Une saison touristique 2009 en demi-teinte dans l´hôtellerie haut-normande

De
Publié par

Avec 1,4 million de nuitées dans l´hôtellerie en Haute-Normandie en 2009, la fréquentation touristique baisse de 4 % par rapport à la saison 2008. Les Français, qui avaient retrouvé le chemin de la Haute-Normandie en 2008, viennent encore un peu plus nombreux cette saison dans la région (+ 1,6 %). Les Etrangers, quant à eux, et à l´image des autres régions françaises, délaissent la région (- 18 % de nuitées). Les Français sont fidèles à la Haute-Normandie Les touristes étrangers désertent la France et la Haute-Normandie tout particulièrement Un taux d´occupation en baisse
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 21
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins

AVALd'
N° 8 - Décembre 2009
Une saison touristique 2009 en demi-teinte
dans l’hôtellerie haut-normande
Avec 1,4 million de nuitées dans l’hôtellerie en Haute-Normandie en 2009, la fréquentation touristique
baisse de 4 % par rapport à la saison 2008. Les Français, qui avaient retrouvé le chemin de la
Haute-Normandie en 2008, viennent encore un peu plus nombreux cette saison dans la région (+1,6 %).
Les Etrangers, quant à eux, et à l’image des autres régions françaises, délaissent la région (-18 % de
nuitées).
La fréquentation hôtelière en 2009En 2009, l’hôtellerie française enregistre 98 millions de
nuitées soit une diminution de 4,0 % par rapport à 2008. La
fréquentation totale (française et étrangère) en Haute-Nor-
mandie est en baisse de 4,2 %, et s’établit à 1,4 million de
nuitées. Ce recul est moins marqué dans la Seine-Maritime
que dans l’Eure.
LES FRANÇAIS
SONT FIDÈLES À LA HAUTE-NORMANDIE
En 2009, les Français viennent un peu plus nombreux
qu’en 2008 en Haute-Normandie (+ 1,6 %) ; leur présence,
tout au long de la saison, atténue le recul de la fréquentation
hôtelière.
Les Français profitent d’un mois de mai riche en ponts (4
en 2009 contre 2 en 2008) pour séjourner dans les hôtels de
Nuitées pendant la saison d'été depuis 2006
Évolution
Saison Saison Saison Saison
2008-20092006 2007 2008 2009
(%)
Eure 323 890 301 440 311 810 291 910 - 6,4 La fréquentation hôtelière de la clientèle française en 2009
Seine-Maritime 1 145 120 1 135 320 1 205 620 1 162 460 - 3,6
1 469 010 1 436 760 1 517 430 1 454 370 - 4,2Haute-Normandie
France métropolitaine 98 831 890 101 823 500 101 541 750 97 528 770 - 4,0
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des Unités : nombre, %
services - Comité régional du tourisme et comités départementaux du tourisme
Evolution des arrivées et des nuitées
entre la saison 2008 et la saison 2009
Unité : %
Eure Seine-Maritime Haute-Normandie
0
-1
-2
-3
-4
-5 Arrivées
-6 Nuitées
-7
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services -
Comité régional du tourisme, Comités départementaux du tourisme
brèvesLA SAISON TOURISTIQUE 2009 DANS L'HÔTELLERIE HAUT-NORMANDE
la région (+ 2,8 % de nuitées par rapport à mai 2008). Cette
Fréquentation dans les hôtels haut-normands (saison 2009)
embellie bénéficie davantage à l’Eure (+ 5 %) qu’à la
Unité : millier de nuitées
250Seine-Maritime (+ 2,1 %). L’augmentation de la clientèle
française ne compense pas le net repli de la fréquentation
200étrangère. Les touristes étrangers désertent en effet la
Haute-Normandie au mois de mai (- 21,2 % de nuitées étran-
150gères par rapport à mai 2008). Cependant, même s’ils sont
moins nombreux, les touristes étrangers séjournent plus
100longtemps : la durée moyenne de séjour des étrangers passe
de 1,6 jour en mai 2008 à 1,8 jour en mai 2009.
