Une année moins dynamique pour la construction

De
Publié par

Le secteur de la construction paraît moins dynamique en 2008. Les mises en chantier de logements diminuent de 4 % et les autorisations sont en repli de 7 %. Les locaux semblent moins touchés par la crise immobilière : les mises en chantier de locaux progressent légèrement (1 %) et le volume des autorisations augmente de 10 % dans la région. Ces données statistiques doivent toutefois être interprétées avec la plus grande prudence compte tenu de la réforme du permis de construire et du processus de décentralisation. Introduction Baisse des autorisations de construire Bonne tenue de la construction de locaux Mévente de logements neufs
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

26 Construction
Une année moins dynamique
pour la construction
e secteur de la construction paraît Les mises en chantier, comptabilisées Mévente de logements neufs
moins dynamique en 2008. Les dans la région, avoisinent 36 000 et sont
La conjoncture immobilière s’est nette-L autorisations de construction de en baisse de 4 % par rapport à l’année
ment dégradée en 2008 et s’est traduite
logements diminuent de 7 % et le nombre 2007. Ce ralentissement est cependant
par une forte baisse des ventes de loge-
des mises en chantier recule, quant à lui, de moins prononcé qu’en France (- 16 %).
ments neufs en Ile-de-France. Les ven-
4 %. Ces évolutions doivent être cependant Les mises en chantier diminuent seule- tes de logements individuels reculent
relativisées car elles s’expliquent, en partie, ment de 1,5 % pour les logements col- de 28 %. Les ventes de maisons, qui re-
par un retard de transmission des dossiers lectifs, mais reculent de 11 % pour les présentent 12 % de l’ensemble des
dû aux réformes récentes mises en œuvre. maisons individuelles. commercialisations de logements neufs,
En petite couronne, la baisse atteint 19 %,Les effets de la crise se font particulière- diminuent presque de moitié en
comme pour les autorisations. A l’in-ment sentir sur le marché immobilier du Seine-et-Marne et dans les Yvelines.
verse, le volume des mises en chantierlogement neuf : les ventes de logements Les prix des maisons fléchissent en
progresse de 10 % en grande couronne.chutent d’un tiers par rapport à 2007. moyenne de 2 % dans la région.
Bonne tenue Les ventes de logements collectifs recu-Baisse des autorisations
lent d’un tiers. Globalement, les prix desde la construction de locauxde construire
logements collectifs restent stables dans la
Les constructions autorisées de locauxAvec environ 45 000 logements ordinaires en région, mais évoluent de façon divergente.
progressent de 10 % au niveau régional,2008, les autorisations de construire reculent La hausse des prix atteint 8 % dans le dé-
sous l’effet du dynamisme dans les sec-de 7 % par rapport à 2007. L’Ile-de-France est partement des Hauts-de-Seine, alors que
teurs du commerce et du stockage. Ellesla région qui accuse la baisse la plus faible. les prix baissent dans l’Essonne (- 3 %).
sont en augmentation en petite et grandeAu niveau national, le repli atteint 17 %.
couronne, mais reculent de 28 % à Paris ■■■■ Sylviane Carré, Dreif
Dans la région, les autorisations sont en qui représente seulement 7 % des surfa-
retrait de 17 % pour les maisons indivi- ces totales de locaux. Impact des réformesduelles et de 4 % pour les logements
Les mises en chantier de locaux bais- sur les statistiques
collectifs qui représentent les trois
sent en petite couronne, mais progres- de la construction
quarts du total des autorisations.
sent ailleurs. Globalement, elles restent Les données statistiques relatives à la cons-
La diminution des autorisations de loge- stables dans la région en 2008 (+ 1 %). truction de logements neufs (Sitadel) doivent
ments ordinaires est nettement plus être interprétées avec la plus grande circons-
marquée en petite couronne qu’en Définitions pection compte tenu de la réforme du permis de
grande couronne (respectivement - 19 % construire, entrée en vigueur en fin d’annéeOn appelle logement un ensemble de piè-
et - 3 %). En 2008, près de 60 % des per- ces principales destinées au logement et au 2007 et du processus de décentralisation de
mis de construire sont délivrés dans les sommeil et de pièces de services (cuisine, l’instruction des permis de construire par les
départements de grande couronne. communes de plus de 10 000 habitants et lessalle d’eau…). Un logement doit comporter
intercommunalités de plus de 20 000 habitants.au moins une pièce principale et une pièceLes logements destinés à la vente restent
