Pôles urbains et périurbanisation - Le zonage en aires urbaines

De
Publié par

L'Insee a élaboré une nouvelle nomenclature spatiale, le zonage en aires urbaines (ZAU) ; elle a pour but de donner une définition précise des villes et de leur zone d'influence en proposant différentes limites de celles-ci, suivant que la seule continuité du bâti est prise en compte ou que les franges périurbaines le sont également. Sont ainsi définies 361 aires urbaines regroupant près des trois quarts de la population métropolitaine, constituées chacune d'un pôle urbain et de sa couronne périurbaine, ainsi que des communes multipolarisées, également périurbaines. Ces différentes catégories définissent l'espace à dominante urbaine, le territoire non pris en compte formant l'espace à dominante rurale.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 64
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

N°516 AVRIL 1997
Prix : 15 F
PÔLES URBAINS ET PÉRIURBANISATION
Le zonage en aires urbaines
Thomas LeJean nic et Joëlle Vidalenc, Division des statistiques et études régionales, Insee
à la plupart des villes françaises. Depuis il’Insee a élaboré une nouvelle
s’est atténué, mais reste important autour
nomenclature spatiale, le zonage des plus grandes villes. Parallèlement àL en aires urbaines (ZAU) ; elle a cette périurbanisation, les emplois se sont
concentrés dans les villes.pour but de donner une définition précise
Pour étudier les villes et leur territoire d’in
des villes et de leur zone d’influence en fluence immédiate, au delà des aggloméra
proposant différentes limites de celles ci,tions, l’Insee propose un nouveau
découpage du territoire : le zonage en airessuivant que la seule continuité du bâti est
urbaines (ZAU).
prise en compte ou que les franges péri- Cette nouvelle description de l’espace per
urbaines le sont également. Sont ainsi met de mieux appréhender le territoire pola
risé par les villes et la façon dont ladéfinies 361 aires urbaines regroupant
population s’y répartit. Les aires urbaines
près des trois quarts de la population mé-(Pour comprendre ces résultats ) sont com
tropolitaine, constituées chacune d’un posées des pôles urbains et de leur cou
ronne périurbaine. Les pôles urbains, aupôle urbain et de sa couronne périur-
nombre de 361, sont les villes importantes et
baine, ainsi que des communes multipo leur banlieue. L’influence de chaque pôle sur
larisées, également périurbaines. Ces son aire est mesurée par l’attractivité en ter
mes d’emploi. La couronne périurbaine com différentes catégories définissent l’es
prend les communes dont 40 % ou plus des
pace à dominante urbaine, le territoire actifs résidents vont travailler dans l’aire ur
non pris en compte formant l’espace à baine.
Les 361 aires urbaines regroupent près desdominante rurale.
trois quarts de la population totale du pays,
soit 41 millions d’habitants ( tableau). Au sein
Travailler en ville et habiter à la campagne : de ces aires, 34 millions de personnes, soit
telle est la situation d’un nombre croissant deune très grosse majorité, vivent dans les pôles
personnes qui ont emménagé dans des mai urbains. Le reste 7 millions d’habitants - ré
sons individuelles, au delà des villes et mêmeside dans les couronnes périurbaines.
de leur banlieue. C’est aussi la situation des Si le phénomène de périurbanisation est gé
ruraux qui ont trouvé un emploi en ville. Ce néral et concerne toutes les grandes villes
peuplement diffus dans les zones rurales à françaises, son ampleur est variable. La
proximité des agglomérations urbaines, la couronne périurbaine de Paris, qui s’étend
« périurbanisation », a commencé il y a plus au delà des limites de l’Île de France, abrite
de trente ans autour de l’agglomération pari près d’un million d’habitants (carte). Pour
sienne. Ce phénomène a pris de l’ampleur à tant elle ne représente que 9,5 % de la po
la fin des années soixante dix et s’est étendupulation de l’aire urbaine de Paris, qui
La population dans les catégories du zonage en aires urbaines
Densité de
Nombre de Population totale Rapport
population 1990
communes 1990 (en m illiers) emplois/actifs 19902
(hab./km )
Aires urbaines 10 706 41 278 312 1,04
Pôles urbains 2 813 34 372 858 1,15
Couronnes périurbaines 7 893 6 906 75 0,53
Communes multipolarisées 2 537 1 956 68 0,59
Espace à dominante urbain e 13 243 43 234 270 1,02
Espace à dominante rural e 23 327 13 381 35 0,89
France métropolitaine 36 570 56 615 104 0,99
Source : Recensement de la population 1990, Insee
INSEE
PREMIEREcompte 10,3 millions d’habitants. La emploi comptabilisées sur leur lieu de rési Communes multipolarisées : communes
part du périurbain est plus faible en dence ; en revanche, les « emplois » sont rurales et unités urbaines situées hors
core à Marseille (8,5 %), mais plus im comptabilisés au lieu de travail. des aires urbaines, dont au moins 40 %
portante à Lyon (16,3 %). Dans La notion d’unité urbaine repose sur la de la population résidente ayant un em
certaines villes moyennes, comme Ren continuité de l’habitat. Une unité urbaine ploi travaille dans plusieurs aires urbai
nes ou Caen, la couronne périurbaine est un ensemble d’une ou de plusieurs com nes, sans atteindre ce seuil avec une
représente plus de 40 % de la popula munes dont le territoire est partiellement ou seule d’entre elles, et qui forment avec
tion de l’aire urbaine. Les couronnes detotalement couvert par une zone bâtie d’au elles un ensemble d’un seul tenant.
faible importance relative se situent moins 2 000 habitants. Dans cette zone bâ Espace urbain multipolaire : ensemble
