non adhérentes du Parc. Ce territoire sera par la suite nommé "Parc du Verdon", par souci de simplification. C'est un territoire rural d'arrière-pays, la périurbanisation qui gagne au nord de la frange littorale fortement urbanisée de Marseille à Nice n'ayant pas encore atteint ce haut pays. Des pôles urbains de plus en plus influents jouxtent le Parc, Manosque à l'ouest, Draguignan au sud et Digne au nord.      
                
Un îlot rural entre le littoral et les pôles de Manosque et Digne-les-Bains
communauté de communes hors PNR communauté d'agglomération communauté hors EPCI Communauté de communes dCeolm'Amsusne aeutt éd ed se ecso mmunes       du Moyen Verdon  affluents
Communauté de communes Luberon Durance Verdon
Communauté de communes  Verdon Mont Major
Communauté de communes  de Teillon
   Source : ministère de l’intérieur - DGCL  Les espaces artificialisés (constructions, routes, ...) occupent moins de 2 % de l'ensemble, le reste de cet espace, à vocation essentiellement agricole et touristique, étant constitué de terres agricoles (26 %), de forêts (46 %) et de milieux semi-naturels (26 %).  
 
 Ce territoire, relativement homogène dans son ensemble, a néanmoins été subdivisé pour cette étude en quatre microrégions à la cohérence territoriale affirmée, séparées du nord au sud par le Verdon. Elles sont basées sur les sept unités paysagères du Parc : - le plateau de Valensole-basses gorges du Verdon (dénommée dans la suite "Plateau de Valensole") au nord-ouest du territoire, comprenant 14 communes - le Haut-Var-Verdon ("Haut-Var") au sud-ouest (13 communes) - les Préalpes-gorges du Verdon ("Préalpes"), territoire de montagne, au nord-est (13 communes) - l'Artuby-Verdon ("Artuby") au sud-est (8 communes).   Une étude déclinée en 4 zones
Préalpes gorges du Verdon Plateau de Valensole Basses  gorges du Verdon Artuby-Verdon Haut-Var Verdon
  Les deux premières microrégions seront parfois appelées "zone Ouest" et les deux suivantes "zone Est" quand le niveau d'agrégation en quatre zones est trop faible pour tirer des enseignements significatifs. Enfin, pour apprécier l’ensemble des données présentées dans cette étude, il a été décidé de les comparer d’une part à celles d’un territoire englobant le Parc, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, et d’autre part à celles d’un établissement public de même nature, le Parc naturel régional voisin du Luberon.  Les quatre microrégions e PréalpVese rgdoornges du BaPslsaetse aguo rdge eVs adleu nVseorldonArtuby-VerdonHaut-Var Verdon Allons Allemagne-en-Provence Bargème Aiguines Angles Esparron-de-Verdon Brenon Artignosc-sur-Verdon Blieux Gréoux-les-Bains Châteauvieux Aups Castellane Montagnac-Montpezat Comps-sur-Artuby Baudinard-sur-Verdon Demandolx Moustiers-Sainte-Marie La Bastide Bauduen La Garde Puimoisson La Martre Ginasservis Majastres Quinson Le Bourguet La Verdière La-Palud-sur-Verdon Riez Trigance Les Salles-sur-Verdon Peyroules Roumoules Moissac-Bellevue Rougon Sainte-Croix-du-Verdon Régusse Saint-André-les-Alpes Saint-Jurs Saint-Julien-le-Montagnier Saint-Julien-du-Verdon Saint-Laurent-du-Verdon Sillans-la-Cascade Soleihas Saint-Martin-de-Brômes Vinon-sur-Verdon Valensole 4 Le Parc naturel régional du Verdon - Insee - Juillet 2008      
  
 
 Chiffres-clés sur le territoire du Parc naturel régional du Verdon PNR du Verdon alpes Plateau de Artuby Haut-Var ensPeNmRb le GPVorreégrdes du ValensoleVerdonVerdonLuPbNerRo n RPéAgiCoAn on Nombre de communes 48 13 14 8 13 67 963 Population en 1999 24 811 3 412 9 821 917 10 661 148 217 4 506 151 Densité en 1999 (habitants/km 2 ) 13 6 17 4 19 90 144 Superficie en km² 1 921 532 594 230 565 1 644 31 400 Taux d’évolution annuel moyen de la population sur la période 1990-1999 1,12% 0,93% 0,97% 1,84% 1,25% 0,96% 0,63 % dû au solde migratoire 1,45% 1,40% 1,34% 1,84% 1,55% 0,73% 0,44 % dû au solde naturel -0,34% -0,46% -0,37% 0,00% -0,29% 0,22% 0,19 % Population ayant moins de 25 ans 24,0% 23,4% 23,9% 23,3% 24,3% 29,0% 29,1% Ensemble des ménages en 1999 11 033 1 536 4 416 425 4 656 60 151 1 896 302 Nombre moyen de personnes par ménage 2,20 2,11 2,17 2,16 2,26 2,42 2,32 Ménages d’une seule personne 32,7% 39,4% 33,9% 32,1% 29,4% 32,7% 32,5 % Ensemble des logements en 1999 22 752 3 632 9 892 1 129 8 099 74 544 2 520 773 dont : résidences secondaires (*) 44,7% 51,7% 49,3% 58,1% 34,0% 11,9% 17,2% logements vacants 6,9% 6,1% 5,8% 4,3% 8,9% 6,8% 7,5% Part des propriétaires 60,8% 56,5% 59,3% 55,8% 64,2% 56,0% 51,7%
Population active ayant un emploi en 1999 8 320 1 263 Emplois salariés et non salariés en 1999 7 193 1 297 dont agriculture 11,6% 8,1% dont industrie 7,9% 6,7% dont construction 8,6% 10,8% dont tertiaire 71,9% 74,4% Source : Insee - Recensement de la population 1999        
    