50Le mois de juin ensoleillé, avec en particulier un week-end
de la Pentecôte estival, ne suffit pas pour attirer plus de tou-
0ristes dans la région que l’année passée (baisse de 2,7 % des
mai juin juillet août septembre
nuitées totales sur un an). Heureusement, la présence des
Etrangère Française
Français, aussi importante, qu’en juin 2008 modère ce
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services -
fléchissement. Comité régional du tourisme, Comités départementaux du tourisme
Le mois de juillet est le seul mois de la saison au cours
duquel la fréquentation française baisse par rapport à l’année
dernière (- 8,8 %). Mais, le mois de juillet 2008 était excep-
Evolution mensuelle du nombre de nuitées
tionnel avec la tenue de l’Armada, synonyme d’une forte af-
dans l'hôtellerie haut-normande (saisons 2008 et 2009)
fluence des Français dans la région. Unité : millier de nuitées
300
En août, les Français sont plus nombreux que l’an passé,
en partie grâce à une météo favorable (+ 6,8 % de nuitées
250
2009 nuitées françaisespar rapport à août 2008). Les touristes français préférent sé-
journer en Seine-Maritime, certainement pour son littoral 200
2008 nuitées françaises(+ 9 %), que dans l’Eure (- 3,2 %). Comme pour l’ensemble
150de la saison, la clientèle étrangère "boude" la région en août
2008 nuitées étrangères(- 19,3 % par rapport à août 2008). Ce mois reste néanmoins
100leur mois de prédilection.
Enfin, la météo du mois de septembre est estivale : les 2009 nuitées étrangères
50
Français fréquentent à nouveau les hôtels de la région
(+ 9,1 % par rapport à septembre 2008). Les deux départe-
0
mai juin juillet août septembrements haut-normands profitent de cette envolée (+ 6,8 %
dans l’Eure et 9,7 % en Seine-Maritime). Mais, en dépit de Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services -
Comité régional du tourisme, Comités départementaux du tourisme
ces conditions climatiques exceptionnelles, la fréquentation
étrangère dans les hôtels de la région régresse considérable-
ment (- 25,4 % par rapport à septembre 2008).
Répartition des nuitées des étrangers par nationalité
LES TOURISTES ÉTRANGERS DÉSERTENT en Haute-Nomandie (saison 2009)
LA FRANCE ET LA HAUTE-NORMANDIE TOUT autres pays d'Amérique
Japon 2%PARTICULIÈREMENT Suisse3%
autres pays 1%
2%
Comme chaque saison en Haute-Normandie, 90 % des Espagne
4%touristes étrangers sont Européens : les plus nombreux sont
Etats-Unis
Royaume-Uniles Britanniques, suivis des Belges et des Allemands. 4%
33%
Toutefois, et comme dans toutes les régions françaises, la Pays-Bas
8%part de la fréquentation de la clientèle étrangère diminue,
passant de 39 % à 37 % en un an. En Haute-Normandie, l’é-
Italiecart avec la moyenne nationale se confirme : la proportion
8%
des touristes étrangers passe de 28 % à 24 %, soit une
baisse de 18,5 % des nuitées par rapport à 2008. La crise
autres payséconomique est vraisemblablement à l’origine de la désaffec-
Belgiqued'Europe
tion de la clientèle étrangère.En effet,la baisse de la fréquen- 14%9% Allemagne
tation étrangère et des Britanniques en particulier (- 20 % 12%
par rapport à 2008) affecte toutes les régions françaises. La Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services -
Comité régional du tourisme, Comités départementaux du tourisme
forte baisse de la fréquentation britannique touche tout parti-
culièrement la Haute-Normandie (- 30 % de nuitées britanni-
ques par rapport à 2008).
La fréquentation hôtelière (saison 2009)
Taux Nuitées Durée moyenne de séjour en 2009
Poids régionalNuitées d'occupation étrangères
(%) Ensemble Français Etrangers(%) (%)
Eure 291 910 20,1 57,6 23,0 1,4 1,5 1,5
Seine-Maritime 1 162 460 79,9 64,4 24,6 1,6 1,6 1,6
Haute-Normandie 1 454 370 62,8 24,3 1,6 1,6 1,6
France métropolitaine 97 528 770 64,6 36,7 1,9 1,7 2,2
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services - Unités : nombre, % , jour
Comité régional du Tourisme et Comités départementaux du TourismeLA SAISON TOURISTIQUE 2009 DANS L'HÔTELLERIE HAUT-NORMANDE
DÉFINITIONS Sources
Conformément à l’acception internationale, le tourisme concerne tout voyage La saison d’été couvre les mois de mai, juin, juillet, août et septembre.
