2009 : année de crise

De
Publié par

Provence-Alpes-Côte d'Azur n'échappe pas aux effets de la crise économique internationale en 2009. Sur le marché du travail régional, la dégradation est très marquée. Les pertes d'emplois salariés sont massives, même si la baisse est moins brutale qu'au niveau national. La hausse du chômage est historique et trouve écho dans l'importance du recours aux prestations sociales. Pour la première fois depuis 2001, le taux de chômage régional franchit la barre des 11 % en fin d'année, conséquence de l'effondrement de l'activité économique. Dans la construction, malgré le redressement des ventes de logements neufs, les mises en chantier sont au plus bas. Le secteur des transports, en particulier le fret, est en grande difficulté. L'année touristique est en repli pour les hôtels, mais la fréquentation estivale des campings augmente. L'agriculture traverse une situation de crise. Sommaire Forte détérioration de l'emploi, hausse historique du chômage Revenu de Solidarité Active : montée en charge depuis juin Forte baisse d'activité dans la construction, reprise des ventes de logements neufs Le transport de marchandises au plus bas Fréquentation des hôtels en forte baisse, saison d'été favorable pour les campings L'agriculture en crise L'auto-entreprise porte les créations à un niveau historique Forte détérioration de l'emploi, hausse historique du chômage Revenu de Solidarité Active : montée en charge depuis juin Forte baisse d'activité dans la construction, reprise des ventes de logements neufs Le transport de marchandises au plus bas Fréquentation des hôtels en forte baisse, saison d'été favorable pour les campings L'agriculture en crise L'auto-entreprise porte les créations à un niveau historique
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 25
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

SUD INSEE
conjonctureN° 34 - mai 2010
2009 : année de crise
Provence-Alpes-Côte d’Azur n’échappe pas aux effets de la crise économique
internationale en 2009. Sur le marché du travail régional, la dégradation est
très marquée. Les pertes d’emplois salariés sont massives, même si la baisse
est moins brutale qu’au niveau national. La hausse du chômage est historique
et trouve écho dans l’importance du recours aux prestations sociales. Pour la
première fois depuis 2001, le taux de chômage régional franchit la barre des
11 %enfind’année,conséquencedel’effondrementdel’activitééconomique.
Dans la construction, malgré le redressement des ventes de logements neufs,
lesmisesenchantiersontauplusbas.Lesecteurdestransports,enparticulier
lefret,estengrandedifficulté.L’annéetouristiqueestenreplipourleshôtels,
mais la fréquentation estivale des campings augmente. L’agriculture traverse
une situation de crise.
France, l’emploi salarié se replie ainsi de manière plusForte détérioration de l’emploi,
marquée que dans la région (- 2,2 %).hausse historique du chômage
Touslesgrandssecteursd’activitésontconcernésparla
baisse des effectifs salariés en 2009 dans la région. LesAprèsavoirprogresséde1à2 %paranentre
services marchands, principal moteur de la croissance
2002 et 2007, l’emploi salarié régional subit
passée, concentrent plus de la moitié des destructions
en 2008 les premiers effets de la crise. En
(1)d’emplois(- 10 800,soit- 1,2 %).L’emploiintérimaire2009, il s’oriente nettement à la baisse. Plus
(2,5 % de l’emploi salarié global) totalise à lui seul
de 19 000 emplois sont ainsi détruits dans
2 400 emplois de moins qu’à la fin 2008. Une perte
l’année (soit - 1,7 %). En fin d’année 2009,
d’emploi sur huit en 2009 dans la région est ainsi unl’emploi salarié cesse cependant de reculer,
emploi intérimaire. Dans la construction, les effectifs
enregistrant même une légère hausse.
diminuent également fortement (- 3,8 %). L’emploi in-
dustriel se dégrade lui aussi dans la région (- 2,4 %),
maisàunrythmenettementplusmodéréquepresqueEn 2009, Provence-Alpes-Côte d’Azur ré-
partout ailleurs en France.siste mieux que la plupart des autres régions
àladégradationgénéraledel’emploisalarié.
