Provence-Alpes-Côte d'Azur dans le concert des régions européennes

De
Publié par

Provence-Alpes-Côte d'Azur compte parmi les régions européennes les plus grandes et les plus peuplées. Sur le plan démographique, elle se distingue par une forte attractivité conjuguée à un excédent naturel solide, qui freinent son vieillissement. Le rapport «personnes âgées sur personnes d'âge actif» y est cependant élevé. Son marché du travail est fragile, avec un taux d'emploi des jeunes et des seniors faible, et un taux de chômage élevé bien qu'en forte diminution. La région se distingue par la prépondérance du secteur tertiaire, renforcé par une fréquentation touristique élevée, et aussi par la vigueur du secteur de la recherche et du développement. L'effet «pays» la rend proche, le plus souvent, d'autres régions françaises, comme l'Aquitaine, la Bretagne ou Midi-Pyrénées ; mais hors frontières, elle est assez proche d'autres régions de capitales nationales ou régionales méridionales ou ouest-allemandes.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
N° 93 - juin 2006 l'essentiel
Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le
concert des régions européennes
licates:lespluspetitesensuperficiesontProvence-Alpes-Côte d’Azur compte
les régions-métropoles comme Bruxel-
parmi les régions européennes les
les, Londres, Brême, Vienne et Prague,
plus grandes et les plus peuplées. ainsi que l’île de Malte, plus petit pays
européen,etlesarchipels.Lesplusgran-Sur le plan démographique, elle se
des sont soit scandinaves, le Norrland
distingue par une forte attractivité suédoisetlaFinlandeseptentrionale,soit
espagnoles,Castille-et-Léon,Andalousie,conjuguée à un excédent naturel
Castille-La Manche.
solide, qui freinent son vieillissement.
Le rapport “personnes âgées sur Avec31400 km²,Provence-Alpes-Côte
d’Azur figure parmi les plus grandes, aupersonnes d’âge actif” y est cepen-
e32 rang sur 254. Elleaàpeuprèsla
dant élevé. Son marché du travail est même superficie que la Belgique, la Ca-
talogneou leLanguedoc-Roussillon.fragile, avec un taux d’emploi des
jeunes et des seniors faible, et un
Provence-Alpes-Côtetaux de chômage élevé bien qu’en
d’Azur parmi les plus
forte diminution. La région se dis-
grandes et les plus peuplées
tingue par la prépondérance du
L’Ile-de-Franceestlarégioneuropéennesecteur tertiaire, renforcé par une
lapluspeuplée,avec11,2millionsd’ha-
fréquentation touristique élevée, et bitants (taille de la Grèce), devant la
Lombardie (9,2), l’Andalousie, la Cata-aussi par la vigueur du secteur de la
logneetRhône-Alpes;lamoinspeuplée,
recherche et du développement. endehorsdesrégionsultrapériphériques,
L’effet “pays” la rend proche, le plus est la région des îles Aland en Finlande
(26000 habitants).souvent, d’autres régions françaises,
comme l’Aquitaine, la Bretagne ou Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec 4,6
millions d’habitants en 2003, fait partieMidi-Pyrénées ; mais hors frontières,
edes régions les plus peuplées, au 14
elle est assez proche d’autres régions rang européen. Sa population est équi-
de capitales nationales ou régionales valente à celles de la Vénétie, la Silésie
(Cracovie), la Sicile, la Mazovie (Var-méridionales ou ouest-allemandes.
sovie), le Latium (Rome), la Commu-
nautédeValence,larégiondeCologne,
Lessuperficiesetpopulationsdes254ré- le Piémont (Milan) et la Haute-Bavière
gions européennes sont très différentes, (Munich). Elle est ainsi plus peuplée
cequirendlescomparaisonssouventdé- quecertainspayscommel’Irlande,les
© Insee 2006SUD INSEE
N° 93 - juin 2006
l'essentiel
trois pays baltes, la Slovénie, le etduNord,etd’Espagneseptentrionale C’estdansl’ex-Allemagnedel’Est,les
Luxembourg,ChypreetMalte,etjuste comptent relativement très peu de jeu- pays entrants, l’Ecosse et le Sud de
un peu moins peuplée que la Finlande, nes. Provence-Alpes-Côte d’Azur est l’Italiequelapopulationaleplusdimi-
le Danemark et la Slovaquie. légèrement au-dessus de la moyenne nué. A l’inverse, les régions irlandai-
pourlepourcentagedejeunesdemoins ses, del’Est del’Espagneet du Sud de
de vingt ans dans la population totale, laFranceontleplusgagnéd’habitants.
