Plus de 25000 élèves sur les routes

De
Publié par

Chaque jour, 26520 écoliers, lycéens ou étudiants quittent leur commune de résidence pour suivre leur enseignement. Ces mouvements concernent 11,5% de la population scolarisée. Ils se dirigent pour la plupart vers les pôles urbains. Ils augmentent avec le niveau d'études.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

territoire
Déplacements
Plus de 25 000 élè ves sur les rou tes
Chaque jour, 26 260 éco liers, lycéens ou étu diants quit tent leur
com mune de rési dence pour suivre leur ensei gne ment. Ces
mou ve ments concer nent 11,5 % de la popu la tion sco la risée. Ils se
diri gent pour la plu part vers les pôles urbains. Ils aug men tent
avec le niveau d’étu des.
’attrac ti vi té d’une com mune se adap té. C’est le cas de l’Entre-Deux,Définitions
mesure non seu le ment par sa capa - Etang-Salé, Petite-Ile, Plaine des Pal -L ci té à atti rer la popu la tion sco la- Le niveau d’études n’étant spé ci fié mis tes, Saint-Phi lippe, Sainte-Rose,
qu’à par tir de 15 ans, les caté go ries risée des autres com mu nes mais aus si Salazie et Cilaos.
ont été défi nies comme suit : par sa facul té à en expor ter le moins
pos sible. Avec un solde posi tif de près
n éco lier : moins de 12 ans, inscrit Trois lycéens sur dix
de 6 000 élè ves, Saint-Denis se pose, etdans un éta blis se ment sont mobilesde loin, comme étant la com mune lad’ensei gne ment.
plus attrac tive de l’île. Ain si, 7 300 élè -
n col lé gien : 12 ans ou plus, inscrit Avant l’âge de douze ans (ensei gne ment ves vien nent des autres com mu nes pourdans un éta blis se ment du 1er degré), le taux de mobi li té estétu dier dans le chef-lieu, alors que 1 300 d’ensei gne ment, avec un niveau
mar gi nal (moins de 4 %), et concerneen sor tent. Dans le Sud, le Tam pond’étu des cor res pon dant au col lège,
envi ron 4 400 enfants. Les dépla ce ments CAP ou BEP. arrive en tête avec un solde posi tif de
s’inten si fient au niveau col lège, puisqueprès de 1 100 élè ves, pour un total
n lycéen : à par tir de 15 ans, inscrit plus de 7 650 col lé giens (10,5 %) quit -d’entrants de 2 550. Saint-Benoît et ledans un éta blis se ment
tent leur com mune de rési dence chaquePort arri vent ensuite, avec des sol desd’ensei gne ment, avec un niveau
matin. A ce niveau, les déro ga tions auposi tifs de res pec ti ve ment 796 et 634d’étu des seconde, 1ère ou
sec teur sco laire peu vent être accor déester mi nale. élè ves. Enre gis trant des flux impor tants
pour rai son de proxi mi té du lieu de tra -dans les deux sens, Saint-Pierre n’arriveétu diant : à par tir de 15 ans, inscritn vail d’un des parents. L’attrac tion dequ’en 5ème posi tion, avec 2 661 entrants dans un éta blis se ment cer tains éta blis se ments pri vés favo risepour 2 040 sor tants.d’ensei gne ment.
éga le ment la mobi li té. Saint-Denis,
A l’oppo sé, cer tai nes com mu nes expor - Saint-Pierre et le Port accueil lent le plus
tent for te ment leur popu la tion sco la risée. de col lé giens de l’exté rieur, et détien -Source C’est le cas de Sainte-Marie, qui envoie nent les sol des les plus éle vés.
plus de 2 500 élè ves étu dier à l’exté rieur
Recensement de la population 1999. Trois lycéens sur dix sont mobi les. A cepour en accueil lir moins de 900. La Pos -
niveau, l’absence d’éta blis se ment dansses sion exporte éga le ment sa popu la tion
cer tai nes com mu nes et la mul ti pli ci tésco la risée, avec un solde néga tif deL’auteur des filiè res favo ri sent les dépla ce ments.1 430 élè ves, ain si que Sainte-Suzanne
Là encore, Saint-Denis accueille 18,5 %(-1 280). D’autres com mu nes, plus peti -
Claire GRANGÉ est assistante d’études des lycéens mobi les, et enre gistre untes, expor tent en masse à par tir de la
pour les synthèses territoriales à la solde posi tif de 1 170 élè ves. De nou -seconde, en l’absence d’éta blis se mentdirection régionale de l’INSEE. -veaux pôles appa rais sent. Ain
si, Saint-Benoît et, dans une
moindre mesure, les Avi rons,
Saint-Louis ou Saint-Joseph
reçoi vent les lycéens des com -
mu nes voi si nes dépour vues
d’éta blis se ment.
Au niveau de l’ensei gne ment
supé rieur la mobi li té est très
fré quente Plus de 5 000 étu -
-diants (40 % d’entre eux) effec
tuent un tra jet domi cile/lieu
d’étu des qua si quo ti dien. Près
de 60 % se diri gent vers Saint-
Denis et 15 % vers le Tam -
pon. n
Claire GRANGÉ
23

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.