24 pôles de quartier à Dijon

De
Publié par

24 pôles de quartier à Dijon La localisation des commerces et services de proximité structure la ville de Dijon en 24 pôles de quartier. Huit d’entre eux offrent une gamme complète de commerces et de services. Ces pôles principaux se situent le plus souvent dans les quartiers les plus anciens et/ou les plus denses : le centre-ville est le premier d’entre eux. Seize pôles secondaires moins équipés complètent cette offre qui permet de répondre aux besoins courants des Dijonnais à proximité de leur domicile. lus de 1 640 commerces et services de ces et services de proximité qu’il propose. LesPproximité relevant des 30 équipements les quatre domaines - commerce, santé, éduca- plus courants sont implantés sur la ville de tion, services - sont présents. Cet espace est Dijon. La nature de ces équipements et leur délimité par les cinq places principales de la nombre varient d’un quartier à l’autre. ville : place Darcy, place de la République, place erLe centre historique ou hypercentre est du 1 mai, place du 30 octobre et place Wilson et l’espace le mieux équipé de Dijon par la palette les boulevards de Brosses, de la Trémouille, à la fois diversifiée et nombreuse de commer- Thiers, Carnot, la rue de Tivoli, la voie SNCF.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 27
Tags :
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins

24 pôles de quartier à Dijon
La localisation des commerces et services de proximité structure la ville de Dijon
en 24 pôles de quartier. Huit d’entre eux offrent une gamme complète de
commerces et de services. Ces pôles principaux se situent le plus souvent dans les
quartiers les plus anciens et/ou les plus denses : le centre-ville est le premier
d’entre eux. Seize pôles secondaires moins équipés complètent cette offre qui
permet de répondre aux besoins courants des Dijonnais à proximité de leur
domicile.
lus de 1 640 commerces et services de ces et services de proximité qu’il propose. LesPproximité relevant des 30 équipements les quatre domaines - commerce, santé, éduca-
plus courants sont implantés sur la ville de tion, services - sont présents. Cet espace est
Dijon. La nature de ces équipements et leur délimité par les cinq places principales de la
nombre varient d’un quartier à l’autre. ville : place Darcy, place de la République, place
erLe centre historique ou hypercentre est du 1 mai, place du 30 octobre et place Wilson et
l’espace le mieux équipé de Dijon par la palette les boulevards de Brosses, de la Trémouille,
à la fois diversifiée et nombreuse de commer- Thiers, Carnot, la rue de Tivoli, la voie SNCF.
Le centre-ville de Dijon et son pourtour bien équipés
Ruffey-lès-Echirey
Hauteville Ahuy
lès
Dijon Carré de 50 m de côtéDiversité de l'offre
à Dijon Limite de commune
Voies principales Varois
Daix et
Voies ferréesNombre de domaines présents Chaignot
(commerce, éducation, santé, services)
Fontaine
lès01 2 3 4
Dijon
Gare
Talant Saint-Apollinaire
Plombières-
lès-Dijon Lac Kir
Centre Hospitalier
La combe à Universitaire
la serpent
Quetigny
Chevigny-Universités
Corcelles- St-Sauveur
les-Monts
Parc de la Colombière
Chenôve
Longvic Sennecey-lès-Dijon
Source : Insee - base permanente des équipements 2005.
Les 30 équipements de proximité étudiés sont à destination de la population locale. Les grands centres
commerciaux ne sont pas pris en compte. Ces équipements sont répartis en quatre domaines :
Commerce, Éducation, Santé, Services.
L’indicateur de diversité tient compte de deux paramêtres : la présence du domaine ( deux types
d’équipements pour les domaines « Commerce » et « Éducation », trois types pour les domaines « Santé » et
« Services ») et la distance des équipements entre eux. Ces derniers doivent être localisés dans des carreaux
distants de moins de 300 mètres les uns des autres. BOURGOGNE
© Insee - IGN 2009Au pourtour du centre ancien, les 8 pôles principaux et 16 pôles secondaires
quartiers « plus haussmanniens » de
erWilson, Monchapet-Jouvence et au sud, 1 Carreau de 200 m de côté Voies principales
Mai-Eiffel offrent également une gamme
pôles principaux Voies ferrées
diversifiée d’équipements. Viennent
Limite de communeensuite des quartiers plus périphériques pôles secondaires
et très densément peuplés comme
Fontaine d’Ouche, Bourroches-Eiffel,
Densité lissée de population
Montmuzard-Université, Grésilles-Poincaré
Drapeau/-+
Galliéniet Drapeau-Galliéni.
