Un emploi touristique saisonnier et plutôt estival

De
Publié par

Les emplois salariés liés au tourisme représentent en 1997 de 2 à 5 % de l'emploi salarié total en Midi-Pyrénées, soit 14 000 emplois salariés en hypothèse basse et 40 000 emplois en hypothèse haute. Ces emplois se caractérisent par une forte saisonnalité. La région est une destination essentiellement estivale. Même en montagne, l'été génère deux fois plus d'emplois saisonniers que l'hiver.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 42
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

Numéro 39 : juillet 2000
Un emploi touristique
saisonnier et plutôt estival
Courbe journalière des emplois salariés totalement liés au tourisme en 1997
3 500 3 500
Haute-Garonne
3 000 3 000
2 500 2 500
Tarn
2 000 2 000
Lot
1 5001 500
Aveyron
1 000 1 000Gers
500 500
Tarn-et-Garonne
0 0
J F MAM J J A S O N D J F MAM J J A S O N D
8 0001 600
Ariège Hautes-Pyrénées
1 400 7 000
1 200 6 000
1 000 5 000
800 4 000
600 3 000
400 2 000
J F MAM J J A S O N D J F MAM J J A S O N D
Source : Insee - DADS 1997
Les emplois salariés liés au tourisme INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE
ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES
DIRECTION REGIONALEreprésentent en 1997 de 2 à 5 % de l’emploi
DE MIDI-PYRENEES
Téléphone : 05 61 36 61 36salarié total en Midi-Pyrénées, soit 14 000 emplois
Télécopie : 05 61 36 62 00
Adresse : 36, rue des Trente-Six-Ponts
31054 TOULOUSE CEDEX 4salariés en hypothèse basse et 40 000 emplois
Directeur de la publication :
Benjamin Camusen hypothèse haute. Ces emplois se caractérisent
Rédacteur en chef :
Bruno Murapar une forte saisonnalité. La région est une Maquettiste :
Madeleine Cambounet
destination essentiellement estivale. Même en Imprimeur : Reprographie Moderne, 31770 Colomiers
Dépôt légal : juillet 2000
ISSN : 1262-442Xmontagne, l’été génère deux fois plus d’emplois CPPAP : 183AD
SAGE : SIPAG3976
saisonniers que l’hiver. Prix : 15 F - 2,29Un emploi touristique
saisonnier et plutôt estival
esurer l’emploi généré par que d’approximations et nécessite des volume, caractéristiques des emplois et
le tourisme n’est pas un analyses complémentaires. profil des salariés. De façonMexercice facile : le tourisme quantitative, cette méthode ne reflète
est une activité transversale aux autres Une approche traditionnelle pas la totalité des emplois puisqu'elle
secteurs économiques et recouvre de l’emploi dans le tourisme et ne prend en compte, notamment, ni
des activités aussi variées que utilisée depuis de nombreuses années les emplois non salariés (travailleurs
l’hébergement, la restauration, les par la Direction du Tourisme au indépendants, employeurs et aides
loisirs, le commerce, les transports... En plan national consiste à sélectionner familiaux, évalués en 1990 à environ
effet, le tourisme correspond à un certaines activités comme caractéristi- 8 500 personnes), ni les pluri-actifs,
déplacement géographique de la ques du tourisme et à comptabiliser ni les emplois induits par les inves-
consommation de certaines personnes, les emplois salariés au 31 décembre ; tissements réalisés pour l'accueil des
depuis leur lieu de résidence vers le ainsi, en 1998, on comptait 22 400 touristes.
