Tableaux Économiques Régionaux de Guadeloupe 2007 : Espace région

Publié par

Située dans l'archipel des Caraïbes à 7 000 km de la France métropolitaine, 120 km de la Martinique et 3 000 km de New-York, la Guadeloupe forme un archipel regroupant huit îles habitées avec une surface totale de 1 703 km2. Les deux îles principales, la Basse-Terre et la Grande-Terre, forment la Guadeloupe continentale. Elles sont reliées par un étroit bras de mer, la Rivière Salée. La Basse-Terre (848 km2) d’origine volcanique a un relief montagneux. Elle abrite la Soufrière, le plus élevé des volcans de l’arc antillais (1 467 m) et la Grande Rivière à Goyaves, la plus longue de l’archipel (32 km). Elle comprend la forêt tropicale avec le seul parc national des départements d’outre-mer (300 km2). La Grande-Terre (590 km2) est calcaire avec des mornes peu élevés. Elle culmine à 135 m d’altitude au Morne l’Escale dans les Grands-Fonds. Parmi les autres îles, on distingue les îles proches et les îles du Nord. Les îles proches sont : Marie-Galante, la « grande dépendance », avec 204 m d’altitude maximum au Morne Constant, l’archipel des Saintes (Terrede- Haut et Terre-de-Bas) et la Désirade. Les îles du Nord, Saint-Barthélemy et Saint-Martin se trouvent à 200 km au Nord-Nord-Ouest. Saint-Martin est partagée entre les Pays-Bas (tiers méridional) et la France (53 km2 avec la petite île de Tintamarre).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins

1. Espace régional
Présentation
Située dans l'archipel des Caraïbes à Parmi les autres îles, on distingue les
7 000 km de la France métropolitaine, îles proches et les îles du Nord.
120 km de la Martinique et 3 000 km Les îles proches sont : Marie-Galante,
de New-York, la Guadeloupe forme un la « grande dépendance », avec 204 m
archipel regroupant huit îles habitées d’altitude maximum au Morne
2avec une surface totale de 1 703 km . Constant, l’archipel des Saintes (Terre-
Les deux îles principales, la Basse-Terre de-Haut et Terre-de-Bas) et la Désirade.
et la Grande-Terre, forment la
Guadeloupe continentale. Elles sont Les îles du Nord, Saint-Barthélemy et
reliées par un étroit bras de mer, la Saint-Martin se trouvent à 200 km au
Rivière Salée. Nord-Nord-Ouest. Saint-Martin est
partagée entre les Pays-Bas (tiers
2 2La Basse-Terre (848 km ) d’origine méridional) et la France (53 km avec la
volcanique a un relief montagneux. Elle petite île de Tintamarre).
abrite la Soufrière, le plus élevé des
volcans de l’arc antillais (1 467 m) et la
Grande Rivière à Goyaves, la plus
longue de l’archipel (32 km). Elle
comprend la forêt tropicale avec le seul
parc national des départements
2d’outre-mer (300 km ).
Voir aussi
2La Grande-Terre (590 km ) est calcaire - Atlas des départements français d’outre-mer et
Guyane, CNRS-IGN, 1977.avec des mornes peu élevés. Elle
culmine à 135 m d’altitude au Morne
l’Escale dans les Grands-Fonds.
La Guadeloupe en quelques chiffres…
Guadeloupe
2Superficie (km ) 1 702,6
Point culminant (m) La Soufrière 1 467
Longueur des côtes (km) 537
Surface boisée (ha) 64 524
Sources : direction régionale de l'Environnement - office national des Forêts
- Atlas des départements français d'Outre-Mer
8 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeGéographie 1.1
Carte du relief de la Guadeloupe
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 91. Espace régional
Présentation
La Guadeloupe bénéficie d’un climat a été de 22,8 °C, soit 0,6° C de plus que
tropical humide adouci par l’anticyclone la même moyenne relevée sur cette
des Açores qui dirige vers elle des vents période.
d’Est plus connus sous le nom d’alizés.