Certains équipements sont implantés le
long d’axes importants, comme l’avenue
Fauconnet Grésilles
MaladièreVictor-Hugo en direction de Talant ou Place Centrale
encore de la rue d’Auxonne, au sud-est de Montchapet -
Jouvencela commune.
Victor Hugo/
EspaceGuillaume TellLes quartiers résidentiels situés aux limi- Poincaré/
Poincaré Martyrs de la résistance
tes de la commune disposent de moins Auguste Dubois
Centre
Strasbourg/villed’équipements et ceux-ci sont peu diver-
Faubourg Doumer
Raines Wilsonsifiés. C’est le cas au sud-ouest de la com- Fontaine
d'Ouche
Universitémune pour le secteur qui s’étend des
1er mai/ MansartEiffelMarcs d’Or, à la Combe à la Serpent Nicolas Rollin
Chevreul Rue dejusqu’aux Bourroches, Valendons et qui Chapitre Roger
Longvic Salengro
correspond à une zone majoritairement
Bourroches/
RuedeChenôvepavillonnaire et peu dense.
Maurice Ravel
Un territoire bien structuré
par des pôles de quartiers
Source : Insee, base permanente des équipements en 2005, recensement de la population 2006
Dijon, huit pôles principaux propo-Àsent à la fois la boulangerie, l’épicerie
Pôles de quartier Nombre Part des Part de
ou la supérette, la pharmacie et le coif- d'équipements équipements population 1999
feur, ces services étant tous situés dans (%) desservie
Pôles principaux (en %)un rayon de 200 mètres. Le centre ancien
(secteur historique situé à l’intérieur des
Centre-ville 163 37,5 15,5
boulevards) constitue le pôle majeur.
Wilson 35 8,0 5,3
Près de 16 % de la population dijonnaise
Auguste Dubois 24 5,5 2,6
bénéficie d’un accès facile à ces équipe-
Fontaine d’Ouche 16 3,7 5,1
ments. Quatre autres pôles se situent aux Montchapet - Jouvence 14 3,2 3,1
abords du centre-ville : Wilson au sud, dis- Victor Hugo / Guillaume Tell 12 2,8 2,1
pose de 35 équipements ; Auguste Dubois Poincaré / Martyrs de la résistance 9 2,1 2,4
au nord/nord-ouest, en offre 24, dont un Maladière 9 2,1 1,6
nombre important de salons de coiffure. Pôles secondaires
Dans la même direction, Montchapet-Jou- Rue de Longvic 10 2,3 1,1
vence et Victor Hugo/Guillaume Tell, Fauconnet 9 2,1 2,3
regroupent chacun 14 et 12 équipements. Drapeau / Galliéni 9 2,1 2,1
Faubourg Raines 9 2,1 1,9
Chevreul 8 1,8 2,1Plus éloignés du centre, les trois autres
er1 Mai / Nicolas Rollin 8 1,8 0,8pôles principaux se situent dans les
Université 8 1,8 1,5quartiers plus récents : Fontaine d’Ouche
Mansart 7 1,6 1,8à l’ouest, Poincaré/Martyrs de la
Grésilles - Place Centrale 7 1,6 2,2Résistance à l’est et Maladière au nord. Le
Bourroches / rue de Chenôve 6 1,4 1,1pôle de Fontaine d’Ouche dispose de
Espace Poincaré 6 1,4 1,416 équipements.
Roger Salengro 5 1,1 2,0Les seize pôles intermédiaires ne propo-
Eiffel 5 1,1 2,3sent pas les quatre types de services.
Chapitre 5 1,1 1,6Pour sept d’entre eux, il manque l’épicerie
Maurice Ravel 3 0,7 1,3
ou la supérette et pour quatre d’entre eux,
Strasbourg / Doumer 3 0,7 0,6
la pharmacie. Les pôles de Maurice Ravel
Ensemble des pôles de quartier 390 89,7 64,0
et de Strasbourg Doumer ne disposent
Commune de Dijon 435 100,0 //que de trois équipements.