Seules quatre régions de métropole (dont
Languedoc-Roussillon) perdent proportion-
(1)Latotalitédesemploisintérimairessontcomptabilisésdanslesservices
marchands.nellement moins d’emplois que Paca. En
© Insee 2010SUD INSEE N° 34 - mai 2010
conjoncture
Excédent naturel toujours élevé
er
Au 1 janvier 2009, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte
4 940 000habitants.En2009,58 200naissancessontenregistrées,ni-
veautoujourstrèsélevé,bienqu’enlégèrebaisseparrapportaupicde
2008. Dans le même temps, le nombre de décès augmente de nou-
veau. Au final, l’excédent naturel est donc inférieur à celui de l’année
précédente(12 350personnescontre13 380en2008).Ildemeuretou-
tefoissensiblementsupérieuràlamoyennedesdixdernièresannées.
Parallèlement à la forte hausse du nombre de demandeurs
d’emploi, le taux de chômage localisé s’accroît de 1,9 point
danslarégionpouratteindre11,2 %delapopulationactivefin
2009 (données provisoires), niveau jamais observé depuis
mi-2001.L’ampleurdecettehausseestinéditedepuisledébut
des années 80. Cette évolution est conforme à la tendance
française :l’écartavecletauxnational,défavorableàlarégion,
reste quasiment stable (1,6 point).
Revenu de Solidarité Active : montée en charge
depuis juin
Le net repli de l’emploi salarié en 2009 s’accompagne d’une
augmentation historique du nombre de demandeurs d’emploi
Lefortrecoursauxprestationssocialestémoigneégalementdes
inscrits en catégorie A, B et C à Pôle emploi. Fin décembre
effetsdelacrise.Au premiertrimestre2009,lenombred’allo-
2009, il s’établit à 322 290 personnes, soit 45 520 inscrits de
cataires du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) s’est accru de
plus qu’à la fin 2008. Cela représente une hausse record de
1,5 %(1 460personnessupplémentaires),aprèsquatreannées
16,4 % (après + 3,7 % en 2008), légèrement moins marquée
erde baisse ininterrompue. Au 1 juin, un nouveau dispositif est
qu’au niveau national (+ 18,2 %).
entré en vigueur : le Revenu de Solidarité Active (RSA), qui
Lespremierseffetsdelacriseéconomiquesesontfaitsentirdès
remplaceleRMIetl’API(AllocationdeParentIsolé)maiscom-
le dernier trimestre 2008 sur le marché du travail. Depuis, le
plète également le revenu des travailleurs pauvres. En fin
chômage ne cesse d’augmenter fortement. Signe de la prolon-
d’année, 162 200 personnes sont allocataires du RSA, soit
gationdelacrise,lechômagedelongueduréeestentrèsforte
6,4 %delapopulationrégionaleâgéede20à59ans.Comme
progression :fin2009,lespersonnesinscritesàPôleemploide-
c’était le cas pour le RMI et l’API, le taux d’allocataires du RSA
puisaumoinsunansont18 300deplusqu’uneannéeplustôt,
est sensiblement supérieur à la moyenne nationale (5,1 %). Il
soit une augmentation de 23,0 %. Les hommes, en particulier
estparticulièrementélevédanslesBouches-du-Rhône(8,0 %).
lesjeunesetlesseniors,sontlespremiersaffectés :lademande
d’emploimasculines’accroîtprèsdedeuxfoisplusvitequeson
homologue féminine. Ainsi, les hommes sont désormais majo- Taux d'allocataires du Revenu Minimum d'Insertion (RMI),
de l'Allocation de Parent Isolé (API) et du Revenu deritaires parmi les personnes inscrites.
