Une année exceptionnelle pour la promotion immobilière

De
Publié par

2005 fera date. En moyenne, plus de 1 000 logements ont été mis en chantier chaque mois en Alsace. Au plan national, la construction a atteint son plus haut niveau depuis 30 ans avec plus de 400 000 logements commencés. Les ventes d'appartements neufs sont portées par le dispositif de Robien en faveur de l'investissement locatif. 4 660 ventes ont été enregistrées dans la région, soit 21 % de plus qu'en 2004, qui était déjà une bonne année. Les prix des appartements neufs ont augmenté de 11,3 % sur un an.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

ACTIVITÉS
Une année exceptionnelle
pour la promotion immobilière
2003, n’est pas en reste. Au tissement, surtout dans la péri-2005 fera date.
contraire, avec près de 12 000 loge- phérie de Strasbourg, a constituéEn moyenne,
ments commencés et 15 500 autori- un frein au développement de l’indi-
plus de 1 000 logements
sations, la région affiche une viduel. Et corollaire de cette rareté,
ont été mis en chantier progression de 23 % par rapport à les terrains en lotissements offerts
chaque mois en Alsace. 2004 contre 13 % sur le plan natio- à la vente sont proposés à des prix
nal. En Alsace, ces excellentes per- de plus en plus élevés : ils varientAu plan national,
formances ne concernent toutefois entre 10 000 euros l’are dans lesla construction a atteint son
que le logement collectif qui pro- communes rurales à 20 000 euros
plus haut niveau depuis 30 ans
gresse de 39 %. L’individuel stagne l’are aux abords des grandes
avec plus de 400 000 logements avec 4 600 maisons construites par agglomérations.
commencés. an, dont 700 seulement en indivi-
duel groupé, c’est à dire jumelé ou Il n’est ainsi pas rare que le foncierLesventesd’appartementsneufs
en bande. représente jusqu’à 40 % du bud-sont portées
get-construction des nouveaux ac-par le dispositif de Robien
cédants : 100 000 euros pour le ter-Terrains à bâtir :en faveur rain, et 150 000 euros pour la mai-jusqu’à 20 000 euros l’are
de l’investissement locatif. son (prix moyen constaté des
En 2005, les maisons individuel- maisons neuves en 2004, en4 660 ventes
les ne représentent, dans la région, Alsace). Malgré ces prix élevés, laont été enregistrées
que 36 % des logements commen- demande reste forte et les parcellesdans la région,
cés, contre 56 % au plan national dans les nouveaux lotissements
soit 21 % de plus qu’en 2004,
où l’individuel groupé est beaucoup trouvent très vite preneurs. Souvent,
qui était déjà une bonne année. plus répandu. Ces dernières an- la totalité des parcelles est déjà ré-
Lesprixdesappartementsneufs nées, le manque de terrains en lo- servée avant que le lotissement ne
ont augmenté de 11,3 %
Construction de logements : progression exceptionnelle en 2005sur un an.
16 000
Nombre de logements
15 000
a construction de logements a
14 000L été exceptionnellement dyna-
mique en 2005 : plus de 500 000 lo- 13 000
gements ont été autorisés au niveau Logements autorisés
12 000
France entière, 410 000 ont été mis
en chantier. C’est un niveau d’acti- 11 000
vité inégalé depuis trente ans.
10 000
L’Alsace qui avait tardé à emboîter le
9 000pas aux autres régions, où la relance
Logements commencés
de la construction avait démarré dès 8 000
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
22
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12 · L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Source : DRE Alsace, Siclone, SitadelACTIVITÉS
Vente d'appartements neufs : plus haut qu'en 1998
soit mis en vente.Le niveau très bas
5 500
des taux d’intérêts et l’allongement Nombre de logements
de la durée des prêts créent un 5 000
contexte favorable en allégeant le
Logements vendus
4 500montant mensuel des rembourse-
ments d’emprunt. En outre, l’accès
4 000au prêt à taux zéro a été sensible-
ment élargi, suite au relèvement du
3 500
plafond de ressources pour pouvoir
en bénéficier.
3 000
Logements commercialisés
Ventes record d’appartements 2 500
1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005
Ces facilités de financement ont
aussi largement dynamisé la pro-
Sous la pression de la demande, la campagne, que ce soit à traversmotion immobilière. Depuis le mi-
et malgré l’importance de l’offre, les la reconversion d’anciennes courslieu de l’année 2004, les ventes tri-
mestrielles dépassent régulière- prix ont enregistré une très forte de ferme ou dans les lotissements
ment les 1 000 appartements : du hausse en 2005 (+11,3 %). À noter nouvellement créés.
jamais vu depuis 15 ans. L’année toutefois que la moitié de cette
2005 bat des records avec plus de hausse était acquise dès le premier Reprise dans la construction
5 000 mises en vente et 4 660 loge- trimestre, le rythme s’étant ensuite non résidentielle
ments vendus. Les sommets at- ralenti.Au dernier trimestre le mètre
teints en 1998, lorsque le dispositif carré se négociait à 2 350 euros en Depuis 2001 qui était une année
moyenne sur l’Alsace et dépassait"Périssol" dopait l’investissement particulièrement favorable, la cons-
les 2 500 euros sur la Communautélocatif, sont dépassés. truction de locaux d’activité (évaluée
urbaine de Strasbourg. Le niveau en surface hors œuvre nette ou
1
Aujourd’hui, ce sont les avantages des stocks reste bas : en fin SHON ) a diminué de 38 %. Cette
fiscaux du dispositif de Robien qui d’année, il correspond à 6 mois de baisse concerne aussi bien les bâti-
stimulent les transactions. Plus de vente, si le rythme des transactions ments agricoles, que les bâtiments
la moitié des appartements vendus observé au deuxième semestre se industriels et les immeubles de bu-
sont destinés à la location. D’ail- maintient. reaux. L’année 2005 marque toute-
leurs l’offre tend à s’adapter à cette fois une stabilisation, sinon une re-
clientèle. Si le "trois pièces" est tou- En 2005, plus du tiers des ventes prise, qui s’observe sur tous les ty-
jours le produit le plus vendu avec ont porté sur des appartements si- pes de locaux aussi bien les
tués dans des communes de petite45 % des transactions, la part des constructions privées que les équi-
ou de moyenne taille, souvent éloi-petits logements (studios et deux pements collectifs publics. Les tra-
gnées des grands centres urbains. vaux ont porté sur 840 000 m² depièces) qui intéressent beaucoup
d’investisseurs est remontée de 22 Voici cinq ans, ce n’était encore le surface (SHON) contre 780 000 m²
à 26,5 % en deux ans. Mais on est cas que d’un appartement sur en 2004 soit une augmentation
encore loin de la situation des an- quatre, et il y a dix ans, d’un appar- moyenne de 5 %.
nées 1997-1998 où les petits loge- tement sur dix seulement. C’est une
ments représentaient 40 % des nouvelle phase de la rurbanisation :
ventes. après les lotissements constitués Daniel WAHL
exclusivement de maisons indivi- Direction régionale de l'Équipement
duelles, le logement collectif investit
1
SHON : la Surface Hors Oeuvre Nette d'un immeuble correspond en gros à la surface totale des planchers, sous une hauteur minimale.
23
Chiffres pour l'Alsace · dossier n° 12 · L'année économique et sociale 2005 · juillet 2006
Source : DRE Alsace, enquête ECLN

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.