Source : Insee - base permanente des équipements 2005 - RP 1999
Pôle de quartier : le pôle principal rassemble dans un rayon de 200 mètres, les quatre services suivants : boulangerie, pharmacie, supérette ou
épicerie et coiffeur. Le pôle secondaire offre seulement trois catégories parmi les quatre.
N° 154- Décembre 2009 - © Insee Bourgogne - 24 pôles de quartier à Dijon.2
©IG-N Insee2009Accès aux coiffeurs Accès aux boulangeries
Source : Insee - base permanente des équipements 2005 - RP 1999.Source : Insee - base permanente des équipements 2005 - RP 1999.
L’accès à un équipement particulier pas de cet équipement sont peu denses La densité des services médicaux de
dépend de sa fréquence et de sa localisa- (Combe à la Serpent, Carrières Bacquin - proximité tels que les cabinets libéraux de
tion. En 2005, 223 salons de coiffure sont Chèvre Morte notamment). Seulement 8 % médecins généralistes, de dentistes et de
implantés à Dijon. Les coiffeurs, sont de la population se situe à plus de 500 m kinésithérapeutes est forte au
concentrés dans l’hypercentre et au d’une boulangerie. centre-ville et au nord-nord-ouest de ce
nord/nord-ouest dans les secteurs de la Parmi les 49 épiceries ou supérettes, dernier. La répartition des 180 cabinets
Maladière, Jouvence, Montchapet, 20 sont implantées au centre-ville. Pour libéraux de médecins généralistes couvre
Auguste Dubois, Victor Hugo. Ce service pouvoir accéder à cet équipement sur quasiment l’ensemble du territoire dijon-
est l’un des plus nombreux et 5 % Dijon, 28 % de la population doit parcourir nais et seulement 11 % des habitants se
seulement de la population se trouve à plus de 500 mètres. Ce commerce fait trouvent à plus de 500 mètres d’un
plus de 500 mètres de ce service. défaut dans les quartiers plutôt situés en généraliste. Au sud, les habitants du sec-
seconde couronne (Mansart, Université...) teur Stéarinerie, au sud-ouest, ceux des
Une boulangerie à moins de ou en limite de commune (Hauts de Mont- Marcs d’Or et au nord, du quartier
chapet, Varennes/Charmette). Mais il est Varennes/Charmette sont les plus éloi-500 mètres
à noter la présence de supermarchés gnés de ce service. L’implantation des
es 103 boulangeries dijonnaises sont dans ces secteurs ou à proximité sur les 140 dentistes et des 155 kinésithérapeutesLbien réparties sur le territoire habité communes voisines. est trèsprochedecelledesmédecins
de la commune. Les secteurs ne disposant généralistes.
Accès aux supérettes - épiceries Accès aux médecins généralistes
Source : Insee - base permanente des équipements 2005 - RP 1999.Source : Insee - base permanente des équipements 2005 - RP 1999.
Distance aux services (à vol d'oiseau) Limites : il s’agit d’accès théoriques et non
moins de 100 m de 300 m à moins de 400 m Limite de commune de fréquentation réelle par les habitants. Denon significatif
de 100 m à moins de 200 m de 400 m à de 500 m (pas ou trop peu Voies principales plus, seul le territoire de la commune de
de 200 m à de 300 m 500 m et plus d'habitants) Voies ferrées Dijon est pris en compte.
N° 154- Décembre 2009 - © Insee Bourgogne - 24 pôles de quartier à Dijon. 3
© Insee - IGN 2009
© IGN - Insee 2009
© IGN - Insee 2009 © IGN - Insee 2009Dijon : 20 % de la population a moins de 20 ansDes quartiers plus
Carreau de 200 m de côtéâgés à l’ouest
Densité de personnes
+- 28 %demoinsde20ans
30 %uel que soit l’âge, la popu-
Zone de surreprésentationQlation est plus dense dans
et part de personnes de moinsx%
de 20 ans dans cette zoneles quartiers du centre-ville,
Voies principalesde Montchapet-jouvence, de ferrées 28 %
Limite de communeFontaine-d’Ouche et des
Grésilles.