Solidarité Active (RSA)Toutefois,lahaussedunombredesnouveauxbénéficiairesdes
Données hors mutualité sociale agricole, en %politiques publiques de l’emploi permet d’atténuer la hausse
RMI (1) API (2) RSA(1)du chômage. En 2009, 115 300 nouveaux bénéficiaires sont
àfinmars àfinmars à fin décembre
entrés dans l’un de ces dispositifs, soit 9 500 entrées de plus 2009 2009 2009
qu’en 2008. Plus de 80 % de cette augmentation relève du Alpes-de-Haute-Provence 2,3 1,2 4,7
Contratd’Accompagnementdansl’Emploi(CAE),dispositifqui Hautes-Alpes 1,9 0,8 3,6
Alpes-Maritimes 2,7 1,2 4,7concerne très majoritairement des demandeurs d’emploi.
Bouches-du-Rhône 5,1 2,0 8,0
Var 3,6 1,3 5,8
Vaucluse 3,7 1,8 6,2
Provence-Alpes-Côte d'Azur 4,0 1,6 6,4
France métropolitaine 3,0 1,2 5,1
(1) rapport du nombre d'allocataires à la population des 20-59 ans de 2008
(2) r du d à la des femmes âgées de 15 à 49
ans de 2008
erNote:mis en place en métropole au 1 juin 2009,leRSAconcerneessentiellement
les ex-bénéficiaires du RMI et de l'API. Il complète également le revenu des
travailleurs pauvres.
Sources : Dros - Cnaf - Insee, recensement de la population
*****
La dégradation du marchédu travail, observéetout au long de
l’année2009,estàmettreenlienaveclamauvaiseorientation
de l’activité économique régionale.
© Insee 2010SUD INSEE
N° 34 - mai 2010
conjoncture
Pour les appartements neufs, comme pour les maisons, 2009Forte baisse d’activité dans la construction,
est la deuxième année consécutive de baisse des prix (enreprisedesventesdelogementsneufs
moyenne annuelle), en raison d’un net repli au premier tri-
mestre. Dans le logement ancien, les prix sont également en
L’activité du bâtiment et des travaux publics est de nouveau
baisse en 2009.
mal orientée en 2009. Le chiffre d’affaires du secteur reste ce-
pendant à un niveau élevé, comparable à celui de 2005. Les
mises en chantier de logements subissent une détérioration
plusmarquéeencorequel’annéeprécédente.Àpeine19 050
logements sont ainsi commencés dans l’année, soit 7 800 de
moins qu’en 2008 (- 29,0 %). En baisse continue depuis
mi-2007, le nombre de mises en chantier de logements est de
loin à son niveau le plus bas de la dernière décennie, avec des
taux de décroissance à deux chiffres pour les appartements
comme pour les maisons. Pour les bâtiments non résidentiels,
la baisse est nettement plus modérée que l’année précédente
(- 8,8 % après - 20,5 %).
Le transport de marchandises au plus bas
En2009,lesecteurdestransports- dontl’activitésuitgénérale-
ment le mouvement de l’économie - est lui aussi affecté par la
crise. Dans la région, le trafic de marchandises est plus touché
queletransportdevoyageurs.Selonlespremièresestimations,
lefretroutierestainsiennetrecul(- 10 %surlestroispremiers
trimestres).Letassementdel’activitéroutière,faibleetcontinu
depuis 2005, s’est accru fin 2008 et plus encore en 2009.