lieu où elles vont séjourner pour un emplois touristiques salariés en Midi-
motif de loisirs, de santé ou Pyrénées, dont 11 600 dans la De 2 à 5 %
professionnel. restauration. de l'emploi salarié
régional
Un emploi difficile Une autre approche a été mise
à estimer au point par l’Insee et appliquée à Une première estimation, dite
plusieurs régions françaises. Cette estimation basse, conduit à ne
La première difficulté est de méthode, tenant compte de l’intensité retenir que les salariés travaillant
déterminer les activités à prendre en touristique des communes et envisa- exclusivement grâce au tourisme. Elle
compte dans le champ du tourisme. geant un nombre plus large d’activités comptabilise tous les salariés des
En effet, les activités susceptibles potentiellement liées au tourisme, activités qui sans conteste sont
d’être influencées par le phénomène conduit à estimer une fourchette dans touristiques ainsi que certains sala-
touristique sont très nombreuses. laquelle est compris le nombre riés d’activités moins touristiques mais
d’emplois salariés liés au tourisme. qui exercent dans des zones très
La seconde difficulté réside dans touristiques (cf. méthodologie). En
le fait que, dans ces activités influen- L'intérêt de cette approche est effet, si un emploi de boulanger, par
cées par le tourisme, seule une également de permettre une meilleure exemple, est très lié à la fréquenta-
partie de l’emploi peut être considé- connaissance des emplois saisonniers : tion touristique à Lourdes, il l’est
rée comme liée au tourisme. Dans la
restauration par exemple, certains Courbe journalière des emplois salariés liés au tourisme
emplois des établissements du centre en Midi-Pyrénées en 1997
de Toulouse sont indéniablement 60 000
générés par les touristes. Cependant,
50 000les Toulousains vont aussi au
restaurant. De même, certains
Estimation haute
40 000établissements attirent les employés
des entreprises avoisinantes pour le
30 000repas de midi. Comment alors faire la
part, dans cette activité, entre les
20 000emplois liés à l’arrivée de touristes,
Estimation basse14 000et ceux générés par la population
10 000résidente ?
0
L’emploi généré par le tourisme JF M A M J J A S O N D
Source : Insee - DADS 1997ne peut, dans ces conditions, résulter
2beaucoup moins dans l’agglomération générés par le tourisme, il apparaît l’hôtellerie et la restauration. Viennent
toulousaine. clairement que la majorité d’entre eux ensuite les autres formes d’hébergement
sont liés à la consommation de la (campings, centres de vacances...)
En moyenne, sur l’année 1997, population autochtone. Si l’estimation qui offrent un emploi sur six.
le tourisme a ainsi généré en Midi- basse est très restrictive, l’
Pyrénées près de 14 000 emplois haute représente une borne largement Dans les Pyrénées,
salariés en équivalent temps plein, supérieure. près d’un emploi
soit environ 2 % de l’ensemble des sur cinq
emplois salariés de la région. Ils ne Dans les régions voisines,
constituent pas la totalité des emplois Aquitaine et Languedoc-Roussillon, Le poids du tourisme dans
touristiques salariés, mais une sorte qui bénéficient d'une forte fréquenta- l’emploi varie beaucoup d’un secteur
de « borne inférieure ». tion due à l’attractivité du littoral, géographique à un autre selon le
la part des emplois salariés liés au tou- patrimoine historique et culturel ou
L’estimation haute dénombre risme est un peu plus importante l’attrait des paysages et des loisirs
tous les emplois salariés touchant au qu’en Midi-Pyrénées : entre 3 et 7 % proposés. Il est ainsi particulièrement
tourisme, sans que les touristes soient de l’emploi salarié total en Aquitaine fort sur le territoire pyrénéen. Dans
forcément majoritaires parmi la (soit entre 18 000 et 46 000 emplois ce contour défini par l’Observatoire
clientèle. Dans cette vision beaucoup touristiques), entre 4 et 7 % en Régional du Tourisme, qui réunit les
plus large, l’emploi touristique Languedoc-Roussillon (19 000 à 36 000 communes de montagne (à l’exclusion
représenterait près de 40 000 emplois, emplois). de Lourdes) et les communes de pié-
soit 5 % des emplois salariés de mont, près d’un emploi sur cinq est
Midi-Pyrénées. Le nombre d’emplois En Midi-Pyrénées, comme dans la généré par le tourisme. En effet, l’em-
salariés permanents liés au tourisme plupart des autres régions, l’héber- ploi salarié touristique est compris dans
est ici surestimé. En effet, si dans gement et la restauration sont les une fourchette de 3 800 à 5 400 em-
des zones faiblement touristiques, secteurs les plus pourvoyeurs plois en moyenne annuelle, soit
quelques emplois de restaurants, de d’emplois touristiques. La moitié entre 15 et 21 % de l’emploi salarié
débits de boisson, de commerces sont des emplois touristiques sont dans total de cette zone.
