Lancement du Réseau aquitain d'expérimentation et d'observation en viticulture biologique

78 lecture(s)

Lancement du Réseau aquitain d'expérimentation et d'observation en viticulture biologique. En mars dernier et dans le cadre de l'appel à projet de la Région ...

lire la suite replier

Commenter Intégrer Stats et infos du document Retour en haut de page
Barrique
publié par

s'abonner

Vous aimerez aussi

Lancement du Réseau aquitain d’expérimentation et d’observation en viticulture biologique En mars dernier et dans le cadre de l’appel à projet de la Région Aquitaine, le Vinopôle et ses partenaires ont déposé un projet de réseau aquitain sur l’étude de la viticulture biologique. Il fédère le Vinopôle, les Chambres d’agricultures départementales (CA 33-24-64-40-47) et des associations de développement de l’agriculture biologique : Agrobio-Périgord, B.L.E, Vini-Vitis-Bio. De plus, il suggère la constitution d’un groupe de travail régional regroupant les partenaires et des experts (INRA Bordeaux, ITAB, ACTA, Syndicat des Vignerons Bio d’Aquitaine) pour orienter et définir les axes prioritaires du réseau.  Les objectifs principaux de ce réseau sont de mettre en commun des expérimentations (protection, impasse techniques, biodiversité…) à l’échelle régionale par le biais d’essais en micro-placettes ou en grandes parcelles chez des viticulteurs. Le second objectif est de faire remonter des informations sur les pratiques et les spécificités de la viticulture bio en Aquitaine. En 2011, le réseau se met en place avec une expérimentation sur les moyens de lutte alternatifs contre la cicadelle verte (Empoasca vitis), avec notamment l’utilisation de préparations insectifuges (argiles, poudre de roche volcanique, purins…) : une quinzaine de sites sera suivie avec un protocole commun cette saison sur l’Aquitaine. D’autres essais sur les méthodes de lutte contre le mildiou et l’oïdium à l’aide de Produits Naturels Peu Préoccupants (PNPP) seront aussi mis en commun au sein du réseau.           Si le projet est validé et financé par la Région Aquitaine, une étape d’état des lieux des pratiques en viticulture biologique s’engagera pendant la période automne-hiver, avec la constitution d’une enquête et d’un recueil de témoignages. Les conclusions et les apports du groupe de travail prépareront alors le déploiement du réseau en 2012.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.