Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement

De
Publié par

Insee Poitou-Charentes N° 265 - Avril - Mai 2006 ENTREPRISES Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement Les entreprises de moins de 10 salariés, personne occupent le premier rang avece Poitou-Charentes artisanales ou commerciales, sont 38 900 plus de 2 000 unités, suivis de près par (2)compte 38 900 en 1999, soit les deux tiers des entreprises la petite restauration et les prestataires de la région. Elles emploient plus de 70 000 de services aux entreprises avec 2000Lentreprises dans le salariés, auxquels il faut ajouter l’emploi du entreprises chacun, puis des réparateurs commerce et l’artisanat. chef d’entreprise, très souvent non salarié. automobiles avec 1 900 entreprises. Beaucoup de ces petites entreprises se Viennent ensuite de nombreuses autresCe sont des secteurs en situent dans des secteurs d’activité très activités comme les cafés, les petits hôtels, pleine mutation, avec, variés, généralement proches des besoins les artisans de transport, les agents de la population. Il s’agit de la restaurationen particulier, un fort ou de la construction d’une maison, de son Un artisan sur deux travaille dans lesdéveloppement des aménagement intérieur, de son entretien, services activités de services. de la vente de biens de consommation Répartition des artisans par secteur d’activité(alimentaires, vêtements, équipement,Avec le vieillissement loisirs) ou de l’offre de services (coiffeur, des chefs d’entreprises, restaurant, café, réparateur automobile…).
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 37
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
ENTREPRISES
e Poitou-Charentes L compte 38900 entreprises dans le commerce et l’artisanat. Ce sont des secteurs en pleine mutation, avec, en particulier, un fort développement des activités de services. Avec le vieillissement des chefs d’entreprises, l’un des enjeux des années à venir consiste à transmettre les entreprises lors des départs à la retraite. La rapide évolution des marchés et des struc-tures de distribution et de production est également à prendre en compte.
Insee Poitou-Charentes N° 265 - Avril - Mai2006
Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement
Les entreprises de moins de 10 salariés, artisanales ou commerciales, sont 38900 en 1999, soit les deux tiers des entreprises de la région. Elles emploient plus de 70 000 salariés, auxquels il faut ajouter l’emploi du chef d’entreprise, très souvent non salarié. Beaucoup de ces petites entreprises se situent dans des secteurs d’activité très variés, généralement proches des besoins de la population. Il s’agit de la restauration ou de la construction d’une maison, de son aménagement intérieur, de son entretien, de la vente de biens de consommation (alimentaires, vêtements, équipement, loisirs) ou de l’offre de services (coiffeur, restaurant, café, réparateur automobile…). D’autres activités sont des services aux (1) entreprises ,comme le transport de marchandises, le nettoyage, la gestion, la vente en gros…
De plus en plus d’artisans dans les services
En Poitou-Charentes, une entreprise artisanale sur deux exerce une activité de services. Ces activités sont cependant un peu moins développées que dans l’ensemble de la France où les services représentent 56% de l’artisanat. Les métiers de la coiffure et des soins de la
personne occupent le premier rang avec plus de 2 000 unités, suivis de près par (2) la petiterestauration et les prestataires de services aux entreprises avec 2000 entreprises chacun, puis des réparateurs automobiles avec 1900 entreprises. Viennent ensuite de nombreuses autres activités comme les cafés, les petits hôtels, les artisans de transport, les agents
Un artisan sur deux travaille dans les services
Répartition des artisans par secteur d’activité
Source : Insee (recensement de la population 1999)
(1) Informatique, activités juridiques et comptables, de mesure et de contrôle, études de marchés, sécurité, nettoyage, conseil en gestion, location de matériel, services personnels et domestiques, santé, action sociale… (2) Entreprise de moins de trois salariés
ENTREPRISES
Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement
d’assurance et d’immobilier, les métiers de la personne (pressings, gardes d’enfants, agences de voyages, répa-rateurs de produits ménagers…).
En plus d’être très présentes, les activités de services se développent rapidement. La hausse de 10 %, observée entre 1990 et 1999, qui s’est poursuivie depuis lors, en témoigne. C’est le secteur qui progresse le plus vite en Poitou-Charentes.
Trois principaux phénomènes en sont la cause : l’externalisation de certaines activités des entreprises (entretien, nettoyage, sécurité, informatique...), la mobilité des populations (transports, tourisme) et le besoin croissant des ménages en services de proximité (parents ayant deux emplois, personnes âgées, éclatement des familles...).