Le département des Hautes-Nombre d'emplois salariés liés au tourisme en 1997
Pyrénées, qui bénéficie à la fois de
Estimation basse Estimation haute
l’attractivité de Lourdes et des
% dans l'emploi effectif % dans l'emploieffectif Pyrénées, est le plus touristique de
salarié total salarié total
la région. L’emploi lié au tourisme
Ariège 900 2,6 1 800 5,5 représente au moins 8 % de l’emploi
Aveyron 1 400 2,1 3 700 5,6
salarié total, selon l’estimation basse,Haute-Garonne 2 300 0,6 13 000 3,7
et au plus 12 %. Il est suivi de loinGers 800 2,1 2 300 6,1
Lot 1 500 3,7 3 500 8,8 par le Lot (entre 4 et 9 % d’emplois
Hautes-Pyrénées 4 800 7,7 7 700 12,4 générés par le tourisme).
Tarn 1 600 1,8 6 400 7,1
Tarn-et-Garonne 300 0,7 1 200 2,6
Au moins
Midi-Pyrénées 13 600 1,9 39 600 5,4
12 000 emplois
supplémentaires en étéLourdes 1 900 23,9 2 600 32,3
Montagne 3 800 15,2 5 400 21,4 Malgré l’attrait des sports
d’hiver dans les trois départements
Lourdes : une période creuse Même en montagne,
pyrénéens, la région Midi-Pyrénéestrès courte deux fois plus d'emplois en été
4 000 8 000 est une destination essentiellement
Estimation haute3 500 7 000 estivale. Entre la période creuse de
3 000
6 000 janvier et la pointe estivale autour duEstimation haute2 500
Estimation basse er5 000 1 août, environ 12 000 emplois sup-2 000
4 0001 500 plémentaires sont créés. Même dans
3 0001 000 Estimation basse les Pyrénées, où la période creuse se
ND de Lourdes
500 2 000 situe en novembre, le tourisme d’étéJ F MAM J J A S O N D J F MAM J J A S O N D
Source : Insee - DADS 1997 génère deux fois plus d’emplois
3saisonniers que le tourisme d’hiver.
Caractéristiques des emplois salariés touristiques en 1997
En effet, la zone de montagne compte,
Saisonniers Saisonniers Autrespar rapport au mois creux de novem-
d'été (%) d'hiver (%) (%)
bre, 3 000 emplois touristiques
Age
supplémentaires début août contre moins de 25 ans 64 32 30
1 400 seulement en janvier. 25 à 49 ans 32 60 61
50 ans et plus 4 8 9
Ensemble 100 100 100
La saisonnalité d’été de l’emploi
Sexe
touristique est d’intensité variable Homme 42 53 49
dans la région. Si elle est très Femme 58 47 51
Ensemble 100 100 100marquée dans le nord de la région et
Temps de travailles Pyrénées, elle l’est moins dans
Temps complet 55 59 58toute la partie centrale de Midi-
Temps partiel ou intermittent 45 41 42
Pyrénées. Ainsi, sur les 12 000 Ensemble 100 100 100
emplois saisonniers d’été générés par le Catégorie professionnelle
tourisme dans notre région, plus Cadres et chefs entreprises 5 6 8
Professions intermédiaires 22 10 8de 4 000 sont créés dans les Hautes-
Employés 57 55 55
Pyrénées. Les départements de Ouvriers 12 26 21
Apprentis, stagiaires 4 3 8l’Aveyron et du Lot en proposent un
Ensemble 100 100 100peu plus de 2 000 chacun. Dans ces
Lieu de résidencedeux départements, on compte près de
Même département 74 86 90
quatre fois plus d’emplois touristiques Autre dép. de Midi-Pyrénées 12 8 4
Autre région 14 6 6en été qu’en janvier.