Le rapport “personnes eavec 24% et la 101 place, dans la
âgées sur personnes même classe que les régions du Sud de Certainesrégionsjeunesontunebonne
d’âge actif” est élevé : la France, du Sud de l’Espagne et de vitaliténaturelle,avecunfortexcédent
presqu’une sur trois l’Europe centrale. des naissances sur les décès : les ré-
gions irlandaises, celles de la moitié
L’Europe est dans son ensemble vieil- Le rapport de dépendance entre per- Nord de la France, et celles du Bene-
lissante. La proportion de personnes sonnes de plus de 65 ans et personnes lux. Les régions continentales les plus
âgées de 65 ans et plus y varie du âgées entre 15 et 64 ans (mesurant un dynamiques pour l’accroissement natu-
simpleautriple :9 %dansleFlevoland équivalent retraités/actifs) est élevé rel sont Southern and Eastern (Dublin),
(proched’Amsterdamaux Pays-Bas)à dans les régions méditerranéennes, Flevoland, Londres-centre et l’Ile-de-
26 % en Ligurie (Gênes en Italie). Les suédoises, et dans une moindre part France.Lesrégionslesmoinsdynami-
régions méditerranéennes (hors Anda- françaises, allemandes et britanniques. quessontlaLigurie,régionquiestaus-
lousie) ont en général un fort pourcen- Provence-Alpes-Côte d’Azur, avec 29 si la plus vieille d’Europe, les régions
tage de personnes âgées, ainsi que personnesâgéesde65ansoupluspour de l’ex-Allemagne de l’Est, des pays
l’Allemagne (surtout centrale) et la 100 personnes d’âge actif (24 en entrants à l’exception de la Pologne
eSuède. Provence-Alpes-Côte d’Azur moyenne européenne), est à la 38 (cf. encadré "Champ de l’étude"),
se situe dans le quart des régions les place.LeLimousin(avecunrapportde d’Italie du Nord et d’Espagne du
plus âgées avec une proportion de 37)estentêtedeclassement,justeder- Nord-Ouest. Seules trois régions fran-
18,5 %, au-dessus de la moyenne des rière la Ligurie et Egée du Nord. çaises, la Corse, l’Auvergne et le Li-
régions européennes (16,3 %). mousin ont un solde naturel négatif.
Mais certaines régions encore jeunes
Un fort dynamismeLa proportion de jeunes varie aussi, ontmalgrétoutunsoldenaturelnégatif,
démographique dû à lamaisl’écartestmoinsétendu,dusimple en raison d’une faible fécondité: les
fois à l’attractivité et àau double, de 14% en Ligurie à 30% pays entrants, la Suède, le Royaume-
dans le Flevoland. Les régions très jeu- l’excédent des naissances sur Uni.
