Bilan 2007 - Démographie d'entreprise

De
Publié par

Démographie d'entreprise Les créations d'entreprises continuent de progresser En 2007, le nombre de créations d’entreprises poursuit sa progression en Basse-Normandie. Seuls les départements du Calvados et de la Manche profitent du dynamisme. Le commerce, la cons- truction et les services aux entreprises demeurent les secteurs de prédilection n 2007, la Basse-Normandie compte plus de 5 200 nouvelles France). Ce taux de création est l’un des plus faibles parmi lesEentreprises, soit une progression de + 7,7 % par rapport à régions. l’année précédente. Cette hausse prolonge la tendance de 2006 (+ 11,3 %), entamée en 2002, même si elle est inférieure Le Calvados bénéficie de la plus forte progression de créa- cette année au niveau national (+ 12,5 %). Pour un stock de tions d’entreprises (+ 12,1 %) en 2007. La vigueur des créa- er1 000 entreprises bas-normandes existantes au 1 janvier, il tions profite aussi à la Manche (+ 7,5 %). Seul l’Orne présente s’est créé en 2007 en moyenne 95 entreprises (contre 110 en un bilan négatif (- 3,6 %). Les femmes ont créé plus d’entreprises en 2007 qu’en 2006 (+ 2,2 %). Cette progression est cependant moins marquée qu’à l’échelle nationale (+ 9 %). Dans la région, certains sec- teurs semblent se féminiser davantage, comme l’éducation, la santé et l’action sociale où le nombre d’entreprises créées par des femmes a progressé de 32 % en un an.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 5
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