Ensemble 100 100 100
Durée de contratLe tiers des emplois d’été, soit
moins d'1 mois 49 45 94 000 emplois environ, est offert par
de 1 à 2 mois 36 29 7
les hôtels avec restaurant. Les plus de 2 mois 15 26 84
Ensemble 100 100 100restaurants, en revanche, ne font
appel qu’à 1 000 salariés supplémen-
Une saisonnalité marquée pour les hôtels avec restauranttaires. Cette faible variation du
Hôtels avec restaurant Restaurantsniveau de l’emploi au cours de
10 00010 000
l’année montre qu’en Midi-Pyrénées, Estimation haute
8 000 8 000et dans l’agglomération toulousaine
Estimation haute
6 000 6 000notamment, la clientèle des restau-
4 000 4 000rants est très majoritairement une
Estimation basse
clientèle locale. 2 000 2 000 Estimation basse
0 0
J F MAM J J A S O N D J F MAM J J A S O N D
Beaucoup de jeunes Source : Insee - DADS 1997
et de femmes parmi
les saisonniers d’été sont majoritaires dans les emplois très répandus : moins de 60 % des
saisonniers d’été ; les stations de ski, salariés sont à temps complet, aussi
Il est fréquent chez les jeunes au contraire, font davantage appel bien chez les saisonniers que chez les
de profiter des vacances scolaires aux hommes. autres salariés du tourisme.
pour chercher des petits emplois et
parmi eux nombre sont liés au Le recrutement des saisonniers Parmi les saisonniers du tourisme
tourisme. Les vacances d’été, par leur se fait essentiellement dans leur en Midi-Pyrénées, seul un petit
durée, se prêtent plus facilement à département de résidence : c’est le nombre d’entre eux (500 environ) font
cette recherche. Ainsi, la proportion cas des trois quarts des saisonniers à la fois la saison d’été et la saison
de jeunes est élevée chez les d’été et la proportion est encore plus d’hiver dans notre région, avec, pour
saisonniers d’été : près des deux tiers élevée pour les autres. la moitié d’entre eux, le même
ont moins de 25 ans, alors qu’ils ne employeur.
sont qu’environ un tiers chez les Les activités du tourisme
saisonniers d’hiver et chez les autres relèvent de secteurs où le temps Françoise BOUESSE
salariés du tourisme. Les femmes partiel et le travail intermittent sont Odile RUHLMANN
4
Note méthodologique
Une méthode d’estimation de l’emploi touristique
La méthode utilisée prend comme point Cette méthode permet d’établir deux Selon l’intensité touristique de la zone
de départ l’établissement. Grâce aux évaluations. La première, dite estimation (voir carte) où se situe l’établissement
employeur et le caractère plus ou moinsDéclarations Annuelles de Données basse, correspond aux emplois totalement
Sociales (ici DADS 1997), formalité liés au tourisme ; c’est le minimum touristique de son activité, l’ensemble
administrative que doit remplir tout d’emplois que l’on peut considérer comme ou une partie seulement de ses salariés
employeur d’au moins un salarié, on touristiques. La seconde, ou estimation seront classés comme salariés ayant un
connaît pour chaque jour de l’année haute , regroupe les emplois totalement ou emploi généré par le tourisme.
l’emploi salarié dans chaque établisse- partiellement liés au tourisme et surestime
ment de la région. donc le nombre d’emplois permanents.
Les activités influencées par le tourisme
Le caractère touristique d’une activité résulte de la similitude du profil annuel de son emploi avec celui de la fréquen-
tation touristique.
