Zone d'emploi de Vernon : De moins en moins d'agriculteurs

De
Publié par

En 2000, le chômage avait connu une évolution moins favorable qu'ailleurs et l'emploi avait nettement moins progressé (+ 0,4 % contre 2,6 %). Cette faible augmentation du nombre d'emplois semble être une particularité des zones voisines de l'Île-de-France, Vernon et Gisors, qui les démarque très sensiblement du reste de la région.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 12
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins

CARTE D’IDENTITÉZONE D’EMPLOI DE VERNON
DE LA ZONE D’EMPLOI DE VERNON
De moins en moins d’agriculteurs
Population totale en 1999 88 767
Poids démographique
dans la région 5,0%
Part des moins de 20 ans 29,0%
Part des plus de 60 ans 17,2%
Nombre de communes 78n 2000, le chômage avait connu merces s’est maintenu et les activités de
Superficie (km2) 699Eune évolution moins favorable services, à la personne et aux entrepri-
Densité de population
qu’ailleurs et l’emploi avait nettement ses, dont l’intérim fait partie, ont créé de (habitants/km2) 127
moins progressé (+0,4% contre +2,6%). nombreux emplois (environ 600).
Cette faible augmentation du nombre Avec un taux de chômage de 8,7% de
Événements 2001d’emplois semble être une particularité la population active et une hausse mo-
des zones voisines de l’Ile-de-France, dérée au cours de l’année 2001, excep- 78 LICENCIEMENTS CHEZ BRG
Vernon et Gisors, qui les démarque très tion faite d’un quatrième trimestre Victime d’une forte baisse d’activité liée à la
chute des commandes de son principal clientsensiblement du reste de la région. Dans difficile, Vernon reste une zone d’emploi
«Alcatel Converters», BRG a procédé en no-cette zone déjà peu agricole, l’agriculture relativement peu touchée par le chô-
vembre 2001 au licenciement de 78 person-
a fortement chuté en un an. L’industrie mage. Les durées moyennes d’inscrip- nes. En pleine ascension depuis 1987,
l’entreprise implantée aux Andelys avait été
une des toutes premières entreprises du dé-
ÉVOLUTION DE L’EMPLOI PAR GRAND SECTEUR D’ACTIVITÉ DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNON
partement à appliquer les 35 heures. Spécia-
Effectifs 2000 Évolution 1999/2000 Part de l’emploi lisée dans la fabrication des alimentations et
Total Dont salarié Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie convertisseurs d’énergie pour les centraux nu-
Agriculture 664 314 n.s. -3,3 2,1 2,8 mériques, BRG venait d’investir, à la demande
Industrie 9 342 9 105 -5,7 +1,1 29,5 22,6 d’Alcatel, 10 millions de francs (1,52 million
Construction 1 767 1 477 +7,4 +4,1 5,6 6,3 d’euros) dans une nouvelle machine capable
Commerce 3 742 3 324 +0,1 +2,5 11,8 12,3
de produire 40 à 50 millions de composants
Services 16 166 15 149 +4,2 +3,4 51,0 56,0
par mois. Une machine qui désormais ne sertEnsemble 31 682 29 370 +0,4 +2,6 100,0 100,0
plus à rien. Troisième employeur derrière Holo-
Source : INSEE - Estimations d’emploi provisoires Unités : emploi, %
phane et Thorn-Europhane, le dépôt de bilann.s. : non significatif
de BRG est un coup dur pour la ville des
Andelys.LE CHÔMAGE DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNON
Évolution 2000/2001 Évolution 1997/2001 DIFFUSION PLUS S’ÉTEND ET CRÉE
Décembre 2001 Zone Haute-Normandie Zone Haute-Normandie DATA ONE
Catégorie 1 3 263 +10,2 +1,5 -28,9 -29,4 Avec un chiffre d’affaires en progression (+10
Catégorie 6 650 -22,3 -0,3 -25,4 -10,9 points en 2000), Diffusion Plus, entreprise de
Ensemble 3 913 +3,0 +1,2 -28,4 -26,4
Saint-Aubin-sur-Gaillon, emploie 375 salariés
Taux de
et une centaine d’intérimaires ou CDD. Leader
chômage 8,7 +0,3 +0,2 -3,4 -3,2
national du routage, l’entreprise a décidé d’in-
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi (données brutes), %
nover et vient d’ouvrir «Data One», société qui
utilise l’impression numérique pour personnali-
DEMANDEURS D’EMPLOI DE CATÉGORIES 1 ET 6 INSCRITS À L’ANPE tion sont plutôt ser, cibler et améliorer le routage. L’investisse-
AU 31 DÉCEMBRE 2001 DANS LA ZONE D’EMPLOI DE VERNON ment représente 50 millions de francscourtes et moins d’un
% Haute- (7,62 millions d’euros) et a permis de créer
demandeur d’emploiNombre % Normandie dans un premier temps une soixantaine d’em-
Ensemble 3 913 100,0 100,0 sur vingt est inscrit à plois. Le nouveau bâtiment (7 100 m2 de maté-
dont : riel de haute technologie) s’étend entre le sitel’ANPE depuis plus deCatégorie 6 650 16,6 20,1
existant et l’autoroute. Optimiste, la direction
Femmes 2 099 53,6 50,0 3 ans. L’année 2001
prévoit de doubler son activité d’ici à 2003.Moins de 25 ans 895 22,9 25,1
aura quand même étéDe 25 à 49 ans 2 425 62,0 62,1
UN NOUVEAU LABORATOIRE À50 ans et plus 593 15,2 12,7 particulièrement déli-
SAINT-MARCELInscrits depuis plus d’un an 1 139 29,1 34,0
cate pour les femmes En octobre dernier, le centre d’expertise dedont :
Inscrits depuis plus de 3 ans 189 4,8 8,7 Sita, Sita Tech, a été inauguré. Installé àde plus de 50 ans qui
Source : DRTEFP Unités : demandeur d’emploi, % Saint-Marcel près de Vernon sur le site dusont 22% plus nom-
CNPP, ce nouveau laboratoire est doté d’un
breuses à être au chô- budget de fonctionnement de 17 milliards
locale, plus présente, a quant à elle glo mage qu’en décembre 2000. Les jeunes, d’euros (112 milliards de francs) et bénéficie-
des outils les plus modernes. Avec 80 expertsbalement supprimé plus d’un emploi sur hommes et femmes confondus, ont éga-
internationaux, Sita Tech est le n°1 européen
vingt. La construction, comme ailleurs, a lement souffert du retournement de
et le n°4 mondial dans la gestion des déchets.
profité d’une conjoncture très favorable conjoncture, beaucoup plus que leurs Sita, pôle propreté du groupe Suez, est pré-
sent dans 31 pays et compte 70 000 collabora-au secteur. Enfin, l’emploi dans les com aînés qui ont entre 25 et 49 ans-
teurs. L’entreprise a réalisé en 2000 un chiffre
d’affaires de 5 milliards d’euros, en progres-
sion de 19,5%.
CAHIER D’AVAL n° 61 - Juillet 2002 39

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.