La température est de 27° en moyenne et Définitions
peut osciller entre 20 et 32° C. Deux
Température : degré de chaleur ou de froid desaisons s’y succèdent avec des transitions
l’atmosphère en un lieu. La température est
plus ou moins marquées. Au cours de la
déterminée sous abri. La température maximale est
saison sèche appelée Carême, de janvier à la plus haute observée entre 6 h TU le jour et 6 h
mai, l’air est plus sec et les averses sont TU le lendemain matin. La température minimale
est la plus basse observée entre 18 h TU la veille etpeu fréquentes. La saison humide appelée
18 h TU le jour (TU = temps universel).hivernage qui s’étend de juin à décembre,
Température minimale (respectivement maximale)
est accompagnée de périodes de pluies moyenne : moyenne des températures minimales
fréquentes et intenses. La saison (respectivement maximales) du mois considéré.
cyclonique se manifeste de juillet à Température minimale (respectiv
absolue : température minimale (respectivementoctobre et peut s’étendre jusqu'à fin
maximale) du mois considéré.novembre. Selon l’intensité des vents, ce
Précipitations : chutes d’eau sous forme liquide ou
sont des dépressions tropicales, des solide, en provenance de l’atmosphère. Les
tempêtes ou des cyclones. précipitations sont recueillies dans un pluviomètre.
Les pluies sont plus abondantes en Basse- Une hauteur d’eau de 1 mm correspond à un litre
d’eau par m2 ou à 10 m3 à l’hectare. On mesureTerre, notamment sur la côte atlantique
les précipitations entre 6 h TU le jour et 6 h TU le(au vent) et près du massif montagneux.
lendemain matin.
Elles sont moins fréquentes sur la côte
Insolation : temps pendant lequel le soleil a brillé.
caraïbe (sous le vent) et sur la Grande- Sa durée, en heures, est mesurée à l’aide d’un
Terre et les îles voisines. héliographe.
Avec 1517,6 mm de précipitations,
l’année 2006 a été plus sèche que la
moyenne 1971-2000 qui s’établit à
Voir aussi1627,9 mm.
Elle a été plus chaude : en effet, la
- www.meteo.frtempérature minimale moyenne
Données climatiques en 2006 au Raizet
Janv. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Année
Température mini moyenne 21,0 20,5 20,7 22,2 23,5 24,4 24,6 24,3 23,7 23,9 22,3 22,0 22,8
Tature maxi moyenne 28,3 28,7 28,8 30,1 30,9 31,2 30,9 31,2 31,8 31,0 30,1 29,1 30,2
Température mini absolue 18,3 17,6 18,5 19,6 21,5 21,9 22,7 22,4 22,3 22,1 20,6 19,7 17,6
Tature maxi absolue 29,4 29,8 30,2 31,2 31,7 32,6 32,1 32,5 33,3 31,7 31,2 30,2 33,3
Précipitations (mm) 118,2 40,6 106,8 50,2 119,0 164,6 156,8 97,8 176,6 223,8 157,6 105,6 1 517,6
Ensoleillement (heures) 176,3 187,9 201,8 235,8 236,6 216,5 209,2 204,2 218,2 197,6 199,6 190,4 2 474,1
Source : Météo France - moyennes climatiques
10 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeClimat 1.2
Carte du pluviométrie en 2006 de la Guadeloupe
Grand-Case
1133 Saint-Martin
Saint-Barthélémy
Gustavia
1010
St-Claude
Les Bains Jaunes
7737 mm
Port-Louis
1494
mm
La Désirade
7500
7000 Le Moule
914
1312
6500 1016
Le Raizet
15186000
5500
5000
4500
4000
3500
3000
Vx-Habitants Marie-Galante
Beausoleil
13902500
2000
St-Louis
1458
1500
Vidon
14881000
10 km
500
1400 GB Les Basses
1293
Les Saintes
© Insee-Ign Source : Météo France
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 111. Espace régional
Présentation
De par sa variété géographique, Enfin, tourisme oblige, les dépendances
la Guadeloupe ne peut avoir un de la Guadeloupe (la Désirade, les
développement homogène de ses Saintes, Marie-Galante, Saint-Martin et
infrastructures. En effet, la Grande- Saint-Barthélemy) sont toutes dotées
Terre, très plate, est bien desservie d’un aéroport et d’un port desservis par
tant au nord qu’à l’est, par des routes des navettes au moins quotidiennes. À
nationales et des routes secondaires. Saint-Martin, l’aéroport international
du côté hollandais assure aussi la
La commune des Abymes possède le desserte de la partie française.