nessontlesrégionspolonaises,irlandai- les décès
sesetscandinaves,ainsiquecellesdela Par ailleurs, les régions les plus at-
moitié Nord de la France. A l’inverse, 177régionsontgagnédelapopulation tractives se trouvent essentiellement
lesrégionsd’ex-RDA,d’Italieducentre entre 1998 et 2003, 77 en ont perdu. sur la frange Ouest de l’Europe (de
eProvence-Alpes-Côte d'Azur : 14 région la plus peuplée
Les caractéristiques démographiques de quelques régions européennes
Superficie Population Part des Part des Taux Taux dû Taux dû
2003 moins 65 ans d'accroissement au solde au solde
de 20 ans et plus annuel moyen de naturel migratoire
la population entre
1998 et 2003
en km² rang en milliers rang en % rang en % rang en % rang en % rang en % rang
Moyenneeuropéenne 15 661 1 796 22,8 16,3 0,29 0,11 0,20
La plus élevée 153 439 11 235 30,3 26,0 3,48 1,06 2,76
La plus faible 161 26 14,4 8,6 - 1,50 - 0,62 - 0,85
PACA 31 400 32 4 652 14 23,9 101 18,5 64 0,71 40 0,24 57 0,55 40
Aquitaine 41 308 19 3 035 36 22,8 142 19,3 39 0,93 28 0,07 106 0,58 34
Bretagne 27 208 38 2 999 37 24,6 74 18,4 68 0,70 42 0,22 63 0,39 76
Midi-Pyrénées 45 348 14 2 672 46 22,7 144 19,3 37 1,00 24 0,12 88 0,65 24
Rhône-Alpes 43 698 15 5 864 5 26,0 36 15,2 170 0,84 34 0,52 14 0,17 130
Haute-Bavière 17 530 71 4 183 20 20,4 200 16,1 150 0,93 27 0,11 91 0,69 21
Stuttgart 10 558 117 3 990 24 21,8 174 16,4 129 0,49 79 0,15 77 0,31 94
Cologne 7 365 150 4 341 18 21,0 190 16,8 117 0,46 83 0,03 116 0,41 68
Lisbonne 2 901 213 2 727 43 20,5 197 15,8 160 0,77 37 0,23 61 0,42 61
Vénétie 18 399 62 4 610 15 18,1 236 18,5 66 0,69 44 0,03 115 0,50 51
Lombardie 23 863 47 9 178 2 17,7 238 18,6 60 0,54 68 0,01 121 0,34 86
Latium 17 236 72 5 176 10 18,8 227 18,4 67 0,17 138 0,01 124 - 0,04 181
Catalogne 32 114 27 6 565 4 19,2 222 17,1 101 1,25 16 0,14 78 0,74 20
Le rang est déterniné par valeur décroissante de la variable. Les régions ultrapériphériques sont enlevées des valeurs extrêmes.
Source : Eurostat - REGIO
© Insee 2006 2SUD INSEE
N° 93 - juin 2006
l'essentiel
Provence-Alpes-Côte d'Azur : un taux de chômage élevé bien qu'en forte diminution
Taux d'emploi Taux d'emploi Taux de chômage Evolution du taux Taux de chômage Part du chômage
des 15-24 ans des 55-64 ans en 2004 de chômage des jeunes de longue durée
en 2004 en 2004 2000-2004 en 2003 dans le chômage
total en 2003
en % rang en % rang en % rang en % rang en % rang en % rang
Moyenne européenne 36,6 40,9 9,2 9,4 19,9* 38,4*
La plus élevée 70,3 75,0 24,9 108,7 58,4 74,5
La plus faible 15,6 18,2 2,4 - 45,0 4,5 4,1
PACA 29,0 181 36,7 154 10,3 75 - 28,0 222 20,0 79 45,9 80
Aquitaine 30,4 171 37,7 146 10,5 69 - 5,4 147 21,5 71 39,8 116
Bretagne 30,6 169 31,4 203 7,1 140 - 5,3 146 16,7 108 32,6 151
Midi-Pyrénées 31,0 165 41,4 112 7,2 136 - 28,7 228 23,0 61 44,5 91
Rhône-Alpes 30,9 166 34,7 171 8,5 104 4,9 119 14,7 125 31,5 160
Haute-Bavière 48,7 58 48,9 55 4,9 193 58,1 20 6,5 206 31,8 155
Stuttgart 46,5 65 49,6 51 6,5 150 66,7 13 8,2 197 39,2 124
Cologne 34,7 142 39,6 126 8,1 113 39,7 44 11,4 154 44,8 87
Lisbonne 30,4 171 45,1 86 7,6 128 40,7 42 18,1 95 36,3 135
Vénétie 40,4 95 28,1 223 4,2 216 13,5 98 8,8 188 24,8 193
Lombardie 37,8 109 28,3 221 4,0 222 -9,1 164 10,9 161 35,1 141
Latium 23,1 212 35,1 166 7,9 116 -28,2 224 33,7 34 66,1 11
Catalogne 41,4 89 45,6 80 9,7 81 9,0 112 22,2 67 40,1 113
*Lorsque la moyenne européenne n'est pas disponible, la moyenne des régions est donnée (valeurs en italique).