3 369 3 211 12,6% 8,3% 6,6% 72,5%
336 325 17,2% 4,9% 0,0% 77,8%
Le Parc naturel régional du Verdon - Insee - Juillet 2008   
3 352 2 360 11,5% 8,3% 11,4% 68,8%
52 384 1 589 021 47 584 1 576 808 7,6% 3,1 % 10,8% 11,3% 7,7% 6,1% 73,9% 79,5%  
5
 
 
 II - Un patrimoine écologique riche  Le Parc naturel du Verdon est un territoire où les zonages d'enjeux écologiq protection sont particulièrement nombreux. Pour ceux dont la délimitation nationale, les zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristiqu moitié du Parc, concernant 42 de ses 48 communes. La microrégion du Plate gorges du Verdon est particulièrement impliquée dans ce dispositif, qui s'appli
Zone d'importance pour la conservation des oiseaux
 
ZPS
SIC
ZPS : zones de protection spéciale SIC : site d’intérêt communautaire
 
 
III - Vitalité démographique autour de quelques communes-centre, surtout à l ouest  Le Parc régional du Verdon est constitué d'une cinquantaine de petits villages, dont à peine une demi-douzaine dépassait 1 500 habitants au recensement de 1999. Forte d'environ 25 000 âmes à cette date, sa population est surtout con ' microrégions du Plateau de Valens et l'Artuby, dont la plus importante habitants. La densité de populatio habitants au km² pour celles de l'Es D'après les estimations tirées des devrait, au 1 er janvier 2006, atteindr  
En habitants au km² par an 4 ou plus de 2 à moins de 4 de 1 à moins de 2 de 0.5 à moins de 1 de 0,2 à moins de 0,5 de 0,1 à moins de 0,2 de 0 à moins de 0,1
En habitants au km² par an 4 ou plus de 2 à moins de 4 de 1 à moins de 2 de 0.5 à moins de 1 de 0,2 à moins de 0,5 de 0,1 à moins de 0,2 de 0 à moins de 0,1 moins de 0 Gap
Italie Digne  Aire urbaine  d'Avignon Aire urbaine  P  a  r cd un aVteurrdelo rnégional  de Nice  Aire urbaine   Marseille Aix-en-Provence PNR Verdon Aire urbaine Autoroutes  de Toulon Contour aires urbaines Mer Méditerranée Contour région Source : Insee - Recensement de la population 1999, estimations démographiques supra-communales 2005        
    
Le Parc naturel régional du Verdon - Insee - Juillet 2008   
 
 
Une population toujours plus nombreuse à l ouest du Parc Base 100 en 1962 220 200 180 160 140 120 100 80 1962 1968 1975 1982 1990 1999 Préalpes gorges du Verdon Artuby-Verdon Plateau de Valensole gorges du Verdon Haut-Var Verdon PNR Verdon PNR Luberon  Source : Insee - Recensements de la population 1962 à 1999  Ce territoire rural n'a pas tendance à se désertifier comme d'autres en France. Après avoir stagné autour de 15 000 habitants dans l’immédiate après-guerre jusqu’aux années soixante, il connaît ensuite un essor important.Il bénéficie de l’installation à sa frontière ouest du CEA de Cadarache en 1959, dédié à la recherche et développement dans le domaine nucléaire. Les communes de Ginasservis, Gréoux-les-Bains, Saint-Julien-le-Montagnier et Vinon-sur-Verdon, à proximité immédiate du Centre, ont ainsi doublé, voire triplé leur population en cinquante ans. Cette importante poussée démographique au sud-ouest du Parc concerne aussi les communes de Régusse (+ 279 %) et Aups (+ 192 %), plus influencées, pour leur part, par la proximité de Draguignan. Dans la période plus récente, la population du Parc a continué d’augmenter : entre 1975 et 1999, elle enregistre des taux de progression annuels deux fois supérieurs à ceux de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Depuis cette date, la vitalité démographique s'accélère, avec une progression de 2,7 % par an, soit plus de trois fois le taux régional.  La population du Parc augmente plus vite qu en Luberon ou Provence-Alpes-Côte d Azur ’ ’ Taux annuel moyen de variation de la population variation due au solde migratoire % 3 variation due au solde naturel variation totale 2,5 2 variation totale estimée 1,5 1 0,5 0 -0,5 -1 PNR Verdon PNR Luberon PACA  Source : Insee - Recensements de la population 1975 à 1982 Note de lecture : entre 1982 et 1990, le taux annuel moyen de variation de la population dans le PNR Verdon est de 1,8 %, résultant d’une variation annuelle de 2 % due au solde migratoire (arrivées moins départs) et d’une variation annuelle de - 0,2 % due au solde naturel (naissances moins décès).
 Le Parc naturel régional du Verdon - Insee - Juillet 2008      
9  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.