Un été relativement sec

De
Publié par

Les précipitations enregistrées en Pays de la Loire entre juin et septembre 2004 sont inférieures à celles des étés précédents. L'été 2003, pourtant marqué par la forte canicule du mois d'août, affiche des niveaux de précipitations de 17% supérieurs.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 13
Tags :
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

www.insee.fr/pays-de-la-loire
N° 153. Février 2005
Un été relativement sec
2004 dans la région retrouve un niveau procheE JUIN À SEPTEMBRE 2004, les précipitationsLes précipitations
des valeurs observées avant le pic de 2003.enregistrées par Météo France en Paysenregistrées en Pays
Le cumul des relevés sur les douze mois dede la Loire sont en net recul par rapportDde la Loire entre juin 2004 suit la même tendance que celle constatéeaux années antérieures : 150 mm envi-
durant l’été : pluviométrie et insolation ont été,et septembre 2004 ron en moyenne en 2004, contre plus de 250
l’année dernière, en retrait par rapport à 2003mm sur la période 1999-2003, soit une baissesont inférieures
(respectivement - 8 % et - 12,5 % en moyennemoyenne de 40 %. Cette diminution est plus ouà celles des étés sur les cinq stations météorologiques).moins marquée selon les stations. Celle de Laval
précédents. L’été affiche la baisse la plus modérée (- 20 %) suivie Durée moyenne d’insolation en 2004
par celle du Mans (- 32 %). Les stations météoro-2003, pourtant Insolation enregistrée entre juin et septembre (en heures)
logiques plus proches de l’océan enregistrent desmarqué par la forte
baisses plus importantes (de 39 % à 55 %). Nombre d'heuresAnilecanicule du mois En comparant avec l’été 2003, la tendance 1100
Angersd’août, affiche est identique sur l’ensemble de la région : le ni-CÉMLOT Le Mans1050
veau des précipitations au cours de l’été 2004 La Roche-Sur-Yondes niveaux
1000 Lavalest de 17 % inférieur à celui observé pendant la
Nantesde précipitations même période de l’année 2003. Paradoxalement, 950
de 17 % supérieurs. les pluies ont donc été moins abondantes au cours
900
de l’été 2004 que durant l’été précédent, mar-
Alain Maurand 850qué par la canicule du mois d’août.
En 2004, le plus faible niveau de précipita- 800Source : Météo-France, bulletins tions s’est accompagné d’une durée d’insolation
climatiques mensuels. 750moindre. Après l’insolation importante observéeLes précipitations sont mesurées au
moyen d’un pluviomètre placé à un mètre de juin à septembre 2003 (en moyenne 1000 700
1999 2000 2001 2002 2003 2004au-dessus du sol. Une hauteur d’eau de un heures), la durée d’ensoleillement enregistrée en
mm équivaut à un litre par mètre carré.
Baisse des précipitations en 2004
Précipitations enregistrées entre les mois de juin et septembre (en millimètres)
INSEE Pays de la Loire
105 rue des Français Libres 2004 par rapport 2004 par rapport
1999 2000 2001 2002 2003 2004
BP 67401 à la moyenne 99-03 à 2003
44274 Nantes cedex 2
Tél . : 02 40 41 75 75 Angers 314,6 193,4 237,0 219,4 242,0 107,6 - 55 % - 56 %
Fax. : 02 40 41 79 39
La Roche-sur-Yon 536,2 318,4 294,6 220,0 193,4 148,8 - 52 % - 23 %www.insee.fr
Laval 293,6 228,6 246,0 256,8 160,2 191,8 - 19 % 20 %Directeur de la publication : Pierre MULLER
Rédactrice en chef : Emmanuelle WALRAET
Le Mans 277,0 297,1 310,8 226,4 131,2 170,2 - 32 % 30 %Contact presse : Andrée RICOLLEAU
Tél. : 02 40 41 77 83
Nantes 349,9 220,4 237,0 155,2 187,2 139,2 - 39 % - 26 %Mise en page : Jean Marc CHÉNÉ
Moyenne des 5 stations 354,4 251,6 265,1 215,6 182,8 151,5 - 40 % - 17 %© INSEE-2005
n

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.