Saison touristique 2002 : une hausse qui se poursuit

De
Publié par

La saison touristique 2002 s'est inscrite en légère hausse par rapport à 2001 dans l'hotellerie homologuée et les campings classés. La fréquentation étrangère a continué d'augmenter, alors que la clientèle française est en légère diminution.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 17
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Nº 34 Février 2003  Prix : 2,20d
Saison touristique 2002 Une hausse de la fréquentation qui se poursui A vec quelques 17 000 nuitées supplémentaires passéesl’année précédente. Ce fléchissement résulte de la combinai dans l’hôtellerie homologuée de ChampagneArdenne, lason de deux phénomènes : diminution de la fréquentation saison touristique 2002 s’est inscrite en légère hausse parfrançaise et moindre hausse de la clientèle étrangère. Mais si, rapport à celle de 2001. De mai à septembre, la fréquentadans la région, la croissance de l’activité touristique a légère tion hôtelière a progressé de 1,4% en un an, contre 4,7%ment marqué le pas en 2002, au niveau national elle a enre gistré une baisse de 0,8%. Alors que la clientèle française connaît une légère Nuitées dans les hôtels homologuésdiminution, la fréquentation étrangère a continué d’augmen (de mai à septembre)ter en 2002 mais à un rythme moindre qu’en 2001. Elle a même gagné en part de marché puisqu’elle représente désor 2001 2002Variation mais 45% de la clientèle touristique dans l’hôtellerie homo en % loguée de ChampagneArdenne, contre 44% en 2001. Cette Ardennes 117775 123392 +4,8 hausse concerne la quasitotalité des ressortissants euro Aube 269678 278030 +3,1péens qui constituent la première clientèle étrangère de la ré gion. Parmi eux, les Britanniques conservent la première Marne 656781 647679 1,4 HauteMarne 228688 241262 +5,5 Evolution du nombre de nuitées dans les hôtels Champagne 1272 9221 290 363+1,4de ChampagneArdenne (20012002) Ardenne Français 716460 708628 1,1 300 000 Etrangers 556462 581735 +4,5 275 000 dont :50 17654 530+8,7 250 000 PaysBas 225 000 GrandeBretagne 242621 256545 +5,7 et Irlande 200 000 Belgique 85799 87505 +2,0 175 000 et Luxembourg Allemagne 55787 67944 +21,8 150 000 2001 EtatsUnis 30335 25416 16,2 125 000 et Canada 2002 100 000 Italie 30344 24730 18,5 Mai Juin JuilletAoût Sept. Source : Enquête de fréquentation hôtelièreINSEESecrétariat d'Etat, Comité régional du TourismeSource : Enquête de fréquentation hôtelièreINSEESecrétariat d'Etat au Tourisme, Comité régional du Tourisme
INSEE Flash ChampagneArdenne
Saison 2002 : Taux d’occupation des hôtels et terrains de camping en ChampagneArdenne
ARDENNES Taux en % 100
80
60
40
20
0 Mai JuinJuillet AoûtSept. AUBE Taux en % 100
80
60
40
20
0 Mai JuinJuillet AoûtSept. MARNE Taux en % 100
80
60
40
20
0 Mai JuinJuillet AoûtSept. HAUTEMARNE Taux en % 100 80
60
40
20
0 Mai JuinJuillet AoûtSept. Hôtels Campings
Source : Enquête de fréquentation hôtelièreINSEESecrétariat d'Etat au Tourisme, Comité régional du Tourisme
place, avec 44% des nuitées étrangères. Ils sont suivis des Belges, des Néerlandais et des Allemands. Avec plus de 5% de part de marché, ces derniers ont passé 12 000 nuits de plus dans les hôtels régionaux qu’en 2001, soit une crois sance annuelle de 22%. Ce regain de dynamisme permet de compenser les diminutions enregistrées les années précé dentes. À l’inverse, le nombre d’arrivées en provenance d’Italie et d’Amérique du Nord (ÉtatsUnis et Canada) a sensiblement diminué, expliquant le fléchissement global de l’activité tou ristique en 2002. Dans le cas des Italiens, la baisse annuelle de 18,6% fait suite à une progression de 30% en 2001, due à la présence exceptionnelle d’ouvriers italiens venus cons truire une nouvelle usine dans l’Aube. Les évènements du 11 septembre 2001, la morosité de la conjoncture économique et la chute du dollar par rapport à l’euro sont autant de fac teurs qui peuvent expliquer la désaffection des touristes amé ricains et canadiens en 2002.
