Zone d'emploi de Verneuil-sur-Avre - Deux secteurs pour l'emploi : l'industrie et les services

De
Publié par

Dans la zone d'emploi de Verneuil-sur-Avre, 10 500 personnes occupent un emploi au 1er janvier 1998

Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 26
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

ZONES D’EMPLOI
Zone d’emploi de Verneuil sur Avre
Deux secteurs pour l’emploi :
l’industrie et les services
ans la zone d’emploi de Verneuil-sociale sont les plus gros employeurs ment un emploi, ils restent inscrits et
Dsur Avre, 10 500 personnes occu de la zone avec, respectivement, 1 500conservent leur ancienneté d’inscrip 56
pent un emploi au 1er janvier 1998. salariés et 1 100 salariés au 1er janviertion. En revanche, la part des deman
Après une forte dégradation au début1998. deurs d’emploi de moins de 25 ans
de la décennie, surtout dans l’indus est la plus basse de la région (21,1%).
trie, l’emploi total se redresse au cours La part des femmes au chômage est
de ces dernières années. L’améliora également l’une des plus faibles de laL’emploi précaire masque
tion est plus soutenue dans la zone Haute Normandie (48,6%).la réalité du chômage
(+3,5%) que sur l’ensemble de la ré- La zone de Verneuil est peu dyna
gion (+0,2%). La progression specta Les difficultés rencontrées dans mique en termes de création d’entre-
culaire des services (+20,5%) et la l’industrie aggravent le chômage prise, hormis les secteurs de la cons
sensible remontée du commerce dans la zone. Le taux de chômage esttruction et des services qui
(+4,4%) sont les principales raisons de plus élevé que la moyenne observée présentent, en 1998, des taux de créa
cette relative vitalité du marché de dans l’Eure (13,4% contre 12,4%). La tion supérieurs à la moyenne régio-
l’emploi local. Avec 32,3% des emploiszone de Verneuil est durement frap- nale
dans l’industrie, Verneuil sur Avre pée par le chômage de longue durée
reste une des zones les plus industrielen raison d’un r- ecours important à Éric DÉON
les de la région. l’emploi précaire. Or, lorsque les de-
La métallurgie et la transforma- mandeurs d’emploi
ÉVÉNEMENTS 1998tion des métaux, la santé et l’action occupent ponctuelle-
DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUIL SUR AVRE
FA FACADIER : LA CHUTE
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI SALARIÉ ET DE L’EMPLOI TOTAL PAR GRAND SECTEUR
Au mois de février 1998, la société FA Facadier a été placée enD’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUIL-SUR AVRE
redressement judiciaire avec une période d’observation de 6
Évolution 1990/1998 Évolution 1995/1998
mois. Coup dur pour les 66 salariés de cette entreprise symbo
Zone de Zone de1998 Haute- Haute-
Verneuil Verneuil lique à Verneuil sur-avre et spécialisée dans les façades vitréesNormandie Normandie
sur Avre sur Avre
d’immeubles. Trois mois après, l’entreprise, plus connue sous
EMPLOI SALARIÉ le nom de Fenêtre Automatique, n’avait toujours pas trouvé de
Agriculture 142 22,4 17,1 2,2 7,3 repreneur. Le 25 juin 1998, l’administrateur judiciaire devait
Industrie 3 243 29,9 12,4 10,2 3,9
déposer un dossier en vue d’une cessation d’activité. La liqui Construction 403 3,6 9,2 1,5 8,3
dation judiciaire a été prononcée par le Tribunal de commerceCommerce 788 10,8 1,7 7,4 0,0
Services 4 320 12,6 13,0 22,3 4,2 d’Évreux peu de temps après.
Ensemble 8 896 9,0 1,8 5,6 0,7
PÉCHINEY RHÉNALU INVESTIT À RUGLES
EMPLOI TOTAL Afin de mieux s’adapter au marché et d’assurer la pérennité du
Agriculture site Ruglois, le groupe Pechiney a décidé d’investir 350 mil 838 27,4 26,2 9,9 8,3
Industrie 3 388 29,4 12,6 9,8 3,9 lions de francs pour l’implantation d’une nouvelle ligne de fa
Construction 560 8,6 10,8 4,6 7,4 brication dans sa filiale Péchiney Rhénalu à Rugles. Même si ce
Commerce 1 019 2,9 4,0 4,4 1,0
projet n’a, à priori, pas d’incidence sur l’évolution de l’emploiServices 4 673 11,7 12,2 20,5 4,1
dans la région, c’est tout de même une bonne nouvelle pourEnsemble 10 478 10,7 -0,1 3,5 0,2
l’économie locale.
Unités : nombre, % Source : INSEE Estimations d’emploi au 1er janvier 1998
Cette nouvelle ligne devra être opérationnelle en l’an 2000 et se
situera en prolongement des constructions existantes dans la
zone industrielle du Moulin à papier.
LE MARCHÉ DU TRAVAIL DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNEUIL-SUR AVRE
Évolution en 1 an Évolution 1995/1998 LEBOUCH : LA LOI ROBIEN À 33 HEURES
Décembre Zone de Zone de
Haute- Haute- L’entreprise Lebouch, filiale du groupe Clarinval et spécialisée1998 Verneuil Verneuil
Normandie Normandie
sur Avre sur Avre dans la fabrication de matériel d’élevage agricole, a décidé de
Catégories 1 (brut) 1 572 2,1 5,7 1,1 8,6 mettre en pratique les accords de la loi de Robien. Les salariésries 6 (brut) 343 11,6 1,9 89,5 104,4 sont donc passés de 39 à 33 heures de travail hebdomadaires,
Catégories 1+6 (brut) 1 915 0,6 4,4 8,1 1,4
ce qui a permis d’augmenter de 15% les effectifs : vingt des
Nombre de demandeurs
vingt quatre intérimaires déjà employés dans l’entreprise se
d’emploi catégories 1+6
sont vus proposer un CDI et 17 emplois nouveaux ont été créés.(CVS) 1 843 0,5 4,4 8,2 1,8
Quant aux salaires, ils ont subi une baisse de 3% ramenée à 2%Taux de chômage 13,4 -0,9 -1,1 -0,4 -0,4
au bout de 6 mois et le 13e mois a été rétabli.
Unités : nombre, % Source : Direction régionale du travail, de l’emploi
et de la formation professionnelle Rubrique réalisée à partir d’articles parus dans la presse régionale en 1998.
AVAL 85 2e TRIMESTRE 1999

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.