Éducation : 4 500 bacheliers en 2007

De
Publié par

Éducation 4 500 bacheliers en 2007 En 2007, 5 884 élèves es résultats au baccalauréat géné- que les spécialités production sont Lral sont en progression constante. orientées à la hausse.guadeloupéens ont pré- Le taux de réussite global atteint Le baccalauréat professionnel senté le baccalauréat, soit 81,5 %, soit près de six points de plus connaît à la fois une baisse du nom- 2% de plus qu’en 2006. que la session précédente. La progres- bre d’inscrits et du taux de réussite. sion la plus forte revient à la série « Après un net regain en 2006, ce der-Pour la deuxième année économique et sociale » qui augmen- nier se stabilise autour de 72%. Tou-consécutive, le taux de te de 9,5points tefois, il masque réussite est en progres-pour atteindre une différence Le baccalauréat général : 78,9% de taux de forte entre le sion et s’affiche à 76,5%. toujours plus hautréussite. La série taux de réussite Le taux de réussite au scientifique, en hausse aussi, reste dans le domaine de la production baccalauréat général traditionnellement celle qui obtient (66%) et celui dans le domaine des les meilleurs résultats : 87,1% de services (75%).progresse encore cette taux de réussite, soit 1 069 diplômés. La filière générale attire toujours plus année. Dans cette filière Le taux de réussite au baccalauréat de candidats (48% en 2007 contre qui attire toujours plus de technologique augmente beaucoup 46% en 2006). Néanmoins elle est moins que le général (1,5 points).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 48
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Éducation
4 500 bacheliers
en 2007
En 2007, 5 884 élèves es résultats au baccalauréat géné- que les spécialités production sont Lral sont en progression constante. orientées à la hausse.guadeloupéens ont pré-
Le taux de réussite global atteint Le baccalauréat professionnel
senté le baccalauréat, soit
81,5 %, soit près de six points de plus connaît à la fois une baisse du nom-
2% de plus qu’en 2006. que la session précédente. La progres- bre d’inscrits et du taux de réussite.
sion la plus forte revient à la série « Après un net regain en 2006, ce der-Pour la deuxième année
économique et sociale » qui augmen- nier se stabilise autour de 72%. Tou-consécutive, le taux de
te de 9,5points tefois, il masque
réussite est en progres-pour atteindre une différence Le baccalauréat général :
78,9% de taux de forte entre le sion et s’affiche à 76,5%.
toujours plus hautréussite. La série taux de réussite
Le taux de réussite au
scientifique, en hausse aussi, reste dans le domaine de la production
baccalauréat général traditionnellement celle qui obtient (66%) et celui dans le domaine des
les meilleurs résultats : 87,1% de services (75%).progresse encore cette
taux de réussite, soit 1 069 diplômés. La filière générale attire toujours plus année. Dans cette filière
Le taux de réussite au baccalauréat de candidats (48% en 2007 contre
qui attire toujours plus de technologique augmente beaucoup 46% en 2006). Néanmoins elle est
moins que le général (1,5 points). surtout privilégiée par les filles qui candidats, les filles sont
En revanche, des disparités très mar- choisissent en majorité un baccalau-plus nombreuses et plus
quées existent selon les spécialités : réat général, où elles se répartissent
diplômées. -4,6 points pour les sciences médico- équitablement entre les séries éco-
sociales (SMS) et +11,3 points pour nomique et social, scientifique et lit-
les sciences et techniques indus- téraire. Pour cette dernière, délaissée
trielles (STI). Les résultats des filières par les garçons, les filles représen-
services poursuivent leur recul tandis tent huit élèves sur dix.
Les filles préfèrent la filière générale Les filières technologiques et professionnelles
prisées par les garçons
Répartition des filles et des garçons selon la série en Guadeloupe en 2007
Source : DEPP/BCP/Extraction SSA Guadeloupe
31 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008Éducation
Les filières «économique et social» et «scientifiques» dynamisent le bac général
Taux de réussite aux examens en Guadeloupe
En nombre et %
Source : DEPP/BCP/Extraction SSA Guadeloupe
En revanche, celles qui se dirigent Les filles plus nombreuses, leur taux de réussite est supérieur de
vers un baccalauréat technologique plus de 10 points à celui des garçons. plus diplômées
ou professionnel, privilégient la filière Paradoxalement, dans la série SMS
Les filles sont plus nombreuses à des services : les séries STG et SMS (Sciences Médico-Sociales) les filles
présenter le baccalauréat, 56% des pour le baccalauréat technologique représentent 90% des candidats
bacheliers : 3 238 filles présentes ou la série « secrétariat » pour le bac- mais les garçons réussissent mieux :
aux épreuves pour 2 646 garçons. calauréat professionnel. près de 4 points de plus.
Leur taux de réussite de 78,4%, est Les garçons préfèrent, pour les deux
plus élevé que celui des garçons, tiers d’entre eux, opter pour un bac-
74,2%. Ce taux atteint 91% dans calauréat technologique ou profes-
leur série de prédilection qu’est la sionnel. Leur préférence se porte sur François JULIAN
série scientifique du baccalauréat la filière de la production : la série STI Rectorat de Guadeloupe
général. Même dans des séries très de la filière technologique accueille
« masculines » comme la série Scien-près de neuf garçons sur dix et un sur
ces et Technologies Industrielles, où cinq pour le baccalauréat profession-
elles ne sont que 12% des candidats, nel du domaine de la production.
Que sont devenus les bacheliers 2006 ?
Sur dix élèves de l’Académie de la Guadeloupe ayant obtenu un baccalauréat général en 2006, neuf poursuivaient leurs études à la rentrée
suivante, dont six dans l’Académie même (4 inscrits à l’université Antilles-Guyane).
Sur dix élèves ayant obtenu un baccalauréat technologique, huit poursuivaient leurs études dont six dans l’Académie. Près des deux tiers
des bacheliers, poursuivant leurs études, optent pour un BTS. Pour le baccalauréat professionnel, qui dispense une formation professionnelle
permettant une entrée plus rapide dans la vie active, seul un élève sur quatre poursuit ses études.
32 N° 70 - Guadeloupe - Septembre 2008

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.