seul aéroport international, Pôle-
Caraïbes. À Saint-François, l’aérodrome
est surtout utilisé pour le tourisme. Il
Définitionsfait aussi la liaison vers la Désirade.
Routes nationales : ce sont toutes les routes, sansParticulièrement montagneuse, la
distinction d’aucune sorte, qui font partie du
Basse-Terre n’offre de liaisons que par domaine routier de l’État et qui ne sont pas classées
les routes côtières et la route de la « autoroute ».
Traversée. La ville de Basse-Terre
Routes départementales : ce sont toutes les routes,possède un port, et celle de Baillif un
sans distinction d’aucune sorte, qui font partie duaérodrome très peu utilisé. Des routes
domaine routier départemental. Leur entretien
nationales desservent toute
incombe aux départements.
l’agglomération basse terrienne.
Réseau routier régional
Unité : km
1996 1997 1998 2002 2003 2004 2005 2006
Routes nationales 341 341 339 331 nd 436 445 449
Routes départementales 601 601 609 616 616 616 616 616
Voies communales * 1 525 1 525 1 519 1 520 1 520 1 520 1 520 1 520
Réseau routier (km) 2 467 2 467 2 467 2 467 nd 2 572 2 581 2 585
* Chiffres non actualisés depuis 2002
Source : direction départementale de l'Equipement
Conseil Régional - Conseil Général - Mairies
12 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeInfrastructures 1.3
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 131. Espace régional
Présentation Définitions
La Guadeloupe, département français Région : depuis 1982, la région est devenue une
collectivité territoriale de plein exercice. Lesdepuis 1946 (loi du 19 mars), a été
conseillers régionaux sont désormais élus auérigée en Région par la loi du 31
suffrage universel direct. En outre-mer, les régions
décembre 1982. Elle fait partie des
sont mono-départementales.
départements d’outre-mer (DOM), avec Département : division administrative placée sous
la Martinique, la Guyane et la Réunion. l'autorité d'un préfet nommé par le gouvernement. Le
Conseil Général, élu, gère le budget départemental.Elle est découpée administrativement
Arrondissement : division du département sansen 2 arrondissements (Basse-Terre et
budget, ni assemblée élue, administrée par un
Pointe-à-Pitre), 40 cantons et 32
sous-préfet.
communes. Canton : division de l'arrondissement, constituée
Depuis la promulgation de la loi du 21 notamment en vue des élections aux assemblées
départementale et nationale.février 2007 au J.O n° 45 du 22 février
Commune : la plus petite subdivision administrative2007, l’ancien arrondissement de la
française, administrée par un conseil municipal élu,
Guadeloupe formant les îles du Nord a à la tête de laquelle se trouve le maire.
été scindé en deux collectivités d’outre- Population : la population totale comprend toutes
mer : celle de Saint-Barthélemy et celle les personnes (français et étrangers) résidant sur le
territoire. Elle exclut les personnes en séjour dede Saint-Martin.
courte durée (touristes, travailleurs saisonniers) ;L’île de la Basse-Terre compte 16
elle comprend les personnes momentanément
communes, la Grande-Terre 10 et les
absentes mais destinées à rentrer à plus ou moins
dépendances 6. brève échéance (militaires…).
Superficie : sont comprises toutes les surfaces du
domaine public et privé, cadastrées ou non, à
Voir aussi l’exception des lacs, étangs et glaciers de plus d’un
2km ainsi que des estuaires.
