Zone d'emploi d'Évreux - Une nette reprise de l'emploi

De
Publié par

Un peu plus de 10% des actifs haut-normands travaillent dans la zone d'Evreux. Au 1er janvier 1998, on en dénombre 68 000 dont près de 39 000 dans les services.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 16
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi d’Évreux
Une nette reprise de l’emploi
n peu plus de 10% des actifs haut d’Évreux reste soutenue par le pôle (par les entreprises) plus forte maisUnormands travaillent dans la zone pharmaceutique qui emploie 1 900 sa aussi, de meilleurs ajustements du
d’Évreux. Au 1er janvier 1998, on en dé lariés et la fabrication de composants marché du travail.
55
nombre 68 000 dont près de 39 000 dansélectroniques qui mobilise 3 400 per- La zone d’Évreux compte autant de
les services. Évreux est la zone où l’em sonnes. Elle est aussi assez diversifiée femmes au chômage que d’hommes et
ploi s’est le plus développé depuis 1990par la présence des équipementiers mé la part des jeunes chômeurs y est plus
(+5%). La croissance de l’emploi est caniques, de l’édition et de la chimie. faible que dans le reste de la région.
d’abord imputable au fort dynamisme Ces trois filières emploient entre 1 000 La croissance de l’emploi et la
du secteur tertiaire : les effectifs du et 1 400 salariés. baisse du chômage témoignent d’une
commerce sont restés au même niveau reprise de l’activité. La création d’en-
qu’en 1990 et c’est surtout dans les ser treprise est un autre indicateur de sonUn chômage en diminution
vices que la progression est spectacu- évolution. Il révèle surtout les anticipa
laire (+24%, 7 400 postes de travail La forte croissance de l’emploi ces tions des agents à moyen terme. Dans
créés dont 2 900 depuis 1995). La défor dernières années n’est pas étrangère à la zone d’Évreux, la création d’entre-
mation de la structure de l’emploi au la baisse du chômage bien qu’elle prise se porte bien. 578 entités ont été
profit du tertiaire est par ailleurs plus n’apparaisse pas encore dans les statis-créées en 1998, essentiellement dans le
prononcée qu’au début des années tiques disponibles. Au 1er janvier 1998,tertiaire (76%). Le taux de création est
1990 car la progression du tertiaire s’est l’emploi salarié a progressé de 1,8% passé de 6,8% en 1997 à 10,9% cette an
accompagnée d’un net recul dans le alors que le chômage stagnait à son ni-née. Comme ailleurs dans la région,
BTP ( 16%) et l’industrie ( 14%). Au-veau du début de l’année 1997. Un anc’est dans le commerce que les créa-
jourd’hui le secteur secondaire ne re- plus tard, la zone d’Évreux compte tions sont les plus nombreuses mais les
présente plus que 29% de l’emploi 11,5% de chômeurs, soit une baisse de secteurs du BTP et de l’industrie pré
total. L’activité industrielle de la zone 1,1 point qui laisse présager d’une sentent aussi des taux de création pro
croissance de la de- ches de la moyenne régional e
mande de travail
Christian CAMESELLAÉVÉNEMENTS 1998
DANS LA ZONE D’EMPLOI D’ÉVREUX
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTALSOGETRAM : REPRISE ASSURÉE
PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI D’ÉVREUX Parmi les six candidats potentiels, c’est la Société européenne de travaux
Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998subaquatique (Setu) et la société Leduc de Vernon qui ont été choisies par
1998 Zone Haute- Zone Haute-le Tribunal de commerce d’Évreux pour le rachat de l’entreprise Soge
d’Évreux Normandie d’Évreux Normandie
tram. La Setu, basée à Bois d’Arcy dans les Yvelines, reprend l’activité de
EMPLOI SALARIÉtravaux sous marins, le nom de l’entreprise (Sogetram) et 40 emplois. Le
Agriculture 563 22,0 17,1 2,9 7,3département "Fondations spéciales" (forages, etc.) est cédé à la société
Industrie 15 672 13,6 12,4 2,3 3,9
Leduc qui reprend 11 salariés. Au total, 51 des 71 emplois seront préser
Construction 2 752 15,5 9,2 11,8 8,3
vés. Commerce 6 120 0,7 1,7 9,7 0,0
Services 36 591 24,6 13,0 8,1 4,2
LA CFN INVESTIT À NÉTREVILLE Ensemble 61 698 7,0 1,8 5,6 0,7
L’ancien site de l’équipementier automobile Valéo à Nétreville revit vérita-
EMPLOI TOTALblement depuis le mois de novembre 1998 avec l’installation de la Compa
Agriculture 1 953 31,0 26,2 13,7 8,3gnie Française de Négoce (CFN) Power Point. La CFN a investit 10 millions
Industrie 16 262 13,8 12,6 2,1 3,9de francs pour le rachat du site Valéo et pour le moment une trentaine de
Construction 3 589 15,9 10,8 9,3 7,4
salariés y travaille. Mais, compte tenu des perspectives de développement, Commerce 7 422 0,6 4,0 8,1 1,0
la direction espère porter ses effectifs à environ 70 à 80 personnes. Spéciali-Services 38 814 23,6 12,2 8,0 4,1
sée dans l’import export (équipement moto) et l’industrie du papier, la CFN
Ensemble 68 040 5,0 -0,1 4,8 0,2
s’est placée en quelques années parmi les premiers distributeurs et impor
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998tateurs en France et a vu son chiffre d’affaires passer de 65 à 120 millions de
francs en deux ans (de 1995 à 1997).
LE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI D’ÉVREUX
TÉLÉMÉCANIQUE : UNE SOCIÉTÉ EN BONNE SANTÉ Évolution en 1 an Évolution 1995/1998
Décembre
Le 19 septembre 1998, la société Télémécanique, filiale du groupe Schneider, 1998 Zone Haute- Zone Haute-
d’Évreux Normandie d’Évreux Normandiea fêté son 30e anniversaire. Centre de distribution de toutes les pièces
Catégories 1 (brut) 8 733 5,7 5,7 6,3 8,6réalisées dans les usines de Pacy sur Eure, du Vaudreuil et de Beaumont ries 6 (brut) 2 347 7,9 1,9 92,1 104,4le Roger (soit 18 000 commandes par jour) le site de Nétreville affiche
Catégories 1+6 (brut) 11 080 6,2 4,4 5,1 1,4
une bonne santé économique avec une croissance proche des 9% et la
Nombre de demandeurs
création d’une quinzaine d’emplois sur les six premiers mois de l’année
d’emploi catégories 1+6
1998. Expansion oblige, la société envisage de louer 4 000 m2 de locaux (CVS) 10 902 6,1 4,4 5,3 1,8
supplémentaires et l’hypothèse d’un recours à d’autres embauches n’est
Taux de chômage 11,5 -1,1 -1,1 -0,4 -0,4
pas exclue.
Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi
Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1998. et de la formation professionnelle
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.