Ces réformes entraînent une phase de transi-de service. On distingue les logements
majoritaires ( 60 % en 2008) dans la région.
tion dans la transmission des informationsordinaires des résidences regroupées en
Les autorisations de construire des logements statistiques. En Ile-de-France, fin 2008, dequatre catégories : résidence pour person-
en résidence s’élèvent environ à 3 800 en nombreux services instructeurs n’étaient tou-nes âgées, résidence pour étudiants, rési-
2008. Globalement, leur part n’a cessé de jours pas en mesure de transmettre les infor-dence de tourisme et autres résidences.
croître depuis près d’une décennie : en 2008, mations nécessaires aux services statistiquesLes locaux sont des constructions à usage
elles représentent 8 % de l’ensemble des de la Dreif. Par conséquent, les chiffres an-autre qu’habitation.
noncés sont probablement sous-estimés.autorisations contre 2,5 % en 1999. Les logements et locaux autorisés sont
comptabilisés à partir des permis de cons-
Repli des mises en chantier Pour en savoir plustruire ayant reçu une décision favorable.
de logements Les logements et locaux mis en chantier Sur la construction neuve (Sitadel) et le
correspondent aux Déclarations d’Ouver- marché du logement neuf, consulter le site :L’année 2008 est marquée par une in-
ture de Chantier (DOC) consécutives aux www.ile-de-france.equipement.gouv.fr,terruption de la croissance régulière des
autorisations de construire. rubrique « Habitat logement ».mises en chantier observée puis 2002.
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008Une année moins dynamique pour la construction
27
Logements ordinaires autorisés et commencés depuis 1990
60 000
55 000
50 000
45 000
40 000
35 000
30 000
25 000
20 000
1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 2006 2008
Logements autorisés Logements commencés
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, SITADEL
Logements ordinaires autorisés et commencés en 2008
Logements autorisés Logements commencés
Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution Evolution
Individuel 2008/2007 Collectif 2008/2007 Total 2008/2007 Individuel 2008/2007 Collectif 2008/2007 Total 2008/2007
(%) (%) (%) (%) (%) (%)
Paris 74 39,6 3 191 48,0 3 265 47,8 54 n.s. 2 093 -12,1 2 147 -10,7
Hauts-de-Seine 307 -45,9 5 389 -0,5 5 696 -4,8 357 -27,7 4 604 -24,3 4 961 -24,6
Seine-Saint-Denis 788 -2,0 4 903 -16,1 5 691 -14,4 530 -28,6 4 333 -14,0 4 863 -15,9
Val-de-Marne 397 -43,5 2 675 -41,8 3 072 -42,0 281 -59,5 2 857 -2,3 3 138 -13,2
Petite couronne 1 492 -28,1 12 967 -18,2 14 459 -19,4 1 168 -39,5 11 794 -16,0 12 962 -18,8
Seine-et-Marne 2 708 -27,8 3 585 -43,6 6 293 -37,8 2 417 -24,4 3 670 -16,3 6 087 -19,7
Yvelines 1 452 -25,9 6 024 37,9 7 476 18,1 1 596 16,2 3 984 n.s. 5 580 n.s.
Essonne 1 734 -14,7 4 199 -2,1 5 933 -6,1 1 742 17,9 3 137 -9,8 4 879 -1,6
Val-d'Oise 1 922 37,5 5 597 42,5 7 519 41,2 1 286 1,9 3 043 16,8 4 329 11,9
Grande couronne 7 816 -14,5 19 405 7,3 27 221 -3,1 7 041 -3,6 13 834 18,0 20 875 9,7
Ile-de-France 9 382 -16,7 35 563 -3,8 44 945 -6,8 8 263 -10,8 27 721 -1,5 35 984 -3,8
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, SITADEL
Autorisations de locaux en 2008
Evolution 2008/2007 des SHON* (en %)
SHON* 2008
Equipements(en 1 000 m2) Ensemble Industrie Stockage Commerce Bureaux Autrescollectifs
Paris 403 -28,1 97,8 -98,5 -30,4 14,1 -40,9 -23,6
Petite couronne 1 865 22,8 -13,6 n.s. n.s. 24,0 -14,6 24,6
Grande couronne 3 570 10,5 24,3 32,6 47,4 8,8 -28,3 13,8
Ile-de-France 5 838 10,0 14,5 40,6 60,5 16,3 -27,3 14,1
*SHON : surface hors œuvre nette.
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, SITADEL
Ventes de logements neufs en 2008
Logements individuels Logements collectifs
Prix moyen Prix moyen duNombre Evolution Evolution Nombre Evolution Evolution
de ventes 2008/2007 (%) (milliers€) 2008/2007(%) de ventes 2008/2007(%) m² (€) 2008/2007(%)
Paris 6 n.s. 1 419 n.s. 381 -44 7 865 4
Hauts-de-Seine 101 -29 643 18 1 683 -49 5 794 8
Seine-Saint-Denis 116 -32 291 -9 1 868 -31 3 604 2
Val-de-Marne 72 64 313 -30 1 468 -27 4 272 1
Seine-et-Marne 553 -48 347 2 1 911 -44 3 415 2
Yvelines 197 -45 381 0 1 721 -17 3 859 3
Essonne 394 24 320 -14 1 736 -27 3 571 -3
Val-d'Oise 263 0 324 6 1 738 -16 3 655 4
Ile-de-France 1 702 -28 353 -2 12 506 -33 4 146 1
Source : Direction régionale de l'équipement Ile-de-France, Enquête sur la commercialisation des logements neufs (ECLN)
Insee Ile-de-France 2009 Regards sur... l’année économique et sociale 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.