Trafic de marchandises et de passagers
en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Dans le même temps, la commercialisation des logements
Volume Évolution
neufs enregistre une reprise. Après une année 2008 très défa- 2009/2008
en %vorable, le nombre de logements vendus est en effet en forte
Trafic de marchandises des portshausse : 14 840 ventes se sont produites en 2009, soit 4 520
(en millions de tonnes)
deplusquel’annéeprécédente(+43,8%).Lesventesre- Grand Port Maritime de Marseille 83,1 - 13,3
viennent ainsi à un haut niveau, à peine inférieur au pic de Toulon 1,0 - 26,3
Ensemble des 2 ports 84,1 - 13,52007. Sur l’ensemble de la France, les ventes de logements se
Trafic de croisiéristes des principaux ports
redressent également, mais, contrairement à la région, leur ni- (en milliers de croisiéristes)
veau reste très inférieur à celui observé avant la crise. Marseille 622 15,4
Toulon 225 62,3Danslarégion,lerebonddesventess’accompagnecependant
Ensemble des 2 ports 847 25,0
d’une nouvelle diminution du nombre de logements
Trafic de passagers des principaux aéroports
nouvellement mis sur le marché en 2009. À l’inverse de la si- (en milliers de passagers)
Nice-Côte d'Azur 9 831 - 5,3tuationobservéelorsdelapériodedefortecroissancedusec-
Marseille-Provence 7 290 4,7teur en 2005 et 2006, l’offre nouvelle de logements neufs se
Toulon-Hyères 577 - 8,4
situe en 2009 nettement en deçà du volume des ventes. Ainsi,
Avignon-Caumont 40 - 44,7
lesstocksdelogementsneufsdisponiblesenfind’annéese Ensemble des aéroports 17 738 - 1,8
contractent fortement (- 42,0 %), après quatre années de Sources : GPMM, DAC-SE, CCI Marseille-Provence, CCI Nice-Côte d'Azur, CCI
du Varhausse ininterrompue.
Nouveau recul des effectifs scolaires
Àlarentréescolaire2009,896 450élèves sontscolarisés enProvence-Alpes-Côted’Azurdans les établissements des premieretseconddegrés,soit
2 580demoinsqu’unanauparavant.Labaisse,amorcéeen2004,concernelesdeuxacadémiesdelarégion.Elleestimputableàlafortediminutionob-
servée pour les lycéens (la plupart sont nés au début du creux démographique de la période 1992 -1999), mais aussi des effectifs de l’élémentaire, en
lien avec le repli des naissances en 2002 et 2003.
En2009,39 130lycéensdeProvence-Alpes-Côted’Azurontobtenuleurbaccalauréat.Letauxderéussite,toutessériesconfondues,progressedefa-
çonmarquéeaprèsuneannée2008derecul.Cetteaméliorationtientenpartieàl’introductiond’unesessionderattrapagepourl’obtentiondubaccalau-
réatprofessionnel :ellecontribueàéleverletauxd’admissiondecettesérie(+ 11points).Quelquesoitletypedebaccalauréatconsidéré,lesrésultats
régionauxrestentinférieursàlamoyennenationale.L’écarts’accroîten2009 :letauxderéussitemoyens’établità84,8 %danslarégion,contre86,3%
sur l’ensemble de la France.
Sources : rectorats d'Aix-Marseille et de Nice
© Insee 2010SUD INSEE
N° 34 - mai 2010
conjoncture
L’activitérégionaledecesecteurpourraitainsiêtrelaplusfaible ment. Dans la filière viticole, l’enchaînement d’épisodes mé-
desdixdernièresannées.Letransportmaritimedemarchandi- téorologiques défavorables entraîne des problèmes de
ses est également mal orienté, affichant une baisse de plus de production,tandisquelademandeinternationalesecontracte.
13 % sur l’année. Au port de Marseille-Fos, qui représente la Les cours des céréales restent peu avantageux. Le troupeau
quasi-totalité du trafic, la quantité de marchandises traitées se ovin régional continue de se réduire. Enfin, victime depuis
situeaupointleplusbasdecesvingtdernièresannées.Enpar- quelques années d’une bactérie ayant entraîné la destruction
ticulier,l’activitéduGrandPortMaritimedeMarseilleestenre- denombreuxhectares,laculturedelalavandeestmiseàmal.
cul pour toutes les catégories de produits (vracs solides, vracs
liquides, hydrocarbures, etc). L’auto-entreprise porte les créations à un niveau
Le transport de voyageurs résiste mieux. Dans un contexte in- historique
ternational très défavorable, le trafic aérien régional est certes
globalement en baisse, mais l’aéroport de Marseille-Provence
En 2009, 68 160 entreprises ont été créées en Provence-
s’inscrit à contre-courant de cette tendance : tiré par le déve-
Alpes-Côte d’Azur, niveau historiquement élevé. Comme sur
loppement du transport à bas coût, il établit même un record
l’ensemble de la France, ce nombre de créations est porté par
de fréquentation avec 7,3 millions de passagers. Le transport
le nouveau régime d’auto-entreprise. Ce dispositif, qui offre
maritime de passagers des ports de Marseille et Toulon est en
notamment des formalités allégées, est à l’origine de 38 650
progression, soutenu par la bonne santé des croisières.