Le rang est déterminé par valeur décroissante de la variable.
Source : Eurostat - REGIO
l’IrlandeàlaMéditerranéeocciden- quesethongroises.Al’inverse,elleest moins de 65 ans.
tale), et sur la dorsale appelée quel- très élevée dans les régions françaises, Avec 215 décès avant 65 ans pour
quefois“bananebleue”delaToscane espagnoles,italiennesduNord,suédoi- 100000habitants,Provence-Alpes-Côte
à la Frise (Pays-Bas), débordant jus- ses,enAllemagnedel’OuestetAngle- d’Azurseplaceunpeuendessousdela
qu’à la Hongrie. terre du Sud. C’est en Suède qu’elle moyenne européenne (225) et fran-
culmine à 78,2 ans pour les hommes, çaise (229).
La spécificité de Provence-Alpes-Côte alorsquepourlesfemmesc’estenCas-
d’Azur est sa forte attractivité com- tille-et-Léon avec 83,9 ans. On distingue, au sein de la mortalité
binée à un bon excédent naturel. Ainsi prématurée,deuxsériesdecausesdedé-
Provence-Alpes-Côte d’Azur est dans Provence-Alpes-Côte d’Azur est très cès considérés comme “évitables” : les
le premier quart des régions à la fois bienplacéepourl’espérancedeviedes décès imputables à des comportements
epour l’attractivité et pour l’excédent femmes,àla12 placeeuropéenneavec àrisquedespersonnes(parexempledé-
des naissances sur les décès. 83,2 années. Pour les hommes (76,4 cès par tumeur maligne du foie, des
ans),elleestunpeumoinsbienplacée, poumons, sida, toxicomanie, suicide,
La conjugaison des deux facteurs fait mais reste tout de même dans le quart accidentsdetransports...),d’unepart,et
que Provence-Alpes-Côte d’Azur croît des régions où elle est la plus élevée. les décès attribués à des déficiences du
deux fois et demie plus vite que la systèmedesoins,notammentenmatière
emoyenne européenne (40 rang euro- de prévention (décès dûs à des tumeurs
Unemortalitéprématuréepéen). du sein, cardiopathies ischémiques,
relativement faible, malgré pneumonies, maladies cérébrovasculai-
l’importance des décès dûs aux res...), d’autre part.
Une espérance de vie très comportements à risque
élevée pour les femmes, Toutes les régions françaises ont un
un peu moins pour les hommes Le taux de mortalité prématurée (stan- poids de mortalité prématurée évitable
dardisé,pourtenircomptedesdifféren- parlesystèmedesoinstrèsfaibleetpar-
Lesconditionsdetravailetdesoinsdé- ces de structure par âge) comptabilise mi les meilleurs d’Europe (entre 15 et
pendent beaucoup de la législation et les décès survenus avant l’âge de 65 18% de la mortalité prématurée): la
deshabitudesculturellesdeshabitants. ans rapportés à la population âgée de Bretagne est la deuxième meilleure ré-
C’est pourquoi bon nombre d'indica-
Définitionsteurs liés à ces thèmes sont souvent
homogènes à l’intérieur d’un pays : Tauxd’emploi :rapportdelapopulationactiveoccupéede15ansetplusàlapopulationtotalede15
ans et plus. La population totale comprend donc les chômeurs, les différentes catégories d’actifs etl’effet “pays” joue à plein.
les inactifs. Les différences constatées entre taux d’emploi peuvent donc être imputables aux diffé-
rentes populations de ce ratio : chômeurs, actifs ou inactifs.
En Europe, l’espérance de vie (hom- SPA : le standard de pouvoir d’achat (SPA) est une monnaie commune artificielle garantissant une
comparabilité de pouvoir d’achat des différentes monnaies nationales.mes ou femmes) est la plus faible dans
Rechercheetdéveloppement :l’intensitédeR&DcorrespondauxdépensesdeR&Dexpriméesenles régions baltes, polonaises, slova-
pourcentage du PIB. Le seuil de 3 % est un des objectifs européens à atteindre d’ici 2010.