Plus forte proportion de maçons et de plâtriers qu’au niveau national
Les entreprises artisanales de la construction sont très présentes en Poitou-Charentes, avec près de 9 300 unités réparties sur tout le territoire et notamment en zone rurale. Elles représentent un tiers des entreprises artisanales de la région tandis qu’au niveau national, la construction ne couvre qu’un quart de l’artisanat. L’activité la plus répandue est celle des maçons et des plâtriers, avec 3150 entreprises en 1999. Ils sont plus présents en Poitou-Charentes que dans l’ensemble de la France. On dénombre ensuite plus de 1 500 peintres en bâtiment, 1 500 menuisiers, 1400 plombiers-couvreurs-chauffagistes, et plusieurs centaines d’électriciens, de terrassiers et de serruriers.
Ces métiers ont subi, durant les années 90, une forte concurrence de la part des grandes chaînes spécialisées (bricolage, aménagement de loge-ments…). La conjoncture économique défavorable pour ce secteur a aussi pesé pendant cette période et le nombre d’entreprises a baissé. Depuis 2000, l’activité dans le bâtiment est de nouveau dynamique permettant ainsi la création d’entreprises.
Les entreprises artisanales de la production et de la fabrication sont moins nombreuses. On dénombre
Insee Poitou-Charentes décimal n° 265 - 2006
néanmoins plus de 1 500 entreprises travaillant le bois et le papier, près de 900 artisans de l’électromécanique et de la précision ainsi que 300 méca-niciens de machines agricoles.
Autres groupes de métiers très répan-dus sur tout le territoire : les boulan-gers et les pâtissiers (plus de 1600), les bouchers (près de 800) et les charcutiers (400).
Enfin, les entreprises de moins de 10 salariésdu commerce sont nom-breuses. Certaines subissent la forte concurrence des grandes enseignes : les équipements de la personne, de produits de luxe, les commerces a l i m e n tairesspécialisés, d’ameu-blement, de bricolage… D’autres bénéficient, comme les activités de services, de nouveaux besoins de proximité de la population : les petits commerces d’alimentation générale, les librairies, les papeteries…
Plus d’artisans et de commerçants par habitant en milieu rural
Les entreprises artisanales et commer-ciales s’implantent aussi bien dans l’espace à dominante urbaine qu’en zone rurale. Elles sont plus nombreuses en zone urbaine (22 000 contre 17 000 en zone rurale). Cependant, rapporté à la population, le nombre d’entreprises
artisanales et commerciales est plus important en zone rurale (27 pour mille habitants contre 22 pour mille).
La majorité des entreprises artisanales du bâtiment sont plus présentes en milieu rural (60%), contrairement aux entreprises de services (39 % en milieu rural) et aux commerces (34 % en milieu rural). Les entreprises artisanales de production ou d’alimentation sont, quant à elles, réparties de façon égale sur les deux types d’espaces.
Certaines activités déclinent en milieu rural. Ainsi, le commerce de détail d’alimentation générale a-t-il perdu 30 %de ses effectifs en milieu rural entre 1990 et 1999. Il a cependant gagné plus de 500unités en milieu urbain. Les petits restaurants et les petits hôtels se développent aussi plus fortement près des grandes villes :respectivement +21 % et + 71 % en milieu urbain contre – 4 % et + 7 % en milieu rural. Les mêmes évolutions s’observent pour les agents immobiliers, les pressings et autres services, les taxis, les agences de voyages et les entreprises artisa-nales de l’électromécanique et de la précision.
D’autres activités se développent tout de même en milieu rural. Elles se portent même parfois mieux qu’en milieu urbain : les prestataires de services aux entreprises dont les effec-
47 % de boulangers, pâtissiers picto-charentais en milieu urbain, 71 % au niveau national Poitou-Charentes France Nombre %urbain Nombre %urbain Maçons, plâtriers3 15037 76447 60 Coiffeurs, manucures, esthétique2 04166 68013 83 Petits restaurants et cafés-restaurants2 02557 70631 75 Prestataires de services aux entreprises2 02559 91971 83 Réparateurs, tôliers, carrossiers automobile1 88153 49035 70 Commerce de détail d’équipement de la personne1 65272 60671 87 Boulangers, pâtissiers1 62447 43197 71 Artisans du bois et du papier1 58848 52447 70 Peintres et travaux de finition1 55952 43939 72 Menuisiers, charpentiers1 50432 33646 54 Plombiers, couvreurs, chauffagistes1 39543 44376 64 Commerce de détail en alimentation générale1 21867 40741 78 Petits cafés,cafés-tabacs 93161 31769 73 Électromécanique et précision863 5727 05675 Intermédiaires du commerce829 6332 59183 Électriciens 80641 24801 66 Artisans des transports804 3931 75770 Source : InseeRecensement de lao ulation 1999Cham :les métiers leslus re résentés
2
Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement
tifs non-salariés triplent en milieu rural et doublent en milieu urbain, les gros-sistes, les boulangers-pâtissiers, les charcutiers, les artisans de transport, les serruriers, les artisans du bois et du papier, les libraires, les vendeurs de produits de luxe et les gestionnaires de spectacles.
