Année économique et sociale 2005 en Guyane

De
Publié par

607089BROGUYOK.qxd 7/09/06 16:03 Page 8 Création d’entreprise Net ralentissement des créations en 2005 er rent pas beaucoup d’emplois exceptéu 1 janvier 2005, la GuyaneEn 2005, la dynamique celui de son créateur. 88% n’ont aucunA réunissait près de 7 600 entre- de la création d’entreprises salarié et cinq entreprises dépassent leprises exerçant leur activité dans l’in- seuil des 10 salariés.dustrie, la construction, le commerceen Guyane recule : et les services non financiers. La taille un peu plus de 1 000 Moins de moyenne de ses entreprises est trois fois des commerçants plus petite qu’en métropole. Comparéecréations . Le commerce et à l’appareil productif antillais, la surtout les services expli- 35% des entreprises nouvelles se sontGuyane est plus industrielle : 12,5% déclarées en société. 33% sont des com-des entreprises relèvent de ce secteur.quent l’essentiel de ce merçants. Le dernier tiers rassemble lesIndustrie et Construction rassemblent résultat. Fait notoire cette artisans (20%), les professions libérales31% des entreprises contre 25% en (10%) et les artisans-commerçantsGuadeloupe et 23,5% en Martinique.année : l’industrie est un (10%). L’année 2005 restera marquée secteur particulièrement par une recul important des commerçants.Conséquence du ralentissement de la création d’entreprises, le taux de créa-créateur confirmant Le tertiaire, commerce et services nontion descend à 13% en 2005 et perd sa progression de 2004.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 8
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

607089BROGUYOK.qxd 7/09/06 16:03 Page 8
Création d’entreprise
Net ralentissement
des créations
en 2005
er rent pas beaucoup d’emplois exceptéu 1 janvier 2005, la GuyaneEn 2005, la dynamique
celui de son créateur. 88% n’ont aucunA réunissait près de 7 600 entre-
de la création d’entreprises salarié et cinq entreprises dépassent leprises exerçant leur activité dans l’in-
seuil des 10 salariés.dustrie, la construction, le commerceen Guyane recule :
et les services non financiers. La taille
un peu plus de 1 000 Moins de moyenne de ses entreprises est trois fois
des commerçants plus petite qu’en métropole. Comparéecréations . Le commerce et
à l’appareil productif antillais, la
surtout les services expli- 35% des entreprises nouvelles se sontGuyane est plus industrielle : 12,5%
déclarées en société. 33% sont des com-des entreprises relèvent de ce secteur.quent l’essentiel de ce
merçants. Le dernier tiers rassemble lesIndustrie et Construction rassemblent
résultat. Fait notoire cette artisans (20%), les professions libérales31% des entreprises contre 25% en
(10%) et les artisans-commerçantsGuadeloupe et 23,5% en Martinique.année : l’industrie est un
(10%). L’année 2005 restera marquée
secteur particulièrement par une recul important des commerçants.Conséquence du ralentissement de la
création d’entreprises, le taux de créa-créateur confirmant
Le tertiaire, commerce et services nontion descend à 13% en 2005 et perd
sa progression de 2004. financiers réunis, a créé 66% des unitésprès de 2 points par rapport à 2004.
en 2005 contre 71% en 2004. Les créa-À l’exception de l’industrie, tous les
teurs se sont repliés de 14% dans lesecteurs sont concernés. Les services, à
commerce et de 18 % dans les services.13%, perdent 3 points. Le commerce,
Les évolutions dans le commerce neavec le même taux, en perd 2.
sont plus ce qu’elles étaient. Le com-A l’opposé, avec 16%, l’industrie atteint
merce de gros progresse légèrementson meilleur résultat de ces dernières
alors que le détail a enregistré une bais-années. La construction, reste relative-
se de 20 %. Toutes les activités du détailment stable avec un taux dépassant le
sont à la baisse et notamment le nonseuil des 13%. Malgré cette contre-per-
alimentaire sur éventaires ou marchés.formance, la Guyane a toujours le taux
La vente et réparation d’automobilele plus élevé des trois départements
recule aussi de 27%. Avec 387 créa-Français d’Amérique.
tions, les services non financiers chu-Les 1016 entreprises nouvelles ne génè-
8
N° 66 - Guyane - Septembre 2006607089BROGUYOK.qxd 7/09/06 16:03 Page 9
Création d’entreprise
tent de 18 %. C’est le plus mauvais de 5 %. Les services personnels restent tion a été aussi attractive qu’en 2004 :
chiffre enregistré depuis plus de 10 ans à leur niveau précédent. L’activité des plus de 190 entreprises nouvelles se
dans ce secteur qui a toujours tiré l’évo- auxilliaires médicaux s’est maintenue sont installées en Guyane. Secteurs
lution. Les services aux entreprises, qui encore cette année. Le secteur des privilégiés des artisans, la construction
représentent environ la moitié des ser- transports se redresse avec 26% de de maisons individuelle, les travaux de
vices, reculent de 26 % en un an. Les créateurs de plus qu’en 2004. maçonnerie générale, d’installation
services opérationnels enregistrent une électrique, de charpente restent encore
chute de 43 % par rapport à 2004 : la Une industrie qui se relève les créneaux porteurs des créateurs
croissance exceptionnelle des activités cette année.
d’enquête et de sécurité, en 2004, s’est En net repli depuis 2000, l’industrie est Créations et disparitions sont les
arrêtée, le nombre de créateurs a baissé le seul secteur en hausse (16%) cette composants du renouvellement de
de 60 % en un an. Les créateurs dans année. 153 entreprises nouvelles sont l’appareil productif.
les activités de conseil et d’assistance venues enrichir l’appareil productif. De 1993 à 2005, le parc d’entreprises
fléchissent de 6%. Les services aux par- Cette performance résulte essentielle- guyanais s’est enrichi de 1 500 unités
ticuliers ont attiré presque autant de ment de l’industrie agroalimentaire qui alors qu’il s’en est créées plus de 12 000
créateurs qu’en 2004. progresse de 38 % et en particulier le sur cette période.
Dans l’hôtellerie-restauration, la chu- secteur de la préparation industrielle de
te se limite à 4% cette année contre produits à base de viande mais aussi la
20% en 2004. Les activités récréatives boulangerie-pâtisserie et cuisson de Danielle Génix
et culturelles en revanche progressent produits de boulangerie. La construc-
Commerce et services en recul
Créations d’entreprises en Guyane
Unités : nombre
Sources : INSEE - Répertoire sirène
Définitions :
Le concept de création d'entreprise recouvre trois réalités économiques :
• Création nouvelle (ou pure) : mise en activité d'un premier établissement exploitant des moyens de production
jusque là inexistants ;
• Reprise : mise en activité d'un premier établissement reprenant des moyens de production déjà exploités par
une autre entreprise (achat,donation,prise en location-gérance…) ;
• Réactivation : reprise d'activité d'une personne déjà inscrite au répertoire (après une cessation temporaire
d'activité,en cas d'activité saisonnière).
Taux de création : rapport entre les créations de l’année donnée et le stock d’entreprises au 1er janvier de l’année.
9
N° 66 - Guyane - Septembre 2006

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.