Les Ardennes renouent avec la croissance
Comme toujours, les mois d’été sont ceux où l’activité touris tique est la plus forte dans l’hôtellerie champardennaise. Ce pendant, si juillet 2002 a vu davantage d’arrivées touristiques que l’année précédente (+5,4% sur douze mois), il n’en a pas été de même pour les mois de juin et septembre, caractérisés par une stabilité de la fréquentation hôtelière, ni pour août, en baisse sensible par rapport à 2001 (3,5%). En 2002, seule la Marne aura connu une saison touristique en retrait par rapport à 2001, ce qui a pesé sur la moyenne ré gionale. Cette évolution concerne aussi bien la clientèle française qu’étrangère. Ce sont surtout les Belges et les Amé ricains qui ont boudé le département tandis que les Alle mands, les Néerlandais et les Italiens sont venus en plus grand nombre. Dans l’Aube, l’activité touristique a en revanche poursuivi sa progression pour la troisième année consécutive. Mais avec une croissance annuelle de 3,7%, celleci a sensiblement flé chi par rapport à 2001 (+9,3%). Cette évolution est le résultat de la baisse de la fréquentation française et du tassement des visites étrangères. La fréquentation des hôtels hautmarnais s’est accrue de 5,7% après 9,5% l’année précédente. Ce ralentissement tra duit surtout un tassement de la fréquentation française tandis que la présence des touristes allemands et britanniques s’est au contraire affirmée contribuant à favoriser l’accroissement de l’activité touristique dans le département. Enfin, les Ardennes ont connu une année touristique 2002 bien meil leure qu’en 2001 : +4,5% après –6,3%. La forte progression de la fréquentation étrangère, notamment allemande et bri tannique, est à l’origine de ce mouvement.
Toujours de brefs séjours dans les hôtels
Au cours de la saison estivale 2002, le taux d’occupation des hôtels homologués de ChampagneArdenne a augmenté. Il s’est établi en moyenne à 68% sur les cinq mois, atteignant son maximum en septembre avec 72,5%. Le taux régional se situe légèrement audessus de la moyenne nationale (67%). La plus forte progression concerne la HauteMarne (+ 4 points). Des écarts importants s’observent entre les départe ments champardennais, puisque de 72% dans la Marne, le
INSEE Flash ChampagneArdenne
taux d’occupation des hôtels descend à 59% dans les Arden nes. Comparé à 2001, le taux de fréquentation touristique a diminué sur les mois de juin et d’août et augmenté en mai, juillet et septembre. Si la ChampagneArdenne, riche de son histoire, de ses spécialités et de son vin ne manque pas d’atouts pour attirer les touristes, elle reste une région de pas sage qui ne retient que peu ses visiteurs. La durée moyenne d’un séjour a été de 1,4 jour, soit sensiblement la même qu’en 2001. C’est une demijournée de moins que la moyenne nationale. La clientèle d’affaires représente 36% de la clientèle totale, soit un point de moins que la moyenne nationale.
Les campeurs sont de retour
En hausse de 4,7%, la fréquentation des campings classés de la région a retrouvé le chemin de la croissance après les bais ses de 8% en 2001 et 11,3% en 2000. Cette croissance pro vient en premier lieu de la clientèle étrangère venue plus nombreuse que l’année précédente (+6,2%). Mais les Fran ç a i sa u s s io n tr e t r o u v él ec h e m i nd el aC h a m pagneArdenne : +2,8% contre –5,6% en 2001. Ce regain d’activité a permis de dépasser les 650 000 nuitées soit un gain de près de 30 000 d’une saison à l’autre. Comme pour les hôtels, la fréquentation des campings homologués est orientée à la hausse dans la région alors qu’elle est en baisse au niveau national (0,7%) Avec près de 370 00 nuitées, les touristes étrangers confor tent leur situation majoritaire parmi les campeurs et carava niers. Ils représentent désormais 57% des nuitées contre 56% un an auparavant. Les Néerlandais contribuent fortement à cette progression. Leur nombre, en augmentation de 5,6%, explique plus du tiers de la croissance totale. Ils conservent ainsi facilement leur première place parmi les campeurs étrangers séjournant en ChampagneArdenne avec 33 % des parts de marché. Le nombre de nuitées pour les clientèles Britanniques, Allemandes et Belges sont, quant à elles, de meurées stables et restent inférieures à 9%. Malgré la pré pondérance de la clientèle étrangère, la clientèle française conserve une part non négligeable dans le tourisme de plein air : dans les Ardennes et dans l’Aube, les campeurs français sont même les plus nombreux.