14 000 artisans et commerçants à la retraite d’ici 2010
Chaque année, environ 2000 entre-prises sont créées, reprises ou réac-tivées dans l’artisanat et autant dans (3) le commerce. Le taux de créationest un peu plus élevé dans le commerce que dans l’artisanat avec respecti-vement 13% et 8%. Le nombre de créations ou de reprises devrait pro-gresser dans les années à venir en raison du vieillissement de la popu-lation des chefs d’entreprises et des opportunités qui en résultent.
En 1999, un artisan et un commerçant sur deux avaient plus de 46 ans et 35 %ont atteint 50 ans. Par simple projection dans le temps, 14 000 chefs d’entreprises ont 57 ans et plus en 2006 et donc au moins 60 ans en 2010.
Il est bien entendu très difficile de mesurer précisément les besoins à venir en termes de reprises d’entre-prises artisanales ou commerciales et de créations de nouvelles entreprises. De nombreux facteurs doivent être pris en compte comme l’évolution de la santé de chaque activité, l’âge réel de départ à la retraite, les éventuelles modifications de la règlementation, la restructuration du tissu économique…
Cependant, compte tenu de l’augmen-tation de la population de la région et de ses besoins, ainsi que de l’aug-mentation prévisible des départs à la retraite, l’économie régionale aura besoin de candidats à la création ou à la reprise d’entreprises dans l’artisanat et le petit commerce.
L’ampleur des départs à la retraite est différente selon les secteurs, non seulement parce que certains se déve-
(3)Taux de création: rapport du nombre de créations d’entreprises d’une année au stock er d’entreprises au 1janvier de cette même année.
40 % des maçons et des plâtriers ont atteint 50 ans
ENTREPRISES
Part des 50 ans et plus et des moins de 35 ans parmi les chefs d’entreprises (métiers les plus représentés en Poitou-Charentes)
Source : Insee (Recensement de la population 1999)
loppent plus que d’autres, mais aussi du fait de la démographie des chefs d’entreprises. Certaines activités ont une part importante de chefs d’entre-prises de 50 ans et plus en 1999: la vente d’équipement pour la personne, la peinture et les travaux de finition, la maçonnerie-plâtrerie, la gérance de cafés-tabacs et la vente en gros où quatre commerçants ou artisans sur dix ont atteint 50 ans. À l’opposé, d’autres métiers ont une part plus faible de 50 ans et plus (environ 30 %) : les gérants de cafés-restaurants, les coiffeurs, les électriciens, les bou-langers, les artisans de transport…
Ainsi, ce sont 1300 maçons-plâtriers qui pourraient cesser leur activité d’ici 2010, 750 prestataires de services aux entreprises, 700 vendeurs d’équi-pement de la personne, 650 peintres, 630 réparateurs automobile, 630 coiffeurs, 600 gérants de cafés-restaurants, 500 boulangers…
15 % des créateurs ont moins de 35 ans
La reprise ou la création d’une acti-vité dans l’artisanat ou le commerce peuvent cependant être rendues difficiles par les conditions à remplir pour démarrer une activité : moyens financiers, marchés, procédures administratives...
3
Les jeunes créateurs d’entreprises artisanales et commerciales sont pourtant assez nombreux puisque 15% des chefs d’entreprises du secteur ont moins de 35 ans, soit 6 000 personnes. Les métiers où les jeunes sont les plus présents sont la coiffure et l’esthé-tique (plus de 500 ont moins de 35 ans, soit un quart des effectifs du métier), la gérance de cafés-restaurants (400 de moins de 35 ans), la boulangerie ou la pâtisserie (330 jeunes), les artisans du bois et du papier (près de 300 jeunes), le commerce d’équipement de la personne (280 jeunes). Les jeunes maçons et plâtriers sont as s e z nombreux (300 environ) mais ils représentent une faible part de ces métiers (10%), comme pour les peintres, les menuisiers, les plombiers, les électriciens, les réparateurs automobiles.
