Transports : un moindre dynamisme, sauf pour les transports collectifs urbains

De
Publié par

Le secteur des transports subit les conséquences du ralentissement économique, survenu en fin d'année 2008. Le ralentissement de l'activité touche l'ensemble des modes de transport, sauf les transports en commun urbains de voyageurs. La hausse du prix du carburant et le développement de l'offre de transports collectifs dans la région ont favorisé les utilisations des transports en commun. Selon les estimations de Pôle emploi services, les effectifs salariés dans les transports auraient légèrement diminué en 2008 dans la région (- 0,4 % par rapport à 2007). Introduction Ralentissement du transport aérien de passagers Croissance des déplacements en transports collectifs urbains Baisse des immatriculations des voitures particulières neuves Ralentissement du transport des marchandises Lègère baisse des effectifs salariés
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 18
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

32 Transports
Transports : un moindre dynamisme,
sauf pour les transports collectifs urbains
e secteur des transports subit les rents réseaux, soit une augmentation de tier est prédominant sur le marché du
conséquences du ralentisse- 6 % du trafic par rapport à 2007. La fret (87 %). Les transports ferroviaire etL ment économique, survenu en hausse du prix du carburant et le déve- fluvial peinent à s’imposer sur ce mar-
fin d’année 2008. Le ralentissement de loppement de l’offre de transports en ché (respectivement 5 % et 7 %).
l’activité touche l’ensemble des modes commun pour l’ensemble des réseaux
Lègère baisse
de transport, sauf les transports en com- franciliens ont favorisé cet essor. Le ré-
des effectifs salariésmun urbains de voyageurs. seau bus Mobilien, les dessertes des
Les effectifs salariés dans le secteur duquartiers classés « politique de la ville »,Ralentissement du transport
transport auraient légèrement diminuéle réseau du métro ainsi que les lignes A,
aérien de passagers dans la région en 2008 (- 0,4 % selon lesD et E du RER ont été renforcés.
En 2008, les aéroports français ont enre- estimations de Pôle emploi services).Fin juin 2008, un nouveau mode de
gistré 128 millions de passagers. Près de L’évolution aurait été au contraire un peutransport en commun sur la partie Est
70 % du trafic est assuré par les aéroports plus favorable en province (+ 1,3 %).
de la Seine a été mis en service. La na-
franciliens. La croissance du transport aé- Dans la région, les effectifs auraientvette fluviale Voguéo, pouvant accueil-
rien, qui avait fortement repris ces derniè- seulement progressé dans les secteurslir 70 personnes à bord, dessert 5
res années après le coup d’arrêt consécutif du transport aérien et des activités deescales entre Gare d’Austerlitz et Ecole
aux attentats du 11 septembre 2001, postage et de courrier.Vétérinaire de Maisons-Alfort.
connaît un ralentissement en 2008 : 2 % ■■■■ Martine Mounoury
Baisse des immatriculationsaprès 6,2 % en 2007. L’activité a commen- Insee, Service études et diffusion
cé à ralentir en début d’année sous l’effet des voitures particulières neuves
Arc Express :
de l’envolée des cours du carburant, puis Le dernier trimestre 2008 est marqué un projet sur les rails
s’est nettement repliée les quatre derniers par une chute du nombre d’immatricu-
Le nouveau schéma directeur de la région-mois de l’année. lations de voitures neuves, tant dans la
Ile-de-France (Sdrif), adopté le 25 sep-
Dans un contexte économique plus région qu’en province (- 12,8 % et
tembre 2008, prévoit de développer les
morose et moins propice aux déplace- - 12,3 %). Globalement, les immatri-
transports en commun de type tramways ou
ments, la progression des vols interna- culations sont en baisse de 4,8 % en
bus en site propre en complément d’infras-
tionaux est sensiblement ralentie, tant Ile-de-France en 2008 par rapport à tructures lourdes de type métro ou chemin
au départ des aéroports parisiens que 2007, mais sont stables en province. de fer. Il privilégie la réalisation de liaisons de
de ceux de province. Elles diminuent partout dans la région, banlieue à banlieue et non plus seulement
sauf en Seine-et-Marne.Le trafic entre Paris et les régions di- de liaisons avec Paris. Les déplacements de
minue à nouveau en 2008 (- 4,1 %). Les Malgré une baisse importante au der- banlieue à banlieue, majoritaires depuis plu-
sieurs années sont en forte croissance.lignes aériennes intérieures sont de nier trimestre (- 8 %), le nombre d’im-
plus en plus concurrencées par le TGV. matriculations de véhicules utilitaires L’Etat, la Région et le Syndicat des Trans-
Ce mode de transport a gagné 8,9 % de (légers et industriels) progresse légère- ports en Ile-de-France (STIF) soutiennent
passagers supplémentaires en 2008. En ment en 2008 : 0,5 % en région et un projet phare : Arc Express. Ce projet de