3SUD INSEE
N° 93 - juin 2006
l'essentiel
Des régions proches de Provence-Alpes-Côte d'Azur pour le dynamisme économique
Produit Taux Revenu Part de Part des Personnel de Capacité Nuitées dans
Intérieur d'accroissement disponible l'industrie services R&D en 2002 touristique les hôtels et
brut par annuel moyen des ménages dans dans totale en 2003 campings en
habitant en du PIB par privés par l'emploi total l'emploi total 2002
2002 habitant habitant en 2004 en 2004
1997-2002 en 2001
en rang en % rang en rang en % rang en % rang en rang ennombre rang en nuits rang
SPA SPA nombre delitspour par
d'individus 10000ha. habitant
Moyenne européenne 21 170 4,7 12383* 19,9 66,7 15009* 520 5,1*
Laplusélevée 66 761 9,9 21 540 36,5 89,3 177 068 7 419 49,6
Laplusfaible 6 764 1,8 4 088 3,6 43,0 41 87 0,1
PACA 21 925 93 4,8 106 13 909 94 11,1 220 79,3 16 28 865 24 2 203 33 7,8 28
Aquitaine 21 560 103 4,3 146 13 707 100 14,4 190 71,0 81 23 881 33 2 758 17 7,2 30
Bretagne 20 581 123 4,5 136 13 277 117 19,7 111 67,2 123 16 830 52 2 134 34 5,0 52
Midi-Pyrénées 21 093 110 4,4 145 13 457 114 15,3 171 69,4 94 44 575 11 1 374 59 5,2 48
Rhône-Alpes 24 166 56 4,1 172 14 263 81 21,6 91 67,8 113 79 595 3 1 553 49 4,5 65
Haute-Bavière 33 454 10 4,4 143 17 909 10 24,1 63 68,2 108 73 109 4 777 105 4,9 56
Stuttgart 29 032 21 4,0 180 17 447 14 36,2 2 55,7 219 53 731 8 242 213 1,7 162
Cologne 24 660 53 2,4 244 16 340 30 21,3 96 71,9 74 42 639 14 259 207 1,6 167
Lisbonne 23 665 65 5,4 70 13 110 126 13,2 201 76,7 32 28 962 23 418 162 2,8 103
Vénétie 26 108 40 3,1 227 16 034 39 31,0 16 56,6 215 16 878 51 2 376 28 9,3 22
Lombardie 30 028 19 3,6 210 18 069 8 30,7 19 59,9 185 71 526 5 398 171 2,6 118
Latium 26 482 36 4,4 144 16 010 41 12,4 210 79,1 17 48 746 9 685 119 4,3 70
Catalogne 23 780 64 5,6 61 12 899 134 24,3 59 62,1 173 43 886 12 1 721 43 8,1 27
* Lorsque la moyenne européenne n'est pas disponible, la moyenne des régions est donnée (valeurs en italique).
Le rang est déterminé par valeur décroissante de la variable. Les régions ultra-périphériques sont enlevées des valeurs extrêmes.
Source : Eurostat - REGIO
gion derrière Chypre, Provence-Alpes- françaisavecuntauxde59%etoccupe de 15 %) se rencontrent en Pologne et
eCôte d’Azur est la septième (16%). le 190 rang. En France métropolitaine, enAllemagnedel’Estainsiqu’enItalie
seules la Corse, le Languedoc-Roussil- et Espagne du Sud. Provence-Alpes-
Ce très bon score ne compense malheu- lon, la Lorraine et le Nord-Pas-de-Ca- Côte d’Azur avec 10,3 % de taux de
reusementpaslefortpoids,enProvence- laisaffichentuntauxd’emploiinférieur chômage“Eurostat”sesitueau-dessus
Alpes-Côte d’Azur, de la mortalité àcelui denotrerégion. delamoyenneeuropéenneetparmiles
prématuréeliéeauxcomportements,qui plus élevés de France métropolitaine.