D’autres métiers, moins présents dans la région, attirent les jeunes créateurs d’entreprises : les gestion-naires du spectacle (une centaine), les charcutiers, les gérants de pressings ou d’autres services de la personne, les terrassiers de parcs et de jardins et les commerces d’alimentation spécialisés. En revanche, les métiers des services aux entreprises sont en forte expansion mais attirent assez peu de jeunes créateurs (14% seulement ont moins de 35 ans). Olivier Aguer
Insee Poitou-Charentes décimal n° 265 - 2006
ENTREPRISES
Artisans et commerçants : des métiers en renouvellement
Plus d’artisans et de commerçants par habitant dans le sud de la région
Source : Insee (Recensement de la population 1999)
L es commerçants et les artisans en 2015
Une étude exploratoire a été réalisée par les partenaires à partir des données communiquées par les caisses de retraite des artisans (Ava) et des commerçants (Organic). L’objectif est de donner une vision fine du nombre de départs à la retraite attendus ces dix prochaines années et d’approcher plus aisément la problématique de la transmission d’entreprise. L’étude met en évidence les principaux secteurs d’activité et les bassins d’emplois qui seront les plus touchés.
Ses résultats corroborent ceux de l’étude de l’Insee, même si le champ, la période et la méthode sont différents. Sur 36184 adhérents, ce sont environ 10 000 chefs d’entreprise de l’artisanat et du commerce, soit plus du quart, qui devraient partir à la retraite d’ici 2015. Cette estimation tient compte des durées de cotisation et de l’application des nouveaux textes. Les activités les plus concernées seraient les cafés, les commerces de détail alimentaires, le bâtiment (peinture, couverture, maçonnerie) et les transports. Les entreprises basées dans l’espace à dominante rurale sont un peu plus affectées, en proportion, que celles de l’espace urbain.
Tous les acteurs économiques, CCI, Chambres de Métiers, organisations professionnelles, élus locaux et services de l’État, conscients que ces départs vont entraîner une vague de transmissions, joueront un rôle majeur pour orienter, conseiller et apporter le soutien technique aux cédants comme aux repreneurs.
Les passerelles mises en œuvre pour faciliter la transmission d’entreprise conforteront l’économie locale, source d’emplois et de richesses, et permettront de conserver les services essentiels à la population du territoire régional.
Insee Poitou-Charentes décimal n° 265 - 2006
4
Un partenariat régional
Cette étude est née d’un partenariat entre la Délégation régionale du Commerce et de l’Artisanat, les caisses de retraite Organic et Ava et l’Insee, auquel ont aussi contribué la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie et la Chambre régionale de Métiers et de l’Artisanat.
Elle se fonde principalement sur les résultats des recensements de la population de 1990 et de 1999, données précises, exhaustives et toujours d’actualité si elles sont analysées en structure d’emploi. La population étudiée est celle des personnes ayant déclaré une profession non salariée de l’artisanat ou du commercedansuneentreprisedemoinsde 10 salariés.
d éfinitions Espace urbain :ensemble des aires urbaines et des communes multi polarisées. L’aire urbaine est un ensemble de communes d’un seul tenant et sans enclave composé d’un pôle urbain (unité urbaine offrant 5 000 emplois ou plus) et de communes dont au moins 40 % de la population résidante ayant un emploi travaille dans le pôle ou dans les communes attirées par celui-ci.
Espace rural: ensemble des communes n’appartenant pas à l’espace urbain.
Pour tout renseignement statistique
www.insee.fr/poitou-charentes
insee-contact@insee.fr
0 825 889 452(0,15/mn) du lundi au vendredi de 9 h à 17 h
Insee Poitou-Charentes 5 rue Sainte-Catherine - BP 557 86020 Poitiers Cedex Tél : 05 49 30 01 01 Fax : 05 49 30 01 03 sed-poitou-charentes@insee.fr
Directrice de la publication : Sylvie MARCHAND Rédactrice en chef : Dorothée AGUER
Dépôt légal Mai 2006 N° CPPAP 0908 B 06698 - ISSN 0221-1068 Code SAGE DEC26556 Impression MEGATOP, Naintré
Prix au numéro :2,30Abonnement annuel : 21(10 numéros)
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.