(tout départ et retour au domicile avec au moins une nuit passée hors de ce der- Les résultats présentés dans cette étude sont tirés des enquêtes de fréquentation
nier), qu’il soit d’affaires ou de loisirs. Est considéré comme touriste toute per- réalisées chaque année auprès de l’hôtellerie homologuée de0à4étoilesluxeet
sonne passant une nuit hors de son domicile. hôtels de chaîne non homologués. Les enquêtes, obligatoires, sont effectuées par
Arrivées : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits l’Insee à la demande de la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et
consécutives dans le même hôtel. des services (DGCIS). Les questionnaires portent sur la clientèle française et
étrangère.Nuitées : nombre total de nuits passées par chaque arrivant dans un établisse-
ment ; ainsi un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel corres- L’enquête de fréquentation hôtelière est réalisée mensuellement, tout au long de
pondra à six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une seule nuit. l’année, auprès des hôtels de tourisme (hôtels homologués de0à4étoilesluxeet
hôtels de chaîne non homologués). La représentativité de l’enquête est améliorée
grâce à une extension de l’échantillon financée par les comités régional et dépar-Séjour : un séjour se caractérise par une arrivée et un certain nombre de nuitées
tementaux du tourisme.sans interruption. Pour dater un séjour on retient, par convention, la date
d’arrivée. Dans cette étude, les chiffres de fréquentation sont définitifs pour les mois de
mai, juin et juillet et provisoires pour les mois d’août et de septembre.Taux d’occupation : rapport, exprimé en %, entre le nombre de chambres occu-
pées et le nombre de chambres offertes.
Durée moyenne de séjour : rapport, exprimé en jours, entre le nombre de nuitées
totales et le nombre d’arrivées totales.
Le parc des hôtels au 1er janvier 2009
Hôtels Chambres d'hôtels
Haute-Normandie Haute-Normandie
UN TAUX D’OCCUPATION EN BAISSE Seine- Seine-Réparti- Réparti-Eure EureMaritime MaritimeNombre tion Nombre tion
en % en %
En Haute-Normandie, alors que l’offre de chambres d’hô-
Non classé
tels est en baisse de 4 %, l’occupation des hôtels est en forte de chaîne 0 3 3 1,0 0 219 219 2,3
0 étoile 15 47 62 20,9 539 1 733 2 272 22,9diminution toutes catégories confondues : le taux d’occupa-
1 étoile 2 13 15 5,1 18 194 212 2,2tion passe de 66 % en 2008 à 63 % en 2009. Les hôtels de
2 étoiles 47 114 161 54,2 1 181 3 521 4 702 48,8
haut de gamme (3 et 4 étoiles), délaissés par la clientèle
3 étoiles 16 31 47 15,8 397 1 669 2 066 21,4
étrangère sont les plus pénalisés par l’effritement de l’occu- 4 étoiles 6 3 9 3,0 95 67 162 1,7
pation saisonnière (- 4 points). Pour les autres catégories, la Ensemble 86 211 297 100,0 2 230 7 403 9 633 100,0
part des chambres occupées diminue d’environ 3 points pour Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des Unités : nombre, %
services - Comité régional du Tourisme et Comités départementaux du Tourisme
la catégorie moyenne (2 étoiles) ;elle baisse de 2 points pour
les hôtels d’entrée de gamme (0 et 1 étoile) malgré une dimi-
nution de 10 % de l’offre dans cette catégorie❏
Taux d'occupation des hôtels haut-normandsIsabelle DEMEUZOIS
par catégorie durant la saison
Unité : %
Ensemble
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoile
0 étoile
0 10203040 5060 70
2008 2009
Sources : Insee ; Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services -
Comité régional du tourisme, Comités départementaux du tourisme
INSEE Haute-Normandie
8 quai de la Bourse INSEE Haute-Normandie
76037 Rouen cedex 1 Directeur régional : Alain MALMARTEL
Téléphone : 02 35 52 49 11
Télécopie : 02 35 15 06 32 Brèves d'Aval : Directeur de la publication : Alain MALMARTEL
Internet : www.insee.fr Rédactrice en chef : Sandrine ROCHELLE
Accueil téléphonique : 0 825 889 452 Mise en page : Evelyne BRÉANÇON
du lundi au vendredi, 9h à 17h (0,15€/mn) Cartographie : Nadine POULLAIN © Insee 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.