représente 30% de la mortalité préma- A l’instar des autres régions françaises, Elle est, cependant, l’une des régions
turée,pourunemoyenneeuropéennede cet écart s’explique par le faible taux qui a vu son taux de chômage le plus
25%. La région figure parmi les 30 ré- d’emploi des jeunes et des seniors. En diminuer (4 points en quatre ans) alors
gions où ce poids est le plus élevé, tant France, seules l’Ile-de-France et Midi- que la tendance européenne est à une
pour les hommes quepour les femmes. Pyrénéesaffichentuntauxd’emploides légèrehausse(+ 0,8pointentre2000et
55-64anssupérieuràlamoyenneeuro- 2004).
péenne, sans atteindre toutefois le seuil
Taux d’emploi des jeunes de50%(seuilducritèredeStockholm). Provence-Alpes-Côte d’Azur est dans
et des seniors faible Ceseuiln’estd’ailleursatteintquedans la moyenne européenne pour le chô-
très peu de régions (47 dont 30 au magedesjeunes(tauxd’environ20%),
EnEurope,63 %despersonnesde15à Royaume-Uni et 8 en Suède). mais dans le tiers des régions les plus
64 ans ont un emploi. Les taux d’em- malplacéespourlapartdechômeursde
ploi(cf.encadré"Définitions")lesplus longue durée dans l’ensemble des chô-(1) Un taux de chômageélevés(supérieursà67 % )sesituent meurs (45% contre 38% en moyenne
dans le Nord de l’Europe (Pays-Bas, assez élevé bien qu’en européenne).
Danemark, Suède, Royaume-Uni et forte diminution
Allemagne de l’Ouest) tandis que les
plus faibles (inférieurs à 50 %) se re- Richesse produite par lesEnEurope,letauxdechômage“Eurostat”
(2)trouvent à l’est (Pologne, Hongrie) et s’établit à 9,2 % en 2004 .Avecdes entreprises et revenu
dans le sud (Italie du Sud, Grèce et taux inférieurs à 5 %, l’ensemble des disponible des ménages dans la
Espagne). régions britanniques, hollandaises, au- moyenne européenne
trichiennes et italiennes du Nord de-
Provence-Alpes-Côte d’Azur se situe vancent les autres régions d’Europe, Provence-Alpes-Côted’Azur fait partie
en dessous des niveaux européen et tandisquelestauxlesplusélevés(plus des vingt premières régions européen-
nespourleProduitIntérieurBrut(PIB).(1)Ceseuilestletauxd’emploiciblepourlerespectdu (2) Ce chiffre calculé par Eurostat est différent de celui
critère de Lisbonne en 2005. calculé par l'Insee.
4
© Insee 2006SUD INSEE
N° 93 - juin 2006
l'essentiel
La grande majorité des régions de la
“banane bleue”, y compris le Dane-
mark, affichent un PIB par habitant
(cf.encadré "Définitions") très élevé :
plusde120%parrapportàlamoyenne
européenne de 21170 SPA par habi-
tant. A contrario, les régions des pays
entrantsdel’Estdel’Europe,àl’excep-
tion de leurs régions-capitales, ont un
PIBparhabitantfaible,inférieurà60%
du PIB européen.
Provence-Alpes-Côte d’Azur se situe
au-dessusdelamoyenneeuropéenneet
eoccupela93 place(21900SPAparha-
bitant); les régions françaises sont
presquetoutessituéesentre20000SPA
et 22000 SPA, à l’exception de
Rhône-Alpes et l’Alsace (plus de
24000 SPA) et surtout de l’Ile-de-
eFrance qui caracole à la 5 place euro-
péenne avec plus de 37000 SPA (elle
est la première région européenne pour
le PIB global).
Les régions les plus pauvres sont les
plus dynamiques en termes de création
derichesse:lesrégionshongroises,bal-
tes et polonaises affichent des taux de
croissance du PIB par habitant d’envi-
ron 7% par an entre 1997 et 2002. Les
régions espagnoles, grecques et portu-
gaises affichent également des taux de
croissance élevés (supérieurs à 5%).
