Zone d'emploi de la Vallée de la Bresle - L'emploi salarié en forte progression

De
Publié par

La Vallée de la Bresle emploie 19 000 personnes au 1er janvier 1998. Depuis trois ans l'emploi a progressé de près de 4% dans la zone.

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 10
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de la Vallée de la Bresle
L’emploi salarié
en forte progression
a Vallée de la Bresle emploie 19 000effectifs totaux. Cette zone est en ou nal (11,5%). Mais la forte implantationLpersonnes au 1er janvier 1998. De tre fortement spécialisée dans la tradi- industrielle dans la zone implique
50 puis trois ans, l’emploi a progressé detion verrière. Son activité est toutefoisaussi une demande de travail peut-
près de 4% dans la zone. L’emploi sa diversifiée par la présence des équi- être plus spécifique, orientée vers des
larié a augmenté de 5%, notamment pementiers en mécanique et électroni- emplois qualifiés, traditionnellement
dans les services et l’industrie. Dans la que et la bonne implantation de laoccupés par des hommes. Ce qui ex-
construction, le recul de l’emploi total métallurgie. plique probablement la présence im-
( 12,5%) est d’abord imputable à la portante de femmes et de jeunes sur
baisse de l’emploi salarié (-16,3%) qui le marché du travail.
a été nettement plus importante que Comme dans la plupart des zonesUne demande de travail
dans la région. d’emploi, la création d’entreprises aspécifique qui pénalise
Depuis trois ans, l’emploi non sa été plus soutenue en 1998 que l’annéeles jeunes et les femmes
larié a chuté de 2,7%. Hors agricul- précédente. 105 entreprises nouvelles
ture, c’est surtout dans le commerce Cette diversité de l’activité asso- ont été créées dans la zone, dont la
et l’industrie que les cessations d’acti ciée à sa longue tradition verrière moitié dans le commerce et le tiers
vité ont eu lieu. Le BTP, en revanche,constitue un véritable atout pour la dans les services. Le taux de création
a vu ses effectifs non salariés légère zone. La Vallée de la Bresle présente est passé de 3% en 1997 à 7,5% mais il
ment progresser. La Vallée de la Bres un des taux de chômage les plus bas reste encore inférieur de 2,8 points à
le est la zone d’emploi la plus indus de la région (11,7%), inférieur de 1,8 la moyenne régionale
trialisée de Haute-Normandie. point à la moyenne régionale et donc
Christian CAMESELLAL’industrie concentre près de 44% des très proche du taux natio-
ÉVÉNEMENTS 1998
DANS LA ZONE D’EMPLOI
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL PAR GRAND SECTEUR
DE LA VALLÉE DE LA BRESLE
D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LA VALLÉE DE LA BRESLE
Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998
PÔLE VERRIER DE LA BRESLE : VERS UN DISTRICT IN
Zone de Zone de1998 Haute- Haute-
la Vallée de la Vallée de DUSTRIELNormandie Normandie
la Bresle la Bresle
Cinq entreprises moulistes pour la verrerie de la vallée
EMPLOI SALARIÉ de la Bresle (Devaux, les Mouleries de la Bresle, la Socié-
Agriculture 301 15,2 17,1 8,7 7,3 té Nouvelle de Moule, Caudron et Petit et Bresle Moule
Industrie 8 113 7,2 12,4 6,0 3,9
Verre) ont signé un accord pour unir leurs forces afin deConstruction 656 17,2 9,2 16,3 8,3
Commerce 1 686 0,9 1,7 1,7 0,0 maintenir leur compétitivité, développer leurs emplois
Services 5 730 21,0 13,0 8,8 4,2 et relancer leur activité, plus particulièrement à l’export.
Ensemble 16 486 8,8 1,8 5,0 0,7 Ces cinq PME constituent un pôle verrier qui s’étend sur
EMPLOI TOTAL les deux départements de la Seine Maritime et de la
Agriculture Somme et représentent 164 salariés. Au delà de cette dé-1 413 26,9 26,2 9,6 8,3
Industrie 8 310 6,6 12,6 5,7 3,9 marche unique et originale en Haute-Normandie, il y a
Construction 834 16,4 10,8 12,5 7,4
la volonté de constituer un véritable district à l’ita-Commerce 2 078 5,9 4,0 3,4 1,0
lienne, appelé en France "système productif localisé". Services 6 402 21,3 12,2 10,6 4,1
Ensemble 19 037 4,5 0,1 3,9 0,2
MARGOT : L’INNOVATION DANS LA ROBINETTERIE
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998
La société Margot SA, spécialiste de la robinetterie haut de
gamme et implantée à Eu, a décidé de se lancer dans les
technologies de pointe en fabriquant et commercialisantLE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI DE LA VALLÉE DE LA BRESLE
un nouveau robinet appelé "Mitigel". Le "Mitigel" est un
Évolution en 1 an Évolution 1995/1998
Décembre nouveau concept muni de capteurs et d’un système infra Zone de Zone de
Haute- Haute-1998 la Vallée de la Vallée de
Normandie Normandie rouge sous lequel il suffit simplement de passer la main
la Bresle la Bresle
pour le mettre en marche et régler la température de l’eau.Catégories 1 (brut) 2 710 1,4 5,7 4,1 8,6ries 6 (brut) Créée en 1947, l’entreprise est une société dynamique et440 7,3 1,9 201,4 104,4
Catégories 1+6 (brut) 3 150 0,3 4,4 6,0 1,4 innovante dont le chiffre d’affaires s’élevait en 1997 à 25
Nombre de deman millions de francs. 60% de la production est destinée à
deurs d’emploi catégo l’exportation, principalement vers les États Unis et les
ries 1+6 (CVS) 3 038 0,2 4,4 6,5 1,8
Émirats arabes.
Taux de chômage 11,7 -0,7 -1,1 -0,2 -0,4
Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse régionale Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi
en 1998.
et de la formation professionnelle
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.