Zone d'emploi de Bernay : Un chômage masculin difficile à résorber

De
Publié par

Le rythme des créations d'emplois dans la zone de Bernay s'est nettement ralenti en 2001 par rapport aux deux années précédentes. Le territoire a cependant créé près de 200 emplois nouveaux et le volume d'emploi total s'élève à 21 240, soit une progression de 0,9 %. L'essentiel des créations sont dues au secteur secondaire et aux activités commerciales. En revanche, les services marquent le pas et perdent une trentaine d'emplois, comme l'agriculture qui reste une activité importante de cette zone (7,2 %) de l'emploi total).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE BERNAY
DE LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY
Un chômage masculin difficile à résorber
Population totale en 1999 62 183
Poids démographique
dans la région 3,5%
Part des moins de 20 ans 24,7%e rythme des créations d’emplois activité dominante du secteur. Les bons
Part des plus de 60 ans 23,9%Ldans la zone de Bernay s’est net- résultats de l’industrie locale s’accompa-
Nombre de communes 124tement ralenti en 2001 par rapport aux gnent de nouvelles créations d’emplois
Superficie (km2) 1 121deux années précédentes. Le territoire a dans le BTP pour la troisième année
Densité de populationcependant créé près de 200 emplois consécutive. Cependant, le rythme des
(habitants/km2) 55nouveaux et le volume d’emploi total créations de postes tend à ralentir par
s’élève à 21 240, soit une progression de rapport aux deux années précédentes.
0,9%. L’essentiel des créations sont dues Le commerce local présente de meil- des évolutions différenciées selon les ca-
au secteur secondaire et aux activités leurs résultats, s’inscrivant dans une ten- tégories de chômeurs. Les femmes voient
commerciales. En revanche, les services dance plutôt dynamique : durant les trois leurs effectifs diminuer dans les mêmes
marquent le pas et perdent une trentaine dernières années, l’activité commerciale proportions que les jeunes et les chô-
d’emplois, comme l’agriculture qui reste a généré en moyenne une centaine de meurs de longue durée. Le chômage des
une activité importante de cette zone postes par an, affichant une progression hommes est en revanche en progression à
(7,2% de l’emploi total). moyenne de 5%. tous les âges
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY
Effectifs 2001 Évolution 2000/2001 Part de l’emploi Événements 2002
Total Dont salariés Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
PETIT CENTRE DEVIENDRA GRAND
Agriculture 1 527 492 n.s. -2,5 7,2 2,7
En octobre 2002, à Pont-Authou, Hurel-Hispa-Industrie 5 907 5 653 +2,4 +0,4 27,8 22,7
no a inauguré son premier centre dédié à laConstruction 1 386 1 111 +1,9 +1,5 6,5 6,4
réparation et à la maintenance. Ainsi, uneCommerce 2 404 2 010 +3,7 +0,9 11,3 12,3
gamme étendue de produits peut bénéficierServices 10 016 9 299 -0,3 +0,1 47,2 55,9
de l’offre de l’équipementier aéronautique :
Ensemble 21 240 18 565 +0,9 +0,3 100,0 100,0
avions d’affaires, avions commerciaux, gros
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, % porteurs, longs courriers, avions régionaux,
n.s. : non significatif
moyens courriers ou hélicoptères.
Proche de son siège social au Havre, la
LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY
plate-forme européenne du numéro trois mon-
dial des nacelles et inverseurs de pousséeÉvolution 2001/2002 Évolution 1998/2002
pour avions débute avec 25 techniciens.
Décembre 2002 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie
Cette structure sera bientôt suivi d’une unité
Catégorie 1 2 568 -1,3 +0,7 -28,4 -24,6 qui ouvrira ses portes aux Etats-Unis, puis
Taux de chômage 9,7 0,0 +0,1 -3,2 -2,8 pour satisfaire les besoins de plus en plus im-
portants des clients, une troisième structureSource : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
dans le sud-est asiatique.
Ces évolutions favorables UNE CENTENAIRE BIEN ASSISEDEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1, 2 OU 3
contrastent avec une certaine(hors activité réduite) INSCRITS À L’ANPE AU 31 DÉCEMBRE 2002 L’entreprise Compin de Brionne a soufflé ses
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE BERNAY atonie dans les services qui ré- cent bougies à la fin de l’année. Fondée en
1902, Compin est leader européen pour lasulte d’un recul important dans% Haute-
conception et l’intégration des sièges pour lesNombre % Normandie les services aux entreprises transports ferroviaires et urbains.
Ensemble 2 804 100,0 100,0 (-7,3%), à peine compensé par Le site de Brionne emploie 85 salariés qui fa-
dont : briquent 15 000 sièges de bus par an etdes évolutions dynamiques dans
Femmes 1 488 53,1 50,9 rénove ceux de la SNCF. D’ailleurs, 60% desles services aux particuliersMoins de 25 ans 505 18,0 21,4 sièges de bus circulant dans les villes françai-
(+11,4%). Ainsi, les entreprisesDe 25 à 49 ans 1 761 62,8 62,1 ses sont conçus à Brionne.
50 ans et plus 538 19,2 16,5 Il n’est plus question de délocalisation, lesde conseil et la recherche-déve-
Inscrits depuis plus d’un an 993 35,4 33,4 deux sites d’Evreux et de Brionne devant fu-loppement ont fortement réduit
sionner. Des investissements importantsSource : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, % leurs effectifs. Dans le même (700 000 euros) ainsi que 120 000 euros des
temps, les services domestiques collectivités vont permettre la mise en confor-
mité du site de Brionne.ont créé une centaine d’emplois.Pour la deuxième année consécutive,
Fin 2001, la zone de Bernay affichaitl’industrie locale génère de nouveaux FIN D’UNE USINE TEXTILE
un taux de chômage de 9,7%, en baissepostes. Les industries de biens intermé- L’usine de tissage Delaporte de Pont-Authou a
fermé à la fin du mois de mars. L’entreprise,de 0,4 point par rapport à l’année précé-diaires ont été particulièrement dynami-
très connue dans la région pour sa productiondente. Ce territoire reste le plus touché duques, notamment les industries de la
de qualité de couvertures en acrylique Cour-
département de l’Eure. La tendance ob-métallurgie. Dans la chimie, le plus gros telle, a démarré en 1950, lors de la recons-
servée durant les trois dernières années, truction d’après-guerre. L’entreprise depourvoyeur d’emplois industriels de ce
filature-tissage Delaporte de Brionne avait fu-où la conjoncture était porteuse, s’est in-territoire, les effectifs sont restés stables.
sionné avec Mouchard Filature de
versée entre le 2e trimestre 2001 et le 2eLes industries de biens de consomma- Pont-Authou. Les deux activités, filature et tis-
trimestre 2002 pour atteindre un point hauttion voient leurs effectifs réduits en sage, se sont séparées sur les deux sites,
l’une restant à Brionne, l’autre à Pont-Authou.de 10,2% de la population active. La fin deraison d’importantes suppressions dans
Cette entreprise avait par deux fois déposé lel’année 2002 a été plus favorable et le chô-l’édition-imprimerie. Chez les équipe-
bilan. Elle avait été rachetée par le groupe
mage a retrouvé son niveau de la fin dementiers, l’emploi est en légère progres- Daphné. Delaporte employait encore neuf
l’année précédente. Cette stabilité masque personnes.sion, notamment dans la mécanique,
42 CAHIER D’AVAL n° 64 - Juillet 2003

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.