A l’inverse, les régions de l’ex-RDA
ont une croissance très faible depuis
cinq ans et les régions de l’Allemagne
del’Ouestontégalementunecroissance
plus faible que leurs voisines belges ou
françaises (qui affichent des taux de
croissance entre 4 et 5%).
plus riches étant encore sur la dorsale rang des régions européennes les plus
Provence-Alpes-Côted’Azur,avec5% européenne,particulièrementenAngle- tertiaires, à un niveau proche des ré-
e terre, Italie du Nord et Allemagne du gions de capitales: Londres, Bruxelles,de croissance annuelle, se situe au 106
rang européen et juste au-dessus de la Sud (Londres-centre à 21540 SPA). Stockholm,Paris,Berlin,Rome,Prague,
moyenne européenne qui s’établit à Provence-Alpes-Côte d’Azur est au- Vienne,Lisbonne,ainsiquedecertaines
4,7%. Elle est également une des plus dessus de la moyenne européenne régions britanniques.
edynamiques de France métropolitaine. (12383 SPA), àla94 place.
Corrélativement,lapartdel’emploiin-
dustriel est particulièrement faible enOn constate une corrélation entre ri-
La prépondérance duchesseproduiteparlesystèmeproductif Provence-Alpes-Côted’Azur(10 %de
secteur tertiaireet richesse disponible pour les ména- l’emploi contre 20 % en Europe). Les
ges: le revenu des ménages régions industrielles se situent plutôt
est très faible dans les pays entrants, En Provence-Alpes-Côte d’Azur, huit aucentredel’Europeainsiqu’enAlle-
particulièrement dans les pays baltes emploissurdixappartiennentausecteur magne du Sud et au Nord de l’Italie et
e de l’Espagne.(Lettonieà4088SPAparhabitant),les tertiaire, ce qui place la région au 16
5SUD INSEE
N° 93 - juin 2006
l'essentiel
forte capacité d’accueil (mesurée en en Allemagne, la Lombardie (Milan) enLa recherche et le
litsparhabitant)etunefortefréquenta- Italie présentent des ressemblances tantdéveloppement ont un
tion(mesuréeennuitéesdansleshôtels démographiques qu’économiques avecpoids assez élevé en
et campings rapportées au nombre Provence-Alpes-Côte d’Azur : régions
Provence-Alpes-Côte d’Azur
d’habitants de la région). Derrière ce des pays fondateurs, très peuplées, avec
pelotondetête,danslequellaCorsese dynamisme économique et tertiarisationEn 2002, 25 régions européennes ont
situe à la première place pour le forte, mais un marché du travail moinsenregistré une intensité de recherche et
nombre de lits par habitant, Langue- robuste que les régions britanniques,développement (R&D) supérieure à
doc-Roussillon, Aquitaine, Poitou- néerlandaisesetdanoises.3%etatteignentdéjàl’objectiffixépar
Charentes et Provence-Alpes-Côtel’Union européenne pour 2010. Elles
d’Azur pour la France métropolitaine D’autres grandes régions du Sud desont pour la plupart situées en Alle-
se situent parmi les 35 régions les plus l’Europe sont proches de Provence-magne, au Royaume-Uni et en Fin-
touristiques d’Europe. Alpes-Côte d’Azur sur certains aspects.lande.EnFrance,seulesl’Ile-de-France
EnEspagne,laCatalogneautourdeBar-et Midi-Pyrénées dépassent ce seuil,
celone est proche de Provence-Alpes-Midi-Pyrénées surclassant même la ré- Provence-Alpes-Côte Côte d’Azur pour le dynamisme démo-gion francilienne avec 3,7 % de sa ri- d’Azur ressemble graphique, l’accueil touristique et assezchesse consacrée à la R&D.