- Tableaux références et analyses, exploitation
principale, recensement de la population,
Guadeloupe, Insee, 2000.
- Histoire des communes Antilles-Guyane,
J. ADELAIDE-MERLANDE, Pressplay, 1986.
Les circonscriptions administratives en 2006
Guadeloupe Antilles- France France
y compris Îles-du-Nord Guyane métropolitaine entière
Nombre d’arrondissements 3 9 329 342
Nombre de cantons 43 107 3 883 4 039
Nombre de communes 34 90 36 571 36 685
Population (milliers) 447 1 048 61 167 62 999
2Superficie (en km ) 1 702,6 86 364,5 543 965 632 834
2Densité (hab / km ) 248 11 108 95
Sources : annuaire statistique de la France et estimations de population - Insee
14 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeCirconscriptions administratives 1.4
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 151. Espace régional
Présentation Définitions
L’agglomération de Pointe-à-Pitre, Unité urbaine (ou agglomération) : ensemble de
communes sur le territoire desquelles se trouve uncapitale économique, concentre plus de
ensemble d’habitations présentant entre elles une40 % des habitants de la région. Celle
continuité et qui comportent au moins 2 000
de Basse-Terre, capitale administrative,
habitants.
n’en accueille que 10 %.
Les agglomérations et les communes en 1999
Population Part dans Evolution Densité
sans double la population annuelle moyenne de population
2compte en 1999 régionale (%) 1990-1999 (%) (hab/km )
Agglomération de Pointe-à-Pitre 171 773 40,7 1,2 399,1
Les Abymes 63 054 14,9 0,1 776,0
Le Gosier 25 360 6,0 2,3 561,1
Baie-Mahault 23 389 5,5 5,0 508,5
Pointe-à-Pitre 20 948 5,0 -2,4 7 875,2
Petit-Bourg 20 528 4,9 3,7 158,1
Lamentin 13 434 3,2 1,9 204,8
Goyave 5 060 1,2 3,7 84,5
Agglomération de Basse-Terre 44 864 10,6 -0,1 380,2
Basse-Terre 12 410 2,9 -1,3 2 147,1
Saint-Claude 10 237 2,4 -0,1 298,5
Trois-Rivières 8 738 2,1 0,2 281,0
Gourbeyre 7 642 1,8 2,1 339,3
Baillif 5 837 1,4 -0,3 240,2
Communes hors agglomération 205 859 48,7 1,0 178,4
Saint-Martin 29 078 6,9 0,2 546,6
Le Moule 20 827 4,9 1,6 251,4
Sainte-Anne 20 410 4,8 2,1 254,2
Capesterre-Belle-Eau 19 568 4,6 0,3 189,4
Sainte-Rose 17 574 4,2 2,6 148,2
Morne-à-l'Eau 17 154 4,1 0,8 266,0
Saint-François 10 659 2,5 3,3 174,7
Petit-Canal 7 752 1,8 1,8 110,0
Pointe-Noire 7 689 1,8 0,2 128,8
Vieux-Habitants 7 611 1,8 0,4 129,7
Bouillante 7 336 1,7 0,6 168,8
Saint-Barthélemy 6 852 1,6 3,5 326,3
Grand-Bourg 5 934 1,4 -0,6 106,8
Port-Louis 5 580 1,3 -0,1 126,1
Anse-Bertrand 5 023 1,2 0,5 80,4
Deshaies 4 039 1,0 1,7 129,9
Capesterre-de-Marie-Galante 3 559 0,8 -0,8 77,1
Saint-Louis 2 995 0,7 -1,4 53,2
Terre-de-Haut 1 729 0,4 1,4 288,2
La Désirade 1 620 0,4 0,1 76,7
Vieux-Fort 1 601 0,4 0,9 221,1
Terre-de-Bas 1 269 0,3 -1,9 186,6
Guadeloupe 422 496 100,0 1,0 248,0
Source : recensement de la population - Insee
16 Tableaux Économiques Régionaux GuadeloupeLes Communes 1.5
Tableaux Économiques Régionaux Guadeloupe 17

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.