Tourisme : Une année contrastée

De
Publié par

Tourisme Une année contrastée n 2007, le nombre de passagers Enfin, le trafic Inter-archipel renoue En 2007, l’activité touris- Ede l’aéroport Pointe-à-Pitre/Pôle aussi avec la croissance (+8%) grâ-tique est bien orientée : Caraïbes s’élève à 1,96 million soit ce à l’augmentation de l’affluence plus de passagers, plus une augmentation de 5,4% par rap- sur les liaisons vers Marie-Galante de touristes de séjour, port à 2006. Ce résultat confirme (+10%). la hausse observée en 2006 (+1,3) fréquentation des hôtels Moins de créations sans toutefois atteindre la fréquen- et taux d’occupation en tation de 2000 qui dépassait 2 mil- d’entreprise hausse. En revanche, la lions de passagers. Le nombre de créations d’entre-durée moyenne du sé- Croissance de prises est en baisse de 3,2% par jour ainsi que la dépense l’activité aéroportuaire rapport à 2006. Ces dernières ont moyenne des touristes ralenti dans les secteurs de l’hô-et portuaire tellerie et la restauration (365 en sont en baisse. Les créa- L’activité portuaire rompt avec la 2007 contre 397 en 2006) mais tions d’entreprises ralen- tendance baissière amorcée de- aussi dans les transports et la loca- tissent et l’emploi salarié puis 2000. Le trafic de passagers tion. Seules les activités récréatives touristisque est en repli. croît ainsi de 8% avec près de enregistrent un léger mieux. L’em- 820 000 passagers.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 40
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Tourisme
Une année contrastée
n 2007, le nombre de passagers Enfin, le trafic Inter-archipel renoue En 2007, l’activité touris- Ede l’aéroport Pointe-à-Pitre/Pôle aussi avec la croissance (+8%) grâ-tique est bien orientée :
Caraïbes s’élève à 1,96 million soit ce à l’augmentation de l’affluence
plus de passagers, plus une augmentation de 5,4% par rap- sur les liaisons vers Marie-Galante
de touristes de séjour, port à 2006. Ce résultat confirme (+10%).
la hausse observée en 2006 (+1,3) fréquentation des hôtels Moins de créations sans toutefois atteindre la fréquen-
et taux d’occupation en
tation de 2000 qui dépassait 2 mil- d’entreprise
hausse. En revanche, la lions de passagers.
Le nombre de créations d’entre-durée moyenne du sé- Croissance de
prises est en baisse de 3,2% par jour ainsi que la dépense l’activité aéroportuaire rapport à 2006. Ces dernières ont
moyenne des touristes ralenti dans les secteurs de l’hô-et portuaire
tellerie et la restauration (365 en sont en baisse. Les créa-
L’activité portuaire rompt avec la 2007 contre 397 en 2006) mais tions d’entreprises ralen-
tendance baissière amorcée de- aussi dans les transports et la loca-
tissent et l’emploi salarié puis 2000. Le trafic de passagers tion. Seules les activités récréatives
touristisque est en repli. croît ainsi de 8% avec près de enregistrent un léger mieux. L’em-
820 000 passagers. Parmi eux, les ploi salarié touristique est en repli
croisiéristes (+27%) poursuivent de 2,4% par rapport à 2006, avec
leur progression entamée en 2006. une baisse marquée dans l’hôtelle-
Par ailleurs, le développement des rie et la restauration (-4,7%) et dans
destinations de la Dominique et de les activités récréatives (-2,5%). La
Sainte-Lucie permet au trafic inter- bonne tenue de l’emploi dans les
îles de se maintenir. transports (+4%) n’a toutefois pas
permis de freiner l’érosion des ef-
fectifs dans ce secteur. Le secteur En terme de nuitées,
de la location reste stable.
la location et les gîtes font mieux que l’hôtellerie
Le nombre de touristes, ayant sé-
journé dans le département (comp-Type d’hébergement en Guadeloupe
pabilisés au départ de l’aéroport et des touristes en provenance de Métropole
à destination de la France métro-
politaine) augmente de 8,8% pour
s’établir à 408 000. Près de la moi-
En % En %
tié de ces touristes découvrent la
Guadeloupe pour la première fois.