dans le Nord Pas de Calais et en Pro tie, les constructions sont séparées de leur d’un seul tenant de plusieurs aires urbai
vence Alpes Côte d’Azur. voisines de moins de 200 mètres. Les com nes et des communes multipolarisées
Au delà des couronnes périurbaines, munes rurales sont celles qui n’appartien qui s’y rattachent. Il y a 44 espaces ur
certaines communes sont partagées nent pas à une unité urbaine. Dans le zonage bains multipolaires en France métropoli-
entre les influences de plusieurs pôles en aires urbaines, les unités urbaines ne sont taine. Dans l’espace urbain multipolaire, les
urbains. Ce sont les communes mul pas dissociées. Toutes les communes qui lesaires urbaines sont soit contiguës, soit re
tipolarisées. Représentant un quart forment sont affectées en bloc à un même liées entre elles par des communes multi
de l’ensemble des communes périur espace ou à une même aire. polarisées. Cet espace forme un ensemble
baines (couronnes périurbaines et Pôle urbain : unité urbaine offrant 5 000 connexe. Un espace urbain composé d’une
communes multipolarisées), elles sont emplois ou plus et n’appartenant pas à la seule aire urbaine est dit monopolaire.
nombreuses là où le réseau des pôlescouronne périurbaine d’un autre pôle urbain. Communes périurbaines : communes
urbains est dense, autour des aires ur Certaines unités urbaines dépassant le des couronnes périurbaines et commu
baines de Paris, Lyon, Marseille, dans seuil de 5 000 emplois sont sous la dépen nes multipolarisées.
le Nord-Pas-de-Calais et près des dance économique d’une unité urbaine plus Espace à dominante urbaine : ensemble
frontières allemandes et suisses. importante : plus de 40 % de leur population des pôles urbains et des communes pé
Un ensemble constitué d’aires urbai active résidente y travaille. On peut citer riurbaines. Il peut se définir également
nes et de communes multipolarisées, Rambouillet près de Paris et La Verpillière, comme l’ensemble des aires urbaines et
toutes contiguës les unes aux autres, près de Lyon. Ces unités urbaines sont inclu des communes multipolarisées ; ou encore
forme un espace urbain . L’espace ur ses dans la couronne périurbaine du pôle comme l’ensemble des espaces urbains,
bain de Paris, qui s’étend depuis Senssous l’influence duquel elles se trouvent. monopolaires et multipolaires.
jusqu’au Havre, en passant par Orléans Aire urbaine : ensemble de communes, Espace à dominante rurale : ensemble
et Saint Quentin, compte 13,6 millions d’un seul tenant et sans enclave, consti des communes n’appartenant pas à l’es
d’habitants. Vient ensuite celui du Nord tué par un pôle urbain, et par des com pace à dominante urbaine.
Pas de Calais avec 3,6 millions d’habi munes rurales ou unités urbaines Cet espace comprend à la fois des petites
tants ; il dépasse celui de Provence Sud(couronne périurbaine) dont au moins unités urbaines et des communes rurales.
Rhodanien, centré sur Marseille (2,8 40 % de la population résidente ayant un
millions d’habitants) et celui de Lyon emploi travaille dans le pôle ou dans des Pour en savoir plus
(2,5 millions d’habitants). communes attirées par celui ci.
Le reste du territoire est l’espace à Il y a 361 aires urbaines en France métro
« Une nouvelle approche territoriale de
dominante rurale. Cet espace est politaine. Il peut arriver, exceptionnelle-
la ville », Économie et statistique,
très vaste, il représente 70 % de la su ment, qu’une aire urbaine se réduise au n°294 295, juin 1996.
perficie totale et les deux tiers des seul pôle urbain. Pour la définition des aires
Composition communale du zonage encommunes. Avec 13 millions d’habi urbaines des pôles frontaliers, dont une
aires urbaines : population et délimita
tants, il regroupe seulement un quart partie de l’agglomération est située à
tion 1990, Insee, Nomenclatures et co
de la population totale. l’étranger, on a déterminé, à dire d’expert, des, à paraître en avril 1997. Cette
la ville étrangère destinataire des flux concer composition communale est également
disponible sur disquette (code SAGE :nant l’emploi (par exemple, Bâle pour lesPour comprendre
AIRURB97 Prix : 200 FF), à demander
frontaliers à destination de la Suisse quices résultats
dans les directions régionales de l’Insee
habitent le Sud de l’Alsace).
et à Insee Info Service à Paris.
Couronne périurbaine (d’un pôle ur-
« Trente ans de périurbanisation », Éco Dans toutes les définitions, on entend par bain) : ensemble des communes de l’aire
nomie et statistique, à paraître en 1997.
« actifs résidents » les personnes ayant un urbaine à l’exclusion de son pôle urbain.
Direction Générale :
18, Bd Adolphe Pinard
A RETOURNER A : INSEE CNGP, B.P. 2718, 80027 AMIENS CEDEX 01
75675 Paris cedex 14
Directeur de la publication :OUI, je souhaite m’abonner à INSEE PREMIÈRE Tarif 1997
Paul Champsaur 1 an, 60 numéros = 530 F (France) 663 F (Europe) 827 F (Reste du monde)
Rédacteur en chef :
Nom ou raison sociale : ____________________ Activité : __________________________ Baudouin Seys
Rédacteurs : F. Magnien, Adresse : _______________________________________________________________
C. Dulon, A.C. Morin, S. Tagnani___________________________________ Tél : _____________________________
Maquette : F. Buhot
Ci joint mon règlement en Francs par chèque à l’ordre de l’INSEE : ___________________________ F.
ISSN 0997 3192
Date : _______________________________ Sgnaturei © INSEE 1997
qqq

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.