30 %
Les jeunes sont nombreux à
résider au centre, dans le
quartier universitaire et à la
28,1 %
Toison d’Or. En 2006, 20 %
des Dijonnais ont moins de
26 %20 ans. Les quartiers où les
jeunes représentent plus du
quart de la population sont Source : Insee, recensement de la population 2006
situés en périphérie : au nord,
dans les secteurs Varennes, Dijon : 10,4 % de la population a entre 60 et 74 ans
Renan, Joffre ; Grésilles à
Carreau de 200 m de côtél’est ; Mirande, Facultés et
Densité de personnesbas de la rue d’Auxonne au - + de60à74ans
sud-est et Fontaine d’Ouche à
Zone de surreprésentation etl’ouest. x% part de personnes de 60 à 74 ans
dans cette zone
Voies principalesLes personnes âgées de ferrées
Limite de commune60 ans à 74 ans résident princi-
13,3 %palement au nord/nord-ouest
13,2 %
du centre ainsi qu’aux environs
de la place Wilson et à Fontaine
d’Ouche. Elles représentent
10,4 % des Dijonnais, une part
qui dépasse les 13 % dans trois 15 % L'ECO-PLU de DIJONespaces de la ville : au
La ville de Dijon s’est engagée dans
sud-ouest, dans un secteur par-
l’élaboration de son plan localtant desMarcs-d’Orets’éten-
d’urbanisme (PLU). Elle a souhaité
dant de part et d’autre de Source : Insee, recensement de la population 2006
s’impliquer dans une démarchel’avenue Eiffel jusqu’aux Valen-
environnementale, en réalisant un
dons, au nord/nord-ouest dans
Méthodologie, sources : l’observation fine de la commune repose sur ECO-PLU.le secteur des quartiers Victor
deux sources principales : la Base Permanente des Équipements (BPE Quatre grandes orientations se
Hugo, Montchapet, Jouvence
2005) et les données des recensements de la population 2006 et 1999. dégagent, afin de poser lessitués en limite de
Les données sont localisées par les coordonnées géographiques de fondements d’une ville référence en
Fontaine-lès-Dijon et de Talant,
l’adresse et reportées sur une grille de carreaux de 50 m à 200 m de termes d’écologie urbaine :ainsi qu’aux Grésilles, à l’est.
côté. Cela permet de s’affranchir des découpages administratifs ou - un éco-développement pour une
d’études habituels. La détermination des pôles de quartier fait ville évolutive qui puisse intégrer les
intervenir la concentration des équipements sélectionnés (nombre et enjeux démographiques, sociaux
Christine Lecrenais
distances à vol d’oiseau). Les techniques d’analyse spatiale et de économiques et d’attractivité,
lissage permettent une représentation cartographique approximative - une éco-mobilité pour une ville
des pôles. Les tracés résultent de la transformation de la zone de mobile qui intégre les enjeux de
carreaux contigus en un contour arrondi. Il ne faut pas chercher à déplacements,
déterminer la limite physique des pôles ou des zones de - un éco-habitat pour une ville
surreprésentation sur le territoire de la commune. Les zones mosaïque qui favorise l’émergence
« blanches » signifient que l’analyse n’est pas significative en raison de d’un nouveau modèle urbain pour les
la faible densité de population. projets futurs, tenant compte des
polarités de quartiers
- un éco-territoire pour une ville
POUR EN SAVOIR PLUS environnementale, qui réponde aux
enjeux d’une gestion économe des
- Dans les grandes agglomérations, la mobilité quotidienne des habitants diminue, et elle ressources naturelles.
augmente ailleurs, Insee Première N°1252 - juillet 2009
Dans ce cadre là, le Grand Dijon a
- À la campagne, comme à la ville, des commerces traditionnels proches de la population, commandé à l’INSEE une étude sur les
Insee Première N°1245 - juin 2009
pôles de quartier afin d’alimenter le
Ces publications sont consultables sur le site internet de l'Insee : www.insee.fr
diagnostic.
N° 154- Décembre 2009 - © Insee Bourgogne - 24 pôles de quartier à Dijon.4
©I G N - I n s e e2 009
©IGN
-
Insee
2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.