créations, soit plus de la moitié des créations régionales. Hors
auto-entreprises,lenombredecréationsestenfortebaisse
Fréquentation des hôtels en forte baisse, saison
danslarégioncommepartoutailleurs,conséquencedelacrise
d’été favorable pour les campings économiquemaisaussiduchoixdecertainscréateursdebéné-
ficierdecenouveaustatutaudétrimentd’unautre.C’estdans
Après trois années de stabilité, la fréquentation des hôtels lesactivitésdutertiairequelerégimed’auto-entrepreneurale
régionaux recule de près d’1,4 million de nuitées en 2009. Ce plus de succès, en particulier les services aux entreprises, les
mouvement, plus marqué qu’au niveau national (- 6,4 % services aux particuliers et le commerce.
contre- 4,9 %),estengrandepartieimputableàladiminution Simultanémentaudynamismedescréations,lenombrededé-
du nombre de touristes étrangers. Il concerne tous les espaces faillances d’entreprises est en forte hausse (+ 13,9 %), en lien
touristiques : littoral, urbain non littoral, rural et montagne. avec la situation conjoncturelle dégradée. La quasi-totalité des
Parallèlement, la fréquentation estivale des campings est de secteurs sont affectés par cette augmentation. En particulier, la
nouveauenprogression(+ 330 000nuitéesparrapportàl’été construction, le commerce et l’hébergement-restauration
2008), soutenue par le succès toujours croissant des emplace- concentrentàeuxseulsprèsdesdeuxtiersdesdépôtsdebilan
ments locatifs (bungalows et mobile-homes). de la région, alors qu’ils représentent moins d’une création
d’entreprise sur deux.
Fréquentation des hôtels et campings
de Provence-Alpes-Côte d'Azur en 2009
Hôtels Campings
Nuitées en milliers 19 967 14 152
Évolution 2009/2008 en % -6,4 2,4
Év en milliers de nuitées - 1 365 332
Part de la clientèle étrangère en % 35,8 39,2
Taux d'occupation moyen en % 56,6 43,4
Évolution 2009/2008 en points -4,4 0,0
Durée moyenne de séjour en nuits 2,0 6,4
Sources : Insee, DGCIS, CRT et CDT
L’agriculture en crise
L’ensemble des filières agricoles connaît des difficultés en
2009. La crise estivale des fruits et légumes s’avère être l’une
despiresquelesecteuraitconnu:latrèsgrandemajoritédes
légumes pâtissent énormément des mauvaises conditions cli-
matiques.Surleplanéconomique,lemaraîchage,commel’ar- Sylvain Adaoust
boriculture fruitière, subissent la faiblesse de la demande
Éric Rubiloninationaleetdesdébouchésàl’export,lesprixdiminuantforte-
Pour en savoir plus, retrouvezl’ensemble des fiches thématiques sur www.insee.fr, onglet régions dans la rubrique "Les publications" puis "Les
ouvrages et dossiers régionaux" Bilan économique et social 2009.
InstitutNationaldelaStatistiqueetdesÉtudesÉconomiques© Insee 2010
Provence-Alpes-Côted'AzurDépôt légal : mai 2010
17,rueMenpentiN° ISSN : 1287-2946 Directeur de la publication : Renan Duthion
13387MarseilleCedex10
Code Sage : COJ103432 Chef du service Études et Diffusion : Valérie Roux Téléphone:0491175757
Rédacteur en chef : Claire Joutard Fax:0491175960
SUD INSEE conjoncture figure dès sa parution sur le site Internet de l'Insee : www.insee.fr (onglet régions, rubrique "Les publications")
Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d'information électronique : r rubrique "À votre service")

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.