beaucoup à l’Aquitaine, assez à proche pour les conditions de vie. En
la Bretagne et à Midi-Pyrénées Italie, la Vénétie s’en rapproche pour leProvence-Alpes-Côte d’Azur avec
niveau de la population, le dynamismeprès de 2 % de la richesse régionale Quand on combine plusieurs critères démographique et l’activité touristique,consacréeàlaR&Dsesitueau-dessus de rapprochement entre les régions, mais avec un dynamisme économiquede la moyenne européenne et parmi les certaines régions apparaissent souvent moinsvigoureux.EnItalieégalement,le50 premières régions européennes, au eaux côtés de Provence-Alpes-Côte Latium,10 régionlapluspeupléed’Eu-même niveau que le Latium. Avec près
d’Azur. “L’effet pays” joue d’abord : rope présente comme Provence-Alpes-de 30000 personnes travaillant dans la
c’est pourquoi les régions françaisese Côte d’Azur une forte tertiarisation, uneR&D et la 24 place européenne, la ré- sont souvent proches entre elles parmi activité de recherche et développementgion occupe la quatrième place en l’ensembledes250autresrégions.Pro- de même niveau, un marché du travailFrance derrière l’Ile-de France, Rhône- vence-Alpes-Côte d’Azur est ainsi fragile, une activité touristique intense,Alpes, Midi-Pyrénées.
souvent très proche de l’Aquitaine, et un peu moins toutefois qu’en Pro-
dans une moindre mesure de la Bre- vence-Alpes-Côte d’Azur. Au Portugal,
tagne et de Midi-Pyrénées.Le tourisme, important larégiondeLisbonneestprochedePro- d’Azur pour l’évolu-mais pas prépondérant en
tiondelapopulation,larichesseproduiteProvence-Alpes-Côte d’Azur
Hors frontières, par le système productif ou la richesse
Provence-Alpes-Côte desménagesetlastructuresectorielledeEn Europe, le tourisme a un poids pri-
d’Azur présente des similitudes l’emploi.mordialauxBaléaresenEspagne,dans
avec des régions méridionalesles îles grecques, dans les régions de
Marie-Annick BRAS
ou ouest-allemandesSalzbourg, de la Carinthie et du Tyrol
Marjorie MARTINen Autriche,du Vald’AosteetdeBol-
zano/Bozen (la région des Dolomites) Certainesrégionsdecapitales régionales Avec la collaboration de
-en Italie, de l’Algarve au Portugal, et commeStuttgart,laHaute-Bavière(Mu Christine CHASSANG
en Corse. Toutes ces régions ont une nich),Darmstadt,CologneetDüsseldorf
Champ de l’étude : le découpage en régions
LaNUTS(NomenclaturedesUnitésTerritorialesStatistiques)actuellesubdiviseleterritoiredel’Unioneuropéenne,aprèsélargissement,en89régionsde
niveauNUTS 1,en254régionsdeniveauNUTS 2eten1214régionsdeniveauNUTS 3.LeniveauNUTS 2constitueleniveaugénéralementutiliséparles
Etatsmembrespourlamiseenœuvredeleurspolitiquesrégionales ;c’estleniveaud’analyseretenudanscetteétude.Certainsétatsmembres,assezpe-
tits, constituent dans leur ensemble une seule région, de niveau 2 : le Danemark, les pays baltes, Chypre et Malte.
Les pays dits “entrants” sont : les pays baltes - Lituanie, Lettonie et Estonie -, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Hongrie,
Malte et Chypre.
Onn’apas inclus dans lacomparaisonavec Provence-Alpes-Côted’Azurles régions dites ultrapériphériques :laRéunion,laGuadeloupeetlaMartinique
pour la France, Ceuta et Melilla, les îles des Canaries pour l’Espagne, les îles de Madère et des Açores pour le Portugal.
Pour en savoir plus
“Le Limousin dans l’Europe élargie”. Insee Limousin n° 44, novembre 2003.
“La Champagne-Ardenne parmi les régions européennes”. Insee Flash Infos n° 6, mai 2006.
www.eurostat.com “portrait des régions”.
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques© Insee 2006
Provence-Alpes-Côte d'AzurDépôt légal : juillet 2006
17, rue Menpenti
N° CPPAP : 0909B05336 Directeur de la publication : François Clanché 13387 Marseille Cedex 10
N° ISSN : 1287-292X Chef du service Etudes et Diffusion : Pascal Oger Téléphone : 04 91 17 57 57
Rédacteur en chef : Annie MulardPrix : 2,30 euros Fax:0491175960
Code Sage : SIE069332 Téléchargeable sur internet : www.insee.fr/paca

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.