revanche, le trafic intérieur résiste 0,7 % en province. métro automatique en rocade autour de
Paris permettrait de relier directement lesmieux sur les liaisons aériennes trans-
Ralentissement du transport banlieues de petite couronne entre elles.versales province-province.
des marchandises Deux arcs prioritaires sont à l’étude pour dé-La croissance du trafic aérien profite
terminer le tracé d’Arc Express : le premierLe ralentissement économique entraînesurtout aux compagnies « à bas coût »
au sud-est, dans le Val-de-Marne entre leune baisse de la demande de transport(« low cost ») qui ouvrent de nouvelles
RER A et B et le second au nord-ouest, desde marchandises. En 2008, le tonnagelignes. Le nombre de passagers trans-
Hauts-de-Seine à Saint-Denis.
transporté diminue de 3,7 % par rap-portés par ces compagnies est en hausse
port à 2007. Cette diminution d’activitéde 14,6 % en 2008 par rapport à 2007. Pour en savoir plus
de fret affecte l’ensemble des modes de
Croissance des déplacements www.statistiques.developpement-durable.transport sauf le transport aérien. Ce
gouv.fren transports collectifs urbains dernier est minoritaire, 1 % seulement
Le syndicat des Transports en Ile-de-France :En 2008, la RATP a comptabilisé plus de du trafic de marchandises, mais son ac-
www.stif-idf.frtrois milliards de voyageurs sur ses diffé- tivité est restée stable. Le transport rou-
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008Transports : un moindre dynamisme, sauf pour les transports collectifs urbains
33
Immatriculations neuves en Ile-de-France
données brutes
Voitures particulières Total véhicules utilitaires*
Evolution 2008/2007 Evolution 2008/20072007 2008 2007 2008
(%) (%)
Paris 55 150 51 780 -6,1 13 140 13 420 2,1
Hauts-de-Seine 79 080 76 240 -3,6 14 920 15 150 1,5
Seine-Saint-Denis 24 080 23 620 -1,9 11 850 11 870 0,2
Val-de-Marne 29 510 28 250 -4,3 8 600 8 320 -3,3
Seine-et-Marne 39 420 40 720 3,3 8 870 9 590 8,1
Yvelines 75 450 67 390 -10,7 11 860 11 280 -4,9
Essonne 37 220 36 040 -3,2 8 800 8 780 -0,2
Val-d'Oise 31 910 29 830 -6,5 8 010 8 070 0,7
Ile-de-France 371 820 353 870 -4,8 86 050 86 480 0,5
Province 1 692 720 1 696 410 0,2 432 760 435 980 0,7
France métropolitaine 2 064 540 2 050 280 -0,7 518 810 522 460 0,7
Part de l'Ile-de-France (%) 18,0 17,3 16,6 16,6
*véhicules utilitaires légers et industriels à moteur : camionnettes, camions, autobus et autocars, tracteurs routiers.
Source : ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, fichier central des automobiles
Transport aérien de passagers Nombre de voyages (en millions)
Nombre Evolution (%) Evolution2007 2008
2008 2008/2007 (%)
2008/2007 2007/2006(millions)
RATP 2 873 3 045 6,0
Paris - International 66,8 2,2 6,8 dont : Métro 1 388 1 473 6,1
dont Paris CDG 55,2 1,8 6,1 RER 447 469 4,9
dont Paris Orly 11,6 4,6 10,8 Bus Paris 336 354 5,4
Province - International 31,1 5,4 10,5 Bus banlieue 601 635 5,7
Paris - Province 16,7 -4,1 -2,3 Tramways 95 108 13,7
dont Paris CDG 5,0 0,0 0,7 Autres services 6 7 16,7
dont Paris Orly 11,8 -5,7 -3,4 SNCF 680 nd nd
Province - Province 6,0 4,1 5,6 Bus OPTILE + TRA 292 nd nd
Métropole - Outre-mer 3,4 -0,3 5,5 Ensemble 3 845 - -
Total(*) 128,2 2,0 6,2
nd : non disponible.
*y compris le trafic Outre-mer - Intérieur et Outre-mer - International. Source : Syndicat des Transports en Ile-de-France (STIF)
Source : Direction générale de l'aviation civile
Effectifs salariés du secteur des transports au 31 décembre 2008
données brutes en milliers
Evolution
2008 2007 2008/2007 (%)
Secteur privé :
Paris 16,7 16,5 1,2
Hauts-de-Seine 14,4 14,1 2,1
Seine-Saint-Denis 30,9 32,1 - 3,7
Val-de-Marne 21,5 18,6 15,6
Seine-et-Marne 21,6 20,9 3,3
Yvelines 8,8 9,0 - 2,2Transport de marchandises en Ile-de-France
Essonne 15,1 19,3 - 21,8en millions de tonnes
Val-d'Oise 51,2 50,3 1,8
Evolution Ile-de-France 180,0 180,7 - 0,42007 2008 2008/2007 (%) Province 586,3 578,5 1,3
(1) France métropolitaine 766,3 759,2 0,9Route 236,5 229,3 -3,0
Entreprises nationales :Fer 12,8 12,2 -4,7
SNCF nd 156,5 -dont : transport combiné 3,6 3,4 -5,6
RATP nd 44,4 -Fluvial 21,9 19,7 -10,0
Champ : établissements de 10 salariés ou plus.Aérien 2,4 2,4 0,0
nd : non disponible.
Total 273,6 263,6 -3,7 Ces données ont été élaborées avec la nouvelle nomenclature d’activité NAF2 et ne sont
pas comparables à celles figurant dans les anciennes publications.(1)
y.c. transport international : résultats de l'enquête TRM. Le champ a évolué : les agences de voyage, notammment, sont exclues du secteur
transport dans la nouvelle nomenclature.Sources : SNCF, Port autonome de Paris, Aéroports de Paris, ministère de l’Ecologie,
de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire Source : Pôle emploi services pour le secteur privé
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.