Bilan 2009 - Démographie d'entreprise

Publié par

preneur qu’ils considéraient comme plus avantageux, mais leur entreprise aurait tout de même été créée en l’absence deLes auto-entrepreneurs ce régime. Alors que pour d’autres, c’est la mise en place de ce nouveau statut qui explique la création.stimulent les créations Le renouvellement du tissu productif bas-normand est en hausse, avec 175 entreprises créées pour 1 000 existantes aud’entreprises er1 janvier 2009, contre 95 ‰ en 2008. Cependant, il reste en dessous du taux de création national (186 ‰). Le nombre de créations d’entreprises aug- Les trois départements normands semblent bénéficier du dy- mente nettement en 2009, après la mise en namisme provoqué par le statut d’auto-entrepreneur. C’est place du nouveau statut d’auto-entrepre- dans la Manche que l’évolution du nombre de créations d’en- neur. 61 % des créations se font sous ce ré- treprises est la plus importante, avec une augmentation de gime. Les trois départements de la région + 93,9 % en un an, contre + 91 % dans le Calvados et + 86,4 % bénéficient de ce nouveau dynamisme. Lo- dans l’Orne. La zone d’emploi de Coutances présente l’aug- calement, le secteur de l’information et mentation la plus marquée (+ 114,2 %). communication présente la plus importante Davantage de créations d’entreprises sans salariéévolution, alors que seules les créations dans les activités immobilières sont en dé- En Basse-Normandie, comme au niveau national, 94 % des clin pour 2009.
Publié le : dimanche 30 décembre 2012
Lecture(s) : 19
Tags :
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins

preneur qu’ils considéraient comme plus avantageux, mais
leur entreprise aurait tout de même été créée en l’absence deLes auto-entrepreneurs
ce régime. Alors que pour d’autres, c’est la mise en place de
ce nouveau statut qui explique la création.stimulent les créations
Le renouvellement du tissu productif bas-normand est en
hausse, avec 175 entreprises créées pour 1 000 existantes aud’entreprises
er1 janvier 2009, contre 95 ‰ en 2008. Cependant, il reste en
dessous du taux de création national (186 ‰).
Le nombre de créations d’entreprises aug-
Les trois départements normands semblent bénéficier du dy-
mente nettement en 2009, après la mise en
namisme provoqué par le statut d’auto-entrepreneur. C’est
place du nouveau statut d’auto-entrepre-
dans la Manche que l’évolution du nombre de créations d’en-
neur. 61 % des créations se font sous ce ré-
treprises est la plus importante, avec une augmentation de
gime. Les trois départements de la région
+ 93,9 % en un an, contre + 91 % dans le Calvados et + 86,4 %
bénéficient de ce nouveau dynamisme. Lo-
dans l’Orne. La zone d’emploi de Coutances présente l’aug-
calement, le secteur de l’information et
mentation la plus marquée (+ 114,2 %).
communication présente la plus importante
Davantage de créations d’entreprises sans salariéévolution, alors que seules les créations
dans les activités immobilières sont en dé- En Basse-Normandie, comme au niveau national, 94 % des
clin pour 2009. entreprises créées en 2009 sont sans salarié, contre 87,5 % en
2008. Les créations s’accompagnant d’embauches de sala-
riés sont plus fréquentes dans le secteur du commerce de
vec plus de 10 000 créations en 2009, contre 5 300 en 2008,
gros et de détail, transports, hébergement et restauration.Ale nombre de d’entreprises marchandes hors
L’ensemble de ces activités rassemble 44,2 % des nouvelles
agriculture s’accroit fortement en Basse-Normandie, soit
entreprises employeuses en Basse-Normandie et 39,3 % en
+ 90,9 % contre + 75,1 % au niveau national. En fait, cette forte
France. A l’inverse, les activités immobilières ne regroupent
évolution coïncide avec la mise en place du régime “auto-en-
que très peu de salariés tant au niveau régional (1,6 % des en-
trepreneur” en 2009. En effet, 61 % des nouvelles entreprises
treprises employeuses) que national (1,4 %). Les sociétés
bas-normandes ont choisi ce statut. L’arrivée de ce régime a
commerciales représentent 18,2 % des nouvelles entreprises,
contré la tendance initiée en 2008 : après une légère baisse, le
mais concentrent 70,4 % des entreprises employeuses.
nombre de créations a fortement progressé entre 2008 et
2009. Il est difficile de neutraliser l’effet de la mise en place de Comme l’année précédente, deux tiers des entrepreneurs in-
dividuels bas-normands sont des hommes (contre 64,9% ence statut des conséquences de la récession de 2009. Un cer-
France). Seul le secteur de l’administration publique, en-tain nombre de créateurs ont opté pour le régime auto-entre-
PROFIL DES CRÉATIONS D’ENTREPRISES
Importante augmentation des créations avec de fortes disparités sectorielles
Répartition du nombre de
Nombre de créations d'entreprises en 2009 créations d'entreprises Évolution 2009/2008 (%)
en 2009 (en %)Secteurs
Basse- Basse- Basse-
Calvados Manche Orne France France
Normandie Normandie Normandie
Industries manufacturières,
262 184 120 566 5,6 5,1 + 116,9 + 100,1
industries extractives et autres
Construction 707 329 281 1 317 13,0 13,9 + 48,3 + 44,3
Commerce de gros et de détail,
1 777 898 586 3 261 32,2 28,4 + 75,7 + 57,3
transports, hébergement et restauration
Information et communication 245 79 43 367 3,6 5,2 + 252,9 + 140,5
Activités financières et d'assurance 107 51 34 192 1,9 2,1 + 2,1 + 2,9
Activités immobilières 142 67 49 258 2,5 2,7 - 9,2 - 7,9
Activités spécialisées, scientifiques et
techniques et activités de services 1 004 531 303 1 838 18,2 21,6 + 131,5 + 108,5
administratifs et de soutien
Administration publique, enseignement,
427 189 118 734 7,3 8,7 + 80,8 + 66,7
santé humaine et action sociale
Autres activités de services 817 492 280 1 589 15,7 12,3 + 205,6 + 193,0
Ensemble 5 488 2 820 1 814 10 122 100 100 + 90,9 + 75,1
Source : Insee, Sirene
Insee Basse-Normandie - Bilan 2009 17seignement, santé humaine et action sociale dispose de créa-
tions majoritairement féminines (54,2 %). Les auto-entrepreneurs
bas normands sont majoritairement des hommes, quel que soit le
secteur d’activité de leur entreprise.
Des créations d'entreprises, sauf dans l'immobilier
Le secteur tertiaire reste le secteur qui rassemble le plus de
créations, couvrant à lui seul plus de quatre créations sur
cinq en 2009. Celles-ci ont doublé sur une année.
La plus importante progression concerne le secteur de l’in-
formation et de la communication (+ 252,9 % localement
contre + 140,5 % au niveau national) ; augmentation présente
sur les trois départements bas-normands et plus particulière-
ment dans l’Orne.
La seule perte de dynamisme rencontrée sur le plan régional
(- 9,2 %) comme national (- 7,9 %) correspond aux activités im-
Le commerce de gros et de détail, transports, hébergements mobilières. Cette baisse s’explique essentiellement par une
et restauration rassemble le plus grand nombre de créations, diminution des créations dans le Calvados (- 18,9 %). En effet,
soit 32,2 % des nouvelles entreprises bas-normandes (28,4 %
elles sont en augmentation dans le département de la
pour la France). L’importance de ce secteur s’explique princi- Manche (+ 11,7 %) et stables dans l’Orne. Cependant, ce sec-
palement par le commerce et réparation d’automobiles et de teur ne représente que 2,5 % de l’ensemble des créations de
motocycles, qui regroupe plus d’un quart des créations loca-
la région en 2009.
les en 2009. Son évolution est de + 89,4 % sur un an. Plus de la
moitié de ces entreprises se situent dans le Calvados. Ce La construction, toujours moteur du secondaire
sous-secteur comprend également le plus grand nombre
Le secteur secondaire ne rassemble que peu de créations d’en-
d’auto-entrepreneurs (26,9 % des créations d’auto-entrepreneurs).
treprises mais son évolution est positive entre 2008 et 2009 et
Les activités spécialisées, scientifiques et techniques et les plus soutenue sur le plan local (+ 63,9 %) que national (+ 56 %).
activités de services administratifs et de soutien regroupent
Plus des deux-tiers (69,9 %) des créations du secondaire ap-
18,2 % des nouvelles créations bas-normandes. Le nombre de
partiennent à la construction, qui sont en plein essor sur
créations a plus que doublé en un an. Cette ascension est très chaque département bas-normand : + 42,3 % dans le Cal-
importante dans la Manche où l’augmentation est de + 143,6 %.
vados, + 50,3 % dans l’Orne et + 61,3 % dans la Manche. La cons-
truction rassemble 73,5 % des créations d’auto-entrepreneurs
du secondaire.
Créations d’entreprises
Le nombre de créations des industries manufacturières croîtLa définition des créations d’entreprises,
sensiblement en 2009, avec plus de 80 % d’augmentation audénombrées par l’Insee, s’appuie sur les
niveau local comme national.concepts harmonisés au niveau européen depuis
2007. Une création d’entreprise correspond à Le sous-secteur de la production et distribution d’électricité,
l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de
de gaz, de vapeur et d’air conditionné présente la plus impor-
prédécesseur. La statistique d’entreprise concerne l’ensemble
tante progression. Le nombre de créations de ce sous-sec-des activités marchandes hors agriculture.
teur a été multiplié par cinq au niveau national et par plus de
Taux de création
dix sur le plan local. Le poids de ces entreprises sur le total
C’est le rapport entre le nombre de créations observées au cours
er des créations augmente entre 2008 et 2009, mais reste infé-
d’une année et le nombre d’entreprises actives au 1 janvier de
rieur à 1,5 % cette année. Les auto-entrepreneurs ne re-cette même année.
présentent que 2 % de ces créations sur le plan national, et sont
Régime Auto-entrepreneur
absents localement. La forte ascension de cette activité ne peut
Ce régime a été créé par la loi de modernisation de l’économie
s’expliquer par la mise en place du régime d’auto-entrepreneur.
d’août 2008 et s’applique depuis le 01/01/09 aux personnes
physiques qui créent ou possèdent déjà une entreprise Les industries extractives et la production et distribution d’eau,
individuelle pour exercer une activité commerciale, artisanale assainissement, gestion des déchets et dépollution enregis-
ou libérale (hormis certaines activités) ; à titre principal ou trent en 2009, un nombre de créations inférieur à celui de 2008
complémentaire. Le régime de l’auto-entrepreneur offre des
dans la région.
formalités de création d’entreprises allégées ainsi qu’un mode de
calcul et de paiement simplifié des cotisations sociales et de Adeline AUBERT
l’impôt sur le revenu. Insee Basse-Normandie
18 Insee Basse-Normandie - Bilan 2009

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.