Évolution du nombre de nuitées dans les campings de ChampagneArdenne (20012002)
350 000 300 000 250 000 200 000 150 000 100 000 50 0002001 2002 0 Mai JuinJuillet AoûtSept. Source : Enquête de fréquentation hôtelièreINSEESecrétariat d'Etat au Tourisme
Nuitées dans les campings homologués (de mai à septembre) 2001 2002Variation en % Ardennes 161413 162351 +0,6 Aube 132539 140602 +6,1 Marne 135787 147060 +8,3 HauteMarne 192402 201124 +4,5 ChampagneArdenne 622141 651137 +4,7 Français 273863 281419 +2,8 Étrangers 348278 369718 +6,2 dont: PaysBas206 093217 699+5,6 GrandeBretagne 49196 55052 +11,9 et Irlande Belgique 28274 29937 +5,9 et Luxembourg Allemagne 47640 49823 +4,6 Source : Enquête de fréquentation hôtelièreINSEESecrétariat d'Etat au Tourisme
Les structures d’accueil au 1er mai 2002
CharlevilleMézières
Rethel Vouziers Nombre de chambres d’hôtels (0 étoile ou plus) Reims 500 200 50 Épernay ChâlonsenChampagne Nombre d’emplacements de campings et aires naturelles de camping 500 SaintDizier 200 50
NogentsurSeine
Troyes
BarsurAube Chaumont
Langres
Source : INSEE  Secrétariat d’Etat au Tourisme, Préfectures © IGN  INSEE 2002
INSEE Flash ChampagneArdenne
Capacité d'accueil au 1er mai 2002
Ardennes Aube Marne HauteMarne Région
Hôtels 0, 1, 2, 3 et 4 étoiles Etabl. Chambres 44 918 57 1660 120 3778 66 1549 287 7905
Campings 1, 2, 3 et 4 étoiles Terrains Places 32 2922 23 1878 23 1589 21 1254 99 7643
Source : INSEESecrétariat d'Etat au Tourisme, Préfectures
Les quatre départements champardennais ont bénéficié du retour des campeurs. La Marne, qui avait enregistré un retrait dans l’hôtellerie traditionnelle, se rattrape très nettement dans celle de plein air où, avec +8,3%, elle affiche la plus forte croissance. La clientèle française en hausse de 17% ex plique pour l’essentiel ce phénomène. L’Aube, avec un nombre de nuitées comparable à celui de la Marne, a égale ment accueilli davantage de campeurs : +8 000, soit +6,1% par rapport à la saison touristique précédente. Mais c’est la HauteMarne qui reste au premier rang des dé partements champardennais : près d’un tiers des campeurs visitant la région y séjourne. Au cours de la période estivale, la fréquentation des campings a augmenté de plus de 8 700 nuitées, soit une croissance annuelle de 4,5%. Le départe ment semble offrir beaucoup d’attraits pour les campeurs, notamment étrangers qui constituent les troisquarts de la clientèle. Dans les Ardennes, la diminution de la clientèle française a été compensée par des arrivées plus nombreuses de cam peurs étrangers, le résultat final se soldant par une croissance très faible de la fréquentation (+0,6%).
Les enquêtes auprès des professionnels du tourisme
Les données publiées dans cet article sont relatives aux seules structu res d’hébergement «homologuées tourisme», auprès desquelles l’INSEE réalise, à la demande du Secrétariat d’État au Tourisme et du Comité régional au Tourisme, des enquêtes mensuelles de fréquenta tion. Aucune statistique n’est possible sur l’ensemble des hôtels et des terrains de camping n’ayant pas reçu (ou sollicité) l’homologation. Sont mesurés dans ces enquêtes, le nombre de clients qui arrivent à l’hôtel ou au camping (arrivées) et le nombre de nuits de séjour (nuitées) effec tuées par les touristes français et étrangers. Enquête dans l’hôtellerie: cette enquête est effectuée toute l’année, sur l’ensemble des établissements homologués. Ceuxci, indépendants ou dépendants de chaînes, répondent à des normes très précises d’héber gement. Enquête dans l'hôtellerie de plein air: cette enquête est effectuée de mai à septembre auprès de l'ensemble des terrains de camping homo logués, c'estàdire déclarés à la préfecture et ayant reçu une autorisa tion préalable d'ouverture. Comme pour les hôtels, des normes bien définies interviennent pour le classement de ces terrains de 1 à 4 étoiles.
Concepts Taux d’occupation: rapport, exprimé en %, du nombre de chambres ou d’emplacements occupés au nombre de chambres ou d’emplace ments offerts. Durée moyenne de séjour: rapport, exprimé en jours, du nombre de nuitées au nombre d’arrivées.
JeanClaude GUILLOZ
Dès sa parution,INSEE FLASHChampagneArdenne est disponible sur le site Internet de l’INSEE :www.insee.fr/champagneardenne
INSEE, Direction Régionale de ChampagneArdenne10, rue Edouard Mignot 51079 Reims Cédex. Tél : 03.26.48.61.00 Directeur de la publication: Michel GAUDEY, Directeur régional de l’INSEE  Chef du Service Etudes et Diffusion: MarieThérèse Tourneux Rédacteur en chef: Gilbert Cholet Secrétaire de rédaction: MariePaule Le Coadou Secrétaire de fabrication: Pascale Breton Communication externe: Gilbert Cholet Abonnements: Sylviane Mulder Création de l’image visuelle: ChampagneCréation Imprimeur: Groupe Technologies et Impression, 51100 Reims Le numéro: 2,20 eurosAbonnement: 11 numéros 19 euros (France), 23 euros pour l’étranger, ou 11 numéros + dossier “Bilan écono mique” : 24 euros (France), 30 euros pour l’étranger © INSEE2003ISSN 12775649Code SAGE : FLA033460Dépot légal : Février 2003
INSEE Flash ChampagneArdenne
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.