Démographie d'entreprise
Les créations d'entreprises
continuent de progresser
En 2007, le nombre de créations d’entreprises poursuit sa progression en Basse-Normandie. Seuls
les départements du Calvados et de la Manche profitent du dynamisme. Le commerce, la cons-
truction et les services aux entreprises demeurent les secteurs de prédilection
n 2007, la Basse-Normandie compte plus de 5 200 nouvelles France). Ce taux de création est l’un des plus faibles parmi lesEentreprises, soit une progression de + 7,7 % par rapport à régions.
l’année précédente. Cette hausse prolonge la tendance de
2006 (+ 11,3 %), entamée en 2002, même si elle est inférieure Le Calvados bénéficie de la plus forte progression de créa-
cette année au niveau national (+ 12,5 %). Pour un stock de tions d’entreprises (+ 12,1 %) en 2007. La vigueur des créa-
er1 000 entreprises bas-normandes existantes au 1 janvier, il tions profite aussi à la Manche (+ 7,5 %). Seul l’Orne présente
s’est créé en 2007 en moyenne 95 entreprises (contre 110 en un bilan négatif (- 3,6 %).
Les femmes ont créé plus d’entreprises en 2007 qu’en 2006
(+ 2,2 %). Cette progression est cependant moins marquée
qu’à l’échelle nationale (+ 9 %). Dans la région, certains sec-
teurs semblent se féminiser davantage, comme l’éducation,
la santé et l’action sociale où le nombre d’entreprises créées
par des femmes a progressé de 32 % en un an.
Plus d’une création sur quatre
concerne le commerce
En Basse-Normandie comme en France, plus des trois quarts
des nouvelles entreprises travaillent dans le secteur tertiaire.
Le commerce enregistre le plus grand nombre de créations
et affiche la deuxième progression la plus forte : 28 % des
nouvelles entreprises en 2007 et une croissance de 10,9 %. Si
sa prépondérance est plus affirmée qu’au niveau national
PROFIL DES CRÉATIONS D’ENTREPRISES
Le commerce, moteur des créations d'entreprises en 2007
Répartition du nombre de
Nombre de créations d'entreprises en 2007 créations d'entreprises en Évolution 2006/2007 (%)
2007 (en %)Secteurs
Basse- Basse- Basse-
Calvados Manche Orne France France
Normandie Normandie Normandie
Industries agroalimentaires (IAA) 30 33 16 79 1,5 1,3 + 0,0 + 19,0
Industries hors IAA 115 69 44 228 4,4 4,5 + 6,0 + 17,5
Construction 499 233 161 893 17,1 17,3 + 10,2 + 11,4
Commerce 792 433 256 1481 28,4 24,4 + 10,9 + 14,6
Transport 52 24 15 91 1,7 2,4 - 3,2 + 23,0
Activités financières 28 22 6 56 1,1 1,6 - 17,6 + 14,3
Activités immobilières 162 65 36 263 5,0 6,2 - 22,9 + 2,9
Services aux entreprises 515 226 144 885 17,0 21,1 + 8,5 + 9,1
Services aux particuliers 433 230 159 822 15,8 13,4 + 8,4 + 15,1
Education, Santé, Action Sociale
218 135 66 419 8,0 7,9 + 28,9 + 15,1
et Administration
Ensemble 2 844 1 470 903 5 217 100 100 + 7,7 + 12,5
Source : Insee, Sirène
14 Insee Basse-Normandie - Bilan 2007Démographie d'entreprise
(24 %), sa progression l’est moins (+ 14,6 %). Le Calvados, qui
Une nouvelle approche pour observerabrite la moitié des créations commerciales de la région, af-
fiche la hausse la plus franche (+16,6 %). L’Orne, au contraire, la création d’entreprise
présente un bilan négatif dans ce secteur (- 1,9 %). En
Depuis le 1er janvier 2007, la définition des
Basse-Normandie, la croissance du nombre de créations est créations d’entreprises dénombrées par l’Insee est
notamment importante dans le commerce et la réparation modifiée. Elle s’appuie dorénavant sur les concepts harmonisés
d’automobiles (+ 37,4 %). A l’inverse, dans le commerce de au niveau européen : une création d’entreprise correspond à
détail et les réparations d’articles domestiques, elle se limite l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de
à 5,4 % contre 11 % en France. Cette branche du commerce prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle
s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens deregroupe malgré tout 69 % des créations du secteur dans la
production.région.
La nouvelle notion de création d’entreprise est plus large que
Dans les services aux entreprises, la progression des créa- celle de création ex nihilo puisqu’elle inclut notamment les
tions bas-normandes est comparable à celle observée sur le réactivations d’entreprises dont la dernière cessation remonte à
plus d’un an et les reprises d’entreprises s’il n’y a pas continuitéplan national, soit environ + 9 % en 2007. Elle est relativement
de l’entreprise. Cette continuité est évaluée à la lumière de laéquilibrée sur les trois départements. Ce secteur génère 17 %
localisation de l’entreprise et de l’activité qui y est exercée.des nouvelles entreprises en Basse-Normandie (contre 21 %
Cette étude porte sur les créations d’entreprises de l’ensembleen France). Les services de conseils et d’assistance contri-
des activités marchandes non agricoles. Ce champ inclutbuent fortement à ces créations, puisqu’ils en rassemblent
désormais les sociétés civiles et les activités financières, les
70 %, soit 618 nouvelles entreprises.
activités de location de biens immobiliers et des catégories
juridiques marginales dont certains établissements publicsEn 2007, dans l’éducation, la santé, l’action sociale et
administratifs (par exemple : les établissements pour personnesl'administration, la création a été particulièrement dynamique
âgées ou les services d’aide à la personne qui dépendent de ladans la région (+ 28,9 % contre +15,1 % sur le plan national).
commune).
Les activités dominantes de ce secteur sont les activités des
La série des créations d’entreprise a été recalculée de 1993 à
auxiliaires médicaux et la pratique médicale qui rassemblent
2006, selon cette nouvelle définition et ce nouveau champ. Cette
respectivement 44,7 % et 15,1 % des créations de ce secteur.
étude ne peut donc être comparée aux précédentes publications
L’éducation ne réunit qu'un cinquième des nouvelles sur ce thème.
entreprises de ce secteur.
Taux de création
A l’inverse, dans les activités immobilières, financières et
C’est le rapport entre le nombre de créations observées l’année ndans les transports, le nombre de créations d’entreprises di- er
et le stock d’entreprises au 1 janvier de cette même année.
minue sur la même période.
La construction, principal moteur
truction correspond à une entreprise de maçonnerie géné-du secteur secondaire
rale. Cette activité est également celle qui génère le plus de
Le secteur de la construction est toujours très dynamique en salariés, soit 22,2 % des emplois créés dans ce secteur. Les
Basse-Normandie. La hausse du nombre des créations est de travaux d’installation électrique représentent 14,7 % des
10,2 % en 2007, légèrement inférieure à la progression natio- créations de la construction en 2007.
nale (+ 11,4 %). Ce secteur représente 17 % des créations en
Dans l’industrie bas-normande hors IAA et l’énergie, les créa-Basse-Normandie, et explique à lui seul les trois quarts des
tions sont plus nombreuses de 6 % que l’année précédente.créations du secondaire. Une création sur cinq dans la cons-
Cette progression est cependant beaucoup moins forte qu’au
niveau national (+ 17,5 %). Les industries des biens intermé-
diaires et des biens de consommation suivent respective-
ment des progressions de + 13 % et + 3,9 %, mais le
dynamisme national de ces secteurs (+ 26,2 % et + 7,5 %) reste
bien supérieur. Quant à la création d’entreprises dans l’in-
dustrie automobile bas-normande, elle reste stable.
Le point noir de cette année 2007 touche les industries des
biens d’équipement où le nombre de créations s’est effondré
de 26 % alors qu’il a augmenté de 15,4 % au niveau national.
Le secteur a été particulièrement touché dans l’Orne
(- 45,5 %).
Enfin, dans les industries agricoles et alimentaires, le faible
nombre de nouvelles entreprises en 2007 est resté compa-
rable à celui de 2006.
Adeline AUBERT
Insee Basse-Normandie
Insee Basse-Normandie - Bilan 2007 15

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.