Ils optent le plus souvent pour un
hébergement en hôtellerie tradi-
tionnelle. Ils sont un quart à aller
dans la famille mais l’hébergement
familial reste cependant prépon-
dérant en termes de nuitées du fait
d’une durée de séjour plus impor-
tante en famille qu’à l’hôtel.
Source :Insee,Enquête Flux touristiques 2007
24 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008Tourisme
Des touristes globalement satisfaitsContrairement à l’année précédente,
l’année 2007 est légèrement plus fa- Taux de satisfaction selon les critères du séjour
vorable aux hôtels de la Guadeloupe
En %
continentale, les îles du Nord enregis-
trant des résultats moins satisfaisants. En
Guadeloupe continentale, le nombre
de clients et le taux d’occupation des
chambres progressent respectivement
de 13,5% et
de 4,1 points. Activité hôtelière :
En revanche, plus de clients,
le nombre de
moins de nuitées nuitées baisse
de 3,4%. Les
hôtels de luxe maintiennent leur part
de marché à 88% .
L’activité hôtelière des îles du Nord Source :Insee, Enquête Flux touristiques 2007
marque le pas en 2007. Le nombre
de clients est en chute de 5,4%, le Si chaque touriste dépense en moyen- Guyanais, ont le coût du séjour le plus
nombre de nuitées de 5,3%. La durée ne 57 euros par jour (59 en 2006), la faible avec 56 euros en moyenne par
moyenne du séjour et le taux d’occu- présence de plusieurs personnes dans jour et par personne. Celui des tou-
pation des chambres restent stables. le ménage permet de réaliser des ristes originaires des pays de l’Union
Par ailleurs, le tourisme dans les îles du économies et de faire baisser ainsi la européenne est supérieure de 20 euros
Nord demeure différent de celui de la dépense moyenne du ménage. A titre et celui des autres pays de 18 euros.
Guadeloupe continentale. Il s’oriente d’exemple, la dépense pour une seule
davantage vers l’international et le personne s’élève à 74 euros par jour, Dans l’ensemble, les touristes sont plu-
luxe : plus de trois clients sur cinq sont alors qu’elle n’est plus que de 42 euros tôt satisfaits de leur séjour. Comme en
des étrangers contre un sur dix pour la par personne pour une famille de trois 2006, près de huit touristes sur dix ex-
Guadeloupe continentale et la part des personnes. priment leur satisfaction quant à la qua-
hôtels de luxe est supérieure de sept Les dépenses varient également selon lité des services d’hébergement et de
points à celle de la Guadeloupe conti- la catégorie socioprofessionnelle et la restauration et un peu plus de sept sur
nentale. provenance des touristes. Ainsi, hor- dix du cadre naturel et des plages, en
recul cependant de près de cinq points.
Les îles du Nord attirent toujours moins de touristes Quelques réserves sont néanmoins
émises à propos de l’aménagement Activité des hôtels de Guadeloupe en 2007
des plages et des difficultés liées au ré-
En nombre et %
seau routier. D’autres aspects semblent
moins les préoccuper, signe que la
Guadeloupe n’est pas recherchée pour
ses attraits en matière de vie nocturne
et de loisirs. Ainsi, si près de 20% des
touristes se déclarent insatisfaits de la
vie nocturne, 57% ne se prononcent
pas. Même constat pour les loisirs qui
ont satisfait plus de la moitié des tou-
Source :Insee, enquête fréquentation hôtelière(1) Haut de gamme = trois étoiles et plus ristes, mais laissent sans opinion 40%
d’entre eux. Enfin, près d’un touriste
La dépense totale des touristes s’élève mis les étudiants, logés pour la plupart sur six estime que la qualité de l’infor-
à 251 millions d’euros (238 en 2006) chez l’habitant, on enregistre une dif- mation touristique peut-être améliorée.
soit une dépense moyenne par séjour férence de niveau de dépense notable
de 614 euros (635 en 2006) ; la somme entre les retraités (50 euros par jour et
ainsi injectée dans l’économie par ces par personne) et les chefs d’entreprise
visiteurs est proche de 560 euros par (76euros). Parmi l’ensemble des tou- Florian CHAFFORT
habitant. ristes, les métropolitains, à l’image des
25 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.