Commerce de gros d’habillement, de
chaussure, de fruits et légumes, de Hôtel de tourisme sans restaurant Fabrication industrielle de pain
poissons, de boissons Hôtel de préfecture Chocolaterie, confiserie
Commerces de détail de boissons, de Supermarchés Auberge de jeunesse et refuge
produits laitiers, de maroquinerie et
Commerce de détail de carburants, de Exploitation de terrain de camping articles de voyage
fruits et légumes, de poissons, de produits Autre hébergement touristique Traiteur
pharmaceutiques, d’habillement, de livres Téléphérique, remontée mécanique Transport urbain de voyageurset journaux, d’articles de sport et de loisir
Activité thermale et de thalassothérapie Transport routier de voyageurs Commerce de détail divers en magasin
Caisse d’épargnespécialisé
Location de logements Agence de voyage
Hôtel avec restaurant Administration d’immeubles résidentiels Banque
Restauration traditionnelle Agences immobilières Location de linge et d’autres biens
Restauration rapide domestiques Activités de nettoyage
Débit de boissons Enlèvement des ordures ménagères Studio et autre activité photogra-
Boulangerie, pâtisserie, boulangerie- phique Manège forain et parc d’attraction
pâtisserie Laboratoires de développement et de Bal et discothèque
Charcuterie tirage Gestion du patrimoine culturel
Commerce d’alimentation générale Laboratoires d’analyses médicales Gestion d’installations sportives
ce de détail de viandes, de Projection de films Autres activités sportives ou récréatives
tabac, de chaussure Gestion de salles de spectacle Teinturerie de détail
Commerce de détail alimentaire sur Gestion du patrimoine naturel Coiffureéventaires et marchés
Cuisson de produits de boulangerie Ce sont toutes les autres activités
Bijouterie fantaisie présentes dans la région
5
AAyAAA
ctivit?s non touristiques ctivit?s faiblement touristiques
ctivit?s fortement touristiques
ctivit?s totalement touristiquesctivit?s mo ennement touristiquesSource : Insee @ Insee 2000 - IGN 1999
Note méthodologique
Le zonage touristique
Chaque commune de la r?gion a ?t?
:
très touristique, moyennement touristique
Cahorset peu touristique. Le caractère touristique
Rodezdes communes répond à un certain nombre
de critères (capacité d’hébergement, nombre
de résidences secondaires ou d’hébergements,
Montauban
fréquence d’établissements présentant une
Albisaisonnalité marquée...).
Auch
Toulouse
Tarbes
Intensité touristique communale
Très touristiqueFoix
Moyennement touristique
Peu touristique
Le calcul de l?emploi Zone Zone moyennement Autre zonetrès touristique touristique
Activités totalement touristiques
Activités fortement touristiques
Pour les activit?s consid?r?es comme Activités moyennement touristiques
totalement touristiques, les emplois Activités faiblement touristiques
sont tous comptabilis?s , quelle que soit
Bosse : pointe d'emploi observée en haute saison (emploi saisonnier)la zone géographique.
Socle : emploi en basse saison (emploi permanent)
Estimation basse
+ Estimation haute
Pour les Aucun emploi n'est considéré comme touristique
sont considérés comme emplois touris-
tiques : Pour les activit?s moyennement touris- chette : le point bas correspond à
- tous les emplois des établissements , on considère comme touristiques : l’absence d’emploi saisonnier lié au
situés en zone très touristique, - les emplois saisonniers des établissements tourisme dans ces activités et le point
situés en zone très touristique, haut au caractère touristique de la- les emplois saisonniers des établisse-
ments situés en zone moyennement tou- - une partie des emplois permanents des totalité de ces emplois. Dans ces zones,
ristique, établissements situés en zone très touris- une partie des emplois saisonniers est
- une partie de l’emploi permanent tique. Cette partie de l’emploi n’a pu être probablement liée au tourisme mais
(salariés présents toute l’année) des éta- isolée, elle est estimée par une fourchette : certains emplois saisonniers peuvent
blissements situés en zones moyennement le point bas correspond à l’absence d’em- aussi être simplement dus au remplace-
ploi permanent lié au tourisme dans ces ment des personnels permanents entouristiques. Cette partie de l’emploi n’a
pu être isolée, elle est estimée par une activités et le point haut au caractère congés à la même époque.
fourchette : le point bas correspond à touristique de la totalité de ces emplois.
l’absence d’emploi permanent lié au - une partie des emplois saisonniers des éta- Pour les activit?s faiblement ou non
tourisme dans ces activités et le point blissements situés en zone moyennement touristiques , on considère comme tou-
haut au caractère touristique de la touristique. Cette partie de l’emploi n’a ristiques les emplois saisonniers situés
pu être isolée, elle est estimée par une four- en zone très touristique.totalité de ces emplois.
6
tiques
activit?s fortement touristiques
class?e selon son intensit? touristique

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.